Projet collaboratif de fraiseuse cnc en béton epoxy-mineral.

  • Auteur de la discussion romteb
  • Date de début
phil916
phil916
Compagnon
22 Août 2007
5 599
Le pays du Comté
yanave a dit:
Bonjour à tous,

Bien que nouveau sur le forum, j'ai suivi avec intérêt les débats sur cette technique que je trouve très intéressante.

Participer pour développer une nouvelle technique, je trouve cet esprit très plaisant ! Vous pouvez compter sur moi !

Le point difficile est bien entendu la réalisation du moule... Il faut des moyens et de la place ! Mutualiser est donc excellent !

Par ailleurs, en ce qui me concerne, un écueil important est la rectification après moulage des pièces métallique de fixation qu'on intègre avant la coulée. Le principe est, bien entendu, parfait, mais il faut disposer d'une machine de grande dimension afin de pouvoir passer des pièces énormes et lourdes... N'étant pas du métier, je ne vois pas bien comment cette opération pourrait se passer...

Sinon, je suis ingénieur en électronique, avec un cetain background en traitement du signal et contrôle moteur, et je dispose d'un bon labo dans le domaine.

En espérant que le projet vive !
bienvenue :-D

concernant la difficulté de rectification c'est là que le grattage est utile, pas besoin de tout passer à la rectifieuse, une règle au 1/100ième, un grattoir et un peu de technique font le reste...
mais on en est pas encore là :wink:
 
M
MaX-MoD
Compagnon
17 Avr 2007
2 306
Annecy (74)
phil916 a dit:
une règle au 1/100ième, un grattoir et un peu de technique font le reste...
J'ai loupé un épisode, pour deux rails // il ne faut pas un marbre alors???
 
Y
yanave
Nouveau
31 Mar 2009
13
Hauts de Seine
phil916 a dit:
concernant la difficulté de rectification c'est là que le grattage est utile, pas besoin de tout passer à la rectifieuse, une règle au 1/100ième, un grattoir et un peu de technique font le reste...
mais on en est pas encore là :wink:
Eh bien, comme quoi, c'est utile, des gens qui ont réfléchi à la question ! :)

En plus, j'avoue attendre avec impatience la réponse à la question de MaX-MoD !
 
phil916
phil916
Compagnon
22 Août 2007
5 599
Le pays du Comté
MaX-MoD a dit:
phil916 a dit:
une règle au 1/100ième, un grattoir et un peu de technique font le reste...
J'ai loupé un épisode, pour deux rails // il ne faut pas un marbre alors???
C'est une technique, une autre qui évite d'avoir à bouger des pièces imposantes (souvent c'est même impossible) consiste à utiliser une règle de gratteur pour gratter le premier rail ...
puis avec un comparateur et niveau de précision de régler le deuxième rail pour enfin le gratter parallèle et au même plan que le 1er ... après quelques heures (ou minutes avec un grattoir élec) c'est terminé :-D

Il vaut voir le grattage comme l'art de créer/utiliser des surfaces de références, une surface bien sélectionnée et grattée au centième suffit pour ensuite tout mettre d'équerre et/ou parallèle :-D
 
J
JKL
Compagnon
1 Avr 2008
1 995
Je suis étonné de constater que depuis des mois ( années ? ) dans l'esprit de plusieurs une notion leur masque la réalité du problème, selon moi.
En effet il est toujours question de la méthode qui permet d'aplanir une surface. Or pour moi la difficulté réside dans le controle dimensionnel que ce soit en planéité propre ou en parrallélisme. Une surface quelconque présente des bosses et des creux. Pour l'améliorer il faut raboter les bosses ( combler les creux c'est moins facile ). Pour moi n'importe quelle méthode convient pour raboter des bosses : une lime, un grattoire certes, mais les méthodes utilisant des abrasifs ont un grand avantage elles utilisent la "loi des grands nombres". Tout est dans le controle du rabotage des bosses.Si on noie dans un granit/époxy deux pièces en acier étiré maintenue proprement pour dégrossir leur tenue dans un même plan et si on pose un des guidages linéaires sur l'un de ces supports, au moyen d'un comparateur et d'un peu de méthode on vérifie comment est le deuxième support du deuxième guidage linéaire. On prend ensuite l'outil le plus approprié pour gommer les bosses et personnellement j'essaierais avec une "cale à poncer" qui se prète bien à utiliser la loi des grands nombres pour obtenir un moyennage sur l'amplitude des bosses.
Déjà il faut regarder quelles sont les exigeances annoncées par les fabricants de guidages linéaires. Quitte à prendre un rail un peu plus épais que nécessaire celui-ci moyenne déjà les irrégularités de son support.
 
R
romteb
Fondateur
23 Oct 2006
1 906
phil916 a dit:
. après quelques heures (ou minutes avec un grattoir élec) c'est terminé :-D
Tu n'y pense pas malheureux :exorc89:, le grattage est un processus atrocement long.

Je voyais plutot les choses de la facon suivante, on apporte le bati chez un fraiseur, il nous colle ca sur une grosse fraiseuse comme ci dessous, et en moins d'une heure les portées sont nickel dans tous les plans (je rejoins JKL sur les difficultées d'obtenir une geometrie globale correcte)

 
phil916
phil916
Compagnon
22 Août 2007
5 599
Le pays du Comté
JKL c'est bien de le conseiller aux autres mais tu devrais commencer par lire les doc des rails linéaires avant d'écrire et tu y aurais vu que l'on y parle en centième et pas en mm.

Si tu arrives à obtenir un moulage avec des plats d'acier placés à bien mieux que le dixième...
Si tu arrives à fixer dessus les rails linéaire sans les déformés au point de freiner le guidage...
alors éventuellement oui on peut peut-être se passer de gratter/rectifier mais vu les docs j'en doute.

le lien

Lire notament celle-ci qui donne les valeurs de précision requises à leur montage et c'est bien des microns pour certains cas...

Je ne vois pas l'intérêt d'utiliser des rails de haute précision si c'est pour les monter à la hussarde, autant prendre du plat que l'on fait rectifier et faire un chariot avec des roulements de roller.

Une technique envisageable pour éviter la rectif c'est, comme à dit JKL d'utiliser le rail comme référence, mais en le calant sans force pour faire un remplissage de sa base à l'époxy fluide.
On noie des inserts de fixation dans le bâti avec 1 ou 2 mm d'écart avec le rail.
Ensuite on utilise un comparateur ou niveau 0,02mm/m pour caler le second rail et couler de même sa base.

Sinon on peut aussi essayer d'utiliser le rail (si il est neuf, d'occas je ne sais pas) comme règle de référence pour gratter la base métallique insérée dans le bâti.
La tenu du rail sera critique pour éviter un flambage pendant le marquage mais il faudrait tester, par exemple avec 2 faux chariots bois fixés au 2 et 4 cinquièmes de la longueur de rail.

Romteb le grattage manuel oui c'est très long mais il faut pas des semaines non plus pour des rails.
Et si je parle de grattage ici c'est parce que c'est le plus sympa et moins cher pour avoir le boulot fait de manière très précise (centième)
Gratter pour avoir une bonne planéité est à la porté de tout mécano passionné !
 
M
MaX-MoD
Compagnon
17 Avr 2007
2 306
Annecy (74)
phil916 a dit:
Sinon on peut aussi essayer d'utiliser le rail (si il est neuf, d'occas je ne sais pas) comme règle de référence pour gratter la base métallique insérée dans le bâti.
Même neuf je vous conseillerai de regarder si la rectitude des rails est indiquée. Généralement non.
Les deux RSR12 que j'avais achetés neufs dans leur boite d'origine n'étaient pas droits. Même sur leurs 12cm, on pouvait sentir qu'ils étaient légèrement incurvés en les mettant l'un contre l'autre.
D'ailleurs ça m'a déçus car j'espérais pouvoir les utiliser comme référence :lol:
 
J
JKL
Compagnon
1 Avr 2008
1 995
phil916 a dit:
donc la messe est dite :cry:
j'ai des RSR15W de 570 et ce sera règle à dresser et grattoir pour moi :wink:


Eh bien voilà, tu commences à raisonner comme moi : comme personne ne s'est manifesté encore comme ayant vraiment de l'expérience sur le sujet, j'estime que chacun doit dire comment "il sent la manip" ( c'est mon cas d'autant plus que je ne ferai pas d'essai car pour moi le granit/époxy pour mon usage présente plus d'inconvénients que d'avantages, mais comme intellectuellement le sujet m'intéresse je donne mon sentiment et surtout pas LA METHODE que tout le monde doit suivre ) Ainsi ceux qui voudront mettre la main à la pâte sauront que si la première voie choisie ne leur convient pas après essais, ils en auront d'autres.
Perso je ne commencerais pas un tel ouvrage sans au minimum : une règle à filament de longueur significative en rapport avec les dimensions de la CNC, un niveau de précision ( au moins 0,05mm/m ) et au moins un comparateur au 1/100ème de mm.
Mais attention tout le monde n'a pas les mêmes ambitions de précision pour sa CNC et aucune des machines esquissées sur ce forum ou présentées n'ont requis les précisions évoquées par phil916. Alors pourquoi avec l'époxy/granit en serait-il autrement ???????
 
J
JKL
Compagnon
1 Avr 2008
1 995
MaX-MoD a dit:
Même neuf je vous conseillerai de regarder si la rectitude des rails est indiquée. Généralement non.
Les deux RSR12 que j'avais achetés neufs dans leur boite d'origine n'étaient pas droits. Même sur leurs 12cm, on pouvait sentir qu'ils étaient légèrement incurvés en les mettant l'un contre l'autre.
D'ailleurs ça m'a déçus car j'espérais pouvoir les utiliser comme référence :lol:

Max_Mod, il faut faire la différence entre une route qui présente une surface en tole ondulée et une qui court gentiment dans une plaine.
Ce n'est pas parce que le rail est légèrement courbé qu'il est inutilisable car il doit reposer sur une surface plane. Mais cette surface plane, phil916 va lui donner un Ra minable avec son grattage. Sauf que toutes ses "bosses" seront bien alignées. Le rail ne va jamais aller épouser toutes les cuvettes creusées par son grattoir.
Dans un message précédent j'ai proposé par prudence de choisir un rail un peu plus épais que strictement nécessaire si on n'a pas pour le poser une surface parfaitement rectifiée. Ensuite chaque patin individuellement ( à cause du grand nombre de billes ) et les deux patins sur le même rail vont moyenner les imperfections locales exactement comme fait une nivelleuse de travaux publics. D'ailleurs ce principe et lui seul a permis aux machines de s'améliorer en précision. On peut faire une MO de bonne qualité avec une de moins bonne qualité.
 
M
MaX-MoD
Compagnon
17 Avr 2007
2 306
Annecy (74)
par incurvé je veux dire "en arc de cercle" : "la route qui court gentiment dans une plaine"
Tu n'as pas compris, je répondais bien à Phil concernant l'utilisation des rails comme d'une règle.
Je sais bien qu'en le montant sur une surface plane il va se redresser en garantissant une très grande précsion :roll:

Ensuite, c'est la rigidité du rail qui fait que le rail est plus ou moins tolérant à l'imprécision de la surface (creux et bosses de taille <~2mm), les patins d'y sont que pour très peu.
 
G
gaston48
Compagnon
26 Fev 2008
9 285
59000
Il y a une solution toute simple dont la partie outillage entre bien dans
le cadre d’un mutualisation.
Un fine couche de résine époxy fluide déposée sur les 2 inserts étirées et pose
d’un marbre retourné préalablement enduit d’un agent de démoulage

C’est une méthode utilisé en optique pour répliquer des miroirs ultra léger.
Comme agent de démoulage dans ce cas, on vaporise sous vide une
couche mono-moléculaire de silicone…

Comme agent de démoulage, dans notre cas, l’application d’une cire
standard pour pulvérisation très diluée aura une précision largement
suffisante.

3 vis vérins disposés sur les étirées ou dans le béton permettrons de niveler
le marbre dans l’espace .

En fonction des moyens, le marbre en question se limitera à une règle
et un niveau, pour corrigé un étiré à la fois.
Deux règles avec un châssis les reliant en mécanosoudé ou béton époxy
l’ensemble étant dégauchi sur un marbre.
Un marbre monolithique.
Une grande équerre comportant les 4 règles et permettant de corrigé
en une foi les quatre étirés du bati .
 
J
JKL
Compagnon
1 Avr 2008
1 995
gaston48 a dit:
Il y a une solution toute simple dont la partie outillage entre bien dans
le cadre d’un mutualisation.
.

Il ne faut pas perdre de vue que selon les derniers liens sur le sujet, l'un indique qu'il faut malaxer la résine et les granulats sous vide et l'autre qu'il faut vibrer le moule après la coulée à 50-70 HZ avec une accélération de 2 fois la gravité.
 
G
gaston48
Compagnon
26 Fev 2008
9 285
59000
Non JKL, tu m’as mal compris. Il s’agit d’un ajustage qui sera fait une foi
La bati polymérisé. Il consiste à corriger la géométrie des étirés inserts
en appliquant une fine couche de résine pure sur ces étirés et de poser
sur la surface de cette résine liquide, un marbre, d’attendre la polymérisation,
et de décoller le marbre. Les étirés ainsi corrigés seront directement prêt à
recevoir les rails…

C’est une méthode applicable à n’importe quel type de bati d’ailleurs,
mécanosoudé ou autres
 
La dernière réponse à ce sujet date de plus de 6 mois
Haut