Rétrofit Deckel FP4 CCT

V
vibram
Compagnon
Je viens de regarder la datasheet c'est 26v max en entrée
 
D
dédé1052
Apprenti
Bonsoir,

Bonne nouvelle, c'est bien du ±10v donc si tu en a un en rab, ça m’intéresse...
Mauvaise nouvelle, j'ai reçu l'EXE 610C, je l'ai cablé et j'ai voulu procédé à un essai. J'ai mis en route la machine et la ça a disjoncté direct au niveau de l'alim du CSMIO. j'ai réinitialisé et recommencé, rebelote. J'ai vérifié mes câblages, tout est ok. j'ai débranché l'alim, du coup ça n'a pas disjoncté. Puis j'ai fait cette chose stupide de vouloir brancher le connecteur d'alim du CSMIO, ça a fondu un peu la cosse puis disjoncté.
J'ai ensuite fait quelques investigations plus judicieuses, il y a bien un court circuit sur ce contrôleur au niveau de l'entrée de l'alim. j'ai testé l'alim d'origine, elle me sort du 32v au lieu des 24v indiqué sur le schéma. Est-ce à cause de cela que ça a créé un court circuit sur le CSMIO? J'ai contacté CS lab pour leur demander leur avis et ce que je dois faire à présent. Dans tout les cas, stand-by pour l'instant... Snif
 
D
dédé1052
Apprenti
Bonjour,

Non je ne pense pas qu'il s'agisse de 24v alternatif. Voir le schéma ci dessous, on a un transfo tri avec pont de diode et condo. Pas d'erreur de branchement non plus, j'ai pris directement les fils de la cn grundig. Du coup pensez vous que je puisse utiliser cette alim en y ajoutant une résistance ou autre pour faire baisser la tension? Il faut également que je vérifie celle des entrées/sorties, il se peut que ce soit la même chose.
J'ai contacté CS Lab, ils m'ont confirmé que les 32v sont certainement la cause de la création du court circuit. Du coup je leur ai envoyé le contrôleur pour réparation.
Coté boitier EXE 610 C j'ai eu la chance d'obtenir la notice (boitier neuf dans son emballage d'origine). Voir ci dessous pour la config, j'ai besoin de votre aide. Comment dois-je le configurer? A noter que sur la machine, il n'y a pas de contact de prise d'origine, ce ne sont que des fins de course. Je suppose donc que les origines se faisaient via les règles.
 
Fichiers joints
  • Scanned-image_11-02-2017-082212.pdf
    227.8 KB · Affichages: 25
  • Scanned-image_11-02-2017-082413.pdf
    153.5 KB · Affichages: 28
R
roboba
Ouvrier
bonjour,

pour baisser la tension il existe des regulateurs CC/CC
pour le circuit de pilotage des contacteurs, il faut verifier la tension MAX des optocoupleurs de sortie de la CSLAB ( apparemment 30 VDC max et 250ma (donc 1 seul contacteur par sortie !)
pour les prises d'origine machine ce sont des contacts mécanique fin de course ( pas par les regles ).
pour les boitiers EXE attends d'autre reponses ...
 
G
gaston48
Compagnon
pour les prises d'origine machine ce sont des contacts mécanique fin de course ( pas par les règles ).
Bonjour,
En fait si, tu as 2 modes:
L'un en actionnant dans un premier temps un contact mécanique " d’ébauche " (parfois indépendant des contacts de fin de course)
suivi d'une recherche d'un index unique de la règle.
L' autre, le plus élaboré, détermine l'origine machine par la lecture " d'index à distances codées " inclues dans la règle
Concrètement, l'axe lit 2 index successifs et en fonction de la distance qui sépare les 2 index il connait sa
position. Donc, peu importe la position de l'axe, au bout de 20 mm de déplacement en moyenne la pom est faite
ces index sont répartie sur toute la longueur de la règle suivant un pas variable et connu
C'est la présence d'un suffixe " C " de la référence de la règle qui précise ce mode
Dans les 2 cas une POM par index est reproductible au micron
Et on peut faire une POM sur un seul index (on choisit n'importe le quel) et un switch d'ébauche avec une règle C,
CSMIO ne traite que ce mode là .
 
R
roboba
Ouvrier
gaston48
ok ! je viens d'aller voir la DOC page 36 ! merci !
j'etais au + ou - au courant sur ce type d'index , mais je ne savais pas que la CSlab geré ça

dédé1052
sinon pour la configuration des boitier EXE je pense qu'il faut la reference de tes regles ...
 
G
gaston48
Compagnon
mais je ne savais pas que la CSlab geré ça
Oui, mais il me semble que PL50 n'a pas réussi à la mettre en oeuvre avec son Alcera-gambin ,
mais il n'a peut être pas insisté. Le signal d'index est très très bref, il faut de bonne condition
pour l’acquérir.
 
D
dédé1052
Apprenti
Salut,

Pour les regles, ça va être compliqué car je n'ai pas trouvé de ref dessus. Peut-être faut-il les démonter pour y avoir accès mais je n'ai pas trop envie d'y toucher... On m'a fourni une règle en rabe, je vérifierai la ref exacte.
Je ne pense pas que la machine utilise les fin de course pour faire les POM, ils sont montés de façon à couper la puissance si l'un d'eux est activé. Je pense donc que c'est la deuxième option. Je jetterai un œil ce weekend.
 
D
dédé1052
Apprenti
Bonjour,

Bizarre la regle en rabe est une AE LS 403 261 053-01 w/v6 mais dans une des fiches d’intervention consciencieusement conservé par notre service maintenance, j'ai trouvé un remplacement de la règle du Z par une " LS 404 ML=570mm idnr:228 249 11/ snr : 2869614H K7.
J'ai rien trouvé sur le net pour la LS 404. Dans tous les cas, pas de suffixe "C" donc pas d'index à distances codées. C'est très étrange. Bon c'est n'est pas grave, s'il faut je modifierai le circuit des contacts de fin de course pour pouvoir faire les POM avec. ça reste accessible à mon niveau. Du coup comment dois-je configurer mon boitier EXE?
 
G
gaston48
Compagnon
dois-je configurer mon boitier EXE?
Merci pour le document
S1 270°
S2 Hight impédance
5 fold si tu veux 1 micron de résolution et 10 fold pour 0.5 micron ( 5 fold : 20 microns de base règle /5 et encore /4 par
le décodage de quadrature)
Fréquence max pour les 2
 
D
dédé1052
Apprenti
Salut

Merci pour ton aide. Je testerai ça en 10 fold.
En ce qui concerne les régulateurs CC/CC, il y en a tous les prix. ça va de 1€ à + de 300€. Pouvez vous m'aider à choisir un modèle qui conviendrait pour mon application SVP? Je suppose qu'il faut prendre en compte la puissance demandée? Pour le CSMIO c'est du 5W donc dérisoire, puis-je prendre un modèle de ce type? M401 DC-DC buck module XL4016E1
Bon a l'avenir il y aura pas mal de modules a alimenter, a savoir le CSMIO-IP/A (5W), 4 ou 5 modules d'extension d'entrée/sortie,1 module pour le taraudage et 1 éventuel MPG (2W chacun), ça ne va pas chercher bien loin.
Pour la seconde alim (sorties), ça va être un peu plus conséquent. j'ignore la conso exacte, partons sur 250mA max/sortie, il y devrait y en avoir 56 grand max donc 14A max tout de même...
 
PL50
PL50
Compagnon
Oui, mais il me semble que PL50 n'a pas réussi à la mettre en oeuvre avec son Alcera-gambin ,
mais il n'a peut être pas insisté. Le signal d'index est très très bref, il faut de bonne condition
pour l’acquérir.
Effectivement je ne me suis pas pris la tête avec ça car sur mes blocs fin de course j'ai un contact de libre donc il m'a suffi d'ajouter une butée pour l'actionner et ça fonctionne très bien.
A+
 
PL50
PL50
Compagnon
Salut

Merci pour ton aide. Je testerai ça en 10 fold.
En ce qui concerne les régulateurs CC/CC, il y en a tous les prix. ça va de 1€ à + de 300€. Pouvez vous m'aider à choisir un modèle qui conviendrait pour mon application SVP? Je suppose qu'il faut prendre en compte la puissance demandée? Pour le CSMIO c'est du 5W donc dérisoire, puis-je prendre un modèle de ce type? M401 DC-DC buck module XL4016E1
Bon a l'avenir il y aura pas mal de modules a alimenter, a savoir le CSMIO-IP/A (5W), 4 ou 5 modules d'extension d'entrée/sortie,1 module pour le taraudage et 1 éventuel MPG (2W chacun), ça ne va pas chercher bien loin.
Pour la seconde alim (sorties), ça va être un peu plus conséquent. j'ignore la conso exacte, partons sur 250mA max/sortie, il y devrait y en avoir 56 grand max donc 14A max tout de même...
Perso j'ai mis une alimentation 24v 2a dédiée au contrôleur et à ses modules optionnels.
A+
 
G
gaston48
Compagnon
et ça fonctionne très bien.
Mais en terme de précision, avec la reproductibilité d'un contact électromécanique.
Donc, par exemple sur un usinage qui s’étale sur plusieurs jours, série ou pièce complexe il faut
prévoir de refaire l'origine pièce à chaque coupure de la machine ( voulue ou intempestive).
 
PL50
PL50
Compagnon
Mais en terme de précision, avec la reproductibilité d'un contact électromécanique.
Donc, par exemple sur un usinage qui s’étale sur plusieurs jours, série ou pièce complexe il faut
prévoir de refaire l'origine pièce à chaque coupure de la machine ( voulue ou intempestive).
Oui, Gaston.
A chaque démarrage, je fais la pom.
Ça prend 1mn environ.
Et quand je commence un nouvel usinage je note les coordonnées machine de l'origine relative de la pièce.
Comme ça en cas de coupure, plantage, ou simplement d'usinage sur plusieurs jours, en 3mn je suis prêt à reprendre.
A+
 
V
vres
Compagnon
On peut avoir une très bonne répétabilité avec des contacts électromecaniques, j'ai déjà fait des relevés sur une machine qui avait quelques fois des décalages. Si on veut synchroniser avec le top codeur on peut utiliser une bascule D flip-flop
 
G
gaston48
Compagnon
je suis prêt à reprendre.
Tu dois refaire une POM avec ton palpeur 3D sur une référence mécanique acquise au tout début de
l'usinage. C'est tout à fait faisable si on le sait et si en production c'est compatible avec la fiabilité et
les compétences de l'opérateur d'ou la présence de clé sur le pupitre pour hiérarchiser la
liberté d'intervenir
 
G
gaston48
Compagnon
Si on veut synchroniser avec le top codeur on peut utiliser une bascule D flip-flop
Oui, mais ça revient à élargir l'impulsion pour laisser le temps de faire l'initialisation.
On en revient à une incertitude au niveau de la latence du temps réel. C'est
le même problème avec les palpeurs connectés, on a toujours un temps de réponse
de la chaîne complète, on peut en tenir compte après étalonnage, c'est une sorte d'offset, mais il
faut qu'il soit parfaitement reproductible déjà en figeant une vitesse d'avance
 
PL50
PL50
Compagnon
Oui, mais ça revient à élargir l'impulsion pour laisser le temps de faire l'initialisation.
On en revient à une incertitude au niveau de la latence du temps réel. C'est
le même problème avec les palpeurs connectés, on a toujours un temps de réponse
de la chaîne complète, on peut en tenir compte après étalonnage, c'est une sorte d'offset, mais il
faut qu'il soit parfaitement reproductible déjà en figeant une vitesse d'avance
Regardez les deux capteurs en série sur mon 4ème axe.
A+
 
G
gaston48
Compagnon
C'est astucieux ton système, c'est le même principe que la bascule D de Christian d'ailleurs, mais il serait quand même intéressant
de savoir pourquoi CSMIO ne prends pas en compte l'index peut être en diminuant la vitesse d'avance
jusqu’à sa prise en compte, quitte à passer par la suite l'index à travers un monostable (14538)pour la rallonger un peu
 
V
vres
Compagnon
Oui, mais ça revient à élargir l'impulsion pour laisser le temps de faire l'initialisation.
Bien sur le capteur est en D et le Top Codeur en en CLK.
On en revient à une incertitude au niveau de la latence du temps réel.
Moi je fait les POMs à partir d'un script sur le PC (pas confiance aux cartes). J'ai un rafraîchissement des positions et entrées entre 1 et 3ms. Si je fais la phase finale à 0.5mm/s ça donne +-2 microns de précision. Je trouve ça pas mal.
 
G
gaston48
Compagnon
Et tu ne peux pas obtenir un temps de réponse répétitif même s'il est plus long ?
l'offset on s'en moque s'il est répétitif.
Si tu considères un palpeur Renishaw par exemple sa répétabilité est de l'ordre
de 0.1 mic de 0.25 à 1 mic plutôt, les vitesses de palpage sont quand même élevée, même si on palpe
en 2 fois. Comment font-il ?
 
Dernière édition:
V
vres
Compagnon
Effectivement si on veut une capture rapide avec une grande précision, il faudrait que ça soit gérer par la carte. C'est pas très difficile à développer.
Il me semble aussi que sur beaucoup de cartes, les positions réelles ne sont pas récupérées par la même trame que les entrées, elles ne sont donc pas synchrones.
 
G
gaston48
Compagnon
De ce que je connais (linuxcnc et mesa :oops: ) les codeurs et leurs index sont traités dans le fpga,
j'imagine que les compteurs sont resetés dans le fpga. Mais l'entrée palpeur est gérée par soft
je ne sais pas encore si elle est reproductible.
 
V
vres
Compagnon
Sur un micro-contrôleur avec une boucle timer a 100 KHz on peut avoir une prècision de +-1 micron à 100mm/s. C'est pas mal, et on peut améliorer encore un déclenchant une interruption sur l'entrée du capteur.
 
G
gaston48
Compagnon
C'est pas mal,
Je sais bien, c'est ce qui fait la force de ton système autonome par rapport à un soft temps réel
meme à 3 Khz. Imagine dans les années 80- 90 quand ça cadencer à 200 Hz.
C'est pour ça que je n'arrive pas à faire un bon asservissement d'axe en couple ou courant comme toi
boucle PID pas assez rapide, il faut passer en vitesse avec tachy et asservissement local analogique
comme par le passé.
 
D
dédé1052
Apprenti
Salut,
Pour ma part je n'ai pas besoin d'avoir un homing super précis (utilisation à titre amateur...), je retiens donc la solution la plus simple, avec contacteur. J'essaierai tout de même avec les règles, mais étant donné mon niveau je ne pense pas que ça va fonctionner. On vera bien. Le CSMIO est réparé (ouf 15€ + fdp), il est sur le chemin du retour. Il faut que je règle le problème de surtension. Je tiens à garder les alim d'origine car ce sont de transo tri et je n'ai pas de neutre. De plus j'ai toujours ce problème de budget restreint qui malheureusement va s'accentuer... Avez vous des conseilles a me donner au niveau des régulateurs de tension?
 
D
dédé1052
Apprenti
Bonjour,
En attendant vos réponse, j'ai procédé à un essai en utilisant l'alim que j'avais installée sur mon tour Cazeneuve. Cette foi le CSMIO a bien démarré sans cramé. Il communique bien avec le PC et les entrées/sorties aussi. Seulement la boucle de sécurité étant complexe, j'ai voulu m'en affranchir en shuntant quelques circuits afin de pouvoir alimenter directement les contacteurs dont l'activation est nécessaire pour alimenter les variateurs. Mais c'était la chose à ne pas faire, j'ai cramé 2 contacteurs car la plupart sont en 24Vdc alors que les 2 qui concernent la boucle de sécu sont en 48Vac. J'avais zapé cela, j'ai tout alimenté en 24Vdc...Est-ce cela qui les a cramé ou bien un éventuel cours-circuit ? Peut importe, il va falloir que j'en retrouve pour les remplacer, ce sont des AEG SH10 73ü. Si quelqu'un a ça je suis preneur. J'ai cherché sur le net, il n'y en a pas, ni même de bobine seule en 48Vac. J'ai cherché en occase un équivalent Schneider ou télémécanique, je ne trouve pas non plus. Je crois que je suis mal barré...
Je me rends à l'évidence, ce rétrofit est bien trop compliqué vu mon niveau. De ce fait, je vais sans doute faire appel à un pro ou passionné averti pour vérifier les branchements, mettre au point la boucle de sécurité, les axes et la broche. Si cela intéresse quelqu'un, faites le moi savoir et faites moi part de votre taux horaire. Je ne pense pas que ça soit hyper complexe, j'ai tous les schémas élec ainsi que la doc des variateur. Je pense qu'une journée suffirai pour faire cela. Je suis du coté de Chaumont dans le 52. J'ai un acheteur potentiel pour le dialog11+moniteur, cela permettra de financer cette mise au point...
Je pense que c'est plus raisonnable ainsi, il n'y aura pas de gaspillage d'argent et de temps aussi... Merci
 

Sujets similaires

E
Réponses
1
Affichages
378
EMI52
E
U
Réponses
15
Affichages
357
gaston48
G
T
Réponses
23
Affichages
4 367
boucqueneau
boucqueneau
J
Réponses
13
Affichages
833
jackouille07
J
R
Réponses
2
Affichages
259
Remy18
R
P
Réponses
19
Affichages
376
papy jose
P
Haut