Advertisements

micro TIG ultra simple , possible ?.

  • Auteur de la discussion vieuxfraiseur
  • Date de début
vieuxfraiseur
vieuxfraiseur
Compagnon
19 Janvier 2016
1 644
Un gars de Bezons
  • Auteur de la discussion
  • #1
Bonjour,
serait-il possible de fabriquer un systeme TIG ultra simple ,
et surtout de tres faible ampérage ( entre 3 et 6 A) ?.
faire des micros soudures sans apport de métal, juste en fondant la matiere .
pas de courant HF , l'amorçage juste pas contact de l'électrode sur la pièce.
si vous avez des idées ?...
schéma ?
Merci
A+
 
Advertisements
Jope004
Jope004
Compagnon
15 Février 2010
1 376
FR-95 Marines
Bonsoir,
Oui, j'en ai déjà vu, mais sans gaz.
C'était une réalisation dans un Système D des années 50/60.
Il avait la forme d'un gros stylo, avec une électrode en charbon et un astucieux système d'ajustage automatique de la longueur d'arc par un électro-aimant.
Il fallait lui associer un transformateur 40V sous quelques Ampères.
Je n'ai plus ces vieux Système D. Je ne peux donc en dire plus.

Edit : le charbon était récupéré sur une pile usagée si je me souviens bien. Les piles salines actuelles permettent difficilement de récupérer le charbon.
 
vieuxfraiseur
vieuxfraiseur
Compagnon
19 Janvier 2016
1 644
Un gars de Bezons
  • Auteur de la discussion
  • #3
bonsoir Jope004 ,
intéressant .
peut-etre avec une électrode tungstène de 1mm serait plus sympa ?
faudrait retrouvé le schéma ?.
merci d'avoir répondu si vite.
A+
 
Jope004
Jope004
Compagnon
15 Février 2010
1 376
FR-95 Marines
Oui, c'est sûr que le tungstène est plus approprié que le charbon. Usure moins rapide et moins de risque de charger l'acier en carbone en cours de soudure.
 
vieuxfraiseur
vieuxfraiseur
Compagnon
19 Janvier 2016
1 644
Un gars de Bezons
  • Auteur de la discussion
  • #5
le charbon des piles plates 4.5v on en trouve encore .
faudrait avoir un schéma , pour se faire une idée.
pour faire des micros soudures , sur de tres petites pièces , genre clinquant inox.de faible épaisseur.
merci
 
vieuxfraiseur
vieuxfraiseur
Compagnon
19 Janvier 2016
1 644
Un gars de Bezons
  • Auteur de la discussion
  • #6
un peu comme un crayon électrique de gravure ?
mais si c'est pas possible , c'est pas grave, je me renseigne, pour le moment .
merci
A+
 
vieuxfraiseur
vieuxfraiseur
Compagnon
19 Janvier 2016
1 644
Un gars de Bezons
  • Auteur de la discussion
  • #7
Oui, le contact de l'électrode sur la pièce , fait un électro-aimant .
mais je ne sais pas si c'est le principe qui a été mentionné dans le syteme D des années 60 ?...
 
Jope004
Jope004
Compagnon
15 Février 2010
1 376
FR-95 Marines
La description de Système D comprenait un tube extérieur, un bobinage d'électro-aimant en gros fil de cuivre et le porte électrode à l'intérieur de la bobine. Le bobinage étant branché en série avec le porte électrode. Le principe était : dès qu'il y a contact entre l'électrode et la pièce à souder et que le courant passe, l'électro-aimant a pour action de faire rétracter l'électrode et donc de créer l'arc.
Après, il est possible que l'électrode se mette à vibrer pour entretenir l'arc.
Le fait que ça vibre ou pas peu s'ajuster suivant les caractéristiques magnétiques du bobinage et du circuit magnétique qui entraine le porte électrode.
 
S
stanloc
Compagnon
29 Octobre 2012
5 120
Je vous rappelle que TIG veut dire ; TUNGSTENE INERTE GAZ. Il vous faut donc appeler votre système autrement, au moins.
Stan
 
pinou29
pinou29
Compagnon
18 Mars 2009
2 635
Toulon ( Var )
Bonjour.
Je crois que ces crayons utilisent un vibreur qui commande la pointe, justement pour éviter que ça colle et entretenir l'arc .
Je n'en suis pas certain, j'ai assez souvent utilisé ce genre de crayon électrique (il s'en est vendu un il y a quelques temps sur ce forum) et c'était un transfo avec un rhéostat qui peut débiter une forte intensité et une pointe tungstène au bout, ça permettait de marquer des pièces en acier, ça marque très mal sur les métaux tendres.
Concernant les électrodes en charbon, j'ai vu en construction navale des systèmes Arcair, une électrode en charbon enrobée de cuivre pour mieux conduire le courant reliée à un poste à souder, une arrivée d'air comprimé qui souffle sur cette baguette et ça permettait d'enlever les cordons de soudures là où il fallait dessouder de la tôle.
Je ne suis pas convaincu que l'on puisse souder avec une électrode en charbon, tout au plus créer des arcs qui "colleront" la ferraille, quand à la tenue.........
Fait aussi penser à l'intensité nécessaire pour pouvoir fondre la tôle.
Mais ce n'est que mon petit avis.
Je vais suivre le sujet avec intérêt.
Bernard.
 
vieuxfraiseur
vieuxfraiseur
Compagnon
19 Janvier 2016
1 644
Un gars de Bezons
Bonjour à tous,
Oui, Pinou29, le système ARCAIR peut-être intéressant .
mais sur Google , c'est plutôt pour couper le métal je crois.
il doit y avoir peut-être d'autres systèmes .

( oui , je sais , TIG c'est pas le nom indiqué )

bon dimanche.
A+
 
Dernière édition:
vieuxfraiseur
vieuxfraiseur
Compagnon
19 Janvier 2016
1 644
Un gars de Bezons
avec ce principe , et un apport d'argon , on pourrais peut-être faire une fusion ?
 
pinou29
pinou29
Compagnon
18 Mars 2009
2 635
Toulon ( Var )
Bonjour voisin, bonjour à tous.
Celui que j'ai connu dans ma jeunesse, vibrait fortement et le "crayon" était assez volumineux avec une partie renflée du côté opposé à la pointe . Le bruit était assez caractéristique et le marquage assez grossier !
Il doit y avoir effectivement plusieurs principes car celui que j'utilisais n'était qu'une simple tige de tungstène serrée dans un rond de laiton lequel était dans un manche en bois, le rond branché directement sur les bornes reliées au transfo, une plaque d'alu servait de support pour la pièce à marquer.
Il s'en est vendu un sur le forum en mai 2016, peut-être dans le principe que tu utilisais:
http://www.usinages.com/threads/crayon-a-arc-electronique.90358/
J'ai actuellement un crayon de marquage pneumatique avec une petite pointe en tungstène, c'est un mini marteau-piqueur très efficace et le marquage est de bonne qualité.
Dans le principe des machines à tatouage, un électro-aimant qui fait vibrer une palette métallique ?

Bernard.
 
mwm
mwm
Compagnon
22 Mars 2014
3 380
FR 63630
Bonjour
l' idée est de faire de la micro soudure ??? ne pas exagérer vers les épaisseur à souder, quelques dixièmes tout au plus,,,
Voir vers les transfos de sécurité, genre 24 et 48 V pour la commande des circuits dans les armoires électriques,il yen a jusque 600 VA,,
Il faut +- 30 V pour obtenir un arc stable,,, on as plus et moins en tension de 30 V,,,,
Pour réguler plus fin, il faut faire chuter la tension du primaire via un variarc , ou un système quelconque qui permette cela,,,
Le crayon de pile n'est pas métallique, c'est un carbone créé par la distillation du charbon dans des cornues pour obtenir le gaz de ville; en fait il reste le coke qui est blanc et la fumée qui est ce charbon,
Il est très friable, on peut le tailler en pointe, plus facile pour l'amorçage en un point, sinon gros trou!!! il accepte d'aller jusqu'au rouge et ne brûle pas,
Pendant la guerre 40 -45; les GI's avaient un système de réparation semblable pour les soudures à l'arc,c'était plutôt un chalumeau alimenté par la batterie du véhicule, pour obtenir une source de chauffe pour braser par exemple,,,
Par après , il y a eu les "kubbelwagen" (jeeps allemandes) qui avaient un montage spécifique pour les réparations à l'arc au départ de la génératrice,
Donc souder ou braser est possible avec un matériel adapté,
Il y a aussi une partie à ce sujet dans la "bible " de Roger Crespin,,,s'il s'en servait c'est que cela fonctionnait,,,c'était pas un con il était ingénieur de l'Université de Liège,,,
Le crayon vibreur et marqueur; on s'en servait au lycée pour marquer ses outils( il ya plus de 50 ans) , cela coupait les ailes aux outils qui allaient dans les coffres d'autres, cela marque très bien, et pour l'enlever le meulage ou le lapidaire, mais cela se vois!!!
Le schéma est simple un transfo alimenté par un variarc,à la sortie un ampèremètre pour alternatif, éventuellement un voltmètre,,un support métallique relié à une borne, (étau , pince etc) un support en bois avec l'électrode démontable pour l'affûter et du fil de 4 mm² pour ne pas perdre en tension, Pour réchauffer un pli de matière cassante , ou détremper partiellement un ressort ,c'est une merveille, si la tôle rougit,on peut la souder à l'argent au moins ,,, A ++
 
La dernière réponse à ce sujet date de plus de 6 mois
Advertisements
Haut