Advertisements

Fournaise electrique pour alu

  • Auteur de la discussion pef
  • Date de début
wika58
wika58
Compagnon
17 Décembre 2006
12 805
FR-54560 Lorraine
phil916 a dit:
Je trouve qu'un four bien isolé avec résistance électrique + thermostat (ou autre) c'est le top pour fondre l'aluminium !
Le montage est hyper simple, rapide et pas cher du tout.
Il y a plein de barbecue 2000W avec thermostat pour 20 euros en ce moment :wink:
Tu peux développer un peu l'idée svp :wink:
 
Advertisements
phil916
phil916
Compagnon
22 Août 2007
5 590
Le pays du Comté
oui bien sûr:

Tu démontes la résistance+thermostat

-tu fabriques ou récupère une boite métal qui puisse la contenir.
10cm de perlite ou vermiculite (10 euros les 100L) au fond de la boite
-tu poses la résistance dessus (il faudra découper pour passer le thermostat dehors)
-tu poses le creuset ou les creusets dessus (vase céramique, pots en métal etc. )
-tu remplis autour de perlite ou vermiculite
-tu achètes un bloc de 60X 10cm de beton cellulaire (2 euros) pour le couvercle

Première chauffe sur 50% et à vide si creuset en métal pour l'oxyder, à l'eau si céramique et tu peux envoyer l'alu.

Si le volume de ce four est trop grand tu peux aussi acheter un chauffe plat électrique, c'est généralement en 1500W mais çà va très bien aussi car le volume à chauffer est proportionnellement plus petit.
 
wika58
wika58
Compagnon
17 Décembre 2006
12 805
FR-54560 Lorraine
C'est génial phil, ... :smt023
T'en a fait un ?
T'as des photos...?

Pour le creuset, qu'est ce qui est mieux, l'inox ou la céramique... :?:

J'ai un petit cylindre en inox de 3 mm qui ferait peut-être l'affaire...
Sinon j'ai vu sur le net quelqu'un qui utilisait un gros bol de service de vaisselle :shock: ça marche :?:

D'avance merci.

Et c'est plus simple que de commencer à faire de la HF.... :lol:

Et une résistance de four de cuisine, ça doit se trouver facilement (ferrailleur ou SAV) c'est en général du même ordre de grandeur niveau puissance....
 
phil916
phil916
Compagnon
22 Août 2007
5 590
Le pays du Comté
Le meilleur creuset est celui que tu peux avoir :-D
pour l'alu, de l'acier épais (3mm) va très bien et permet une centaine de coulées... l'inox fait encore mieux.

la céramique c'est fragile mais facile si tu as un récipient qui va au four et micro onde sous la main.

Mon montage initial c'était une résistance ronde de four (27 euros en SAV) autour d'un creuset en terre réfractaire fait maison le tout dans un pot de fleurs rempli avec un mélange terre et poudre de béton cellulaire.

+800°C en 30mn le creuset à tenu le coup mais pas la résistance :cry:

J'ai décidé de laisser tomber le bricolage et fait une étude pour un four plus sérieux avec régulation température PID, puissance règlable, une armature en cornière, inclinable, sur roulette etc.
Quand j'ai mis çà de coté je m'amusai à voir ce que je pouvais faire comme formes avec le béton cellulaire...je suis pas décidé sur le volume encore...

J'ai mis çà de coté pour faire la fraiseuse mais voilà les photos que j'en ai

à+

P1030005.jpg


P1030004.jpg


P1030003.jpg
 
pef
pef
Ouvrier
23 Mai 2008
282
Mons / Belgique.
Y'a qq années j'avais trouvé par hasard sur un site qui expliquait comment fabriquer un four à ceramique avec du fil d'inox ( à souder MIG si mes souvenirs sont bons ), il y avait des tableau d'abaques pour les longueurs, puissances et t°. Ces fours montaient trés haut en t°.....
Pourquoi pas...
 
phil916
phil916
Compagnon
22 Août 2007
5 590
Le pays du Comté
Le fil d'inox est très limité en durée de vie mais vu que pour de l'alu on reste à 800°C maxi oui çà peut le faire un certain temps.

Le nichrome est plus conseillé car il tiens 1200°C et si on reste pour l'alu fera des centaines de chauffes.

Le kanthal A1 tiens +1400°C et c'est à vie pour les températures alu :wink:
 
J
JKL
Compagnon
1 Avril 2008
1 995
Bonjour,
Dans la construction d'un four électrique que l'on veut "qui dure longtemps", c'est la réalisation de la transition chaud/froid des arrivées de courant à cause de la traversée de l'isolant qui est le "talon d'Achille". Et c'est à cet endroit qu'on risque un point chaud et une coupure prématurée.
Toute résistance électrique de chauffage est donnée pour pouvoir transmettre une certaine puissance électrique par unité de longueur en fonction de sa température. Or la température d'un corps s'établit en fonction des échanges de chaleur avec l'extérieur. A l'intérieur du four ces échanges ont une certaine valeur ( pour calculer la résistance il a fallu les déterminer ) mais au travers de l'isolant les échanges sont totalement différents ( beaucoup plus faibles ) donc la température du fil monte très haut. Si on fait une traversée de courant froide ( bon conducteur de l'électricité ) son extrémitée dans le four devra supporter la température qu'il y fait mais aussi ce bon conducteur de l'électricité est un bon conducteur de la chaleur donc par conduction cette traversée de courant va chauffer et constituer aussi une perte de chaleur. Donc la bonne solution n'est pas triviale.
 
J
JKL
Compagnon
1 Avril 2008
1 995
phil916 a dit:
C'est marrant moi je trouve çà au contraire extrêmement simple :lol:

Je posterai plus d'infos quand j'aurai avancé dans le concret... en attendant voilà un très bon début
Ah bon, moi j'ai déjà "donné" il y a 30 ans dans le cadre de mon emploi professionnel.

Voici un document de référence pour se mettre au courant de l'art et la manière de faire usage d'éléments chauffants.
http://thermocoax.fr/9_Heating_elements ... our_HE.pdf
Le thermocoax est un produit exceptionnel pour cet usage ( origine : le nucléaire ) mais les grands principes s'appliquent à tout élément chauffant.
Phil916, je n'ai pas vu dans ton lien qu'on parlait du problème que j'ai soulevé : c'est beaucoup plus facile du coup quand on ignore les vrais problèmes.
 
phil916
phil916
Compagnon
22 Août 2007
5 590
Le pays du Comté
JKL je ne jouerai pas avec toi, ni avec personne car c'est pas mon style, à "celui qui a la plus grosse".
Si tu veux être constructif et nous parler de ton expérience pro d' il y a 30 ans, je suis sûr que c'est encore d'actualité et serais ravis de te lire :-D

Comme je l'ai dit plus haut de manière très concrète:
un four électrique pour fondre l'alu c'est très simple, voir le principe d'un four avec plaque chauffante ou barbecue isolé par vermiculite et/ou bloc Ytong.
Sur la position 50% (1000 à 1200W) il fera fondre des kilos d'alu en moins d'une heure et pour un nombre de chauffe rentable par rapport à l'investissement/résultats :wink:

Pour mon développement de quelque chose de plus pro (régulation à 50°C près) là je ne peux pas parler de concret car je n'ai fait que des tests préliminaires mais c'était prometteur et donc çà viendra... après la fraiseuse mais pour l'instant j'ai promis à madame un meuble de salle de bain... :-D
 
A
Al Mach
Ouvrier
13 Juin 2007
422
Choisy-le-roi
Bonjour,
j'utilise dans le cadre de mes activités professionnelles (fonderie aluminium), des fours électriques à résistances et au gaz. Les plus du four électrique sont une régulation fine, moins de contraintes thermiques et une qualité métallurgique inégalée. En contre-partie, il y a un cout énergétique et de maintenance assez important. Les fours à gaz sont par contre plus économiques et surtout, ils ont une vitesse de fusion inégalée, mais dépassée par les fours à induction.
Si je devais pour une utilisation amateur faire un four, je m'orienterais sans hésitation sur un four à gaz, pour sa rapidité de mise en oeuvre: j'ai déjà réaliser un four succint opérationnel en 1 heure!
Cet avis ne tient pas compte du plaisir que l'on peut avoir à relever un challenge technique (four à induction par ex).
Uner dernière chose: faites extrêmement attention dans ce genre d'activité. Manipuler du métal liquide n'est pas anodin. Portez des équipements de sécurité, demandez conseils...Dans une des vidéos, on voit une personne charger le four avec du métal solide mais froid: c'est dangereux. En plus, avec le tube, il peut y avoir l'effet canon, avec le métal liquide qui est propulsé par l'intérieur. On ne peut pas avoir de la chance tout le temps, et même des professionnels se font avoir.
Excusez-moi si j'ai un ton un peu trop moralisateur, mais c'est une activité que je pratique tous les jours depuis des années, et j'ai vu quelques accidents pas joli-joli. A chaque fois c'est soit une méconnaissance des dangers soit une trop grande assurance.
 
A
armaris
Compagnon
16 Janvier 2008
750
Intéressant tout ça.

@Al Mach, tu travailles dans une fonderie à Bièvres ?
Il y en a une le long de la rivière et je passais devant en vélo en allant à Jouy.
 
La dernière réponse à ce sujet date de plus de 6 mois
Advertisements
Haut