Ressort d'horloge

  • Auteur de la discussion Guydo67
  • Date de début
G
Guydo67
Compagnon
29 Nov 2007
1 477
  • Auteur de la discussion
  • #1
Bonjour,

j'ai récupéré une vielle horloge HS qui a deux remontages l'un pour le balancier et l'autre pour les heures. C'est le ressort du balancier qui est HS. J'ai démonté le tout et sortie la boîte avec son ressort cassé. Le ressort est cassé à deux cm de l'extrémité interne qui se fixe sur l'axe de remontage. A la meuleuse j'ai refait une lumière pour que le ressort puisse à nouveau s'accrocher sur l'axe, maintenant il faudrait que je puisse resserrer cette extrémité afin d'avoir une spire qui a le diamètre de l'axe et là je ne sais pas comment faire.
Former tel quel l'extrémité, c'est impossible l'acier est trop dur. Si je chauffe au chalumeau au rouge le bout il devrait se détremper pour pouvoir former cette première spire mais cela va se déplier au premier remontage. Est-ce que c'est retrempable et surtout comment le faire ?

Merci d'avance, Guydo
 
G
Guydo67
Compagnon
29 Nov 2007
1 477
  • Auteur de la discussion
  • #2
Avec une photo :à gauche le ressort avec la modification, au centre l'axe et à droite la forme que devrait avoir l'extrémité du ressort.

Guydo
Ressort horloge.jpg
 
SULREN
SULREN
Compagnon
27 Jan 2009
3 228
FR-31 Communauté des Hauts Tolosans
Bonjour,
Primo tu as de la chance que la rupture du ressort au voisinage de l'axe n'ait pas provoqué la rupture de dents sur la couronne du barillet et sur le pignon sur lequel elle engrène.
Il y a une énergie potentielle importante accumulée dans le ressort. Lors de la rupture elle se libère d'un coup et elle se transforme en énergie cinétique dans les spires qui prennent de la vitesse en se déroulant, et quand à la fin elles butent les unes sur les autres, toute cette énergie crée un choc qui casse facilement quelques dents, ou les couche les unes sur les autres.

Segundo: il faut faire subir un revenu poussé à l'extrémité du ressort pour la reformer (en en principe même avant de percer le nouvel œil). Inutile de retremper ensuite. Si le crochet sur l'axe (la partie centrale de l'axe s'appelle la bonde) est bien fait le ressort y restera accroché.

PS J'ai parlé de revenu poussé et pas de recuit car il faut éviter de surchauffer le ressort. Cela pourrait rendre le métal fragile. Par ailleurs il ne faut pas que la limite entre la zone chauffée et celle non chauffée soit trop franche. Un changement trop brusque de structure cristallographique entre la partie "revenue" et la partie trempée crée une fragilité. Mieux vaut créer une sorte de dégradé par une chauffe décroissante sur une petite longueur.
 
Dernière édition:
jdg
jdg
Compagnon
14 Fev 2011
1 555
92
Bonsoir,

la détrempe se fait à la couleur rouge cerise et ensuite ne plus bouger en laissant refroidir lentement sur une brique. Je limite la détrempe à la zone désirée en intercalant une pince.(3/5 cm)

la forme de la spire se fait avec une pince à bouts arrondis: un marquage=casse, après mise en forme on re-chauffe au bleu la zone détrempée.

Bien repérer le sens d'enroulement. Le couvercle du barillet a une encoche, cette dernière correspond à un point sur la virole. Pour refermer le tout servez vous d'un étau. Le couvercle doit être parfaitement enfoncé.
La bonde doit recevoir une goutte d'huile aux deux extrémités avant montage.
Le ressort en place doit recevoir une goutte d'huile aux quatre points cardinaux.
Le ressort, le barillet, le couvercle doivent être nettoyés à l'alcool par trempage et/ou US. .Afin de mettre en place parfaitement le ressort, on frappe fort à plat le barillet et on y ajoute la bonde. Ce n'est pas au couvercle de pousser le ressort.

Cordialement

Ps le recuit sert à modifier la dureté d'une trempe .
 
Dernière édition:
G
Guydo67
Compagnon
29 Nov 2007
1 477
  • Auteur de la discussion
  • #5
Merci à tous les deux pour ces conseils. Pour la couronne du barillet il y a deux dents qui ont perdues 1/4 ou 1/5 de mm, il faudra vois si cela passe quand même. Si cela ne passe pas j'ai prévu de mettre une peu de brasure d'argent dessus pour reformer les deux dents. Par contre le pignon a souffert. Mais ce pignon n'est pas formé dans la masse mais c'est une espèce de cage faites de barreaux d'acier de 1mm de diamètre qui sont ensachés dans deux parties haute et basse. Il y a trois barreaux de cassés mais j'ai pu sortir la partie haute, sorti les moignons et maintenant il reste à trouver de la corde à piano de 1 mm pour les remplacer. Pour le ressort, je ne l'ai pas sorti totalement, de peur de ne pas pouvoir le remonter. C'est pour cela que l'on voit les fils de fer, pour maintenir le ressort qui est donc enrouler à l'envers. Le remontage devrait donc pas poser de problème. Pour le recuit j'essaierai sur le moignon.
Mais après réfection du barillet et de la cage le plus difficile restera à faire, remonter tous les pignons et les quelque balancier divers sur une plaque et remettre l'autre plaque par-dessus pour les visser ensemble... va falloir respirer calmement pour que tous les axes soient dans leurs trous respectifs.

Guydo
 
jdg
jdg
Compagnon
14 Fev 2011
1 555
92
Bonsoir,

Pour la couronne du barillet il y a deux dents qui ont perdues 1/4 ou 1/5 de mm
Il est possible et je pense certain qu'un léger martelage sur un tas redonne la longueur voulue à ces deux dents. De plus le martelage renforcera ces dents.

C'est la bonne méthode pour le pignon lanterné.

"va falloir respirer calmement pour que tous les axes soient dans leurs trous respectifs"

Il faut un tabouret très bas une loupe horlogère de 2,5 X et mettre les mobiles en place sur une platine puis poser l'autre platine dessus sans serrer et a l'aide d'une brucelle ou d'un petit crochet positionner chaque mobile dans son trou. Attention si sonnerie il y a des repères à respecter.

Cordialement
 
Dernière édition:
SULREN
SULREN
Compagnon
27 Jan 2009
3 228
FR-31 Communauté des Hauts Tolosans
Bonsoir,
"Si cela ne passe pas j'ai prévu de mettre un peu de brasure d'argent dessus pour reformer les deux dents".

Il faut replanter de nouvelles dents selon la méthode horlogère, décrite sur les forums.
Il ne faut pas chauffer les rouages à la température de la brasure Argent forte.

" c'est une espèce de cage faites de barreaux d'acier de 1mm de diamètre qui sont ensachés dans deux parties haute et basse"

C’est un pignon lanterné, plus facile à réparer qu’un pignon à dents (on dit ailes en horlogerie).

" Pour le ressort, je ne l'ai pas sorti totalement,"

On évite en principe de sortir les ressorts de cette façon, en tire-bouchon, parce que cela les déforme et ensuite ils frottent sur les parois du barillet et perdent du rendement.
On les sort et on les remonte d’un bloc, selon une technique horlogère, en utilisant ou pas un outil dédié à cette opération (l'estrapade).

.".. va falloir respirer calmement pour que tous les axes soient dans leurs trous respectifs."

Il faut impérativement éviter de forcer sur les pivots, parce que s’ils cassent, ......c’est un travail pas évident d’en replanter de nouveaux.
 
G
Guydo67
Compagnon
29 Nov 2007
1 477
  • Auteur de la discussion
  • #8
Merci pour vos conseils et pour le vocabulaire. En utilisant les bons mots on se fait comprendre plus facilement.
Ce pignon lanterné a aussi servi de fusible.
jdb, c'est vrai qu'il va me falloir revoir ces repères car je n'en ai pas compris l'esprit au démontage, je me suis donc dit qu'il me faudra plusieurs essais...
Sulren, pour replanter il faut bien aussi braser. Je suppose donc que juste rajouter de la brasure en bout de dent est difficile sans faire fondre toute la dent, d'où le replantage d'un plus gros morceau.
Je n'ai pas d'estrapade, maintenant que j'ai mal sorti le ressort, je vais continuer.

Guydo
 
jdg
jdg
Compagnon
14 Fev 2011
1 555
92
@Guydo67

Bonjour,

Pour planter un pivot un tour est nécessaire et c'est très simple.
je recherche une doc simple sur les repères et je post.

C'est une sonnerie chaperon ou râteau ? Poster une photo, merci
 
G
Guydo67
Compagnon
29 Nov 2007
1 477
  • Auteur de la discussion
  • #11
C'est une sonnerie à chaperon. Il y a une roue avec les encoches pour le nombre d'heures et une roue avec une tige perpendiculaire qui sert au blocage je pense, c'est lien des deux qui je pense est à faire. Par contre je ne sais pas si l'horloge tape les 1/4, 3/4 ou le 1/2, la personne qui me l'a donnée ne savait pas.
J'ai juste cette photo sans une des platine pour l'ordre des roues au démontage. La roue 1 a la tige et c'est le bras rouge qui va dessus. La roue 2 actionne le bras bleu et le bras vert est sur la roue à chaperon 6. Par contre la roue 3 a une roue en feuillard d'acier en-dessous avec une dizaine ou une douzaine de branche (je ne les ai pas comptées et je ne suis pas chez moi pour le faire) et je ne sais pas à quoi cela sert.
La roue qui deux dents d'abimées c'est la 8 et la cage cassée est sous la roue 8, sur le même axe.


Guydo

Roues.jpg
 
G
Guydo67
Compagnon
29 Nov 2007
1 477
  • Auteur de la discussion
  • #12
Merci jdg pour les infos, je vais lire cela calmement et me repérer sur mon mécanisme.

Guydo
 
G
Guydo67
Compagnon
29 Nov 2007
1 477
  • Auteur de la discussion
  • #13
Bonjour,
J'ai fait le revenue et mis en forme. L'axe s'accroche bien, j'espère que cela va tenir, mais le collimasson n'est plus aussi joli qu'au départ. J'ai remis le couvercle du barillet à la presse, cela n'a pas été facile. Mais je crois qu'il est trop rentré car quand je remonte avec la clef, cela coince un peu, il va falloir que je le ressorte un peu, peut-être en appuyant un peu sur l'axe ?
Pour la roue 3 le feuillard en dessous a bien 10 dents je suppose donc que c'est les 1/4 qui sonnent. Il faut que je vois sur quoi cela s'engrène pour sonner. Il n'y a qu'un marteau pour tout.
Merci encore pour les conseils, Guydo
 
jdg
jdg
Compagnon
14 Fev 2011
1 555
92
Bonjour,
Pour remettre le couvercle en place il faut simplement frapper l'axe c'est-à-dire la bonde sur du bois afin de remonter délicatement le couvercle . En principe cela se ferme très facilement à la presse si vous avez respecté les repères . Le défaut peut également provenir d'un mauvais positionnement de l'œil du ressort c'est-à-dire du trou que vous avez confectionné . Avez-vous huiler le tout ?
 
Dernière édition:
jdg
jdg
Compagnon
14 Fev 2011
1 555
92
Je suis certain que notre Maître Horloger JCS va vous aidez pour des questions pointues si vous avez un problème plus complexe .

Ses conseils, énoncés clairement et simplement, sont toujours à appliquer à la lettre.
 
G
Guydo67
Compagnon
29 Nov 2007
1 477
  • Auteur de la discussion
  • #16
Merci jdg. Je vais démonter à nouveau le couvercle car oups, j'avais pas vu qu'il y avait des repères... J'ai bien huilé le ressort au 4 coins. Pour l'oeil pas de problème j'avais vérifié avant que son montage dans le crochet était centré, il y avait même un peu de jeu de part et d'autre.

Guydo
 
N
nektarfl
Compagnon
19 Nov 2007
916
POMMEUSE (77)
A propos du ressort (j'interviens peut-être un petit peu tard, mais sait-on jamais !!) si tu as passé une extrémité au rouge avec un chalumeau pour former l'extrémité, tu vas avoir un point de fragilité.
En effet, après avoir chauffé l'extrémité au rouge un refroidissement à l'air va provoquer une trempe sur cette partie et une légère détrempe aux limites de température. Est-ce que tu as pensé à faire un revenu de détente à 270-280°C pour que ton métal retrouve une stabilité sans contraintes résiduelles dues aux écarts de température pour réduire le risque de casse ultérieur?
 
jdg
jdg
Compagnon
14 Fev 2011
1 555
92
la détrempe se fait à la couleur rouge cerise et ensuite ne plus bouger en laissant refroidir lentement sur une brique. Je limite la détrempe à la zone désirée en intercalant une pince.(3/5 cm)
Bonsoir,

Pour qu'il y est une trempe a l'air il faudrait une agitation sur ce ressort qualité horlogerie. le refroidissement lent empêche le process donc inutile de faire un recuit.
La zone détrempée étant progressive pas de casse à venir.

Certes une détrempe, trempe et revenu de détente totale serait l'idéal mais impossible à effectuer pour un horloger sans le matériel spécifique car ces ressorts et la fabrication obéissent à des calculs de maths très précis. Le seul moyen serai l'achat d'un ressort neuf.

Cordialement
 
Dernière édition:
N
nektarfl
Compagnon
19 Nov 2007
916
POMMEUSE (77)
OK, quand ton ressort cassera, on en reparlera. Pense à la faible épaisseur de ton feuillard, et même si cette "trempe à l'air" te semble lente, elle ne l'est pas pour de l'acier ressort au vu de la faible épaisseur par rapport à la largeur du feuillard et donc la surface présente face à l'air par rapport au volume total, effectivement, si cette "trempe à l'air" n'est pas aussi violente qu'une trempe à l'eau, elle existe, et le risque de casse également. Personnellement, en temps que professionnel du ressort (j'en fabrique depuis plus de 30 ans maintenant) j'ai toujours pratiqué ainsi car j'ai vu des problèmes de casse survenir assez régulièrement sur des ressorts qui n'avaient pas été re-chauffés.
 
jdg
jdg
Compagnon
14 Fev 2011
1 555
92
Bonjour,

wikipédia (signalé à juste titre par serge 91)

"Dans le processus de trempe on cherche , avant tout , obtenir de la martensite ; une trempe appropriée limite la formation de ferrite , perlite et cémentite . Il faut se rendre bien compte que la dureté de la ferrite est de 10-15 HRC , celle de la perlite de 40-45 HRC alors que la dureté de la martensite est de 64-66 HRC .

On peut définir pour une nuance d'acier donnée , la vitesse à partir de laquelle la trempe est "martensitique" . C'est une vitesse limite qu'on appelle la vitesse critique de trempe . Il faut que cette vitesse soit suffisante pour obtenir une transformation complète de l'austénite en martensite mais le traitement de trempe ne doit pas être trop agressif pour ne pas "casser" la structure cristalline . On aura à notre disposition diverses techniques de trempe suivant le type d'acier , ainsi que la masse d'acier de l' objet à tremper . Les principales techniques de trempe sont : Trempe à l'air , trempe à l'air pulsé , trempe à l'huile , trempe à l'eau . Les trempes à l'air sont simples mais peu efficaces sur des aciers très carburés"
ce qui est le cas en horlogerie. (du type Sandvik 20AP)

Tes remarques sont légitimes en temps que professionnel du ressort: merci pour ton intérêt.

Cordialement

Ps: "la forme de la spire se fait avec une pince à bouts arrondis: un marquage=casse, après mise en forme on re-chauffe au bleu la zone détrempée." post 4
 
Dernière édition:
G
Guydo67
Compagnon
29 Nov 2007
1 477
  • Auteur de la discussion
  • #21
Bonjour,

Petit état des lieux.

Pour le ressort j'ai suivi les conseils de jdg.
J'ai inversé les deux barillets, mis l'entier sur le mouvement et le refait sur la sonnerie. J'ai fait le remontage. C'est allé mieux que je pensais. D'abord tous les axes n'ont pas la même hauteur ce qui fait que l'on peut les mettre presque l'un après l'autre, ensuite les engrenages qui se mettent en place facilitent le positionnement des autres.
Le mouvement a fonctionné la nuit, par contre la sonnerie avait un point dur. J'ai donc tout redémonté et pu voir que la roue de cheville avait quelques dents d'un côté qui étaient un peu pliée. J'ai chauffé un peu le laiton, redressé les dents et martelé un peu la zone. Maintenant c'est en test pour la nuit.
Merci pour les conseils.

Sur la platine à l'arrière il y a une marque. Une étoile et inscrit dedans "UNGHANS" et en-dessous "J". Sous l'étoile il y a frappé "A10". Dans le coin en haut à gauche il y a le nombre "100". Sur le système de "cloche" (un ressort avec de la fonte) est fondu "Germania". Quelqu'un a des informations sur ces marquages ?

Merci d'avance, Guydo.
 
jdg
jdg
Compagnon
14 Fev 2011
1 555
92
Bonjour,

Une petite remarque: il ne faut pas inverser les barillets car la force des ressorts n'est pas la même.

Cordialement
 
G
Guydo67
Compagnon
29 Nov 2007
1 477
  • Auteur de la discussion
  • #23
Mauvaise pioche, je pensais qu'ils étaient identiques, vu la même taille.... je préférais avoir la sonnerie qui s'arrête plutôt que le mouvement, pas de chance. Le problème va se retrouver surtout sur quoi ? mouvement où sonnerie ?

Guydo
 
jdg
jdg
Compagnon
14 Fev 2011
1 555
92
Il ne se passera rien si le ressort est bien réparé.
 
jdg
jdg
Compagnon
14 Fev 2011
1 555
92
Sur la platine à l'arrière il y a une marque. Une étoile et inscrit dedans "UNGHANS" et en-dessous "J". Sous l'étoile il y a frappé "A10". Dans le coin en haut à gauche il y a le nombre "100". Sur le système de "cloche" (un ressort avec de la fonte) est fondu "Germania". Quelqu'un a des informations sur ces marquages ?
"JUNGHANS" marque allemande.
 
G
Guydo67
Compagnon
29 Nov 2007
1 477
  • Auteur de la discussion
  • #26
Il ne se passera rien si le ressort est bien réparé.

Ma question concernait le changement du barillet, qui risque le plus ? En fonction de la réponse je redémonte ou pas !

Guydo
 
G
Guydo67
Compagnon
29 Nov 2007
1 477
  • Auteur de la discussion
  • #27
"JUNGHANS" marque allemande.
drôle de manière de mettre son nom, je pensais à l'initial du prénom car c'était une famille d'horloger. Cela a quelque chose à voir avec le fabricant de même nom de montre actuel ? ou c'est un hasard ?

Guydo
 
jdg
jdg
Compagnon
14 Fev 2011
1 555
92
Oui c'est le nom du fabricant de montre actuelle.
Le barillet qui risque le plus est celui moteur.
Mais il est impératif de le remettre à sa place .
Avant de tout redémonter faite un essai ainsi, le risque étant uniquement sur la durée
 
Dernière édition:
SULREN
SULREN
Compagnon
27 Jan 2009
3 228
FR-31 Communauté des Hauts Tolosans
Bonjour,
OK, quand ton ressort cassera, on en reparlera. Pense à la faible épaisseur de ton feuillard, et même si cette "trempe à l'air" te semble lente, elle ne l'est pas pour de l'acier ressort au vu de la faible épaisseur par rapport à la largeur du feuillard et donc la surface présente face à l'air par rapport au volume total, effectivement, si cette "trempe à l'air" n'est pas aussi violente qu'une trempe à l'eau, elle existe, et le risque de casse également. Personnellement, en temps que professionnel du ressort (j'en fabrique depuis plus de 30 ans maintenant) j'ai toujours pratiqué ainsi car j'ai vu des problèmes de casse survenir assez régulièrement sur des ressorts qui n'avaient pas été re-chauffés.
Un horloger, bien célébré ici ces temps-ci, confirmait cela ici, au #3 :
https://www.usinages.com/threads/ressort.60348/

"Il faut aussi que la détrempe soit faite dans de bonnes conditions :
Aussi localisée que possible et il est très important que la partie chauffée refroidisse très lentement
si non = trempe à l'air, donc on a perdu son temps à essayer de le gagner.
En effet un ressort est fin, donc peu de masse et donc peu d'inertie thermique"
 
Haut