cône perceuse qui tombe avec un foret étagé

lion10
Compagnon
7 Mai 2010
4 386
  • Auteur de la discussion
  • #1
Bonsoir

Dernièrement j'ai percé une pièce avec un foret étagé (ebay chine) pour l'agrandir en partant du diamètre 12 vers un diamètre de 24 mm à la vitesse de 210 tours / min le minimum possible sur ma perceuse quantum b25 Optimachine.

IMG_2534 (Small).JPG


La pièce était en forme de "U" constituée de 2 pièces en forme d'équerre soudées avec un recouvrement de 15 mm. Le trou tombait sur la jointure des 2 équerres sur le cordon de soudure. L'épaisseur unitaire de la pièce était de 2.5 mm environ. Ci dessous le verso du "U", le perçage se faisant par le recto où se trouvait le seul cordon de soudure.

IMG_2533 (Small).JPG


Au début le trou s'agrandissait bien mais arrivé vers 24 mm le cône s'est défait se désaccouplant de la broche de la perceuse.
J'ai finalement réalisé l'agrandissement final non sans mal avec ma perceuse sans fil qui avait tendance à manquer de couple et à débrayer pourtant en position perceuse et non visseuse.

Ce qui m'étonne c'est que le cône se soit défait car je pensais que le foret agissait tel un foret certes un peu particulier mais pas comme une fraise qui elle effectivement est potentiellement dangereuse sur une perceuse.
Le cône s'est il défait parce que le foret a généré des efforts non symétriques (point de centre dans la zone de soudure mais ligne du diamètre non confondue avec la frontière des 2 tôles soudées) puisqu'une arrête du foret butait sur la circonférence du trou là où se trouvait les 2 tôles des cornières superposées ?

cdlt lion10
 
Dodore
Compagnon
27 Octobre 2008
13 588
F-69400 villefranche sur saone
Si j'ai bien compris tu a percer sur la soudure
Je pense qu'effectivement le fait de percer avec ce forêt sur une soudure a pu engendrer des a coups ( juste une remarque: mon correcteurs d'orthographe avait mis acouphènes à la place de à coup :)) ou des efforts différents entre les matières ce qui a pu faire que ton cône se démanche , je pense que tu aurais pu avoir le même problème avec un forêt classique
 
lion10
Compagnon
7 Mai 2010
4 386
  • Auteur de la discussion
  • #7
Bonjour

Ton cône n'a pas un de tirant ? C'est du CM ?
Si c'est un mandrin de perçage, regarde si il n'y a pas un filetage en bout de cône pour y ajouter un tirant.
Concernant le cône CM3 qui s'est défait il s'agissait bien du cône qui porte le mandrin, le mandrin est bien resté solidaire de son cône.
La broche étant celle d'une perceuse, elle n'est pas pourvue de tirant, en tout cas pour ma perceuse.

Le cône mors de votre mandrin a-t-il un tenon d'entrainement?.
Oui tout ce qu'il y a de plus classique sur une perceuse je pense.

Le désengagement s'étant produit au grand diamètre, c'est tout à fait compatible avec un déséquilibre des contraintes de perçage entre les deux arêtes de coupe du foret.
Ok vous allez donc dans le sens de mon hypothèse que je voulais partager sur le forum.

Je pense qu'effectivement le fait de percer avec ce forêt sur une soudure a pu engendrer ... ou des efforts différents entre les matières ce qui a pu faire que ton cône se démanche , je pense que tu aurais pu avoir le même problème avec un forêt classique
Avec du recul ce qui bloquait c'était bien l'arrête de coupe du foret contre la surépaisseur de tôle sur la circonférence du au recouvrement des tôles.
Lorsque j'ai attaqué coté recto, j'avais au préalable un peu limé le cordon de soudure pour avoir une surface plane et j'avais pointé au foret à pointer puis percer à 8 mm et puis à 12 mm sans problème. Mais c'est bien en abordant le grand diamètre et donc plus d'effort que le foret étagé m'a crée des problèmes.
Autant que je me souvienne je n'ai jamais eu un tel problème avec des gros forets classiques.
J'en tiendrais compte pour la prochaine fois en essayant de me rappeler de ce risque. Heureusement le mandrin n'est pas tombé puisqu'il a été retenu par la pièce, la table de perçage n'étant pas très loin de la broche.

essaie de tourner moins vite ,
et bien lubrifier
Je ne pouvais pas aller plus lentement mais j'avais bien pulvérisé du lubrifiant de coupe.
 
gégé62
Compagnon
26 Février 2013
2 550
Harnes (Pas de Calais)
Le couple de perçage a une action qui tend à desserrer le cône. La force verticale de pénétration a par contre pour effet de la maintenir enfoncé.
Ces deux effets se conjuguent, et selon leur importance relative, le cône tiendra ou pas.
Bien sûr d'autres éléments jouent un rôle, l'état du cône, s'il est gras, si le forêt est dissymétrique....
Mais par exemple sur mon tour, quand je perce un gros trou avec plusieurs forêts successifs, je veille à ne pas avoir un affûtage trop "engageant". Avec le premier forêt, ça va toujours, à cause de l'âme centrale, il n'est jamais vraiment engageant, mais les suivants, parfois, il rentrent tout seuls, et là il y a un risque que le forêt se mette à tourner dans la poupée mobile....
 
La dernière réponse à ce sujet date de plus de 6 mois
Haut