Calculs autour du moteur mange-flammes

  • Auteur de la discussion gégé62
  • Date de début
V
vaton78
Nouveau
4 Mar 2019
14
Salut Gédéon, et merci d'avoir retransmis ces documents.
Dès que je vais pouvoir je vais me plonger dans les documents de Klaus. Je pense qu'avec le texte en anglais je pourrais me débrouiller. Je vous tiendrais au courant. Sinon je ferais appel à ceux qui parlent allemand. Salut à Gegé62 que je n'ai pas oublié mais j'ai eu cet été quelques problèmes de santé qui m'ont tenu éloigné de mon ordinateur. Cordialement à tous.
 
mvt
mvt
Compagnon
8 Juin 2014
2 537
FR-91 - RER B
Bonjour,

Super, merci.
J'avance vraiment à petits pas. Je n'ai pas encore fini la lunette que je dois adapter suite à une erreur de mesure !
Entre (), tes fonderies sont super.
 
gégé62
gégé62
Compagnon
26 Fev 2013
2 813
Harnes (Pas de Calais)
  • Auteur de la discussion
  • #333
Bonjour à tous. Oui, merci pour ces documents. Je suis la discussion, mais je ne peux plus actuellement passer du temps sur les mange-flammes.....enfin question de choix bien sûr, mais plus beaucoup de motivation non plus. Peut-être que cela reviendra :wink: bonne soirée !
 
V
vaton78
Nouveau
4 Mar 2019
14
Salut Gégé, tu as raison de ne pas te casser la tète sur les avaleurs de flammes. Tels qu'il sont ils ne presentent guère d'interet. D'autre part le programme de Jurgen contient plusieurs anomalies qui rendent ses résultats non recevables. J'ai essayé de le joindre ma
 
V
vaton78
Nouveau
4 Mar 2019
14
J'ai essayé de le joindre mais sans résultats. Dommage , les moteurs issus de la machine de Newcomen pourraient être très interessant car ne sont pas tenus par le principe de Carnot d'une part, et font appel à une énergie inépuisable, la pression de la colonne d'air de notre atmosphère soit 1/100 de watt par cm3 déplacé soit 10 kwatt pour un m3 c'est à dire nettement plus qu'un panneau photovoltaïque ou une éolienne. J'ai des idées précises à ce sujet mais je n'ai pas les moyens de les développer.
 
roland88
roland88
Compagnon
9 Juil 2009
2 267
Seine et Marne
Bonjour vaton 78
pourriez vous nous donner un exemple de moteur dont le principe est issu de la machine de Newcomen ??
Bonne soirée
Roland88.
 
Gedeon Spilett
Gedeon Spilett
Compagnon
4 Jan 2011
588
Essonne
le moteur avaleur de flammes aussi utilise la pression atmosphérique, tout comme le moteur de Newcomen...Le principe de ces moteurs est d'abaisser la pression dans un cylindre fermé au dessous de la pression atmosphérique, pour faire mouvoir le piston, rien d'autre.

j'ai eu le plaisir de communiquer avec Jürgen Bladt à plusieurs reprises, c'est un homme courtois, d'une grande culture scientifique et technique, et toujours prêt à discuter de moteurs à air chaud...je ne comprends pas comment tu n'as pas réussi à le joindre...
En pratique, pour entamer une discussion, des affirmations sur les moteurs à air chaud comme "Tels qu'il sont ils ne presentent guère d'interet" ne sont pas les bienvenues.
 
V
vaton78
Nouveau
4 Mar 2019
14
Salut Roland
Pour te répondre, je ne connais pas d'exemple de machine fonctionnant sur ce principe en dehors de "Avaleur de flamme". De par leur conception, ni l'un ni l'autre ne peuvent donner de bons résultats. A l'époque on se moquait des problèmes écologiques et l'important était , et est encore la course à la puissance, d'où le développement des moteurs à vapeurs puis Otto. Compte tenu de la nouvelle situation, j'ai assayé de reflechir
 
V
vaton78
Nouveau
4 Mar 2019
14
Salut Roland

Pour te répondre, je ne connais pas d'exemple de machine fonctionnant sur ce principe en dehors de "Avaleur de flamme" (ou les roulettes de dentiste ….). De par leur conception, ni l'un ni l'autre ne peuvent donner de bons résultats. A l'époque on se moquait des problèmes écologiques et l'important était, et est encore, la course à la puissance et non à l'efficacité, d'où le développement des moteurs à vapeurs puis Otto.
Compte tenu de la nouvelle situation, j'ai essayé de réfléchir sur une proposition nouvelle. En effet dans un moteur normal, on chauffe les gaz pour augmenter la pression sur la face interne du piston. Mais dans ces conditions, sur l'autre face on trouve d'une part la résistance du système mais également la pression atmosphérique. En conséquence l'énergie mécanique crée n'est qu'une portion de celle contenue dans les gaz.
D'autre part dans un moteur thermique, l’énergie apportée ne sert qu'à élever la température, et il est nécessaire d'apporter un complément correspondant à l’énergie mécanique récupérée (travail utile + pression atmosphérique) L’énergie de chauffage est intégralement restituée et pourrait être éventuellement utilisée à d'autres usages.
Dans le cas de la machine de Newcomen (documentation disponible sur internet) la vapeur chaude est aspirée dans le cylindre à pression ambiante puis refroidie ce qui crée un vide (peut-être as tu connu le système des ventouses pour soigner les maladies pulmonaires....) Dans ces conditions on obtiens une différence de pression entre la face extérieure (pression atmosphérique) et la face intérieure (vide partiel du au refroidissement de la vapeur) Malheureusement cette force est faible (de l'ordre de la moitie de la pression atmosphérique) mais non négligeable. Sur les avaleurs de flamme elle est presque nulle car les gaz (vapeur d'eau et gaz carbonique et non air comme présumé dans les calculs de Jurgen) sont en grande partie déjà refroidis avant la fermeture du clapet. C'est un peu moins sensible sur la machine de Newcomen où le vecteur est la vapeur d'eau. Dans ce cycle la chaleur fournie est limitée à celle nécessaire pour assurer le chauffage d'où automatiquement un rendement thermique supérieur, l'énergie mécanique récupérée prenant intégralement sa source dans la pression atmosphérique. On n'est pas dans le cas d'un système fermé autonome comme décrit par Carnot mais dans l'interaction de deux systèmes.
Mes cogitations m'ont conduit à concevoir une machine qui limite les pertes et ainsi à rendre rentable le principe des machines à vide utilisant une énergie permanente, universelle et gratuite.
Je pense avoir réussi mon objectif et selon mes calculs, il devrait être possible de construire une machine dont le rendement thermique serait de l'ordre de 60% (contre 30 pour un moteur diesel ou 20 pour une machine à vapeur) et le rendement mécanique de 40% de l'énergie aérienne) soit environ 4 kw pour une machine d'un m3. Le résultat serait encore meilleur en utilisant les gaz chauds issus de fours ou autres processus industriels.

Malheureusement je n'en ai pas les moyens..........
Cordialement à tous.

Ps : Merci à Gédéon pour son intervention. Si tu as un moyen de joindre Jurgen en dehors de son journal, je serai heureux de le connaître même si je ne comprend pas un mot d'allemand. (Pour info j'habite près de Rambouillet)
 
mvt
mvt
Compagnon
8 Juin 2014
2 537
FR-91 - RER B
Bonsoir,

Merci pour ces informations; pour ma part, je n'y comprends pas grand chose (je n'ai pas l'expertise de mes petits camarades). L'idée, me concernant, est de réaliser un (plusieurs) moteurs pour le plaisir de l'usinage. En discutant avec les interlocuteurs d'ici, l'idée est, pour moi de comprendre le système, voire d'expérimenter différentes choses. La course au rendement n'est pas mon objectif, apprendre oui.
 
roland88
roland88
Compagnon
9 Juil 2009
2 267
Seine et Marne
Bonjour vaton78,
merci pour votre réponse...
A quoi ressemblerai cette machine ? une idée ? un dessin ?
Bonne soirée
Roland88.
 
V
vaton78
Nouveau
4 Mar 2019
14
Salut Roland,
Regarde page 21 de cette discussion. Je ne tiens pas à donner plus de détail sur ce journal.
Bonne soirée à toi aussi
Vaton
 
gégé62
gégé62
Compagnon
26 Fev 2013
2 813
Harnes (Pas de Calais)
  • Auteur de la discussion
  • #343
bonjour,
je n'ai pas voulu dénigrer les avaleurs de flamme, surtout pas. Il est bien évident que ce principe n'aura jamais d'application pratique. Mais c'est le champion de la simplicité, et peut être intéressant pour un modéliste. Justement parce que c'est difficile d'en retirer une puissance utile, c'est une prouesse d'en réaliser un qui tourne, et même pourquoi pas, de vouloir faire mieux que ce qui a été fait, soit du point de vue esthétique, soit au niveau du fonctionnement, en optimisant sa puissance et/ou son rendement (ce qui suppose de les mesurer, un challenge de plus...). Tout cela est du domaine de la satisfaction intellectuelle, mais conserve tout son intérêt à ce titre.
 
La dernière réponse à ce sujet date de plus de 6 mois
Haut