Problème finition sur tube cuivre.

  • Auteur de la discussion zou
  • Date de début
Z
zou
Ouvrier
7 Fev 2008
427
  • Auteur de la discussion
  • #1
Bonjour,
j'ai fabriqué un échangeur / radiateur avec du tube Cu de diamètre 45mm, 300mm de long et 1,5mm d"épaisseur ; la pièce a bien entendu été chauffée à 250-300° pour les soudures des embouts laiton et autres tubes Cu pour la résistance et la circulation d'eau. Mon tube cuivre est donc relativement mou.

Pour fignoler l'état de surface, j'ai voulu tourner la pièce et le résultat est épouvantable : vibrations -> rayures de l'outil catbure et chocs des paliers de la lunette.

J'ai fait varier la vitesse , la profondeur de passe, pas de jeu ou jeu très faible des paliers de lunette etc ... Tout pareil.

L'usinage a été fait avec des petites cc-- 06 02 02 spéciales alu neuves.

Est-ce qu'il faut de la plaquette moins "agressive" ?
Qu'est-ce que je loupe ?
Qq'un a-t-il un conseil à me donner ?

Merci, bon WE à tous.
 
tranquille
tranquille
Compagnon
12 Avr 2008
5 863
FR-12320 - Aveyron - Conques
A mon avis, tu donnes la réponse dans ton descriptif : le cuivre est mou à cause de la soudure

Je te conseillerai de finir avec des abrasifs et non avec des outils des coupe
 
J
jcb
Compagnon
16 Avr 2008
728
VAR
Bonsoir.
Je pense qu'il faudrait essayer avec un outil en HSS tres bien affuté.
Le cuivre est un matériau collant et mou, essayez avec des angles de coupes tres positifs et arrêtes tres vives. Ne prenez pas des passes trop faibles ou de trop petites avances car il s'écrouit tres facilement.
J'avais obtenu des résultats satisfaisants comme cela, avances de 0,1 mm par tour et vitesse à peu pres 30 m/mn si je me souvient bien.
Bonne soirée!
 
jajalv
jajalv
Administrateur
22 Août 2007
11 824
Rhône-Alpes-Auvergne
Lors d'une série d'usinages sur cuivre électrolitique, nous n'avions obtenu de bons résultats qu'avec des outil HSS et lubrifié au pétrole (bonjour l'odeur en rentrant à la maison).
 
brise-copeaux
brise-copeaux
Compagnon
5 Jan 2007
10 191
Rouen Normandie-76- ou Bagnole de l'orne -61-
zou a dit:
Bonjour,
j'ai fabriqué un échangeur / radiateur avec du tube Cu de diamètre 45mm, 300mm de long et 1,5mm d"épaisseur ; la pièce a bien entendu été chauffée à 250-300° pour les soudures des embouts laiton et autres tubes Cu pour la résistance et la circulation d'eau. Mon tube cuivre est donc relativement mou.
Mou oui mais que sur une partie.
zou a dit:
Pour fignoler l'état de surface, j'ai voulu tourner la pièce et le résultat est épouvantable : vibrations -> rayures de l'outil catbure et chocs des paliers de la lunette.
Quand ont usine un tube, pour atténué ou évité les vibrations il faut bourré du chiffon ou du papier essuie-tout dans le tube.
zou a dit:
J'ai fait varier la vitesse , la profondeur de passe, pas de jeu ou jeu très faible des paliers de lunette etc ... Tout pareil.
Je suppose que c'est des touches en bronze que tu as sur ta lunette ce qui n'est pas l'idéal le mieux c'est des roulement aiguilles. Néanmoins tu aurais peu t'en sortir en usinant à l'envers ce qui oblige le tube de porté sur deux touches de ta lunette pendant l'usinage.
Sache quand ont travaille en lunette il ne faut surtout aucun jeux.
zou a dit:
L'usinage a été fait avec des petites cc-- 06 02 02 spéciales alu neuves.
Je pense que ces plaquettes était suffisantes.
zou a dit:
Est-ce qu'il faut de la plaquette moins "agressive" ?
Ce n'est pas un problème de plaquette mais ton mode opératoire qui est en cause.
zou a dit:
Qu'est-ce que je loupe ?
Et oui c'est le métier qui rentre.
zou a dit:
Qq'un a-t-il un conseil à me donner ?
Merci, bon WE à tous.
Pour commencé bourré le tube, le montage lunette n'est peut-être pas obligatoire "avoir" si oui régler les touches sans jeux et surtout huiler en cour d'usinage, usiné à l'envers "coupe en bas" je dit cela si tu est sur touches fixes si c'est des roulements tu peut tourner à l'endroit.
Avoir une bonne coupe sur ton outil un Hss bien affuté est suffisant.
Petite avance pour avoir moins de charge sur l'outil et limité le collement du copeau et comme pour l'alu usiner au pétrole.
Je pense qu'avec tout ses infos tu devrais t'en sortir.

A+
 
jajalv
jajalv
Administrateur
22 Août 2007
11 824
Rhône-Alpes-Auvergne
liaudet a dit:
Quand ont usine un tube, pour atténué ou évité les vibrations il faut bourré du chiffon ou du papier essuie-tout dans le tube.
De la sciure bien comprimée, ça fait merveille aussi !
 
G
gaston48
Compagnon
26 Fev 2008
9 578
59000
Il faut usiner à l’huile entière plutôt qu’au pétrole, au pinceau, généreusement.
Ou un mélange 50 / 50 huile – pétrole à la rigueur . De l’huile moteur ça va
c’est le plus important, tu peux même réessayer tes plaquettes.
j’ai travaillé avec des outils de forme hss pente d’affûtage à quasi 0°
avec de l’huile ça va, la moindre interruption de lub, ça bourre et en
plus ça devient terriblement désaffutant
 
Z
zou
Ouvrier
7 Fev 2008
427
  • Auteur de la discussion
  • #8
:smt023

Merci à tous pour les réponses, conseils et astuces ; je refais un second prototype la semaine prochaine sans soudure mais avec des joints toriques entre les bouchons et un chanfrein à chaque extrémité du tube ; ce sera l'occasion de tester les conseils que vous m'avez donnés.

En fait, c'est un radiateur contenant une résistance dans un des tubes noyée dans l'huile et dissipant la chaleur d'un alternateur à aimant permanent qu'on ne peut pas arrêter ; l'eau passe autour par les autres tubes.

En attendant, j'ai joué petit bras et fignolé en prenant la pièce dans le gros mandrin et la lunette fixe puis en limant léger et finissant au papier à l'eau de 180 puis 400 (comme le suggérait tranquille) ; la récupération des dégâts est satisfaisante :

echangeur.jpg
 
ikuriña
ikuriña
Ouvrier
8 Déc 2008
366
Pays basque
gaston48 a dit:
Il faut usiner à l’huile entière plutôt qu’au pétrole...
+1...
de plus sur des parties longues comme ça, je charioterais en 2 étape et toilerais le raccord:
j'enroule sur une demi longueur de la chambre à air, idéalement de l'alèse de protège lit en caoutchouc. Cela absorbe radicalement les vibrations.
concernant la coupe: même avec des plaquettes alu, du style que tu as employé, des CCGX je présume, il te faut une vitesse de coupe au minimum de 80M/ min... si tu ne peux les atteindre je rejoindrais les propos de JCB, JAJALV, LIAUDET, c'est à dire opter pour des outils ARS à la limite même HSS.
 
brise-copeaux
brise-copeaux
Compagnon
5 Jan 2007
10 191
Rouen Normandie-76- ou Bagnole de l'orne -61-
Bonjour à tous.

Salut zou

Il me semble reconnaitre un élément du système Pantone, si oui pourrais tu donner tes conclusions dans la rubrique Automobile et Moto.

A+
 
Z
zou
Ouvrier
7 Fev 2008
427
  • Auteur de la discussion
  • #11
liaudet a dit:
Bonjour à tous.

Salut zou

Il me semble reconnaitre un élément du système Pantone, si oui pourrais tu donner tes conclusions dans la rubrique Automobile et Moto.

A+
Ooooops ....
Qu'est-ce que c'est ça quoi c'est "Pantone" ???
 
L
lolo81
Apprenti
17 Déc 2008
190
tarn (81)
salut

liaudet je pense plutot une resistance pour dissiper le courant fourni par une éolienne quant les batteries sont chargées le courant est dévié vers cette résistance.

est-ce cela Zou ?

Laurent
 
msieuryoyo
msieuryoyo
Compagnon
12 Mar 2007
1 423
Béziers
lolo81 a dit:
salut

liaudet je pense plutot une resistance pour dissiper le courant fourni par une éolienne quant les batteries sont chargées le courant est dévié vers cette résistance.

est-ce cela Zou ?

Laurent
liaudet a dit:
Bonjour à tous.

Salut zou

Il me semble reconnaitre un élément du système Pantone, si oui pourrais tu donner tes conclusions dans la rubrique Automobile et Moto.

A+
Ben non !
zou a dit:
En fait, c'est un radiateur contenant une résistance dans un des tubes noyée dans l'huile et dissipant la chaleur d'un alternateur à aimant permanent qu'on ne peut pas arrêter ; l'eau passe autour par les autres tubes.
 
brise-copeaux
brise-copeaux
Compagnon
5 Jan 2007
10 191
Rouen Normandie-76- ou Bagnole de l'orne -61-
zou a dit:
:smt023

En fait, c'est un radiateur contenant une résistance dans un des tubes noyée dans l'huile et dissipant la chaleur d'un alternateur à aimant permanent qu'on ne peut pas arrêter ; l'eau passe autour par les autres tubes.
Mais oui msieuryoyo toi tu as tout compris, et moi l'abruti j'ai rien compris en plus je l'ai lu. :smt064 :smt021 :batte: :smt075 :axe::smt068

Ohé zou c'est pour quel destination.

A+
 
Z
zou
Ouvrier
7 Fev 2008
427
  • Auteur de la discussion
  • #16
Un ami à moi restaure un voilier qui a un alternateur monté sur arbre d'hélice ; quand le bateau est sous voile, l'hélice est entraînée ainsi que l'arbre qui est débrayé du moteur. Il a monté un alternateur à aimant permanent sur cet arbre et il faut dissiper le courant fourni quand les batteries sont pleines.

Cela rejoint ce que disait lolo81 pour les éoliennes.

A noter que la nature de l'alternateur et des appareils de régulation existants nécéssite ce dispositif. Il est possible de dériver cette énergie vers un chauffe-eau mais on en revient au même problème quand le cumulus est monté en température.

Nous sommes donc en train de tester diverses solutions. On se réunit 2 fois par semaine chez moi pour usiner des pièces (se taper aussi une bonne bouffe) et quand son voilier sera en état, il m'emmènera.
 
ikuriña
ikuriña
Ouvrier
8 Déc 2008
366
Pays basque
C'est super ! on pourrait appeler ça la solution participative. ! :lol:
Par contre je croyais que les voiliers utilisaient une hélice repliable dans l'axe afin de les protéger des chocs contre les corps étrangers.. Dans cette hypothèse, elle n'est plus protégée...
 
brise-copeaux
brise-copeaux
Compagnon
5 Jan 2007
10 191
Rouen Normandie-76- ou Bagnole de l'orne -61-
Re.

Ok moi ya na tout compris, sympa l'entraide, comme j'aimerais bien faire un coup de bateau.

A+
 
Z
zou
Ouvrier
7 Fev 2008
427
  • Auteur de la discussion
  • #19
ikuriña a dit:
...Par contre je croyais que les voiliers utilisaient une hélice repliable dans l'axe afin de les protéger des chocs contre les corps étrangers.. Dans cette hypothèse, elle n'est plus protégée...
Ben, quand tu l'as d'origine, c'est p-ê mieux, j'en sais rien ; ce que je peux te dire c'est que ça coûte la podef d'en acheter une, de sortir le bateau pour la monter etc...
Pour le reste, c'est pas moi le marin ; j'usine !
 
J
JKL
Compagnon
1 Avr 2008
1 995
Je connais beaucoup de constructeurs amateurs d'avion qui ont monté un alternateur Kubota ( aimants permanents ) sur leur avion associé à un régulateur et ils n'ont absolument pas monté de tels dispositifs pourtant eux aussi ils ont le même problème : ne pas arrêter le moteur et donc l'alternateur quand la batterie est pleine. C'est donc à mon avis un problème de régulateur.
 
MIC_83
MIC_83
Compagnon
15 Jan 2008
3 373
FR-83
Bonjour à tous,

Zou, pourquoi ne ferais-tu pas un mécanisme afin d'embrayer/débrayer la génératrice ?

Une photo de l'ensemble serait plus explicite !

Cette génératrice est positionnée comment, sur le réducteur/inverseur destiné au moteur. Quelles sont ses caractéristiques ?

Je ne connais pas ce système.

A+
 
Z
zou
Ouvrier
7 Fev 2008
427
  • Auteur de la discussion
  • #23
@ mic83 : l'alternateur est positionné entre le tube d'étambot et l'accouplement moteur/arbre qui, lui, est débrayable évidemment ; il n'y a pas beaucoup de place, c'est difficilement accessible et la conception/réalisation d'un embrayage/débrayage était trop difficile pour nous. Dsl, je n'ai pas de photo.

@JKL : l'état actuel de l'équipement électrique ne lui laisse pas le choix ; sauf à changer beaucoup de matériel couteux. Il m'a expliqué dans le détail , j'ai fait les mêmes objections que vous et il m'a expliqué pourquoi il n'avait pas le choix. Mes connaissances limitées dans ce domaine m'ont permis de suivre mais ne me permettent pas d'expliquer à mon tour.

Dsl, comme je l'ai dit plus haut, je ne suis ni marin ni technicien des circuits électriques de charge ; juste l'usineur sur ce coup là.
 
Haut