purge des réservoirs de compresseurs, oui, mais tous les combien ?

  • Auteur de la discussion ilfaitvraimentbeau
  • Date de début
ilfaitvraimentbeau
ilfaitvraimentbeau
Compagnon
20 Nov 2007
9 482
Près de Rouen
  • Auteur de la discussion
  • #1
bonsoir à tous,

il a été ici question plusieurs fois du risque de corrosion par la condensation, et par suite du risque d'explosion, des réservoirs de compresseurs
la prévention consiste à purger les réservoirs pour en chasser l'eau
tout le monde semble d'accord là-dessus
mais à votre avis, il faut le faire à quelle fréquence ? tous les ans ? plus souvent ?
je pense que cela dépend de pas mal de facteurs : utilisation, climat, capacité....
merci par avance pour vos lumières:-D
P.S. est-ce qu'il existe des réservoirs en inox ? en alu ? en composite ? ça pourrait résoudre le problème...

hpim2727.jpg
 
P
PGL
Compagnon
29 Sept 2014
1 325
Toulouse
Suivant utilisation, toutes les semaine ou tous les mois.
 
la bricole 76
la bricole 76
Compagnon
21 Août 2014
2 033
76 bord de mer entre terre et mer
bonjour

la purge l'idéal c'est après chaque utilisation

pour le particulier

toutes les semaines en entreprise

dans le garage dans lequel j'ai travaillé c'était tout les samedi matin

et les quatre autres usines le vendredi après midi a la fin du boulot

sinon pour la constitution les cuves c'est surtout une question de prix

l'acier basique pour cuve c'est moins cher
 
philippe2
philippe2
Compagnon
20 Fev 2016
995
A côté d'Orléans
Bonjour,

Tu as parfaitement identifié les risques, surtout celui lié à de la condensation d'air extérieur humide. Après je vais te faire une réponse à la Fernand Raynaud du type "c'est étudié pour", ou "combien de temps met le fut du canon à refroidir".
Plus sérieusement, le risque d'explosion est non nul suite à la corrosion. Donc dans l'absolu il faudrait faire des tests sous pression hydraulique type APAVE. J'ai navigué sur leur site hier, je n'ai rien trouvé de franchement clair à la fois sur le protocole de ce test, et sa périodicité.
Dans l'incertitude ce que je vais faire avec un petit compresseur de 20l, d'usage occasionnel, c'est de laisser la vis de purge ouverte après chaque utilisation et accepter d'attendre quelques minutes pour qu'il remonte en pression.

Pour les réservoirs en matériau non oxydable, cela existe peut-être. Mais je n'en n'ai pas vu dans les GSB.

Posté en guise de "up", car je suis intéressé par le sujet et les réponses plus qualifiées que la mienne.

Edit : croisement de réponse avec @la bricole 76
 
Dernière édition:
mwm
mwm
Compagnon
22 Mar 2014
3 376
FR 63630
Bonsoir,
de retour après une longue absence,,,,
les purgeurs automatiques résolvent bien le problème soit mécanique ou électromécanique par horloge et alimentation électrique, il faut prévoir un récipient ou une tuyauterie pour conduire les eaux à l'égout, c'est eau + huile bien souvent!!! donc très sale à nettoyer,notamment les mains
A +
 
la bricole 76
la bricole 76
Compagnon
21 Août 2014
2 033
76 bord de mer entre terre et mer
bonjour sur le mien statique fabrication maison

cuve de camion


et purgeur automatique d'origine c'est formidable comme truc
 
mwm
mwm
Compagnon
22 Mar 2014
3 376
FR 63630
bonsoir,
les camions ont eu besoin très tôt de systèmes efficaces pour les freins à air sans manger les membranes en caoutchouc et les tuyaux, doncle système dérivé d'une cuve + purgeur d'origine "camion", c'est nickel,,,
je donnais l'exemple de ce que l'on trouvait dans l'industrie, Quand on était en congé payé, la mise à l'arrêt se faisait en versant quelques litres d'alcool dans la cuve, le compresseur étant FROID,l'alcool se mélange à l'eau et embarque tout à la purge,,,
A +
 
ISL
ISL
Compagnon
2 Mai 2010
877
FR-70Lure
Bonsoir, sujet pertinent ,la purge des cuves sous pression.
Il existe des électrovannes de purge avec un petit programmateur intégré avec 2 réglages : la fréquence des purges et la durée de la purge. Il suffi de l'alimenter en 220v. Lorsque j'étais en activité, on les installaient en sortie de cuve et sur le circuit d'air comprimé , aux points bas .Elles fonctionnent de façon autonome et leur réglage peut-être différents , suivant leur emplacement.
Sur mon compresseur , a la maison, une électrovanne de purge fonctionne 3 secondes a chaque démarrage.
Ça fonctionne depuis 30 ans mais je vais quand même changer la cuve (100 litres)
Un conseil , récupérer les condensats , ils contiennent beaucoup d'huile et ca se remarque au niveau des déversements dans l'égout.
 
la bricole 76
la bricole 76
Compagnon
21 Août 2014
2 033
76 bord de mer entre terre et mer
pour mon système

les condensats tombe dans un bac conique avec un petit robinet au bas

après décantation

a l'ouverture de celui ci l'eau coule étant plus lourde que l'huile

plus long mais plus écolo
 
ilfaitvraimentbeau
ilfaitvraimentbeau
Compagnon
20 Nov 2007
9 482
Près de Rouen
  • Auteur de la discussion
  • #11
merci beaucoup pour les infos
la question était plutôt axée "bricoleurs/amateurs" donc des personnes ayant des ressources assez limitées par rapport aux industriels/pro qui ont des contraintes particulières au niveau sécurité et entretien
dans cette situation, quelle est la bonne périodicité pour éviter des ennuis explosifs ?
je possède un compresseur depuis environ deux ans et je ne l'ai jamais purgé, je verrai demain ce que cela donne quand je le fais, des photos bien sûr, on verra ce que cela donne
merci pour votre attention et bonne nuit à tous, je vais dans les toiles :-D
 
lion10
lion10
Compagnon
7 Mai 2010
4 752
Bonsoir

Puisque l' on parle de purgeur automatique et temporisé je comprends donc qu'il n'y a pas besoin de vider tout l' air restant dans le compresseur. Le condensat est donc l' équivalent d'une flaque d'eau et d'huile qui est pulvérisée par la purge grâce à air sous pression. D' autre part l'eau à purger dépend de la météo, la pire situation etant donc la compression d' air humide. La différence de température entre la cuve et l' air est elle a considérer ?
Cdlt lion10
 
tooof
tooof
Compagnon
5 Juin 2017
544
Grasse (06)
Pour comprendre un poil le phénomène, il faut revenir aux fondamentaux.

L’air que nous respirons (et donc que nous comprimons) est un gaz constitué de plusieurs éléments :

· De l’azote en grande majorité

· De l’oxygène a 21% dans l’idéal

· Des saloperies genre CO2, gaz rares et pas super utiles au quotidien

· De la vapeur d’eau (donc de l’eau sous forme de gaz)

Ce mélange de gaz que nous appelons « l’air » est capable de contenir une « certaine » quantité de vapeur d’eau. Au-delà de cette limite, la vapeur d'eau se condense : elle passe de l’état gazeux à l’état liquide (elle va pour cela utiliser l’énergie ambiante, mais ce n’est pas le sujet). Cette quantité admissible n’est pas une valeur fixe, mais est variable en fonction de plusieurs paramètres : La température sèche (celle que l’’on mesure avec un bête thermomètre), la quantité de vapeur d’eau (exprimée en g d’eau/ kg d’air sec) et…. la pression. A chaque condition de T, q d’eau et de P, correspond une valeur limite au-delà de laquelle l’eau va se condenser. On entend souvent parler de % d’humidité : c’est la fraction de vapeur d’eau que peut contenir l’air aux conditions T, q et P. Au-delà de 100 %, il y a condensation (donc dans l’atmosphère : nuages, brouillard et/ ou pluie).

Dans une cuve de compresseur on atteint les 100% d’humidité relative (faudrait faire le calcul, mais cela doit être vrai à 99%). Les parois étant froides=> condensation.

Alors pourquoi n’y a-t-il pas toujours de l’eau au fond de la cuve ? C’est un simple problème de quantité ! Par température froide, l’air admet moins de vapeur d’eau que par température élevée. D’ailleurs, sous nos contrées, il pleut plus en hivers qu’en été. Lorsque la température est plus élevée (en été), nous faisons rentrer BEAUCOUP plus d’eau dans la cuve= beaucoup plus d’eau à vider plus souvent.

Clairement, la purge automatique est LA solution idéale. Mais pour un particulier, c’est couteux. La solution de facilité consiste à faciliter l’accès à cette purge pour ne pas rechigner à œuvrer. Un tuyau branché à la place du robinet de purge, et qui chemine jusqu’à un endroit accessible, une vanne quart de tour au bout de ce tuyau, et roule ma poule !! (même si ce tuyau est au-dessus du compresseur).
 
moufy55
moufy55
Modérateur
23 Nov 2010
6 457
FR-55 Sud-Meusien
En médical, on travail souvent en échappement libre et continu, pour éviter l’humidité crée et pollution.

Ça peut être une solution gratuite pour ceux qui veulent protéger sans investir, et qui n’allument leurs compresseurs qu’au besoin.
"Laisser échapper un mince filet d’air en bas de cuve de façon constante"

Forcément elle se videra lentement a l’arrêt mais au moins c’est purgé.
Juste à s’assurer en même temps que le niveau d’huile, que ce n’est pas bouché par des paillettes de rouille.
 
Charly 57
Charly 57
Compagnon
21 Déc 2008
5 335
FR-57330 Moselle
Bonjour

J'ai en mémoire que l'air ne peut pas contenir plus de 15 grammes d'eau par m3.
A 15 g / m3, l'humidité est de 100 %. Si on ajoute de l'humidité, elle se condense et coule en eau.
Ce qui nous intéresse, c'est que si on diminue le volume par compression, la règle des 15 g/m3 reste vrai, quelque soit la pression obtenue (en ayant laissé refroidir)

On parle à température de 18°C, l'air ayant refroidi après sa compression, sans point froid externe ou dessiccateur.

A pression atmosphérique = 1 bar on a 15 g/m3 et un volume de 1 m3 pour humidité de 100 %
Je comprime ce volume à deux bars, j'obtiens donc 500 litres, et ces 500 litres ont gardé les 15 g d'humidité du départ. Il va donc couler tout seul au fond de la cuve tout ce qui dépasse 15gx volume obtenu en m3 15x0.5 = 7,5 grammes. Il coule donc 15 - 7,5 = 7,5 g d'eau

Autre exemple plus courant en France métropolitaine en été
30% d'humidité dans l'air
1 m3 d'air à pression atmosphérique = 1 bar contient 15gX30/100 = 5 grammes d'eau
Je comprime ce volume à deux bars, j'obtiens donc 500 litres, et ces 500 litres ont gardé les 5 g d'humidité du départ. Il ne peut couler tout seul au fond de la cuve que tout ce qui dépasse 15gx volume obtenu en m3 15x0.5 = 7,5 grammes.
Les 500 litres ne contiennent que 5 grammes d'eau et c'est moins que 7,5 alors il n'y aura pas de condensation en fond de cuve !!!

Voilà en fonction de l'humidité ambiante, le même compresseur ne fournira pas le même volume de condensat pour la même pression atteinte.

Edit le m3 d'air contient 15 grammes à 18°C
http://www.lhce.lu/Chimie/Publications/PDF/2_humiditedelair.pdf
 
Dernière édition:
Fran
Fran
Compagnon
19 Oct 2012
1 903
FR-39Arbois
slt
la règle des 33 g/m3 reste vrai, quelque soit la pression obtenue
merci de cette infos , c'est une questions que je me posait (mais ça m’empêchait pas de dormir quand même )
 
Charly 57
Charly 57
Compagnon
21 Déc 2008
5 335
FR-57330 Moselle
Attention, j'ai corrigé (édité mon message), ce n'est pas 33g/m3 mais 15 grammes /m3 à 18°C quelque soit la pression obtenue
 
Charly 57
Charly 57
Compagnon
21 Déc 2008
5 335
FR-57330 Moselle
Pour répondre à la question de "ilfaitvraimentbeau", il faut purger plus souvent par temps humide que par temps sec.
J'ai un tout petit compresseur du lidl et je le dégonfle par la purge à chaque fois que je le range, donc après chaque utilisation. Ce n'est pas écolo car je jette de l'air comprimé qui a consommé de l'énergie électrique mais je préfère çà . Qui peut le plus, peut le moins.
 
ilfaitvraimentbeau
ilfaitvraimentbeau
Compagnon
20 Nov 2007
9 482
Près de Rouen
  • Auteur de la discussion
  • #19
je viens de purger la cuve de mon compresseur
pour cela j'ai commencé à vider l'air jusqu'à obtenir une pression de 1 bar (elle était à 10)
pour j'ai ouvert doucement la vanne, j'ai obtenu un tiers de verre de liquide avec une bonne couleur rouille

DSC08881.JPG


DSC08882.JPG
 
philippe2
philippe2
Compagnon
20 Fev 2016
995
A côté d'Orléans
Bonjour,

Mon expérience avec un petit compresseur sans lubrification, volume de cuve environ 20l. Il m'est bien utile pour quelques bricoles.
L'eau qui sort à chaque purge ne contient aucune huile (normal). En revanche elle est bien marron (oxydes de fer de la cuve).

Et comme déjà dit je le purge souvent. En balançant la cuve pour que tout se vide, le robinet n'étant pas complètement au point bas.

A+,

Croisement de posts. Même couleur au robinet de purge. Donc ça oxyde...
 
gégé62
gégé62
Compagnon
26 Fev 2013
2 986
Harnes (Pas de Calais)
mais 15 grammes /m3 à 18°C quelque soit la pression obtenue
oui, comme sous-entendu, ça dépend de la température. Comme l'air qui sort de compression est chaud, l'eau ne se condense pas tout de suite, c'est selon la vitesse de refroidissement. Mais tôt ou tard l'air qui est dans la cuve va décanter son eau en surplus.

J'écris ici pour préciser que pour ma part, je ne le fais pas très souvent (pas assez je sais :sad:) mais je n'ai pas un gros usage de mon compresseur. Chaque fois que je veux le faire le purgeur (que je dois dévisser pour l'ouvrir) est bouché de m..... Donc je suis obligé de casser la pression, dévisser le truc complètement pour qu'il y ait un gros trou de sortie et je remets en marche pour aider un peu..... Je trouve ça pas terrible ce petit purgeur qui se bouche trop facilement. Je crois que je vais le remplacer par une vanne 1/4 tour à boule. Pour info 3kW et cuve de 150L.
 
vieuxfraiseur
vieuxfraiseur
Compagnon
19 Jan 2016
1 648
Un gars de Bezons
bonjour;
de l'eau ferrugineuse :smt021
Y.
 
ilfaitvraimentbeau
ilfaitvraimentbeau
Compagnon
20 Nov 2007
9 482
Près de Rouen
  • Auteur de la discussion
  • #24
vieuxfraiseur
vieuxfraiseur
Compagnon
19 Jan 2016
1 648
Un gars de Bezons
Bjr,
ils devraient faire les cuves en Inox.:wink:
Y.
 
tooof
tooof
Compagnon
5 Juin 2017
544
Grasse (06)
il faut purger plus souvent par temps humide que par temps sec.
C'est un raccourci rapide qui n'est pas tout à fait exact :neo_xp:

Il y a en effet beaucoup plus d'eau dans l'air lorsqu'il fait 30°C pour 30 % humidité (et il faut donc purger plus souvent) que lorsqu'il fait 5 °C et 90% d'humidité :wink:

Edit, en fait, il y en a plus mais pas tant que ca 7 grammes à 5°C /100% et 7 grammes à 20°C 30%
 
Dernière édition:
tooof
tooof
Compagnon
5 Juin 2017
544
Grasse (06)
Attention, j'ai corrigé (édité mon message), ce n'est pas 33g/m3 mais 15 grammes /m3 à 18°C quelque soit la pression obtenue
Je peux me tromper, mais je ne suis pas sur de ce que tu avance. 15 g d'eau, c'est obtenu à 20 °C et 100% HR, et ca, ce n'est pas en soit énorme. On peut imaginer aux Antilles des conditions très au delà de ca : 30 °C et 100 % HR et là, on est à 27 grammes. Au delà, cela doit être possible, mais pas dans les conditions usuelles d'utilisation (j'ai un labo, ou on peut travailler à 55°C et 100%HR = 33 Grammes) au delà, l'énergie deviens enoooooorme !!
 
J
JULES 21
Apprenti
27 Nov 2009
155
F 21430 LIERNAIS
j'ai installé des compresseurs pendant pas mal d'années(une vingtaine) et je pense avoir testé tous les systèmes de purges automatiques évoqués dans ce post:

purgeur mécanique "à flotteur" ou électrovanne temporisée.

aucun n'était vraiment fiable car ils étaient conçus pour de l'eau propre et non pour ce sympathique cocktail d'eau et d'huile.

pour l'usage courant dont il est question ici , restons les pieds sur terre et conseillons une purge hebdomadaire (c'est ce que je préconisais et qui s'est avéré le plus fiable).

jules
 
Haut