Restauration Panhard-Levassor 14 cv, X72, 1934

  • Auteur de la discussion geo1_20
  • Date de début
coquillette
coquillette
Compagnon
31 Mai 2016
2 274
le wast
Bravo… Tu vas pouvoir aller chercher la reine d'Angleterre pour une promenade... :lol:
La peinture a un rendu ..:tumbsupe::tumbsupe:
Tu ne vas pas oser la sortir du garage…:bernardo:
JP :drinkers:
 
M
montfort95
Apprenti
12 Déc 2019
90
belle voiture c est une panoramique sans soupapes c est les chemises qui en montant et descendant font l admission et echappement pas facile a regler bon courage
 
Y
Youry
Ouvrier
6 Juil 2008
347
Guilleville 28
Pour en avoir eu dans les mains il n'y a pas longtemps, ils étaient bon à l'époque pour fabriquer les chemises louvoyantes!
 
Dernière édition par un modérateur:
françois44
françois44
Modérateur
2 Fev 2008
2 433
FR-44Rezé
Pas louvoyantes les chemises uniquement un mouvement alternatif généré par un arbre à excentriques. Aucun réglage autre que le bon positionnement de l'arbre à excentriques par rapport au vilebrequin. On trouve facilement la méthode de calage.
Elle va être splendide en tout cas... Panhard.... quel dommage que la "marque doyenne" n'existe plus pour le grand public.....
 
geo1_20
geo1_20
Apprenti
4 Avr 2011
137
Narbonne
  • Auteur de la discussion
  • #246
Bonjour

En fait contrairement à une idée reçu , ces moteurs ne sont pas du tout difficiles à régler concernant notamment la distribution. Vu que j'étais seul pour faire ces réglages ( mon premier ami est décédé en 2015 et le papi qui m'a aidé à remonter le moteur puis à le redémarrer lui est décédé l'an dernier...) j'ai pris mon courage à deux mains , le petit livre d'époque 1933, je me suis assis à coté du moteur déposé et j'ai commencé à...lire. Lire et encore lire et décortiquant chaque phrase...Exemple de texte concernant le calage de la distribution:
"Les positions du piston au moment des ouvertures des lumières doivent être les suivantes:
1° Pour L'aspiration.
Le piston se trouve au point mort haut, au moment de l'ouverture qui s'observe, après avoir démonté le carburateur, en examinant la coïncidence du bord supérieur de la lumière de la chemise extérieure avec le bord inférieur de l'orifice du cylindre."


Ouf... Bon rassurez-vous ça m'a fait pareil au début...En fait on constate vite que dès qu'un filet de lumière apparait dans le cylindre on est allé trop loin ou pas assez en fonction du réglage a effectué.

IMG_2035.JPG


Bref, c'est du français tout simplement. Il faut y aller tranquille. Résultat des courses en suivant les indications, en lisant bien ( plus la prise d'un paracétamol je dois l'avouer ), en une heure la distribution était réglée. Le pignon du vilebrequin et celui en Céloron de l'arbre des excentriques étaient calés; Normalement il n'y a plus aucun réglage à faire et il ne devrait plus y en avoir.

Je n'en revenais pas moi même.. J'avais réglé la distribution d'une sans soupape ( en plus les repères sur les pignons n'y étaient plus ... ), moi même, en lisant un petit bouquin jauni que les ingénieurs de P&L avaient édité il y a plus de 80 ans...

IMG_2036.JPG



 
FB29
FB29
Compagnon
1 Nov 2013
8 703
FR-29 Brest
la distribution était réglée
Bravo :prayer: !!!

Ce n'est donc pas un simple calage, si on peut dire ainsi, de pignons par exemple ? ... pour obtenir le réglage correct, on agit sur quel(s) élément(s) réglables :smt017 ?
 
geo1_20
geo1_20
Apprenti
4 Avr 2011
137
Narbonne
  • Auteur de la discussion
  • #249
J'avoue que j'ai du mal a expliquer le truc ( je l'ai fait il y a maintenant 4 ans...) En fait il faut trouver la bonne position du pignon de commande de l'arbre des chemises . Une fois qu'on a trouvé la bonne position en réglant par exemple l'admission d'un cylindre tous les autres réglages sont bons. Je n'ai eu ensuite qu'à vérifier avec le manuel que les réglages pour l'échappement coïncidaient aussi. C'est aussi simple que ça. Voila la photo du pignon qui entraine l'arbre des chemises coulissantes.

DSC00004.JPG

Je me souviens aussi que la marque qu'on voit sur le pignon bakélisé correspondait avec une marque très légère que j'avais faite au pointeau ( mais sur de l'acier cémenté, une fois un chiffon passé , il n'y avait plus rien de visible ) . C'est en regardant à la loupe que j'ai vu donc qu'en face du repère il y a avait une très légère marque sur le pignon du vilebrequin... Une marque ( discrète ) à la disqueuse m'aurait éviter de chercher, mais j’avoue que quand on fait tourner le moteur avec une tige de comparateur en contact avec le dessus du piston , et qu'il manque 11 mm pour atteindre le PMH, comme indiqué sur le fascicule, j'étais pas peu fier...:lol:
 
M
marc le gaulois
Compagnon
27 Jan 2016
3 616
FR 12520
Bonsoir.
Déja bravo pour ce beau travail :wink:, mais un truc m'interpelles ? le pignon" céloron" , ne devrait-il pas être très légèrement moins épais que le pignon acier? j'avais lu qu'il devait toujours moins épais, pour pas qu'il se bouffe rapidement:) là ça va peut être aller, car il ne dépasse pas l'épaisseur du pignon acier, mais c'est juste une question pour m'instruire .
Merci et bon courage pour la suite.

Marcus
 
geo1_20
geo1_20
Apprenti
4 Avr 2011
137
Narbonne
  • Auteur de la discussion
  • #251
Bien vu ! La photo ne rend pas bien , mais en effet le pignon Céloron est moins large que le pignon du vilebrequin presque 5 mm autant que je me souvienne.
Merci pour les encouragements.
 
fafnir70
fafnir70
Compagnon
9 Jan 2011
4 209
FR-70 70150Haute-Saône Val de l'Ognon
Bonsoir,

Bravo Geo, c'est du beau travail!

Bonsoir. Dle pignon" céloron" , ne devrait-il pas être très légèrement moins épais que le pignon acier?Marcus
Marcus, au cours de ma vie de mécano autos, je n'ai jamais touché à un moteur de Panhard SS. Mais j'ai remplacé un grand nombre de pignons Céloron sur des moteurs de 4 CV et Dauphine. Ils avaient tous la même épaisseur que les pignons acier des vilebrequin.

Bernard
 
L
LOZACH
Apprenti
7 Oct 2009
209
Pont L'abbé
Bonsoir,
Dans ma jeunesse, j'ai eu quelques Panhard moteur M5 et M5S. Il y avait un pignon double chevron en céloron, très fragile et en cas de casse ...Les soupapes n'aimaient pas. Panhard ne mettait pas beaucoup de repères. Pour règler la distribution, disque gradué en angle et cales d'épaisseur spéciales........
Que d’innovations sur ces moteurs........!
Par hasard mon père a trouvé dans une casse le logo sPLs en alu et je l'ai conservé.
Cordialement
LOZACH
 
M
marc le gaulois
Compagnon
27 Jan 2016
3 616
FR 12520
Bonsoir,

Bravo Geo, c'est du beau travail!


Marcus, au cours de ma vie de mécano autos, je n'ai jamais touché à un moteur de Panhard SS. Mais j'ai remplacé un grand nombre de pignons Céloron sur des moteurs de 4 CV et Dauphine. Ils avaient tous la même épaisseur que les pignons acier des vilebrequin.

Bernard
Merci fafnir :wink: donc ce qui est important , c'est qu'au moins l’épaisseur du pignon Céloron ne soit pas plus large, égale épaisseur ça passe?
j'avais soulevé la question, car j'avais vu ça dans plusieurs ouvrage .
Belle journée.
Marcus
 
FB29
FB29
Compagnon
1 Nov 2013
8 703
FR-29 Brest
'il devait toujours moins épais, pour pas qu'il se bouffe rapidement
Bon à savoir ! Mais il y a une raison identifiée pour cela ? Si le pignon céloron est plus large, et qu'il se bouffe au milieu cela semble logique :-D ... Mais pourquoi se boufferait t'il plus que si il est de même largeur ou plus étroit ? En poussant le raisonnement un peu plus loin on pourrait alors en déduire qu'un pignon de largeur nulle, mettons un mm de largeur quand même, aurait une durée de vie infinie :smt017 ? ...
Ou alors c'est le bord du pignon acier qui érode le céloron localement entraînant des particules abrasives dans la denture provoquant une usure globale prématurée du pignon céloron :smt017 ?
 
Dernière édition:
Haut