modification poste MMA pour TIG

alexdu86
Apprenti
21 Novembre 2014
50
  • Auteur de la discussion
  • #1
bonjour
suite a mon stage de 3e que j'ai réalisé chez un chaudronnier qui ma apprit a souder au TIG
je voudrais modifier mon poste a souder gysmi 160p inverter pour pouvoir souder au TIG

vu qu'il est quasiment tout neuf la modification ne doit pas se faire a l’intérieur du post
pour l'argon j'ai deux electro-vanne
une en 24 V continue et une en 220 V alternatif (elle possède un régulateur)

pour la torche TIG il faut que j'aille voire un ami


sinon pour couper l'arc je pensais utiliser un gros relais comme celui la


qu'en pensez vous ?

merci d'avance
 
stanloc
Compagnon
29 Octobre 2012
5 120
Ce sujet a été plusieurs fois abordé ici et sur le site soudeurs.com, donc avec quelques recherches tu en apprendras pas mal.
Comme j'ai "joué" à ce jeu là il y a très longtemps je dois dire que tu as dès le départ bien fait de prévoir un relais pour couper le courant car c'est le point le plus délicat.
Pour la torche soit tu prends une torche à gachette avec commnnde du gaz et là il faut mettre une électrovanne sur le gaz soit tu limites la dépense et le travail en achetant une torche avec un robinet fixé à la torche et tu gères ton gaz toi-même.
http://www.france-soudage.fr/soudure/Torches-TIG-/25-154-3042/Torche-ABICOR-BINZEL-SRL-17V-4-metres.html
Je m'explique.. Avec un vrai poste TIG on appuie sur la gachette de la torche ce qui ouvre le gaz durant un certain temps réglable (le pré-gaz) et ce temps écoulé la HF s'actionne et l'arc jaillit. A la fin lorsqu'on relâche la gâchette le courant de l'arc s'évanouit en douceur et le gaz fuse encore un certain temps réglable (le post-gaz). Tout ça pour se placer dans les meilleures conditions d'inertage de l'électrode de tungstène (pré-gaz) et du bain de métal fondu (post-gaz).
Si tu ne veux pas faire un coffret électronique extérieur qui te permettrait de faire pareil, il te restes la possibilité d'agir ainsi : Tu ouvres ta bouteille de gaz tandis que la vanne sur la torche est fermée. Lorsque tu es prêt tu ouvres la vanne sur la torche et tu amorces au gratté ton arc (soit directement sur la pièce soit sur une pièce de cuivre martyre) lorsque tu finis ton cordon tu relâches la gachette pour ouvrir ton relais sans déplacer ta torche de sorte que le temps que ta main gauche ferme la vanne de la torche le gaz protégera le métal chaud. Cela peut engendrer une légère consommation de gaz mais pour un amateur cela peut s'envisager si le travail n'est pas répétitif.
Le relais que tu prévois a toutefois un inconvénient c'est que je pense que sa bobine est à brancher sur le 230 volts et ça c'est pas terrible d'avoir du 230 volts dans la torche. Sinon en mettant tous les contacts en parallèle il tiendra largement le courant de soudage.
Inutile de te dire que lorsque j'ai pu m'acheter un vrai poste TIG je l'ai fait comme tous ceux qui se sont frottés à ce bricolage. Il y a sur soudeurs.com des retours sur des postes TIG chinois qui méritent que l'on s'y intéresse.
Stan
 
alexdu86
Apprenti
21 Novembre 2014
50
  • Auteur de la discussion
  • #3
Dernière édition:
la goupille
Compagnon
11 Février 2016
1 076
FR04200
Salut à tous
Avec une torche à robinet(celui ci est sur la torche d'origine)pas d'électrovanne,relais et autre électrification.
Ouvrir le robinet,gratter,souder,retirer légèrement la torche pour couper l'arc,attendre pour refroidir l’électrode et fermer le robinet.
Dans ce système TU est l'automate qui gère pré,post gaz.
Pas chère,ne reste que la bouteille sans contrat.
 
metalux
Compagnon
11 Janvier 2009
4 606
nord
le relais telemecanique n'est vraiment pas adapté ! il faudrait un relai haute puissance de type commande de demarreur , on en trouve très facilement sur eBay

relais.jpg

quand a couper l'alim au primaire, je doute que l'électronique au secondaire apprécie
 
stanloc
Compagnon
29 Octobre 2012
5 120
Un relais type démarreur, sauf à l'avoir sur son étagère, coûte tellement cher que l'opération est inacceptable. Les contacts doivent laisser passer une centaine d'ampères alors qu'ils sont fermés déjà et à l'ouverture comme un arc électrique n'a aucune self-induction il n'y a aucune surtension à craindre. Le vrai problème d'un relais prévu pour fonctionner sur le secteur c'est que sa bobine est en 230 volts et ça ce n'est pas bon du tout pour le soudeur.
Quant à interrompre l'arc (si le poste est un inverter) soit en coupant l'alimentation secteur du poste ou en l'éloignant rapidement la torche, ce n'est pas satisfaisant. Dans le premier cas le poste ne va pas aimer et dans le second cas cela donne un résultat désastreux car l'arc ne s'éteint pas du fait que la régulation de tension/courant du poste va agir et ensuite parce que la protection gazeuse du bain de soudure sera interrompue.
Stan
 
JeanYves
Compagnon
28 Octobre 2008
13 625
F - 56 Bretagne
le relais telemecanique n'est vraiment pas adapté ! il faudrait un relai haute puissance de type commande de demarreur , on en trouve très facilement sur eBay
Voir la pièce jointe 269049[div=none][arrow][/arrow][/div]
quand a couper l'alim au primaire, je doute que l'électronique au secondaire apprécie
Bsr ,

Je suis aussi de cet avis ,
et on peut aisement trouver et adapter un contacteur de demarreur de voiture ...
 
Dernière édition:
la goupille
Compagnon
11 Février 2016
1 076
FR04200
Salut à tous
La torche à robinet est enfin adaptée à l'inverter du moment.Chez SAF:Protig10V pour 125 A à 35% ou Protig30 V pour 200 A.
Le poste donne 95 V à vide ,réglé à 150 A.IL faut tirer la torche de 20 mm pour rompre l'arc,la garder dirigée vers la soudure et la rapprocher rapidement (après rupture!) pour garder une protection honnête de la soudure.Avec une tension à vide de 70 Volt ceci serait encore plus facile
Pour une protection forte de la fin de la soudure :
Robinet ouvert,réglez le gaz à 1,5 fois de débit souhaité ,fermer le robinet jusqu'au débit souhaité,soudez, d'un coup de pouce ouvrez le robinet en grand.
Pratique ancienne mais vérifié hier
Luc.
 
La dernière réponse à ce sujet date de plus de 6 mois
Haut