Vos avis pour conseil

gerard06190
Apprenti
25 Septembre 2010
179
06
  • Auteur de la discussion
  • #1
Avant de faire une bêtise, j'aimerais savoir si ma manière de procéder est correcte.
je veux faire, en aluminium, un plateau d'entrainement pour un compteur de moto ancienne.
Ce plateau a un diamètre nominal de 180 mm, 60 dents, module de 3.
- j'ai vu sur le forum que l'aluminium avait un retrait de 1,67 %.
Je dois donc modifier l'échelle de mon dessin de +1,67%. VRAI ou FAUX ?
-Comme je vais surement n'en faire qu'un seul, je pense le faire selon le principe de la cire perdue après l'avoir imprimé en 3D avec le filament Moldlay. Je le coulerai dans le sable à moins que le plâtre, bien séché convienne.
Je pense le couler verticalement. Là, j'ai besoin de vos conseils.
J'ai fait des évents sur chaque dent de la moitié supérieure reliés à un demi tore avec mise à l'air libre en haut.
Qu'en pensez vous ?
Vous voyez aussi le tube de remplissage.
Qu'en pensez vous ?
J'ai bon ou il vaut mieux couler à l'horizontal ?
Si je le fais à l'horizontal, où dois je placer les évents ? Sur le dessus de chacune des dents ?
Je précise que pour la finition j'ai la fraise module de 3, car je suppose qu'il y aura des retouches à faire.





 
Rom'
Compagnon
26 Octobre 2011
1 386
Salut,
Si j'ai bien compris, c'est une couronne module 3 60 dents, et tu n'en as qu'un seul a faire ?
Si c'est bien le cas, le faire en fonderie, c'est planter des dahlia avec une pelleteuse 20 tonnes...
Achète un pignon module 3 60 dents, un coup de tour, fini...
Bonne soirée,
Rom

Edit: d'autant plus qu'en fonderie, tu ne pourras faire qu'une ébauche qu'il faudra tailler ensuite...
 
Toun
Nouveau
22 Octobre 2016
14
Bonsoir, je ne suis pas encore expert en coulée de pieces précises je ne peux donc pas trop t'aider pour la retractabiltée de l'alu. Par contre pour ce qui est de la coulée, je la ferai a l'horizontale ( a plat donc). Parce que je pense que tu arrivera plus facilement a couper tes canaux d'entrée/sortie ainsi que tes events.

Perso je n'irai pas faire mes events sur les dents. Maintenant si tu coule juste ta piece brute et que tu usines les dents ca n'irai pas?
Avis perso, rien de plus.
 
damy
Compagnon
3 Mai 2011
1 493
le Vexin
Pour une coulée en "gravité " je suis septique pour le remplissage ....pas assez de masse .

Car dans le domaine sous pression pour l'alu c'est la vitesse de remplissage car l’alliage est très fluide et le peut de changement de température modifie son avancée .

pour ma part comme "Rom'" est de le faire mécaniquement (le mieux au "fil") a voir son cout ?:-D
 
cr3m
Apprenti
9 Janvier 2009
69
nantes
Bonsoir
Ho la belle... piece particulièrement délicate à obtenir par fonderie. :guitou59:La solution ayant un maximum de chance de sortir ça, c'est par cire perdue, donc moldlay ok. Oubliez le sable, ou alors juste pour caler le moule au moment de la coulée. il faut 2 fours : 1 pour fondre le métal, 1 pour décirer. Il faut pouvoir controler finement l'alliage donc flux de dégazage, flux de fluidification (sodium par ex) pompe a depression pour controler que le dégazage est ok, thermocouple pour controler la température. Couler dans le moule sortant juste du four de décirage donc pinces adaptées, happes. Répéter la manoeuvre à froid avec les personnes qui vont l'effectuer à chaud, parceque le moindre retard dans l'execution va compromettre le résultat. Je n'aurai pas confiance dans le platre pour une piece aussi délicate, donc moule carapace. Le seul type de carapace accessible à l'amateur, c'est le banko http://www.la-borne.com/fifta/05banko.htm.
Sinon coulage à plat, avec l'alimentation en étoile par le centre. Un évent entre chaque alimentation pour évacuer les gaz parceque sinon, autant faire un disque si on met un évent sur chaque dent, et compter sur la perméabilité du banko pour évacuer le reste. la valeur de retrait donnée me semble fausse, j'essaierai de retrouver la bonne valeur dans mes docs. réserver 1mm de surépaisseur d'usinage en cire perdue, 5mm en sable (oui, ça devient un disque, c'est ça la fonderie au sable). surchauffer le métal comme une brute épaisse (ce qui va nuire à ses caractéristiques mécaniques après coulée, surtout les alu... ). Ce qui va augmenter le risque de crique, important sur une piece comme celle là, et comme on est en moule rigide le risque augmente. Oublier les alliages al-cu, trop sensibles à la crique, il reste les al-si, un alsi13 conviendrait bien, mais l'usinabilité est médiocre. Enfin Bruler un cierge à Ste Barbe, patron des fondeurs :smt113 ne fera pas de mal parceque, vraiment, la probabilité d'obtenir une piece utilisable dès le premier essai est mince.

Si après ça vous comptez encore le faire par fonderie, je vous souhaite juste bon courage, et bonne chance. Dans la mesure ou vous disposez de la fraise, l'usinage me parait une solution vraiment plus adaptée.

Cordialement
 
gerard06190
Apprenti
25 Septembre 2010
179
06
  • Auteur de la discussion
  • #7
Merci pour vos réponses.
La plaque et les fraises, je les ai déjà. C'était ma première idée.
Vu que ça ne coûte rien d'essayer, je ferai un essai à plat quand j'aurai le temps, par curiosité, pour voir ce que ça donne.
 
cr3m
Apprenti
9 Janvier 2009
69
nantes
Rebonjour

Je vous confirme que les valeurs de retrait ne sont pas celles-là, dixit le mémento de métallurgie appliquée, édité par le syndicat général des fondeurs de France. Donc :

Métaux purs :
Fer : 2,40%
Cuivre : 4,05%
Aluminium : 6,60%
Zinc : 5,50%
Magnésium : 3.80%

Alliages courants:
Acier courant : 7%
Fonte (de 3,8 à 4,1 % de carbone): de 0,5 à 3% en fonction de la teneur en carbone (plus C est élevé, plus le retrait est faible)
Bronze à l'étain : 4,50%
Laiton : 6,50%
Aluminium Silicium à 13% : 6,50%
Aluminium Cuivre : de 7% à 8%

La technique d'augmenter globalement les dimensions de la pièce par le pourcentage de retrait est correcte.

Voili Voilou
 
gerard06190
Apprenti
25 Septembre 2010
179
06
  • Auteur de la discussion
  • #9
Merci pour ces précisions.
Je ne pensais pas que ce serait un aussi grand pourcentage !
 
Jean974
Apprenti
23 Décembre 2015
138
Bonsoir,

Augmenter la taille du modele de la valeur de retrait me semble énorme. Je fond toute les semaines, je dessine mes modele sous soliworks que j imprime en 3D et mon coef d'echelle est de 1.02 je precise que je vernis mes modeles, mais ça compense tout juste le retrait du pla. 1,06 c est enorme pour une piece alu a la dimension.
 
Jean974
Apprenti
23 Décembre 2015
138
IMG_4053.JPG

Je fais ce genre de piece, qui est juste brossé et ma cote fini doit etre parfaite.
 
jetpack2013
Compagnon
27 Juin 2013
3 057
mg-401majunga
bonjour
ce sont les chiffres du retrait a l'etat liquide(contraction de solidification ce qui justifie les masselotes !) ,le retrait a l'etat solide est bien moins important .
cordialement
nico
 
jo69
Compagnon
28 Mars 2009
704
69
hello
de mémoire mais elle n'est plus très fiable on prenait comme surcote environ 3% maximun pour les pièces en sable en alu, un petit peu moins pour la coquille
Mais honnêtement ta pièce a moins d'avoir de grande série est plus adapté a l'usinage qu'a la fonderie car tu vas avoir d'énormes difficultés pour avoir une planéité qui me semble requise pour ce type de pièce le problème va aussi exister en usinage mais a l'échelle 1/2
toutefois cette pièce est magnifique et un beau sujet d'expérience
cordialement
 
cr3m
Apprenti
9 Janvier 2009
69
nantes
Bonjour

La fonderie n'est pas un domaine de haute précision. Le simple fait de tapoter le modele pour le sortir du moule détruit toute chance d'obtenir des cotes précises (à l'échelle de l'usinage). Ces valeurs sont théoriques et de nombreux paramètres sont à prendre en compte, ce qui explique pourquoi on prend des mm en surépaisseur d'usinage :mrgreen:
 
jo69
Compagnon
28 Mars 2009
704
69
Pardon
J'ai écris "surcote"ce qui implique surépaisseur d'usinages , J'aurai du écrire " valeur de retrait" pour l'accroissement des cotes du modèle
 
La dernière réponse à ce sujet date de plus de 6 mois
Haut