Realisation d'une grande table de travail / établi

  • Auteur de la discussion Pierre Desvaux
  • Date de début
P
Pierre Desvaux
Ouvrier
11 Nov 2014
334
Bourgogne
  • Auteur de la discussion
  • #1
Bonjour,

Il me faudrait un grand plan de travail ou un établi. Voici où en sont mes réflexions:

Les pieds seront pris dans des lambourdes en bois exotique (padouk ?) de 40x70 mm, les traverses en chêne de 20 mm d'épais, assemblés en section en T, pour les raidir.

Longueur environ 2 m, largeur 1m

Je ne veux pas faire de tenons/ mortaises, je ne suis pas équipé pour cela et j'ai un a priori négatif à l'égard des tenons/mortaises. J'ai toujours trouvé que ce n'était pas le système d'assemblage le plus optimum en terme de rigidité/ facilité de mise en oeuvre. Ce ne sera donc pas de la grande menuiserie traditionnelle...

L'idée est de prendre les traverses en chêne en sandwich entre les 4 montants qui constitueront un pied. Chaque pied aura donc une section de 160x100 mm. Tout sera démontable, les pièces étant boulonnées ensemble. Cela donnera un coté "industriel" que j'aime bien.

L'avantage, c'est que cela peut être fait rapidement (quelques lambourdes à scier, et quelques trous pour les boulons) et que cela devrait être très stable et rigide.

Pour le plateau, je ne sais pas encore: L'idéal, à terme, ce serait un beau plateau massif en érable ondé... mais c'est un peu cher... Ce sera donc soit du plein avec des lambourdes assemblées cote à cote, soit un caisson en chêne et cp de hêtre.

Autre possibilité: faire un sandwich "composite", avec un plan de travail pour cuisine, en chêne abouté de chez bricotruc, deux ou trois couches de polystyrène extrudé, et une fine plaque de cp pour le fond. De ce fait, j'aurai une très grande rigidité de par la structure composite, et le polystyrène atténuera l'effet cloche et la résonance d'une caisson vide.


E1.jpg


E2.jpg


E3.jpg


Gros plan sur le système d'assemblage:

C'est du tout simple, mais c'est ce que j'aime bien...

E4.jpg
 
P
Pierre Desvaux
Ouvrier
11 Nov 2014
334
Bourgogne
  • Auteur de la discussion
  • #2
Voila, c'est parti!

Découpe des lambourdes pour les pieds:

1.jpg


2.jpg


3.jpg


Perçage des pieds, pour les assemblages:

4.jpg


5.jpg


6.jpg


7.jpg


8.jpg


9.jpg


10.jpg


11.jpg


Zolis copeaux...

12.jpg


Tas de planches:

13.jpg


14.jpg


Découpe:

15.jpg


Rabotage:

16.jpg


17.jpg
 
P
Pierre Desvaux
Ouvrier
11 Nov 2014
334
Bourgogne
  • Auteur de la discussion
  • #3
Découpe des encoches dans les traverses:

18.jpg


19.jpg


20.jpg


21.jpg


Préassemblage des traverses:

22.jpg


Je positionne les pieds sur les traverses, de manière à tracer le trou à faire dans les traverses (la mèche sert de pointeau).

23.jpg


Perçage des traverses:

24.jpg


Ponçage:

25.jpg


26.jpg
 
P
Pierre Desvaux
Ouvrier
11 Nov 2014
334
Bourgogne
  • Auteur de la discussion
  • #4
Débuts de l'assemblage:

27.jpg


28.jpg


29.jpg


30.jpg


31.jpg


32.jpg


33.jpg


34.jpg


35.jpg
 
vax
vax
Modérateur
5 Mar 2008
7 831
Guipavas (près de Brest)
J'aime beaucoup le style final.
Et tu me rappelles de super souvenirs olfactif avec le Padouc ! :)
 
C
champimatic
Compagnon
2 Mar 2014
2 243
77 Seine et Marne
Bonjour

Simple , efficace , et c'est du costaud j'aime bien . Les traverses inférieures qui relient les pieds ne risque t'elles pas d'etre génantes ? pour le plateau ne le fixe pas fais un encadrement qui le maintiendra autour des pieds , J'ai toujours fait cela avec mes tables , plus léger à déplacer et à modifier au cas ou !
 
serge 91
serge 91
Lexique
18 Fev 2010
6 954
FR-91 Brétigny sur Orge
Bonjour,
J'ai toujours trouvé que ce n'était pas le système d'assemblage le plus optimum en terme de rigidité/ facilité de mise en oeuvre.
Du coté facilité de mise en oeuvre, je suis100% d'accord!
Coté rigidité, par contre, c'est le mieux! Et avec des chevilles carrés/coniques,c'est demontable.
Après, de quel coté penche la balance?...
Pour le plaisir, une vidéo d'un assemblage au trait de Jupiter
 
P
Pierre Desvaux
Ouvrier
11 Nov 2014
334
Bourgogne
  • Auteur de la discussion
  • #8
Serge, merci, je connais un peu beaucoup les japonais... :wink: Sauf que dans les structures à la japonaise, ce qui est important, ce n'est pas la rigidité absolue, mais la capacité à bouger, fléchir, épouser les mouvements, en cas de tremblement de terre... C'est comme cela que le temple Todai-ji à Nara est toujours debout depuis le 8 ième siècle... Je n'ai pas ce cahier des charges :)

En terme d'efficacité structurelle, mon système est au moins tout aussi rigide qu'un assemblage par tenon/mortaise et bien plus facile à réaliser. Tout est pressé et maintenu de tous les cotés, sans aucun jeu possible.

Champimatic, les traverses ne vont pas gêner, ce sont les mêmes que sur un établi classique.

Vax, en effet, l'atelier embaume en ce moment, entre l'odeur de vanille du padouk et le chêne...
 
Y
Yakovlev55
Compagnon
22 Jan 2011
3 390
F-67150
Bonjour, si on examine de près ton système d'assemblage, il n'est ni plus ni moins, fait de tenons( chène) et de collages qui font office de mortaises déguisées, la solidité fait totalement appel à l'interface bois/colle dont la durabilité est inférieure à un assemblage bois/bois, ceci même si dans ton cas il te sera difficile de le détruire:smt023. Je relève aussi que le collage du padouk, n'est pas des plus évidents, ce n'est pas le bois idéal pour un assemblage par ce procédé. En tout cas, tu as un bel établi.
Cordialement
Martin
 
P
Pierre Desvaux
Ouvrier
11 Nov 2014
334
Bourgogne
  • Auteur de la discussion
  • #10
Tu as raison Yakovlev, il s'agit en effet d'un montage avec tenons et mortaises "reconstituées". Par contre, le collage n'est pas structurel. En fait, il ne sert à rien. Ce sont les chevilles qui tiennent tout. D'ailleurs, et c'est important, ce ne sont pas de vulgaires chevilles en bois, mais des tiges filetées inox, avec écrous de chaque coté, qui pressent les poteaux qui prennent en sandwich les planches de chêne, qui elles-même sont emboitées les unes dans les autres. Même sans colle, rien ne bouge.

Mais je le concède, c'est plus du mécano que de la menuiserie... :wink:
 
Dernière édition:
P
Pierre Desvaux
Ouvrier
11 Nov 2014
334
Bourgogne
  • Auteur de la discussion
  • #11
Les pieds et les traverses sont montées. J'ai rajouté sur les traverses du bas une mini traverse horizontale, de manière un faire un T, pour les raidir, et pour donner une impression générale de robustesse. En fait, même sans cette traverse, c'est très rigide, cela ne bouge pas du tout.


36.jpg


37.jpg


38.jpg


39.jpg


Un petit essai avec une des alaises du plateau, de manière à avoir l'impression d'ensemble:

40.jpg


41.jpg
 
P
Pierre Desvaux
Ouvrier
11 Nov 2014
334
Bourgogne
  • Auteur de la discussion
  • #12
Ah, Stany... Toujours le mot qu'il faut et la diplomatie qui te va si bien... C'est admirable d'avoir ainsi un avis sur tout... :wink:

Ces pièces de bois, padouk et autre bois exotique, étaient des lambourdes vendues par mon marchand de bois et destinées à être enterrées sous une terrasse... je pense que j'en ai fait une bien meilleure utilisation... :) (les premières lambourdes de padouk m'ont servi à faire un grand xylophone/marimba et toute une série de petites boites de toutes formes) (si t'es gentil, je te les montrerai...)

Pareil pour les planches de chêne, qui étaient destinées par la scierie à faire des parquets...

Je voulais faire une "bel" établi. Pas un truc en résineux... Je ne travaille pas les résineux. Et n'ai crainte, mon ami, ce ne sera pas du gâchis... :wink:
 
Dernière édition:
P
Pierre Desvaux
Ouvrier
11 Nov 2014
334
Bourgogne
  • Auteur de la discussion
  • #13
Stan, "affirmation invérifiables sur les assemblages "japonais" ? C'est Serge91 qui a mis la vidéo sur les trucs japonais, pas moi. Or, il se trouve que je sais un peu de quoi je parle... Cela fait 30 ans que je connais le Japon, dont 8 ans pleins la-bas, dont 1 an à Osaka, Kyoto et Nara, et une passion pour les temples japonais. J'ai eu le temps de regarder comment ils étaient construits et pourquoi... :wink:

Je n'ai pas dit non plus qu'il s'agissait d'un choix incontournable. Mais d'un choix logique "pour moi": pas de mortaiseuse ni de tenonneuse, pas de temps de les faire à la main, souhait de faire un truc qui sorte un peu de l'ordinaire, lambourdes disponibles, ... Ce qui est intéressant, c'est que j'ai montré tout ceci sur deux forum de boiseux, personne n'a fait de remarque sur le choix des assemblages. A croire que les "usineurs" savent plus de choses sur tout...(enfin, certains...).
 
alainbiggun
alainbiggun
Compagnon
21 Oct 2012
985
Marseille
Je dirais que voilà une table de travail revisitée ,et l'effet est réussi.

deux essences de bois,ça peut etre heureux comme visuel,et le montage fait très art & deco!
 
vax
vax
Modérateur
5 Mar 2008
7 831
Guipavas (près de Brest)
Bonsoir Pierre, merci pour ton sujet, ta table risque très vite d'avoir une copie en Bretagne :)


Dans un tout autre registre, j'ai vu que tu fabriquais des Dobsons, les commercialistes-tu ?
Mon meilleur ami d'enfance à un Schmidt Cassegrain qu'il n'utilise pas faute de place, temps de mise en oeuvre et autre et il envisage de le remplacer par un joujou tel que les tiens...


Au plaisir de te lire,

Xavier.
(edit) pardon cela aurait du être un MP
 
Dernière édition par un modérateur:
P
Pierre Desvaux
Ouvrier
11 Nov 2014
334
Bourgogne
  • Auteur de la discussion
  • #16
J'entame la réalisation du plateau:

J'ai pris deux plateaux en chêne abouté, de chez le Brico truc local, 2mx 0,5 m x 22 mm et ce sera un composite avec du polystyrène extrudé de 4 cm d'épais.

Collage des deux plateaux accolés sur des traverses:

Pas si évident, les plateaux sont légèrement voilés, et je n'ai pas de sert-joints assez longs. Il faut bricoler avec ce que l'on a... ça tombe bien, j'adore cela...

42.jpg



43.jpg



44.jpg



45.jpg


Les deux plateaux sont collés vissés sur les traverses et affleurent bien:

46.jpg


Positionnement des plaques de polystyrene extrudé:

47.jpg



48.jpg


Encollage:

49.jpg


Je rajoute une feuille de mdf puis deux traverses longitudinales, encollées et vissés, et mise sous presse

50.jpg


51.jpg


52.jpg


53.jpg


Et voila!

54.jpg


55.jpg


Perçage de quelques trous sur les alaises:

56.jpg


Vissage/collage des alaises: Il faut bien presser et faire en sorte que cela affleure...

57.jpg



58.jpg


A SUIVRE...
 
vax
vax
Modérateur
5 Mar 2008
7 831
Guipavas (près de Brest)
"Combien se serres-joints faut-il dans un atelier ? "demande l'apprenti ébéniste...
"Un de plus" lui répond le maître !

:)

Le polystyrène c'est pour le confort sonore ?
 
coquillette
coquillette
Compagnon
31 Mai 2016
2 391
le wast
Bonjour
Très beau reportage et....très beau travail :tumbsupe:

Une chose est sure...c'est que tu peux sans problème monter sur ton établi pour changer une lampe....:-D:-D

Nan ..je plaisante bien sur.. mais je reste un "puriste" et assez conservateur ..humm j'aime bien la méthode des anciens avec leurs tenons et mortaises...quoique ..:7grat::7hus5::7grat::7hus5:

Jean Paul :drinkers:
 
P
Pierre Desvaux
Ouvrier
11 Nov 2014
334
Bourgogne
  • Auteur de la discussion
  • #19
Vax, le polystyrène constitue l'âme du plateau composite, pris en sandwich entre les deux plaques en dessus et en dessous. Il ne sert quasiment à à rien, sauf à donner de l'épaisseur. La rigidité vient alors des phénomènes de tension/compression des deux plaques du dessus et du dessous. Et la rigidité totale dépend du cube de l'épaisseur totale.

J'aurais pu faire une boite de torsion simple, avec des cloisons à l'intérieur, et sans rien d'autre, mais je voulais également éviter les phénomènes de "cloche" (sonores).

L'intérêt de ce système, c'est que pour un plateau de 60 mm d'épais, il pèse 25 kg, alors que du plein aurait fait 70 ou 80 kg (je peux pouvoir déplacer la table...). C'est pour moi également plus facile à faire et moins cher qu'un plateau plein en chêne ou en hêtre...

Mais il est également possible qu'un jour, je décide de me faire un beau plateau plein, en érable ou en noyer... :wink:
 
P
Pierre Desvaux
Ouvrier
11 Nov 2014
334
Bourgogne
  • Auteur de la discussion
  • #20
Cela commence à ressembler à un établi...

70.jpg


71.jpg


72.jpg


73.jpg


74.jpg


A SUIVRE...
 
brise-copeaux
brise-copeaux
Compagnon
5 Jan 2007
10 278
Rouen Normandie-76- ou Bagnole de l'orne -61-
Bonjour,

Du coté facilité de mise en oeuvre, je suis100% d'accord!
Coté rigidité, par contre, c'est le mieux! Et avec des chevilles carrés/coniques,c'est demontable.
Après, de quel coté penche la balance?...
Pour le plaisir, une vidéo d'un assemblage au trait de Jupiter
Salut,

Chez moi j'ai le montant d'escalier qui est rallonger comme la vidéo.

@ +
 
P
Pierre Desvaux
Ouvrier
11 Nov 2014
334
Bourgogne
  • Auteur de la discussion
  • #22
Voila, il n'est pas entièrement terminé, mais on y est presque... J'ai rajouté des équerres en alu sur les coins, je trouve que cela allège un peu la masse du plateau.



75.jpg


76.jpg


77.jpg


78.jpg


79.jpg


80.jpg


81.jpg


Il ne manque plus que les accessoires...

191800ce11842c8ce9007c72477108b8.jpg
 
serge 91
serge 91
Lexique
18 Fev 2010
6 954
FR-91 Brétigny sur Orge
Les accessoires, c'est ce qui coûte le plus cher!
 
P
Pierre Desvaux
Ouvrier
11 Nov 2014
334
Bourgogne
  • Auteur de la discussion
  • #26
Tiens, c'est amusant, mais je viens de trouver sur Pinterest une table dont les pieds sont réalisés selon le même principe que mon établi!

215e453e86bbfb9968036dc7687ff234.jpg
 
vax
vax
Modérateur
5 Mar 2008
7 831
Guipavas (près de Brest)
Ça sent le photo montage vu la taille des copeaux ! :wink:
J'ai envisagé une table miniature, mais ce serait le vénage du bois qui ne correspondrait plus...
 
Dernière édition:
P
Pierre Desvaux
Ouvrier
11 Nov 2014
334
Bourgogne
  • Auteur de la discussion
  • #28
Bonjour,

Je voulais mettre quelques butées sur mon nouvel établi, mais pour percer de beaux trous profonds bien verticaux de 25 ou 30 mm dans le grand plateau, il me fallait le déplacer et le mettre sur la grosse perceuse, tout un travail...

Il se trouve que j'avais fait pas mal de petits trous de 10 mm, destinés aux les têtes des vis qui ont servi à construire le plateau. Leur profondeur est de l'ordre de 6 à 7 mm. Je pensais les boucher.

Difficile d'y fixer une butée.

Et puis, je me suis dit qu'on pouvait quand même essayer, en faisant en sorte que la butée ait une bonne assise à l'arrière, ce qui l'empêcherait de basculer.

Et cela marche!

500.jpg


501.jpg


502.jpg


504.jpg


505.jpg


506.jpg


507.jpg


508.1.jpg


Pour fixer l'étau:

508.jpg



509.jpg



510.jpg



Si cela peut donner des idées à tous ceux qui voudraient faire des butées sur leur établi, mais n'ont pas la grosse perceuse pour percer des trous très profonds de 20 ou 30 mm.

A SUIVRE
 
P
Pierre Desvaux
Ouvrier
11 Nov 2014
334
Bourgogne
  • Auteur de la discussion
  • #29
J'ai retrouvé les modèle réalisés par mon grand-père qui avaient servi à couler des équerres en fonte, que j'utilise toujours d'ailleurs. Les modèles en bois me serviront également d'équerres légères sur l'établi:

511.jpg


512.jpg


513.jpg


514.jpg


515.jpg


516.jpg


517.jpg


518.jpg



519.jpg


520.jpg


Et voici une très vieille et belle boite à onglet en chêne, la aussi, retrouvé dans la cave:

521.jpg


522.jpg


530.jpg
 
Haut