CNC à base de table croisée microcontrole

D

DEN

Compagnon
Oui j'avais déjà regardé ! Mais merci pour les liens tout de même.

De ce que j'ai compris de leur doc (assez restreinte (pas beaucoup de données) : j'ai du télécharger l'image pour zoomer et réussir à déchiffrer les graphiques)

Ce sont des brushless AC, d'après les courbes, ils semblent garder un couple constant (quasi-constant) jusqu'à la vitesse nominale qui est de 3000 rpm, le couple à l'arrêt est de 1.39Nm et le couple à 3000 tours est de 1.27 (perte de à peu près 10%) , après le couple diminue de manière linéaire jusqu'à s'annuler à la vitesse maxi de 6200 tours ...

Le codeur est un codeur 2500 pulse par tour, avec un signal en quadrature on obtient une résolution multipliée par 4, donc 10000.

Vu que ça a du couple à l'arrêt et que c'est un servo, que la résolution est très correcte, je pense que c'est très bien utilisable en positionnement, en utilisation comme moteur de broche faudrait voir quelle capacité théorique ça donne ... (Sur la broche HF que j'ai, je n'ai pas de graphiques couple-vitesse)
 
G

gaston48

Compagnon
Bonjour,
Attention malgré cette désignation AC, ces servomoteurs n’ont aucun rapport avec des moteurs asynchrones (normaux ou HF),
ce sont des moteurs à aimants permanents brushless DC donc des BLDC.

l’AC diffère du simple BLDC par une commande sinusoïdale du champ tournant dont le positionnement angulaire, par rapport au rotor, nécessite un capteur angulaire de haute résolution comme un résolveur ou un codeur optique.

Le BLDC simple se contente d’une commutation par capteur à effet hall ou sans capteur par détection d’impédance avec
pour résultat une commande trapézoïdale. Le couple résultant est beaucoup moins régulier que l’AC avec donc des problèmes
dans les applications de positionnement.
 
D

DEN

Compagnon
Merci pour les infos complémentaires, c'est vrai que c'est pas toujours super clair la différence entre les brushless AC et DC, donc en conclusion pour du positionnement l'AC serait encore mieux que du DC.
Sinon il me semble que des codeurs de haute résolution sont présent sur tous les servo qu'il soient brushless ac/dc ou simples moteurs continus à balais ...
Par ailleurs l'AC doit aussi avoir quelque chose pour lui indiquer où il se trouve au démarrage, (codeur absolu ?) sinon la commutation se retrouverai désalignée ...

Je me souviens qu'il y avait une procédure d'alignement de l'auto-commutation sur les drivers, le driver devait comprendre ou se trouvaient les capteurs à effet de hall par rapport au codeur, mais il me semble que le codeur n'était pas absolu ... mais je sais plus si les moteurs étaient des DC ou des AC ...
 

Sujets similaires

B
Réponses
14
Affichages
779
junkdealer
J
B
Réponses
52
Affichages
2 208
Doctor_itchy
D
J
Réponses
13
Affichages
1 858
JPM66
J
fred 69
Réponses
0
Affichages
1 090
fred 69
fred 69
K
Réponses
55
Affichages
2 787
G
Jeandominiquelaure61
Réponses
18
Affichages
1 797
mvt
Castor24
Réponses
19
Affichages
4 748
vieuxfraiseur
vieuxfraiseur
Haut