Comment souder en TIG avec un poste Électrodes Enrobées (ou avec un poste MIG-MAG-EE)

Cat83
Nouveau
10 Janvier 2018
24
Kuala Lumpur - Malaisie
  • Auteur de la discussion
  • #1
Bonjour,
Je suis équipé avec un poste qui fait MIG-MAG et Électrodes Enrobées (MMA, en anglais).
Faute de place dans mon atelier, je ne souhaite pas ajouter un poste TIG. Pourtant, pour souder des tôles d'inox, le TIG a beaucoup d'avantages: soudures propres, faible déformations, presque pas de grattons, etc.
Alors, j'ai reproduit une astuce vue a plusieurs reprises en Indonésie et en Malaisie:
Étape 1: Acheter une torche TIG la plus simple possible, mais avec une mini-vanne pour le gaz sur la poignée.
WP_20190930_09_40_58_Pro.jpg

Celle ci a une prise, un câble et un bouton pour démarrer l'arc électrique. Ce n'est pas utile et je les enlève.

Étape 2: Connecter directement la torche TIG au détendeur Argon.
Matériel nécessaire: Raccords en laiton, colliers serflex et tuyau gaz.


WP_20190930_09_53_06_Pro.jpg


Choisir des raccords dont le diamètre intérieur est nettement plus grand que le diamètre du câble cuivre, afin que l'argon puisse circuler.
Faire passer le câble cuivre à l’intérieur du premier raccord.
WP_20190930_09_55_22_Pro.jpg

Pour créer un bon contact électrique entre le câble et le connecteur, utiliser un petit bout de tuyau gaz (environ 15mm), pour presser le câble au fond et sur la paroi du premier raccord.
WP_20190930_09_59_24_Pro.jpg

Installer le manchon, le 2eme raccord, le tuyau gaz et les serflex.
Quand tout est assemblé, pour faire étanchéité des filetages, déposer de la superglue sur les filetages du manchon et des raccords (pas de teflon, qui réduirait la continuité électrique entre le câble et les différents raccords).
Au final, vous avez quelque chose comme ça:
WP_20190930_10_04_53_Pro.jpg

Pour finir, préparer un 2eme câble de "masse" (1 mètre environ), avec une pince et une queue de cochon.
WP_20190930_13_46_37_Pro.jpg


Étape 3: Connecter la torche TIG modifiée au poste à souder.
Mon poste à souder fait MIG-MAG et Électrodes enrobées.
WP_20190930_10_41_00_Pro.jpg

Je mets le sélecteur sur la position Électrodes Enrobées.
Je déconnecte le jumper pour MIG-MAG et à la place, j'installe la queue-de-cochon du 2eme câble de "masse".
Je connecte la pince du 2eme câble de "masse" au raccords laiton de la nouvelle torche TIG.
Je connecte le détendeur à la bouteille d'argon.
WP_20190930_10_43_22_Pro.jpg


Etape 4: Souder !!!
Pour trouver les réglages, j'ai fait un premier essai sur 2 tôles acier carbone (épaisseur 1.6mm) en bout-à-bout.
En tâtonnant, je trouve les réglages suivants: Ampérage: 60 A et débit de gaz: 5L/minute).
Penser a ouvrir la petite vanne de gaz sur la poignée !!! :maiscebien: Pas de photo, j'ai trop honte du resultat ...:smt022

2eme petit essai sur de l'inox 304 (épaisseur 3mm) en bout-à-bout sans chanfrein.
Pour les réglages:
- Tungstène de 2mm .
- Pole + à la torche et Pole - à la masse.
- Ampérage: 85A
- Pas de métal d'apport.
Au final ça donne ça:
WP_20190930_11_32_52_Pro.jpg

:roxxx:Ben oui, j'ai dit que c’était un petit essai. Et au prix de l'inox, mon bon monsieur, je ne gaspille pas ! :neo_xp:
Petit test de pliage pour voir si c'est solide ...
WP_20190930_11_35_15_Pro.jpg


A l’œil, il y a 1mm de pénétration. Pour un meilleur résultat, il faudrait un peu de chanfrein et 90 à 100 ampères ... et quelques heures de pratique.

Pour mon usage (quelques châssis et supports en inox, de temps en temps, peut-être un barbecue), cette torche TIG modifiée devrait faire le taf.
Pour un usage professionnel, j'ai vu des soudeurs utiliser ce type de torche modifiée avec des mini postes à souder chinois, dans des usines et des raffineries en Asie. Sur un chantier en particulier, avec des soudeurs expérimentés, après contrôles gammagraphiques, sur des tuyauteries à haute pression (> 120 bars), nous avons eu 8 soudures à reprendre sur un total de 122 (diamètre 4"), ce qui est très correct, en conditions de chantier.

La difficulté quand on utilise un poste EE avec ce type de torche, c'est qu'il n'y a pas la fonction Haute Fréquence pour faciliter l’amorçage. Il faut approcher le tungstène très prêt de la pièce à souder, avec un risque de toucher le métal. Si le tungstène touche la pièce, du tungstène peut alors être arraché et il apparaît comme un défaut (point blanc sur le film gammagraphique) lors du contrôle. Pour éviter cela, les soudeurs avec qui j'ai discuté, amorcent l'arc électrique légèrement à l’extérieur du joint à souder. Ensuite, ils donnent un léger coup de meule pour nettoyer le point d’amorçage.

Pour conclure, avec un seul poste de soudage, je peux maintenant faire du TIG, du MIG-MAG et de l’électrode enrobée. Il ne me reste plus qu'à pratiquer. :roxxx:

WP_20190930_10_04_53_Pro.jpg
 
Dernière édition:
gaston48
Compagnon
26 Février 2008
9 010
59000
Bonjour,
manip astucieuse,
mais à priori, au vu des résultats et si ton électrode ne se dégradait pas, elle était au moins .
qui est la polarité "directe" normale.
Si elle est vraiment au plus, tu peux souder de l'alu aussi, à petit courant, car ton électrode tungstène prend
tout le flux d’électrons dans la tronche.
Pour amorcer tu t'arranges pour poser un bout de cuivre au départ de la soudure et tu amorces dessus.
une pollution du cuivre sur l’électrode ou la pièce est sans conséquence.
 
Cat83
Nouveau
10 Janvier 2018
24
Kuala Lumpur - Malaisie
  • Auteur de la discussion
  • #4
Bonjour @the_bodyguard1 ,
Pour le pre-gaz: j'ouvre la mini vanne sur la torche avant d'amorcer (Ok, il faut pas oublier ... par exemple lors du 1er essai ... :smt088 :axe:
Pour le post-gaz: je ferme la mini-vanne quand je coupe l'arc (Ça j'ai pas oublié ... Encore que ??? Laisse moi aller vite voir !!! Ok c'est bon, j'ai pas oublié :chupachupz: ).
La torche à vanne: Pour mon prochain projet (1 cadre-support de 600x350x400mm, en profiles L de 25x25x3mm ), j'ai au maximum 500 mm de soudure à faire, j’espère que la vanne tiendra jusque là.
Pour avoir vu 6 soudeurs Indonésiens utiliser les mêmes torches à vanne pendant 2 semaines et abattre autours de 45 mètres de soudure sur tubes (je suis pas sur de l’épaisseur, mais c’était plus autours de 12mm que de mes 3 petits mm), dans une convection de four, je me dis que ma torche devrait tenir. Je croise les doigts ...:prayer:

Bonjour @gaston48
Polarité: Oui, je me suis certainement mélangé les pinceaux durant les essais. Le tungstène s'est mis "en boule" durant le premier essai. De ce que je me souviens, c'est pas bon pour souder l'acier mais c'est recommandé pour l'alu (décapage de la couche d'oxyde).
Pour le 2eme essai, j'ai permuté les câbles et le tungstène est resté pointu.
WP_20190930_11_38_03_Pro.jpg

Ok, comme pointu, peut mieux faire ... mais au moins c'est pas "en boule".
Je retiens ton astuce du cuivre pour amorcer ... pour une fabrication plus sophistiquée que mon cadre-support.:smt023
 
Cat83
Nouveau
10 Janvier 2018
24
Kuala Lumpur - Malaisie
  • Auteur de la discussion
  • #6
Le post gaz (fermeture vanne) te permet d'éviter les cratères en fin de cordons et donc les défauts.
Inverser les polarités ne te permet pas automatiquement de souder l'alu, si ton poste fait uniquement DC, tu auras une boule mais l'électrode va fondre à vue d'œil...
Merci @the_bodyguard1 :prayer: .J'avais complètement oublié le problème du cratère en fin de soudure. :axe:
Est ce qu'on peut faire comme à l’électrode enrobée: mettre un peu plus de métal d'apport en fin de soudure. Ainsi le cratère se forme dans l'excédant de métal. On enlève alors le cratère et ses défauts avec un petit coup de meule, avant de reprendre la soudure (travail de pro ? :supz:). On peut aussi redémarrer la soudure sur le cratère, sans meuler en espérant que l'on fondra les défauts (travail de cochon ???:smt019).
Qu'est ce que tu en penses?
 
gaston48
Compagnon
26 Février 2008
9 010
59000
Peut-on dire que fermer la vanne quelques secondes après avoir coupé l'arc est équivalent a un post gaz?
oui,
Par contre, avec mon bricolage, je ne peux pas avoir la fonction "Descente progressive de courant" d'un vrai poste TIG, et donc il y aura le cratère a enlever avant la reprise? Correct?
tu vas interrompre ton arc en éloignant prématurément l’électrode, tu aura donc aussi une absence de protection gazeuse
de la fin de la soudure, d'ou oxydation, plus le cratère.
Avec un Tig normal, si la descente de courant est instantané, avec un post gaz, tu auras un cratère mais la
conséquence est essentiellement esthétique, c'est un retrait de matière du à un refroidissement trop rapide du bain.
 
Dernière édition:
the_bodyguard1
Compagnon
25 Décembre 2010
5 386
belgique (namur)
Merci @the_bodyguard1 :prayer: .J'avais complètement oublié le problème du cratère en fin de soudure. :axe:
Est ce qu'on peut faire comme à l’électrode enrobée: mettre un peu plus de métal d'apport en fin de soudure. Ainsi le cratère se forme dans l'excédant de métal. On enlève alors le cratère et ses défauts avec un petit coup de meule, avant de reprendre la soudure (travail de pro ? :supz:). On peut aussi redémarrer la soudure sur le cratère, sans meuler en espérant que l'on fondra les défauts (travail de cochon ???:smt019).
Qu'est ce que tu en penses?
Tu boucheras certainement le défaut en surface mais pas nécessairement à cœur......
La descente progressive n'est pas une obligation mais très utile dans certains cas (en bout de tôle par exemple).

Regardes ce post même si il n'est pas destiné au tig : https://www.usinages.com/threads/difference-entre-soudure-et-collage.124653/page-2#post-1513471
 
Dernière édition:
Cat83
Nouveau
10 Janvier 2018
24
Kuala Lumpur - Malaisie
the_bodyguard1
Compagnon
25 Décembre 2010
5 386
belgique (namur)
Merci pour tes conseils.

Oui, j'ai vu ton post très intéressant. J'aurais aimé que mes profs me l'explique comme tu l'as fait. :prayer:
C'est parce que j'ai suivi ton post :smt038que j'ai fait le test de pliage lors de mon 2eme essai. J’espère que d'autres partagerons aussi leurs tests.
Attention que le test de pliage ne se fait pas exactement comme tu l'as fait, ni ta soudure bout à bout d'ailleurs. On utilise en général des poinçons ronds, le diamètre varie suivant les épaisseurs et c'est lors de se pliage (allongement) que les défauts ressortent....
 
the_bodyguard1
Compagnon
25 Décembre 2010
5 386
belgique (namur)
Merci @the_bodyguard1
Si je comprends bien:
- Ce tableau est pour de l'aluminium (Alu 5754).
- Pour de l'acier, le diameter du poincon devrait etre 4 fois l'epaisseur de la tole (note manuscrite en rouge sous le tableau). Correct?
Exact, tu as bien interprété.
Suivant les épaisseurs, la pénétration se fait à travers la tôle ou par chanfrein.
Je viens d'en faire les frais ajd sur de l'alu, visuel correct des 2 côtés et après meulage c'était rempli de porosités et au test de pliage, ça déchire.

IMG_20191002_082952.jpg

IMG_20191002_082959.jpg

IMG_20191002_110116.jpg

IMG_20191002_110139.jpg

IMG_20191002_110156.jpg
 
Haut