Fournaise electrique pour alu

  • Auteur de la discussion pef
  • Date de début
tranquille
tranquille
Compagnon
12 Avr 2008
5 879
FR-12320 - Aveyron - Conques
Il serait inreressant qu'un pro propose un schema de four amateur, ça aurait l'avantage d'éviter les grosses erreurs (de fonctionnement et surtout de sécurité)

Le choix de matériaux faciles à trouver serait un plus.

Au niveau amateur, les contraintes économiques sont bien loin de celles du fonderie.

d'avance, merci pour ta contribution
 
A
Al Mach
Ouvrier
13 Juin 2007
432
Choisy-le-roi
Armaris,
bingo, tu m'as découvert. :gordon78:
 
wika58
wika58
Compagnon
17 Déc 2006
13 124
FR-54560 Lorraine
Merci de tes conseils Al Mach :wink:
C'est vrai que l'on voit des choses sur des sites :sad:
Maintenant que l'on sait qu'on à un por de la fonderie Alu parmis nous, les questions vont fuser... :lol:

Je commence: Peux-tu nous donner quelques conseils sur le dégasage?

Merci et à +.

Edit: Bon je corrige, :roll: ...je ne commence pas ... puisque le temps que j'écrive mon message, il y avait déjà une autre question ... :lol: :lol: :lol:

C'est bien la preuve que nous sommes demandeurs des conseil d'un pro dans ce domaine car il vaut vieux ne pas faire d'erreur... :roll:
 
N
napalm
Apprenti
19 Nov 2006
245
Bretagne
salut

sujet très intéressant, à creuser.

Phil916, merci pour ton expérience en la matière,
comme j'avais deux minutes libres je me suis amusé à traduire, un peu plus proprement que ne l'a fait le traducteur automatique, la réponse à tes messages de l'auteur des deux premières vidéos :

"La résistance de four a brûlé parce qu’elle est devenue trop chaude…. Au moment ou elle a brûlé, l’aluminium fondu était orange/blanc parce que j’ai laissé le four sans surveillance pendant trop longtemps. Wikipedia indique que le fil Nichrome fond à 1400°C. Ca a déclenché le disjoncteur 30 ampères que j’avais connecté au four. Au démontage, j’ai remarqué que la résistance a fondu à l’endroit où je l’avais trop cintrée.

Après recherche j’ai trouvé que 1000°C est la température maximale admissible pour une résistance de four. Si vous restez en dessous de cette température ça devrait être bon.

Avec ma nouvelle version il n’y a plus besoin de cintrer la résistance ni d’utiliser du ciment réfractaire pour faire le four….

1. Procurez-vous, ou fabriquez, un grand seau en métal.
2. Remplissez le fond avec 7 à 10 centimètres de perlite.
3. Déposez l’élément chauffant sur la perlite.
4. Posez le creuset au dessus de la résistance.
5. Comblez le vide autour du creuset avec de la perlite.

C’est aussi simple que cela. Si vous utilisez un creuset en métal assurez-vous qu’il est épais, sinon l’aluminium en fusion le grignotera et passera au travers. J’ai utilisé le thermostat d’une cuisinière électrique pour contrôler la température. Il a une molette qui peut prendre n’importe quelle position entre « minimum » et « maximum » et pas seulement 3 ou 4 positions, c’est pour ça qu’on l’appelle « infinite switch ». Ils coûtent environ 15 euros chez les réparateurs d’électroménager.

Quand j’aurai un peu de temps libre je ferai quelques vidéos et je les mettrai en ligne."

c'est surement pas parfait mais ça m'entraine, et c'est quand même plus clair que la traduction automatique. cela dit ce n'est pas une critique, c'est déja tres bien d'avoir posté le message, d'autant plus que tu joins aussi le message original en anglais :wink:

bon, pour en revenir à nos moutons, c'est quand même pas bête cette technique. pas facile à mettre au point, mais pas forcément plus dur à faire qu'un bruleur à propane performant ou qu'un four à huile végétale qui marche bien. rien n'est parfait ni faisable en dix minutes de toute façon.

j'irai faire un tour chez Darty (ça doit se trouver ailleurs aussi, c'est juste un exemple) ils ont des barbecues électriques de 2200W pour 20€. en peaufinant la gestion de la température on doit pouvoir faire un truc sympa :)

à bientôt pour de nouvelles aventures
 
phil916
phil916
Compagnon
22 Août 2007
5 603
Le pays du Comté
Je n'ai pas traduit moi-même par paresse :wink:

merci pour l'adresse à 20 euros je vais aller voir çà car d'après mes petits calculs 2200W permettent de chauffer un volume de + de 3L à 800°C :-D

En attendant mieux j'ai fait mon premier test avec ... le barbecue et des briques réfractaires qui trainaient.
Résultat concluant les disques alu (disque dur) se sont transformés en 2 beaux petits cakes de la forme du moule... mais je ne mangerais pas de ces gâteaux là :lol:
 
phil916
phil916
Compagnon
22 Août 2007
5 603
Le pays du Comté
Depuis que je me suis décidé sur une forme simple, le mien avance bien :wink:

avec au premier plan, les deux lingots d'alu (une douzaine de plateaux de disque dur) fait ... au barbecue :lol:

L'installation de la 1ère résistance sur les deux prévues, comme le trico sauf que là j'y arrive bien :-D

Les premières chauffes j'espère dimanche...

four.jpg


four2.jpg
 
wika58
wika58
Compagnon
17 Déc 2006
13 124
FR-54560 Lorraine
Super intéressant!
Comment as-tu fait les rainures dans les parois?

Il y a un truc que j'ai du mal à piger, c'est l'histoire de la résistance de BBQ ... :x Vous auriez une photo ?
 
phil916
phil916
Compagnon
22 Août 2007
5 603
Le pays du Comté
Les rainures sont faites à la disqueuse + fraiseuse manuelle (perceuse + gros foret) :-D

La résistance de barbecue c'est juste çà:

Z2452979A.jpg


Tu la poses sur un lit de vermiculite ou perlite dans un récipient un peu plus large.
Tu poses ton creuset dessus et tu remplis autour de vermiculite/perlite et c'est fini.

Sinon tu as le four gaz express: tu achètes 6 bloc de beton cellulaire (15 euros)
tu poses 1 comme fond et 4 comme mur (après les avoir couper en carrer mais ce n'est pas obligé :wink: )

tu perces avec une scie cloche en bas d'un des mur et place devant un chalumeau.
Tu perces à la scie cloche celui que tu poses au dessus.
creuset au centre et gaz feu flamme :-D
 
wika58
wika58
Compagnon
17 Déc 2006
13 124
FR-54560 Lorraine
Merci de ta réponse rapide :wink:

C'est bien le type de BBQ que je voyais...
Mais alors, je ne comprend toujours pas le lien entre la résistance du BBQ et le fil résistif que l'on voit sur la photo de ton four ... :eek:

Désolé... :smt022

Seconde question: le béton cellulaire, ça tient à la chaleur ? :7grat:
 
N
napalm
Apprenti
19 Nov 2006
245
Bretagne
salut wika :-D

bon, en fait, c'est deux projets différents : Phil est en train de faire un four électrique perfectionné à base de béton cellulaire, de fil résistif et d'un système de régulation.

d'autre part, nous avions évoqué ici l'utilisation d'une résistance de four ou de barbecue pour fondre de l'alu. dans ce cas, la solution de phil est simple : il suffit de rebobiner la résistance autour d'un creuset (ou sous le creuset selon les possibilités) et de noyer tout ça dans la vermiculite. la vermiculite étant très isolante, la chaleur est pompée par le métal et zou, ça fond.

cependant la montée en température est certainement assez longue, et il faut un thermostat qui tient compte de la température de la résistance elle même, et pas seulement de celle du métal, pour ne pas la griller : si on pousse le système à fond, la résistance chauffe, mais la chaleur se transmet mal au métal, donc la température de la résistance augmente très vite et elle finit par griller : l'auteur des vidéos du début en a fait les frais, et phil aussi.

c'est pourquoi j'ai décidé de laisser tomber l'électrique pour le moment et commencer avec un four propane, simple et robuste. je détaillerai la chose dans un autre sujet.

à bientôt

PS : le béton cellulaire est un bon isolant, mais il faut se méfier si on l'utilise avec un four différent d'un four électrique. dans un four électrique, la température des résistances est élevée, mais ça reste raisonnable (1000 degrés environ, à la louche ): le béton tient.
par contre, si on l'utilise dans un four à flamme, la portion de four en face de la flamme est confrontée aux 1850° de la flamme de propane, et peut se désagréger ou fondre.
 
wika58
wika58
Compagnon
17 Déc 2006
13 124
FR-54560 Lorraine
Salut Napalm,

Comme ça c'est plus clair :smt023

J'attend avec impatience ton post sur le four à propane... :wink:
 
phil916
phil916
Compagnon
22 Août 2007
5 603
Le pays du Comté
exactement, après avoir fait pleins d'essais, dont le barbecue charbon (je pense que c'est pour çà que tu ne comprennais pas Wika58 :wink: )
j'ai préféré faire directement le four électrique à régulation.

Le béton cellulaire n'aime pas les températures au dessus de 900°C, il s'abime très vite et fond au delà de 1000°C
Vu que je compte bien que ce four dur, j'ai prévu une résistance Kanthal A1 (1400°C) et l'ai revêtu d'un ciment réfractaire qui supporte 1500°C ...
le bronze et même la fonte grise ne devraient pas lui faire peur :-D

four3 004.jpg
9 litre de capacité soit 24kg d'aluminium ou 80kg de bronze :-D

four3 001.jpg
Les deux connections de résistance et à gauche le creuset après un séjour au bbq
 
A
Al Mach
Ouvrier
13 Juin 2007
432
Choisy-le-roi
Bonjour,
les résistances noyées dans de l'isolant: ce n'est pas une bonne idée. Les résistances électriques à ces températures, chauffent par rayonnement. Il faut quelles soient donc en vis-à-vis du creuset. Elles ont aussi besoin de se refroidir en évacuant la chaleur (vers le creuset bien sûr), sinon elles surchauffent et périssent. Il faut absolument rendre la chambre de chauffe étanche, sinon l'air entre et oxyde les résistances.
Si vous mettez un thermocouple de sécurité au niveau des résistances, il ne faut pas mettre la consigne à la valeur maxi indiquée par le fabricant de résistances, mais plutôt 100 à 200°C en dessous. En effet, le thermocouple ne va pas prendre la température exacte de la résistance, d'où le coeff de sécurité.
Il ne faut pas non plus que la résistance ne soit trop proche du creuset.
Sinon pour la réalisation du four électrique, chapeau bas, c'est impressionnant. Dommage que l'on en a pas parlé avant j'aurais pu donner deux trois conseils. Pour une plus grande efficacité, le creuset doit être circulaire et le four aussi, toujours pour des questions de rayonnement. Ensuite pour l'isolation, on utilise des barreaux céramiques pour supporter les résistances, ça évite de transmettre trop de chaleur au béton. On utilise face au résistance un béton réfractaire et costaud (donc dense et relativement conducteur), ensuite un béton léger et enfin de la fibre céramique. Il faudrait que je puisse faire des photos ce WE, car je dois en réparer un aujourd'hui ou demain.
 
D
Doctor_itchy
Compagnon
20 Avr 2007
5 449
Morlanwelz
pour eviter de cramer la resistançe il faudrais une regulation en temperature , un capteur high temp indus au platinium qui tient 1500° et une electronique de regulation simple basee sur un UAA 2016 et un triac bta16600c (triac de 16ampere ) et ça fait une regulation proportionelle de la temperature ( plus regulier et plus preçis que du on/off d'un bilame !! )

je suis occuper aussi avec la regulation de temperature mais pour une station de soudage dessoudage ^^
 
phil916
phil916
Compagnon
22 Août 2007
5 603
Le pays du Comté
Al Mach a dit:
Sinon pour la réalisation du four électrique, chapeau bas, c'est impressionnant. Dommage que l'on en a pas parlé avant j'aurais pu donner deux trois conseils.
Ils sont encore les bienvenus :wink:

Pour une plus grande efficacité, le creuset doit être circulaire et le four aussi, toujours pour des questions de rayonnement.
J'étais bien parti sur un pseudo cylindre assemblé par 8 bloc découpés mais j'ai préféré faire simple vu que les watts que je perd en chauffe du volume carré sont récupérés en partie par les ponts thermique bien moins nombreux dans cet assemblage.

Le thermocouple K (donné pour 1200°C) sera placé au plus près de la résistance pour avoir sa température.

je vais faire la première chauffe d'oxydation de la résistance (1000°C) avec un variateur type halogène règlé sur 100V dans un premier temps; çà limitera sa puissance à 600W (3400W maxi) et permettra une mise en forme du four en attendant la régulation PID:-D

Il faudrait que je puisse faire des photos ce WE, car je dois en réparer un aujourd'hui ou demain.
cool :-D
 
A
Al Mach
Ouvrier
13 Juin 2007
432
Choisy-le-roi
Ouice sont bien des thermocouples K que l'on utilise aussi bien dans la chambre de chauffe que dans le bain de métal fondu. Dans ce dernier cas, il est protégé par une gaine SiC ou graphite.
La régulation n'est utile que dans le bain, pour la température des résistances, pas besoin de régulation,il ne s'agit que d'une sécurité. Dans mes fours, la sécurité est réglée à 900, voire 950°C.
 
J
JKL
Compagnon
1 Avr 2008
1 995
Al Mach a dit:
La régulation n'est utile que dans le bain, pour la température des résistances, pas besoin de régulation,il ne s'agit que d'une sécurité. Dans mes fours, la sécurité est réglée à 900, voire 950°C.
C'est discutable.
Une bonne régulation sera celle qui introduira la plus petite constante de temps dans la boucle. Donc selon le mode de chauffage le thermocouple de REGULATION doit être proche de l'élément chauffant et le thermocouple de MESURE aussi proche que possible de l'objet chauffé.
La sécurité du coup est faite par une "butée haute" dans la demande de puissance.
Ceci dit un "couplage" aussi bon que possible doit être fait entre l'élément chauffant et l'élément chauffé ( c'est déjà le théorème de Carnot qui le dit : le rendement d'une machine thermique est d'autant meilleur que la différence de température entre l'élément chauffant et l'élément chauffé est faible )
 
phil916
phil916
Compagnon
22 Août 2007
5 603
Le pays du Comté
Voilà le théatre des opérations.

Vu le volume de 9L, que le four est encore plein d'humidité (çà fume) et que je limite la puissance pour former la résistance, la chauffe est ... lente.
9à reste l'inconvénient de l'électrique et pour les gros volume je suis d'accord que le gaz est probablement plus sympa (c'est pour çà que je prépare un four gaz aussi :lol: )

bon revenons à notre four électrique:
Après 2H de mise en jambe à 600W (atteint 95°C en 1h hier soir), ce matin j'ai réglé le transfo variable à 1300W (160°C en 45h ... il sèche il sèche :-D )
plus qu'à attendre que çà ne fume plus.

J'ai trouvé dans mon bazar un relais 20A pour mettre en place la régulation PID, je vais brancher un wattmètre pour avoir la puissance c'est plus sympa que tout mon bazar

fouralu 002.jpg
C'est censé être rouge mais mon lumix en a décidé autrement...
bon je le pardonne, l'intensification de lumière du mode nuit n'est pas le plus utile sur un apn qui ne fait pas sniper...


fouralu 004.jpg
nouveau jeu cherchez le thermocouple :^)

fouralu 007.jpg
Pistolet laser de anakin, sur le transfo variable, un de mes fluke préféré, voltmètre high tech, futur boitier Alim/régulation, thermocouple et régulateur PID en simple capteur temp, la pince ampèremètrique (relié au fluke)
 
D
Doctor_itchy
Compagnon
20 Avr 2007
5 449
Morlanwelz
anakin n'as pas de pistolet laser mais un sabre , par contre ian solo a un pistolet laser :lol:

pas mal pas mal

regulation un peu encombrante lol

sinon le ci que je te proposait permet de regler au poil la temperature du four avec 3 ou 4 triac en // ça permet par exemple de faire des trempe et revenus avec ton four , en plus de la fondrie , ça peu etre utile ^^

je sens que je vais attaquer le four plus vite que prevus , le temp de choper une grosse resistançe chauffante et hop ^^
 
phil916
phil916
Compagnon
22 Août 2007
5 603
Le pays du Comté
Merci mais j'ai déjà une régulation du meilleur niveau car PID (je dois juste apprendre à m'en servir...) et l'encombrement final se limitera au format du boitier d'alim PC.
Dedans il y aura un potentiomètre de réglage de la puissance (0-3500W), la régulation PID, le relais de commande, une sécurité surchauffe (type klixon) et un peu de câbles...

1ères chauffes suite:
J'ai refais des mesures et la tension aux bornes de la résistance est de seulement 90V :eek:
Le courant étant de 5A çà me fait une puissance de... tada ... 450W et
pas les 1300W que je pensais avoir.
Les coupables: un voltmètre de tableau made in RPC et mon vieux tranfo variable qui est à fond le pauvre et fait lui même office de résistance :sad:

mais c'est une bonne nouvelle finalement car je commençais à croire que le four allait manquer de puissance alors qu'en fait il est monté ce soir à 250°C en 30mn ... avec seulement 450W
je crois qu'il est totalement sec cette fois et que l'électrique à de l'avenir :-D
Au passage les parois extérieures étaient à 34°C, pas mal le béton cellulaire en isolation !
C'est vraiment une excellente solution pour l'amateur :-D
 
A
Al Mach
Ouvrier
13 Juin 2007
432
Choisy-le-roi
JKL est-ce que tu pourrais développer ton installation, j'ai de ne pas avoir tout compris. En particulier, la différence entre thermocouple de mesure et thermocouple de régulation. Sur tous mes fours, les thermocouples de bain servent à la mesure et à la régulation. Si il y a moyen d'améliorer ce que j'ai, je suis preneur!
 
J
JKL
Compagnon
1 Avr 2008
1 995
Al Mach a dit:
JKL est-ce que tu pourrais développer ton installation, j'ai de ne pas avoir tout compris. En particulier, la différence entre thermocouple de mesure et thermocouple de régulation. Sur tous mes fours, les thermocouples de bain servent à la mesure et à la régulation. Si il y a moyen d'améliorer ce que j'ai, je suis preneur!
Tout simplement selon le mode de chauffage et les conditions propres au "four" - pris dans son sens le plus grand - on peut avoir intérêt pour une meilleure régulation voire pour des raisons de type d'appareil de mesure, à dissocier la mesure de la régulation. Bien sûr la valeur retenue pour la consigne de régulation tient compte de la mesure. C'est en particulier pour le cas d'un four comme montré ci-dessus où le couplage élément chauffant/creuset est très mauvais et c'est souvent comme cela. J'avais un collègue soufleur de verre qui avait un four de ce type -capacité 300-400litres - pour recuire ses pièces en pyrex. Dans ce cas là il est clair qu'on ne recherche pas une régulation précise. Si ce paramètre est primordial il faut à tout prix mettre en contact intime l'élément chauffant avec le creuset. L'exemple à ne pas suivre est celui des plaques chauffantes vitro-céramiques pour la cuisine qui utilisent une lampe quartz-iode ( température du filament proche de la fusion du tungstène puisqu'il s'évapore même ) pour chauffer de l'eau par exemple. Mais il en va de même de tout chauffage de l'eau avec une flamme. C'est pourquoi on a étudié dans les années 70 la magnétohydrodynamique qui avait pour but d'extraire directement de l'électricité d'une flamme ( c'est un gaz ionisé en mouvement ) pour améliorer le rendement des centrales de chauffage.
De mon point de vue il y aurait intérêt à creuser l'idée suivante pour un amateur désireux de faire fondre de l'alu ( pour des températures supérieures je crains qu'il n'y ait que la flamme ) : comme il a été suggéré, l'idée est d'utiliser une/des résistance(s) de barbecues ou de grill des fours ( elles sont aptes à "rougir" par nature contrairement aux autres -sole ou voute ) mais en les mettant en forme par pressage sur une forme appropriée afin qu'elle puisse être en contact intime avec un creuset. Il faut bien voir que ces résistances sont fabriquées droites et qu'elles sont mises en forme ensuite donc en se basant sur les rayons déjà présents on doit pouvoir les apprèter à une forme autre que plane.
Je n'ai pas essayé donc c'est sans garantie. Pour cette mise en forme on peut s'arranger pour que ce soit à chaud.
Un point que je veux souligner aussi c'est le très grand intérêt d'utiliser à outrance des écrans thermiques entre l'élément chauffant et les premières couches d'isolant. De l'inox en feuille très fine est très adapté et on utilise des intercalaires entre écrans aussi mauvais conducteurs de la chaleur que possible du genre une vis inox est solidaire de l'écran le plus froid et son extrémité libre est taillée en pointe et s'appuie sur l'écran suivant plus chaud.
 
phil916
phil916
Compagnon
22 Août 2007
5 603
Le pays du Comté
Entourer la résistance autour du creuset est le plus efficace en transfert de chaleur mais pour leur longévité il ne faut pas déformer les résistances de four/bbq/radiateur (qui ont été préformé et sont rempli d'une poudre réfractaire).

Comme d'autres j'ai fait l'essai (à chaud comme à froid) et c'est probablement ce qui a accélérer la rupture car après autopsie, les parties tordues sont celles ou la résistance a cassé.

D'où l'idée finale de ne pas la déformer et la placer simplement au fond du four en "chauffe plat".
Sur le même principe on peux d'ailleurs faire encore plus facile et fondre de l'alu sur un réchaud gaz ou électrique...
A condition que les parois du creuset soient extrêmement bien isolées, dans l'idéal avec de la fibre isolante réfractaire type kaowool de mémoire (c'est très cher au m2)
 
A
Al Mach
Ouvrier
13 Juin 2007
432
Choisy-le-roi
Bonjour,
JKL ton explication ci-dessus n'en est pas une. Je veux bien être ouvert d'esprit, accepter les critiques, mais de ton côté fait un effort pour expliquer et comprendre ce que je te demande. Pour valider ton principe, je voudrais le tester sur un four alu à résistance de 300kg. J'ai un régulateur PID qui mesure et régule sur le thermocouple de bain. La consigne que j'affiche sur le régulateur et la température de bain. En parallèle j'ai un régulateur tout ou rien qui protège les résistances. N'hésites pas à faire un schéma. Bien sûr, tu fais ce que tu veux. Si tu n'as pas envie tu le dis, ça ne m'empêchera pas de travailler.
 
phil916
phil916
Compagnon
22 Août 2007
5 603
Le pays du Comté
Merci Al mach d'apporter des infos précises, est-ce que ton four ressemble à celui-là ?
Lien vers la vidéo

Pour me simplifier la vie j'ai choisi de mettre le thermocouple près de la résistance, dans le bain c'est pas évident car il faut un thermocouple à très longue tige qui n'est pas vraiment disponible sauf en matériel industriel.
il ressemble à quoi celui que tu utilises ?

Dans mon four une fois mesuré la différence entre la température de la résistance et celle du bain, j'appliquerai ce coefficient (qui dois être une constante ... ?) pour savoir à quelle température je dois régler la régulation, qu'en penses-tu ?
 
D
Doctor_itchy
Compagnon
20 Avr 2007
5 449
Morlanwelz
j'ai ete faire un tour dans une usine de coulee d'acier :D

histoire de voir , ben c'est un truc de malade les four sont a induction avec des electrode qui plonge dans l'acier directement , ça chauffe +- 10tonne d'acier en continus ( coulee continue !! ) une fois l'acier fondu ça passe dans des filtre rotatif ( j'en et vu un qui a fuiter , ben ça a tout peter lol ) puis ça va vers le moule , tout ça avec des systeme de chauffage a induction a coter pour garder l'açier a temperature suffisament longtemp !! c'est beaux a voir , mais faut pas rester trop pres car il fait TRES chaud et ça eclabousse un peu lol je pensais trouver des idee pour mon four , mais , non pas la meme technique et un four a induction comme ça ça demande un asservisement de plongee des electrode , un asservisement de courant , ect ect , trop complexe pour "bricoller" je vais surement voir pour un four a resistançe ou un petit four a induction HF a electrode externe ^^

sinon apres la coulee c'est impressionant , systeme de vanne hydraulique a clapet en titane pour la regulation de la coulee tout le systeme de coulee est rouge limite il va fondre aussi , avec systeme de refroidisement a certain endroit critique , c'est vraiment un process assez delicat a tenir la moindre couille et toute la chaine est stoppee !!! faut allez voir pour se rendre compte :wink: ça vaut la peine , mais faut pas se promener n'importe ou c'est dangereux !!
 
A
Al Mach
Ouvrier
13 Juin 2007
432
Choisy-le-roi
Bonjour,
Phil916 ta video n'est pas dispo et puis ta façon de poser la question est bizarre (abrupte). Avant d'attaquer le niveau 2, je vais mettre ça sur le compte de la maladresse.
Doctor Itchy, ce que tu as vu avec les 3 électrodes est en fait un four à arc. C'est un four de fusion avec 3 élecdtrodes (3 phases) graphites et c'est utiliser pour fondre des ferreux. Dans le principe ça se rapproche beaucoup de la soudure à l'arc, sauf que le bain est légérement plus important (quelques dizaines de tonnes :-D ). En fonctionnement ça fait un boucant du diable et insupportable. Une fois le métal fondu, on le transvase dans des fours de maintien qui sont effectivement des fours à induction.
 
J
JKL
Compagnon
1 Avr 2008
1 995
Al Mach a dit:
Bonjour,
JKL ton explication ci-dessus n'en est pas une. Je veux bien être ouvert d'esprit, accepter les critiques, mais de ton côté fait un effort pour expliquer et comprendre ce que je te demande. Pour valider ton principe, je voudrais le tester sur un four alu à résistance de 300kg. J'ai un régulateur PID qui mesure et régule sur le thermocouple de bain. La consigne que j'affiche sur le régulateur et la température de bain. En parallèle j'ai un régulateur tout ou rien qui protège les résistances. N'hésites pas à faire un schéma. Bien sûr, tu fais ce que tu veux. Si tu n'as pas envie tu le dis, ça ne m'empêchera pas de travailler.
Al Mach,
Je pense qu'il vaut mieux que tu continues avec ton équipement tel qu'il est.
 
phil916
phil916
Compagnon
22 Août 2007
5 603
Le pays du Comté
Al Mach a dit:
Bonjour,
Phil916 ta video n'est pas dispo...
Ma faute je n'avais pas vu que la fonction "intégrer à un site" a été désactivé par son auteur, j'ai mis le lien directe.
et puis ta façon de poser la question est bizarre (abrupte). Avant d'attaquer le niveau 2, je vais mettre ça sur le compte de la maladresse...
J'en suis désolé et ne comprend pas le problème... :???:
ma question n'est que çà: savoir à quoi ressemble ton four alu électrique de 300kg ?
je découvre ce matériel et comme j'ai trouvé cette vidéo d'un gros four je me demandais juste si le tien est identique, similaire ou plus gros ou différent ou ?
tout simplement, n'y vois rien d'autre que la curiosité d'un passionné :-D

P.S: c'est quoi le niveau 2 ?
 
phil916
phil916
Compagnon
22 Août 2007
5 603
Le pays du Comté
Suite du four amateur:

Après un rapide test avec un relais mécanique j'ai finalement commandé un relais statique (solide state relay) pour pouvoir profiter du PID et des alarmes de la régulation (les sorties alarme sont aussi celles qui commande des relais mécaniques alors que le SSR à sa propre commande)

J'attends maintenant le variateur de puissance pour continuer les essais de chauffe, ce qui me permet de continuer la connectique et la mise en boite.
Comme sécurité surchauffe, je pense utiliser le thermo contact d'une vieille cafetière qui traine, çà doit être autour de 100°C je pense.
J'avais 35°C avec 260° dedans donc si c'est à peu près linéaire, 105°C sur la parois du four donneront 750°C ...
Al Mach indique 900°c comme règlage sécurité sur son four pro (encore merci de partager des infos précises ) donc je prendrais çà comme référence.

il faudra que je fasse les mesure en réel et probablement ajuster suivant les valeurs mais c'est une base de travail :-D

J'ai commencer à regarder les flux et techniques de dégazage spécifiques à l'aluminium.
Pour le gaz çà parais pas trop compliqué en amateur le plus simple c'est de fondre à la température la plus basse possible et couler alors rapidement pour éviter au maximum la formation de bulles d'hydrogène qui rendent l'aluminium poreux.

Ne pas remuer le bain plus qu'il ne faut et conserver en surface les déchets jusqu'au dernier moment(on les enlève juste avant la coulée)
ils forment une couche qui protège le bain de l'air extérieur et évite ainsi la formation de bulles supplémentaires

Faire une première coulée en lingotière permet d'avoir pour la suite un aluminium débarrassé d'une très grande partie de ses déchets de 1ère fonte.

Pour éviter les défauts de coulée liés aux bulles qui éclatent dans la pièce, les professionnels utilisent de l'azote ou mieux encore de l'argon injecté sous forme de micro bulles par des cannes (rotatives pour les plus efficaces) au fond du bain.

J'ai trouvé que certains amateurs utilisent simplement de petit morceau de pastille chlore qu'ils dissolvent au fond du bain.

Pour les flux désoxydant, fluidifiant etc. j'ai pas encore tout compris et ne pourrais donc pas encore résumer mes recherches :???:
 
Sujets similaires Forum Date
Electricité, variateurs, convertisseurs et moteurs
Electricité, variateurs, convertisseurs et moteurs
Electricité, variateurs, convertisseurs et moteurs
Électricité/électronique (Hors usinage)
Électricité/électronique (Hors usinage)
Électricité/électronique (Hors usinage)
Électricité/électronique (Hors usinage)
Electricité, variateurs, convertisseurs et moteurs
Traitements thermiques
Électricité/électronique (Hors usinage)
Electricité, variateurs, convertisseurs et moteurs
Electricité, variateurs, convertisseurs et moteurs
Électricité/électronique (Hors usinage)
Bricolage (Hors usinage)
Electricité, variateurs, convertisseurs et moteurs
Haut