Machine à coudre industrielle transportable

  • Auteur de la discussion altitude
  • Date de début
A

altitude

Apprenti
Bonjour à tous,

Mon métier consiste à fabriquer des accessoires pour le nautisme, dont en grande partie de la sellerie. Ce qui implique une grande part de couture dans mon emploi du temps. (coussins, tauds, housses diverses)

Les bateaux restant au port, c'est à moi de me déplacer:
-prise de gabarit
-retour à l'atelier, couture d'une ébauche
-essai
-retour à l'atelier, finition
-pose
-parfois reprise

Donc, beaucoup d'allers-retours. En plus que parfois les chantiers sont a + de 2h de route, et revenir à l'atelier pour modifier l'emplacement d'un renfort ou d'une patte de fixation...argh.

Alors depuis quelques années j'avais pour projet une machine "portable", ayant les mêmes capacités qu'une machine d'atelier, et pouvant fonctionner a peu près partout avec la plus grande polyvalence disponible.

Je suis parti sur base d'une Durkopp-Adler 269 en configuration "canon" (pratique pour les housses ou la maroquinerie), j'en ai acheté 2 d'occasion afin d'en faire une "neuve" (et job done, on pourrait croire qu'elle sort d'usine, même pas la moindre tête de vis marquée).
Puis là dessus il a fallu concevoir une table pour accueillir la tête, le variateur, le moteur, le circuit pneumatique (levée de pied); ainsi qu'une pédale en aluminium pour actionner le capteur de pédale, normalement fixé sous la table et relié au pédalier par une tringlerie.

Pour la partie bois, j'avais gardé la table d'un ancien bateau que j'avais, un contreplaqué de 23mm d'une qualité exceptionnelle, parfaitement adapté au projet.

La tablette en stratifié se démonte en 3 vis (une petite sur le bras, et les deux "poteaux" inox vissés à la main) pour profiter de la machine en config canon.
J'ai bronzé toutes les pièces en acier (pas des masses: les 2 poignées latérales, et le plat en bout de tablette) pour une jolie finition et une meilleure résistance à la corrosion. Merci les produits de JBC Chimie, dont je me sers aussi sur mes armes avec beaucoup de satisfaction.
Je vous passe les trucs à la con du genre fabrication du tube de guidage du fil de la lampe, modif d'un angle trop vif du variateur, etc etc etc...

Alors... go... Beaucoup de photos, c'était un gros projet, énormément de petites choses à penser. C'est la seule triple entrainement "mobile" à ma connaissance. 60kg tout compris en finalité, très correct, je la déplace seul sans trop de soucis, et à 2 c'est fingers in the nose.


Elle demande juste une alim monophasé 230V pour le moteur, et de l'air comprimé (petit compresseur) pour le relevage du pied, dont on se passe sans problème sur de petits travaux de reprise.

Sans titre 1.jpg


IMG20240316142853.jpg


IMG20240316163513.jpg


IMG20240318164306.jpg


IMG20240318194400.jpg


IMG20240319124447.jpg


IMG20240319130255.jpg


IMG20240322133711.jpg


IMG20240322140739.jpg


IMG20240322141347.jpg


IMG20240322193338.jpg


IMG20240323121050.jpg


IMG20240323133155.jpg


IMG20240323144522.jpg


IMG20240323202253.jpg


IMG20240324120209.jpg


IMG20240325171432.jpg


IMG20240325201618.jpg


IMG20240326112701.jpg


IMG20240326122036.jpg


IMG20240326122054.jpg


IMG20240326122537.jpg


IMG20240326124325.jpg


IMG20240326175459.jpg
 
D

Denim

Compagnon
Bonsoir
Respect et félicitations pour cette réalisation. C'est ce qu'il fallait faire pour continuer à bien travailler.
Je confierais, si j'en avais un, mon bateau a des mains aussi empreintes et expertes (cf. : photo)
Trêve de salamalecs; Bonne couture et peut-être bon vent
 
D

Denim

Compagnon
Re:
Confidence :
J'aurais adoré participer !
 
V

vax

Modérateur
Tu la déplaces directement sur le bateaux ? Ou tu as aménagé un petit fourgon atelier ?

Très belle remise en état, merci beaucoup pour le partage.
 
M

Max_58

Nouveau
Très belle réalisation, bravo. Et la machine est magnifique, rien à voir avec ma Pfaff "canon" de 1955 avec simple entraînement. Pour laquelle j'ai également réalisé une table amovible pour coudre à plat (photos à dispo si désiré). Trois questions demeurent:
1. Où se trouve le triple entraînement ? J'ai toujours pensé que le 3ème entraînement était le "Puller" qui se trouve généralement sur la table ou sur le plancher de la voilerie.
2. Quels types de point peut faire la Durkopp?
2. Pourquoi ne pas laisser la machine sur un bâti industriel classique, complété avec la table? ça aurait évité de devoir fabriquer une pédale (magnifique au demeurant). Un tel bâti industriel se charge assez facilement avec la machine et tout le tintouhin dans une voiture type Renault Express ou Citoën C15. On pourrait même monter des roulettes amovibles sur le bâti.
 
A

altitude

Apprenti
Merci pour les retours.
En vrac:

-pas de fourgon atelier, mais un vieux et fidèle Renault espace ii qui sert a trimballer la machine ci dessus, le tig, un établi etc... Au besoin. la majorité du boulot se fait en atelier (besoin d'une parfaite propreté, d'une grande table, etc)
, sur place je me contente de prise de gabarit ou de toute petite reprise.

-le puller, c'est plutôt pour des machines a double entraînement. En triple, il y a de mobile l'aiguille, la griffe inférieure, et le petit pied au dessus. Point droit (501) uniquement.

-alors oui on peut transporter un bâti classique... Mais non en fait, pour l'avoir fait régulièrement, c'est une plaie. Puis, petit détail non mentionné dans le post initial, tout cette config est vouée a finir dans mon bateau par la suite, donc compact compact compact, on ne veut pas de volume d'air inutile....
 
J

JASON

Compagnon
Bonjour,
Bravo ! De la volonté et du savoir-faire !!! ...
JASON
 
P

Philippe85

Ouvrier
D'abord félicitations pour le beau travail. Toujours étonnant de voir l'ingéniosité pur le non prévu.

Une question sur la commande d'origine, est ce une pédale ou une commande au genou ?

Si commande au genou, j'aimerais bien des photos pour un projet à venir.
 
G

gwenediz

Apprenti
Bonjour

super propre !
C'est vrai que personnellement j'aurais gardé la table mais si elle doit finir à bord ça se défend.
Je viens de finir une 132K et j'ai fait la même chose pour la lampe ( le tube ) même lampe d'ailleurs.
Il a l'air bien ce moteur quelle puissance ?
 
A

altitude

Apprenti
Merci.

Philippe: D'origine c'était une commande au genou. J'ai installé un vérin pneumatique, branché une EV sur la sortie idoine du var, et maintenant la commande se fait au talon avec la pédale: très pratique.

Gwenediz: C'est mignon les 132k.
La lampe est très bien pour 13€, pratique, légère. Facile à changer au besoin, j'ai installé une prise US à l'arrière du variateur (petite, on la voit sur une photo).

Le moteur + var c'est cet ensemble là:


Efka j'aime beaucoup, je m'en suis régulièrement servi pour des retrofit, certes il y a moins cher, mais loin d'être la même quali. Et très modulable, j'ai bossé longtemps avec une Durkopp 467 qui avait le petit pupitre et tout plein de fonctions auto + coupe fil, c'était terrible.
 

Sujets similaires

N
Réponses
2
Affichages
391
nicolasdu61000
N
Castor24
Réponses
10
Affichages
838
wika58
W
A
Réponses
0
Affichages
1 574
alexandro123
A
fred 69
Réponses
17
Affichages
746
vibram
V
G
Réponses
10
Affichages
926
gustavox
gustavox
Haut