Beurre, huile d’olive, gel intime, ou couenne de porc ?

  • Auteur de la discussion ilfaitvraimentbeau
  • Date de début
O
Guest
j’en déduit qu’il y a aussi la deuxième ( et peut être troisième pression à froids . Mais aussi la , ou les pressions à chaud . Mais ça on ne les voit jamais ousqu’elle sont vendu ?
La première, vendue en bouteille
Les suivantes, pour les plats préparés...
Le reste, pour les cosmétiques...
Et le fin fond de l'essorage, pour les savons à 2 balles... je suppose.

C'est comme dans la viande. Plus on se rapproche de l'os, plus ça va dans la pâtée pour chats

Eh, mais à propos de savons, l'huile c'est bien pour faire glisser le copeau, non ? Et le savon, ça glisse aussi. Personne n'a essayé l'eau savonneuse ?
 
Dodore
Dodore
Compagnon
Pourquoi pas.. mais ça doit rouiller
je pensais qu’on avait donner ce nom parce que les premières huiles solubles étaient couleur blanche comme de l’eau mélangée avec du savon
edit
finalement , l’eau de savon a existé
 
Dernière édition:
hozut
hozut
Compagnon
La première, vendue en bouteille
Les suivantes, pour les plats préparés...
Le reste, pour les cosmétiques...
Et le fin fond de l'essorage, pour les savons à 2 balles... je suppose.
C'est comme pour le pinard. La cuve c'est le top, le fin fond du pressoir c'est le "velours de l'estomac" (pour ceux d'un certain âge).
 
Fred69
Fred69
Compagnon
La première, vendue en bouteille
Les suivantes, pour les plats préparés...
Le reste, pour les cosmétiques...
Et le fin fond de l'essorage, pour les savons à 2 balles... je suppose.
Je crois que ce n'est pas suffisant. Il faut tenir compte des huiles dite "lampantes" impropre à la consommation.
Celles qu'on trouve sur les marchés de Provence achetées 1 euros le litre en Espagne et vendue 20 euros comme huile de terroir (marché de provence marché de l'arnaque). Ce n'est pas une blague, la DGCRF en trouve tous les ans.
 
ilfaitvraimentbeau
ilfaitvraimentbeau
Compagnon
Je crois que ce n'est pas suffisant. Il faut tenir compte des huiles dite "lampantes" impropre à la consommation.
Celles qu'on trouve sur les marchés de Provence achetées 1 euros le litre en Espagne et vendue 20 euros comme huile de terroir (marché de provence marché de l'arnaque). Ce n'est pas une blague, la DGCRF en trouve tous les ans.
ah ! les marchés de Provence, comme ils sentent bon le pays....
 

Sujets similaires

J
Réponses
22
Affichages
995
fafnir70
fafnir70
Rich
Réponses
14
Affichages
880
Rich
Rich
P
Réponses
8
Affichages
529
P
J
Réponses
94
Affichages
3 171
roland88
roland88
Y
Réponses
14
Affichages
1 434
yam0
Y
Gerardpich
Réponses
27
Affichages
985
serge 91
serge 91
F
Réponses
8
Affichages
594
kiki86
B
Réponses
2
Affichages
3 592
Bambi
B
Haut