Adaptation de pignons pour un tour Précis

EncoreUnPseudo
Apprenti
3 Octobre 2016
234
  • Auteur de la discussion
  • #1
Je n'ai pas trouvé de fil de discussion particulier la dessus, et quand je me suis aperçu qu'il fallait que je refasse tous les pignons sur mon tour... J'ai un peu paniqué.
Finalement c'est très simple, et en plus c'est pas cher. Il faut juste un tour, ça tombe bien :smt003
Ce fil est peut être un peut trop verbeux ou enfonce des portes ouvertes, mais c'est le genre d'indications que j'aurais aimé trouvé. Si j'avais su que je n'avais pas les bons pignons je n'aurais pas acheté le tour, et ça aurait été un erreur.


Tout d'abord un petit rappel: Le tableau des filetages. Je l'ai trouvé sur le forum

sans-titre.png


Le problème c'est qu'on ne trouve pas de pignons ayant à la fois la bonne largeur (10 mm) et le bon alésage (14 mm). Et je ne parle même pas de la rainure de clavette de 2,5 mm, dimension qui à mon avis a été choisie pour une seule raison: Obliger les utilisateurs à acheter leurs pignons chez Précis si ils ne voulaient pas les faire eux même. Comme quoi Steve Jobs n'a rien inventé en terme de marketing :smt013
Pour le module: Ouf, c'est du 1.

Ceci état posé, je veux le jeux de filetage métrique. Il me faut donc les neufs pignons de la première liste. J'ai donc trouvé des pignons en acier module 1 trop larges et avec un alésage trop petit chez tridistribution: Tout ça m'a couté... 47,8€ (en ne comptant pas les frais de port). Evidemment au premier abord, ça ne ressemble pas vraiment à des pignons de Précis: Il va y avoir du copeau.

DSC_0880.jpg


Ma gamme d'usinage à l'arrache:
  1. Dresser à la bonne largeur
  2. Elargir l'alésage à 13,6 mm
  3. Passer un coup d'alésoir manuel
  4. Faire la rainure de clavette (suspens) :axe:
  5. Repasser un coup d'alésoir pour se débarrasser des bavures internes
  6. Passer un coup de lime pour bien enlever les bavures entre les dents, parce que c'est là que les bactéries attaquent.
Mais avant toute chose, il faut mettre le pignon dans le mandrin en étant sur qu'il y soit positionné correctement: L'axe du pignon doit être le plus possible parallèle et coïncident à l'axe du tour sinon ça va vibrer dans tous les sens. J'ai donc systématiquement passé au comparateur chaque montage, et ça peut prendre du temps.

Première étape: Etre sur que la face du pignon est bien perpendiculaire à l'axe de rotation

DSC_0881.jpg


Coup de bol, j'avais des mors à l'envers, et la broche de mon tour est nickel: Il suffit donc de bien plaquer le pignon, et je suis au centième d'erreur.

Deuxième étape: Faire coïncider l'axe de rotation du mandrin avec l'axe du pignon, c'est moins simple.

DSC_0882.jpg


Quand je serai grand, j'aurai un mandrin 4 mors. Pour l'instant, j'ai du papier aluminium: J'ai cherché le mors qui éloignait l'axe du pignon le plus du centre, et j'ai rajouté une épaisseur, puis mesuré, puis 2, puis en général il a fallu passer à un autre mors.
Ca peut être long et fastidieux. J'ai réussi à descendre en moyenne à 5 centièmes d'erreur.

Troisième étape: Retourner à l'étape 1 :hang:

Petite subtilité: Pour les petits pignons, j'ai du tourner une bague fendue qui m'a permis de le serrer tout en écartant suffisamment les mors pour pouvoir passer l'alésoir. Un conseil: Ne faites pas comme moi et faites ça AVANT de commencer à usiner votre pignon, ça vous fera gagner du temps à tout réaligner une deuxième fois.

DSC_0893.jpg


Je passe sur les opérations de dressage et d'alésage qui sont tout à fait standard: J'ai fait ça avec des barreaux HSS, et nonobstant le fait que je n'avais pas touché un tour depuis 30 ans et que j'avais tout oublié, ça c'est bien passé.

Pour le passage de l'alésoir: Je n'ai qu'un alésoir manuel "façon Paris", je l'ai donc fait manuellement en m'aidant de la contrepointe pour le centrer:

DSC_0925.jpg


Evidemment pour cela il faut bloquer la broche. Il y a deux petits trous bien pratiques à l'arrière qui correspondent à des trous dans la poulie: Un foret et c'est réglé.

DSC_0926.jpg


Je ne sais pas vous, mais moi quand je vois cette photo j'ai une envoie irrépressible d'adapter un disque diviseur
 
EncoreUnPseudo
Apprenti
3 Octobre 2016
234
  • Auteur de la discussion
  • #2
Maintenant viens le morceau de résistance: La rainure de clavette. J'ai pas mal cherché sur le net avant de comprendre que pour faire une rainure de 2,5mm il fallait que je me dém...e tout seul.

Comme je n'ai que le tour, il faudra la faire dessus, et comme je n'ai pas de porte grain (ni ce qu'il faut pour en faire, je suis partit d'un barreau HSS de 10mm dégrossit à la disqueuse. J'ai fait attention à l'arroser d'eau toutes les 10 secondes et à y aller doucement pour ne pas qu'il rougisse

DSC_0897.jpg


Je l'ai ensuite fini à la meule. J'espère que vous remarquerez le placement de marque discret et de bon gout dans la photo suivante :siffle:

DSC_0898.jpg


L'outil a subit plusieurs ajustements au fur et à mesure, en particulier sur l'angle de coupe. Voici quelques photos maintenant que j'ai presque fini

DSC_0930.jpg


DSC_0928.jpg


Chaque face a un léger angle de dégagement: i.e. tout devient plus fin quand on s'éloigne de l'arête de coupe.

L'angle de coupe et le dégagement principal sont réglés par l'orientation de la tourelle du tour:

DSC_0935.jpg


La hauteur de l'outil est réglé par des cales sur le centre de la contrepointe. Je vous aurai bien mis une photo de l'appareil de mesure super précis avec lequel j'ai fait ça, mais je n'aime pas mon nez

DSC_0933.jpg


On le voit sur les photos: L'outil est loin d'être parfait, je l'ai fait entièrement à la main, mais comme la rainure est peu profonde, ça fonctionne quand même.
Ici aussi il faut bloquer la broche, mais le foret n'est pas suffisant: Le trou dans la poulie est plus gros que dans le bat, donc ça bouge de quelques degrés et ce n'est pas bien. J'ai donc du faire appel à de la haute technologie

DSC_0899.jpg


J'ai fait ensuite des va et vient jusqu'à ce que la profondeur requise soit atteinte (prise en mesurant les rainures sur les pignons actuels). Pour éviter de trop forcer sur le trainard, je me suis limité à des passes ou je pouvais le bouger de ma seule main gauche: Soit 6/100.

C'est long.

DSC_0937.jpg


Mais ça marche et ça fait de jolis copeaux:

DSC_0940.jpg


Ensuite un deuxième coup d'alésoir, j'ai démonté du tour et passer les dents coté usiné à la lime, puis le test final:

DSC_0942.jpg



Et voilà...
Je vous ferai un petit rapport d'essais quand tout sera fini.

DSC_0930.jpg
 
KITE
Compagnon
25 Décembre 2008
2 702
Pas de Calais
Belle démonstration qu’avec :
- une bonne machine (base saine, mandrin de qualité, propre....)
- un peu de matériel (comparateur, touret à meuler, alésoirs...)
- s’imprègner (ou du moins parcourir) les différents posts traitant des sujets correspondant (centrage, mortaisage au tour...)
- de la rigueur, du bon sens, de la motivation........
tout est réalisable !

Félicitations pour cette belle illustration.
Comme souvent rappelé, on retire beaucoup de satisfaction de ce genre de challenge.
Chapeau !
 
yvon29
Compagnon
31 Juillet 2012
3 168
FR-77250 Fontainebleau
Bonjour
Bravo c'est un bon boulot bien préparé

Une inquiétude: tu ne crains pas d'abimer l'alesoir en le passant dans un alésage rainuré ? ( je me serais contenté d'un petit coup de lime... )

Par ailleurs, je crois que je fais presque autant de pas en fraction de pouce que métrique ( tuyauterie, robinets...)
Tu devrais t'équiper pour faire au moins les pas les plus courants... ( bon, roue de 127 dents indispensable)
 
KITE
Compagnon
25 Décembre 2008
2 702
Pas de Calais
tu ne crains pas d'abimer l'alesoir en le passant dans un alésage rainuré ?
J’imagine qu’il a fait son alésage avant sa rainure, car sinon c’est quasi-impossible.

Je me suis justement fait avoir hier après-midi. Je préparais un petit support de comparateur en aluminium. Perçage à 7,9 mm. J’ai fait l’erreur de fendre (à la scie) la pièce pour assurer le serrage avant d’aléser. A l’alésoir droit, impossible. Heureusement que j’avais son petit frère en hélicoïdal !
 
Vieulapin
Compagnon
24 Novembre 2008
2 468
Chartres
Bonjour,
Je n'ai pas trouvé de fil de discussion particulier la dessus, et quand je me suis aperçu qu'il fallait que je refasse tous les pignons sur mon tour... J'ai un peu paniqué.
C'est parce que tu n'as pas cherché où il fallait, car il existait ceci, page 36 et suivante, en ce qui concerne la mise aux cotes il y avait cela et pour les rainures de clavettes, c'est un sujet qui a souvent été abordé. Ceci dit, beau boulot.:smt023
 
EncoreUnPseudo
Apprenti
3 Octobre 2016
234
  • Auteur de la discussion
  • #7
Bonjour
Bravo c'est un bon boulot bien préparé

Une inquiétude: tu ne crains pas d'abimer l'alesoir en le passant dans un alésage rainuré ? ( je me serais contenté d'un petit coup de lime... )

Par ailleurs, je crois que je fais presque autant de pas en fraction de pouce que métrique ( tuyauterie, robinets...)
Tu devrais t'équiper pour faire au moins les pas les plus courants... ( bon, roue de 127 dents indispensable)
J'avais fait l'alésage avant de faire la rainure, et effectivement même comme ça il faut y aller doucement parce que "ça gratte" au passage des lames sur les bavures.

@Vieulapin : Ben oui, j'ai bêtement fait des recherches sur "Precis", par sur "pignon", donc du coup je n'ai pas vu la discussion sur les Emco. Le deuxième fil de discussion m'inquiète un ppeu, on verra bien quand je mettrai tout ensemble si j'ai été assez précis sur le calage de mes pièces.
 
EncoreUnPseudo
Apprenti
3 Octobre 2016
234
  • Auteur de la discussion
  • #9
C'est à dire ? Qu'est-ce qui t'inquiète ?
J'ai lu dans un premier temps les fils de discussion en diagonale car j'étais au boulot. Ce qui m'inquiétait étaient les remarques de gaston48 sur le fait que la concentricité devait être réglée sur les développantes des dents de l'engrenage plutôt que sur l'alésage.
Mais comme tu as utilisé la même méthode que moi je suppose que tu n'as pas eu de problèmes ?

Au passage: Quelles étaient les écarts max que tu tolérais ?
 
Vieulapin
Compagnon
24 Novembre 2008
2 468
Chartres
Effectivement, j'avais vu la remarque de @gaston48 et sa solution de régler la concentricité sur les développantes, mais comme je n'étais pas "métrologiquement" outillé pour, je me suis simplifié la tâche en me basant sur l'alésage d'origine. Je n'ai jamais rencontré de problèmes à l'utilisation des pignons réalésés sur cette base puisque, comme je l'avais écrit dans le sujet, étant donné qu'un jeu doit être laissé entre les dentures des pignons (je les règle en y intercalant un morceau de papier imprimante 80 g), une excentration d'un ou deux centièmes — tolérances que je m'étais fixées — ne pouvait avoir de conséquences.
 
EncoreUnPseudo
Apprenti
3 Octobre 2016
234
J'ai fini (ou presque) l'ensemble de mes pignons
Pour le 20 dents, il me semblait bien que ça allait être chaud et qu'il n'allait pas rester beaucoup de matière... Je n'ai pas été déçu:

DSC_0948 (1).jpg


Qu'il ne reste pas beaucoup de matière autour de l'alésage c'est une chose, mais la rainure de clavette.... La il me manque encore 1 mm, j'ai arrêté avant de couper la pièce en deux

Quelqu'un l'a déjà vu en vrai ce pignon ? Parce que 20 dents, module 1, alésage de 14 et rainure de clavette de 2,5, il n'y a pas 36 façons de faire, ou alors j'ai raté un truc.
 
KITE
Compagnon
25 Décembre 2008
2 702
Pas de Calais
La profondeur de ta rainure de clavette est, peut-être, un peu trop prononcée.
Tu aurais pu la faire moins profonde et réduire un peu la clavette.
 
EncoreUnPseudo
Apprenti
3 Octobre 2016
234
Malheureusement je ne peut pas: Les pignon sont interchangeables, et tous les arbres et clavettes sont identiques. J'ai donc du m'adapter à ce que je voyais coté arbre. Mais je ne comprend toujours pas comment on fait un pignon 20 dents avec ces valeurs...
 
Haut