Tige filetée bizarre

  • Auteur de la discussion SULREN
  • Date de début
SULREN
SULREN
Compagnon
27 Jan 2009
3 228
FR-31 Communauté des Hauts Tolosans
  • Auteur de la discussion
  • #1
Bonjour,
Une tige filetée me laisse perplexe.

Ayant besoin d’un bout de tige filetée M12 en laiton j’ai farfouillé dans mon stock de métaux. Je suis tombé sur une tige filetée laiton qui m’a paru eu peu grosse pour être du M10 et un peu maigre avec en plus un pas trop fin pour être du M12.
Mesures faites c’est du diamètre sur crêtes de filets de 10,8 mm….donc en gros du 11 mm……ce qui serait rare en métrique. Quant au pas, aucune jauge métrique ne collait. C’est du Whitworth 19 TPI.
C’est donc une tige filetée 7/16 (11,11mm) 19 TPI…..qu’on a dû me fourguer un jour « à l’insu de mon plein gré ». Là n’est pas le problème

Mais :
- En regardant les tableaux de visserie je ne trouve pour les vis 7/16’’ que du 14 TPI en BSW ou UNC, ou du 18 TPI en BSF, ou du 20 TPI en UNF, mais jamais de 19 TPI comme sur cette satanée tige filetée.
- Comme c’est en France que je l’ai eue, je me suis demandé si elle ne correspondait pas à un usage particulier sur un équipement d’origine américaine, un peu comme les pas « Kodak » de1/4‘’ 20 TPI pour les supports d’appareil photo (ou de 3/8’’ 16 TPI….pour les appareils photo et caméras anciens).

Merci pour vos suggestions.
 
kiki86
kiki86
Compagnon
7 Jan 2015
4 447
Maisons Alfort
bonsoir
peut etre du pas "électrique"
le kodak est du 9.53 soit 3/8
 
JeanYves
JeanYves
Compagnon
28 Oct 2008
13 620
F - 56 Bretagne
Bsr ,

Je pense qu'il s'agit du filetage Ø 11 x 19 f/p de certains tubes laiton qui servent à la fixation des douilles de lampe electrique .
Je dois avoir quelques bouts de ce tube laiton qui sert en lustrerie et autres .... .
 
JeanYves
JeanYves
Compagnon
28 Oct 2008
13 620
F - 56 Bretagne
J'ai un bout dans la main ! ,
encore un coup des Anglais ce filetage !:-D

mais il y a d'autres tube fileté pour la lustrerie en Ø 10 ...
 
Dodore
Dodore
Compagnon
27 Oct 2008
16 413
F-69400 villefranche sur saone
La nouvelle normalisation est 10x100 , il existe (ou il existait) des douilles pour l'adaptation des adaptateurs pour mettre les nouvelles douilles sur les anciens lustres
Pour ce qui est du "pas des becs" il était utilisé les becs de gaz, et d'après ce que j'ai compris c'est l'adaptation des lampes à gaz quî a fait qu'on a utilisé les mêmes filetages au début de l'électricité
 
Dernière édition:
JeanYves
JeanYves
Compagnon
28 Oct 2008
13 620
F - 56 Bretagne
Je vois que tu as bricolé des lampes aussi ! :-D
 
Dodore
Dodore
Compagnon
27 Oct 2008
16 413
F-69400 villefranche sur saone
Je vois que tu connais aussi
Je me posais la question : est ce que c'est un profil withworth 55° oi bien un profil à 60°
J'opterai sur pour withworth puisqu'il faut que le filetage soit, si possible, étanche
 
SULREN
SULREN
Compagnon
27 Jan 2009
3 228
FR-31 Communauté des Hauts Tolosans
  • Auteur de la discussion
  • #9
Bonsoir,
Merci pour vos infos.

J’avais bien pensé aux douilles pour luminaires mais en général ce sont des tubes filetés pour permettre le passage des fils. De plus ils sont en 10 x 100 ou en 12 x 100. J’en ai des bouts et j’en achète aussi en plus grande longueur sur Internet pour faire des vis d’entrainement de chariots quand je me bricole de toutes petites machines (1 mm par tour, c’est commode et c’est plus rigide que le 6 x 100). Ces tubes filetés sont vraiment bon marché comparés aux tiges filetées pleines à pas fin de 10 x100….mais la finition des filets est plus grossière.

En tige filetée pleine et en 11mm, je pensais à un autre usage. Celle-ci doit être ancienne comme le dit Dodore.

J’en ai vu une de gros calibre récemment chez mon fournisseur de métaux et de pièces pour le matériel agricole, qui fournit aussi les entreprises locales : courte (environ 100 mm), creuse, de diamètre environ 50 mm et à pas fin. Je n’en voyais pas l’usage agricole et le gars m’a dit que c’était pour les lampadaires d’éclairage public.
La « métrication » n‘est pas encore totale !

A la question de Dodore:
"Je me posais la question : est ce que c'est un profil withworth 55° ou bien un profil à 60°
J'opterai sur pour withworth puisqu'il faut que le filetage soit, si possible, étanche"

Je peux juste répondre qu'à l'examen à la binoculaire ma jauge 19 G Whitworth 55° épouse plutôt bien les filets de cette tige filetée.
 
JeanYves
JeanYves
Compagnon
28 Oct 2008
13 620
F - 56 Bretagne
Bjr ,

Ce filetage 11 x 19f/p est ancien , on le trouvait deja sur les appareillages en porcelaine .
Je suppose aussi que c'est du Whitworth , je crois qu'il existe un tableau de ces differents pas utilise en lustrerie .

https://fr.wikipedia.org/wiki/Pas_de_vis#Filet_Lustrerie

Des barres avec ce filetage ?? ,
 
Dernière édition:
Dodore
Dodore
Compagnon
27 Oct 2008
16 413
F-69400 villefranche sur saone
En fait ce doit être un tube qu'on n'a pas percé :)
 
JeanYves
JeanYves
Compagnon
28 Oct 2008
13 620
F - 56 Bretagne
Peut etre des barres de 7/16 e , nominal ( 11.11 mm ) .

- soit 18 f/p en BSF ?
- soit 20 f/p en UNF ?
Faudrait pouvoir mesurer avec precision (projecteur ) , l'angle et le pas .
 
Dernière édition:
SULREN
SULREN
Compagnon
27 Jan 2009
3 228
FR-31 Communauté des Hauts Tolosans
  • Auteur de la discussion
  • #13
Bonjour,

Pour l’angle, en effet, seul un projecteur de profil permettrait de dire si c'est du 55° ou du 60°.
Mais pour le pas je suis sûr que c’est du 19 f/p parce que la jauge de 19 passe très bien mais pas du tout celle de 18 ni celle de 20. De plus, au compte fils j’ai mesuré plusieurs pas et le trouve bien un pas unitaire de 1,34, qui correspond bien à la petite erreur de mesure près, au 1,33 du 19 f/p.

De plus dans le tableau donné par Jean Yves deux posts au-dessus, dont je redonne ci-dessous un extrait, on trouve bien cette tige filetée bizarre comme « Pas des Becs Cuivre ». Au palmer je trouve 10,75 et pas 10,85 sur ma tige filetée……qu’on a dû oublier de percer comme le dit Dodore,……ou bien la foreuse était en panne :-D. C’est le « onze » français. On avait déjà le « 75 » en artillerie et la « tige de 8 » dans les paquets de gauloises.

Filet Lustrerie
Fille de la lumière au gaz, en France et en Europe, la lustrerie électrique a continué longtemps d'utiliser d'anciens filetages très proches de ceux du gaz ; les premières applications de la lumière électrique s'étant souvent faites par adaptation sur des mécanismes lumière à gaz antérieurs ; les deux sources d'éclairage ayant cohabité de la fin du XIXe au début du XXe siècle.

Différents filetages des tubes pour lustrerie et luminaires :
Pas des Petits Becs Fer : ∅ ext 7 mm - 28 filets au pouce (~0.90)
Pas des Becs Fer : ∅ ext 8 mm - 28 filets au pouce (~0.90)
Pas des Becs Cuivre : ∅ ext 10,85 mm - 19 filets au pouce (1.33) (surnommé parfois "onze", "filetage français" )
…………………….


Une photo de la tige filetée laiton 7/16" 19 TPI dont il a été question (et c'est bien une barre), d’accessoires de lustrerie en 12 x 100 intérieur, un tube laiton de 12 x 100 avec la bague 10 x 100 qui se visse à son extrémité, un tube acier 10 x 100 de lustrerie aussi.

[div=none][div=none][div=none][div=none][div=none][div=none] Accessoires%20lustrerie%20D_zpsxzpocpxu.jpg [/div][/div][/div][/div][/div][/div]
 
Dernière édition:
brise-copeaux
brise-copeaux
Compagnon
5 Jan 2007
10 278
Rouen Normandie-76- ou Bagnole de l'orne -61-
Salut,

J'ai des très vieux gros borniers électrique en bakélite noir, la ou passe le fil c'est un tube laiton fileté et fendu de 4.5mm, et la vis qui fait au moins 10 de long c'est du 11.1mm de Ø.

Peut être une tige pour faire ses vis.

@ +
 
SULREN
SULREN
Compagnon
27 Jan 2009
3 228
FR-31 Communauté des Hauts Tolosans
  • Auteur de la discussion
  • #15
Bonsoir,
Cette tige filetée correspond exactement en diamètre et en filetage au tube de lustrerie appelé Pas des Becs Cuivre dans le site Wikipédia indiqué par Jean Yves.

Comme elle n'est pas percée, elle pouvait soit:
- Servir à assembler des pièces de lustrerie à des endroits où il n'y avait pas de fils à passer et où elle était plus solide que le tube.
- Servir à fabriquer des vis comme celles des borniers que tu as cités Brise-Copeaux, étant donné que ce pas dit "onze" français avait l'air d'être très répandu et avait pu être utilisé ailleurs que dans son domaine d'origine.

Ce filetage a été utilisé pour l'éclairage au gaz, puis pour l'éclairage électrique, en lustrerie, et puis il a été appliqué à des borniers électriques pas forcément directement liés à l'éclairage.
On va entamer des recherches historiques sur ce pas de "onze".
 
SULREN
SULREN
Compagnon
27 Jan 2009
3 228
FR-31 Communauté des Hauts Tolosans
  • Auteur de la discussion
  • #18
Bonjour,

@ f6exb :
Il y a aussi un « pas de deux » dans Casse-noisette(s) et ici j’ajoute volontairement un « s ».
Il y en a un aussi dans Don Quichotte.

A noter que les duos amoureux commencent par un « pas de deux » et se poursuivent en général pas un « pas des becs » ……et c’est le pas dont on parle ici.

@ Jean-Yves :
Ton premier lien n’ouvre pas une fenêtre Gogol mais télécharge un fichier pdf.
On y lit :
- Le "pas des becs", vestige de l'éclairage au gaz et du XIXème siècle…(*) De diamètre environ 10,8 mm et au pas de 1.33 mm (distance de deux filets) On peut aussi compter 19 filets sur une longueur de 25,4 mm = 1 pouce... Ou alors on peut encore faire la même manipulation que pour le 10 x 1 ci-dessous, mais avec un raccord de plomberie 1/4 (8-13) ou 3/8 (12-17) c'est le même filetage.
(* ce filetage a continué d’être utilisé en lustrerie jusque dans les années 60)

Si ma tige filetée datait du XIXe je l’aurais rangée dans mon musée technique, mais elle ne pourrait remonter seulement qu’aux années 60.
Quand je l’ai découverte dans mon stock il y a deux jours je me suis dit que je ne pourrai rien en faire, sinon d’en sortir du rondin de laiton de 10 mm quand j’en ai besoin. Mais sur mon petit tour il n’est pas toujours facile de faire sauter les filets, parce que son mandrin serre mal les tiges filetées (normal !) et qu'elles finissent par bouger.
J’ai aussi de plus en plus de respect pour cette survivante d’un autre âge et je vais la mettre de côté. Elle me permettra peut-être de dépanner quelqu’un qui a un lustre ancien à remettre en état…..et cela renforcerait la réputation de « répare tout » que j’ai dans mon entourage.

En ouvrant ton 2eme lien on voit qu’il y a encore des Jojo la Bricole qui tombent sur la difficulté de ce pas (ne dit-on pas « tomber sur un bec »).
 
JeanYves
JeanYves
Compagnon
28 Oct 2008
13 620
F - 56 Bretagne
Bjr ,

Pour le moment nous n'avons pas totalement trouvé l'origine de cette tige filetée , pour les tubes oui ! .

une énigme ? mais sait on jamais ? , quelqu'un pourrait passer par là !!

J'avais bien pensé aussi , à une origine anglosaxonnes , mais le pas ne correspond pas non plus ...

Le site complete les histoires de filetage .... petit à petit , et il y en a ! ,
il y a peu nous avons decouvert le pas de St Claude ! ...
 
claudiuspo
claudiuspo
Ouvrier
21 Nov 2012
282
Bonsoir à tous,
On trouve chez "LM" un adptateur en laiton "pas de 11 femelle" vers 10mâle.
 
SULREN
SULREN
Compagnon
27 Jan 2009
3 228
FR-31 Communauté des Hauts Tolosans
  • Auteur de la discussion
  • #22
Re,
Jean Yves a raison. On n’a pas trouvé à quoi cette tige filetée était destinée, puisqu’en lustrerie c’est du tube qu’on utilise.
Je ne peux même pas poser la question au fournisseur car je ne sais pas comment elle est arrivée chez moi, ni même en quelle année. Je l'ai probablement récupérée dans un lot et pas achetée. Dans les GSB on ne trouve que du métrique et je n'aurais donc pas pu la prendre par erreur et quand j'achète de la visserie en pouces ce n'est jamais de la tige filetée.

Je l’ai mesurée pour voir si elle n’était pas d'origine anglo-saxonne, en 2 ou 3 pieds? Non. Elle fait 950 de long...... et pas 1000 parce qu’une extrémité semble avoir été coupée (elle n’a pas le bord arrondi habituel de fabrication).

On trouve chez ce fournisseur les adaptateurs de 10,8 (pas 1,33 je suppose) vers 10 x100, en version MF et FM.
http://www.monmagasingeneral.com/electricite-luminaire/eclairage-interieur/lustre-fourreau-raccord-lustre

Je vais aller voir ce qu'est le pas de St Claude (pipes je suppose) indiqué par Jean Yves. Sur le site Wiki, plus haut, ils parlaient du pas de Rouen. Par ailleurs on connaît déjà le pas de Calais et le pas de la Case.

PS : j'ai un problème. Je n'arrive plus sur ce Forum à utiliser la fonctionnalité "citer".
Je ne trouve pas la bulle Quote et quand je clic sur "citer" il ne se passe rien.
 
Dernière édition:
SULREN
SULREN
Compagnon
27 Jan 2009
3 228
FR-31 Communauté des Hauts Tolosans
  • Auteur de la discussion
  • #24
Bonjour JeanYves,
Merci pour ce lien. C'est une discussion très intéressante que j'avais complètement loupée. Je viens de la lire de A à Z.

Je ne sais pas si les pipiers de St Claude étaient parvenus à standardiser les filetages dans leur profession, mais les horlogers n'y sont pas parvenus. On ne connait pas de pas de Morez ou de pas de Morbier, même si vers la fin de la période des comtoises une certaine uniformité avait du être atteinte.
Chaque horloger avait sa filière truelle et en tirait ses tarauds. Les apprentis qu'il formait copiaient la truelle du maître et partaient avec cette copie quand ils le quittaient en fin d'apprentissage. Cela faisait des clones, certes, mais sans aboutir à une véritable standardisation. Quand on restaure un garde temps ancien, mieux vaut ne pas perdre ou casser une vis.

Mon bouquin de mécanique le plus ancien est le Vignole des Mécaniciens, de 1897, écrit par Armengaut Aîné. Il parle surtout des filets Whitworth créés dès 1841 par les Anglais. Il dit que les Américains les ont copiés (filetage Sellers), que plusieurs sociétés allemandes y ont travaillé vers cette époque, mais sans qu'aucune ne soit parvenu à imposer ses vues et que les Français ont commencé à réfléchir à leur propre système de filetage (métrique bien sûr) à partir de 1862, mais que cela a trainé jusqu'à la fin du siècle avant de prendre vraiment corps.
Il ne traite que de la mécanique, donc ne dit rien sur les filetages des autres métiers (horlogerie, pipes, gaz, etc).
Dans un autre livre ancien de mécanique (1909) je trouve: Le système de filetage International (SI) est né au congrès de Zurich du 2 au 4 octobre 1898. Il serait à de très petites modifications près le même que le système de filetage français établi en 1894 par la Société d'Encouragement pour l'Industrie nationale de Paris. :smt038
 
Dernière édition:
Haut