1. Ce site utilise des cookies. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus.

Réalisation artisanale de systèmes de microlubrification

Discussion dans 'Supports, lubrification, peinture, entretien' créé par j.f., 5 Juillet 2009.

  1. j.f.

    j.f. Compagnon

    Messages:
    6 443
    Inscrit:
    22 Décembre 2007
    Localité:
    19
    Réalisation artisanale de systèmes de microlubrification
    Pour le lecteyr pressé, la description du dispositif finalisé se trouve ici.


    [REPRISE D'UNE DISCYSSION SUR LE FIL "[rénovation] Induma à tourelle 1-S Testa Veloce"

    ...

    Ce soir, chez moi, énorme galère avec l'arrosage !

    J'en ai pris plein la poire. Sur 30 litres, en quelques minutes, il y en a bien 2 ou 3 qui m'ont imprégné les vêtements et le sol.

    Testé avec des fraises de 16 et 14 mm. La première en HSS à 1500 trs/mn, la deuxième en carbure monobloc à 2500 trs/mn. Ca centrifuge de partout. Ca coule à l'extérieur de la table par les extrémités, et par ce qui dépasse de l'étau.

    Bon, heureusement, se qui rcouvre les pièces et la table sèche très vite...

    J'ai beau me laver l'odeur reste.

    En plus, mon système est mal conçu :

    [​IMG]

    [​IMG]

    Quand le robinet est ouvert à fond, ça coule par les deux buses. Si je réduit le débit (robinet), ça va. Si j'arrête la pompe, comme il n'y a pas d'anti retour, le liquide redescend, et lorsque je remets en marche, toujours robinet en position demi ouverte, ça ne coule plus que par une seule buse.

    J'interprète ça de la façon suivante : en dessous d'un certain débit/pression, le liquide part du côté de moindre résistance, c'est à dire par celui qui remonte le moins. Il faudrait donc que les 2 tubulures ne fassent en aucun cas des coudes plus hauts que le "Y" de séparation. On dirait même qu'il s'y produit un effet venturi ("extracteur éjecteur") : pompage d'un côté et passage d'air de l'autre par aspiration genre trompe à eau. Un solution simple serait de supprimer un des deux flexibles.

    Mais je ne sais pas comment éviter les pertes impressionnantes de liquide. Cartériser ça est trop compliqué vu la taille, et récupérer ce qui coule quasiment impossible.

    Le liquide centrifugé par la fraise part direct sur le sol dans un rayon d'1 mètre. Le reste coule sur le transversal puis la console et finit sa course sur la base du socle en dégoulinant le long de la colonne. Naturellement, cette base (creuse) ne communique pas avec la réserve située dans le corps creux du socle. Alors, éponge pour ramener le tout dans la réserve.

    Mes fraises HSS risquent de ne pas faire long feu sans arrosage ! (l'alu est l'exception chez moi).

    Huile entière exclue : le problème est que je suis en espace confiné, et que ça fume beaucoup trop.

    Je commence donc à me renseigner sur les systèmes de microlubrificatin par brouillard...
     
  2. j.f.

    j.f. Compagnon

    Messages:
    6 443
    Inscrit:
    22 Décembre 2007
    Localité:
    19
    Réalisation artisanale de systèmes de microlubrification
    Réponse de Gaston48

    Toujours aussi intéressant ton travail...
    Pour l’émulsion, au pinceau ou avec une pissette ou un petit pulvérisateur
    ça suffit dans la majorité des cas. Le seul inconvénient est que tu as une
    main prise. Ce que tu délivres est perdu mais avec des quantités bien moindre.
    que sous flot continu.
    La pulvérisation on en a déjà parlé sur un fil, tu en respires et tu en mets
    partout aussi, mais c’est le plus efficace (la souflage)pour les fraises 2 tailles et le
    problème de recyclage du copeau.

    L’huile entière au pinceau ça fume un peu, mais c’est facilement capté et
    piègé (filtre à graisse de hotte de cuisine) d’ailleurs une hotte de cuisine
    à recyclage à proximité de la machine serait peut être une solution.
    Et c’est le plus respectueux pour ta machine (la pulvé d’huile entière aussi
    bien sur ) .
     
  3. j.f.

    j.f. Compagnon

    Messages:
    6 443
    Inscrit:
    22 Décembre 2007
    Localité:
    19
    Réalisation artisanale de systèmes de microlubrification
    Réponse de j.f.

    (non, je ne suis pas atteint du syndrome d'Alain Delon...)

    Oui on en avait beaucoup parlé.

    Ce qui m'intéresse, c'est un système comme celui que tu as réalisé. C'est logiquement plus performant. Et par rapport à de l'huile entière, c'est surtout de la vapeur d'eau. Et c'est logiquement plus efficace : vaporisation de l'eau qui emporte beaucopup de calories.

    micropulverisation-t3851-15.html

    J'ai vite cramé quelques fraises HSS à l'huile entière (sur le combiné, mais les vibrations et les conditions de coupe n'y sont peut-être pas pour rien non plus ), et ça parfume absolument toute la maison ! A chaque fois je me fais engueuler !

    Je viens juste de tester un aérographe (pour sa buse). La nuit, avec le compresseur, je risque la pendaison, sans parler du boucan de la machine. Alors il ne restait plus que deux bars dans la cuve de 150 litres. Ca n'a rien pulvérisé du tout.

    J'ai un système que je peux peut-être détourner pour cet usage. Un appareil de récup' : une microsableuse à poudre micronisée qui envoie un spray eau + air + poudre. Il devrait y avoir de quoi doser l'huile par le réglage de la pression du réservoir de poudre qui recevrait de l'huile à la place. Il suffit de ne pas envoyer d'eau. On obtiendrait un spray lubrifiant + air qui pourrait être ensuite dirigé.

    Mais c'est dommage de sacrifier cet appareil...

    J'aime beaucoup ton système. Mais pour m'être amusé à essayer de mettre au point un purgeur de freins à venturi, je sais que ça ne se fait pas en quelques instants ! Un week-end pour fabriquer un machin anémique qui a tout juste réussi à purger des freins de motos, mais a été incapable de purger le circuit du 4x4.

    Et pas trop le temps d'expérimenter : je veux m'en servir, de cette bécane !!!

    Il me semblait avoir vu sur un site comme Chronos ou autre un système relativement bon marché. Je ne retrouve plus.

    Je cherche aussi sur CNC Zone et autres.

    Il me faut une solution rapidement.


    J'ai trouvé ça (mist coolant) :

    http://littlemachineshop.com/products/p ... us=Coolant

    sur eBay USA

    Sur eBay toujours, moins évolué, à venturi ?

    Et puis ça sur Practical Machinist


    Et enfin, une page décrivant clairement un système avec plans et tout et tout ! En plus, je dois avoir tout ce qu'il faut dans les tiroirs.

    Demain, j'essaye de faire ça si l'aérographe refuse tujours de donner quelque chose. Mais 2 bars, c'était plus que léger, avec 3.5 à 4 bars, ça devrait marcher.
     
  4. j.f.

    j.f. Compagnon

    Messages:
    6 443
    Inscrit:
    22 Décembre 2007
    Localité:
    19
    Réalisation artisanale de systèmes de microlubrification
    Réponse de Gaston48

    Les inconvénients du venturi, c’est que c’est long à amorcer ou alors il faut
    intercaler une valve anti retour à très faible perte de charge, mais surtout,
    ça produit des aérosols qui se dispersent trop facilement.


    Le système de practicalmachinist est vraiment bien, un réservoir sous
    pression, que tu remplis avec la vanne d’isolement sous l’entonnoir
    et c’est une injection en amont donc une pulvérisation grossière
    beaucoup moins polluante.
    Je suis toujours en veille pour ces trucs là pour, à terme, équiper plusieurs
    machines pompe doseuse volumétrique sur ebay etc
    et entre autres un système micronizer junior de chez Lenox qui
    n’intéressait personne

    http://www.lenoxsaw.com/enUS/Product/MI ... __Jr_.html

    là le débit de liquide est très faible 5 à 7 gouttes minutes et c’est ni
    plus ni moins qu’un système de lubrification de réseau d’air comprimé
    je pense que le volume est trop faible, je n’ai pas encore approfondi…
     
  5. j.f.

    j.f. Compagnon

    Messages:
    6 443
    Inscrit:
    22 Décembre 2007
    Localité:
    19
  6. j.f.

    j.f. Compagnon

    Messages:
    6 443
    Inscrit:
    22 Décembre 2007
    Localité:
    19
    Réalisation artisanale de systèmes de microlubrification
    Réponse de j.f.

    Merci pour vos réponses !

    J'ai faillli craquer la nuit dernière pour le Wesco Tool Mist.

    Il est alléchant.

    - réservoir inox de 1 gal.
    - réglage séparé air et liquide
    - flexible genre durit de frein blindée
    - LE PRIX : 120 € port compris, ça l'amène à un peu plus de 150 € une fois payés TVA et droits de douane

    Ce n'est jamais que le prix d'une fraise carbure monobloc neuve...

    Il semble jouir d'une excellente réputation (pas de brouillard autour des machines).

    Mais j'a préféré attendre un peu pour ne pas céder à un achat impulsionnel.


    J'ai essayé l'aérographe : échec. D'un part mon aérographe est pourri, d'autre part le débit de ce genre de truc est vraiement trop faible.

    Merci Gaston pour ce lien (le Micronizer). En effet, j'ai fouillé dans les tiroirs à accessoires pneumatiques (j'en ai des kilos), et je suiis tombé sur plusieurs trucs, en particulier un détendeur et un huileur. Le Micronizer fait penser extérieurement à un huileur pour outillage pneumatique juste muni d'une gros réservoir. Je me demande si ça ne marcherait pas... Mais a priori c'est fait pour de gros débits d'air.

    Et merci jcma pour les plans : je n'avais pas trouvé grand chose...

    Bon, c'est pas tout ça, mais il faut que je me décide à en enfin mettre la machine de niveau, et faire l'outil à dégauchir la tête. Ca va pas se faire tout seul !
     
  7. j.f.

    j.f. Compagnon

    Messages:
    6 443
    Inscrit:
    22 Décembre 2007
    Localité:
    19
    Réalisation artisanale de systèmes de microlubrification
    Réponse de Gaston48

    En fait, sur le système à jcma, la présence du pointeau de réglage de débit liquide, sa propre viscosité
    et donc une certaine perte de charge font que la pression à l’intérieur du
    réservoir et toujours supérieure à celle situé au point de mélange.
    C’est ça qui me chagrinait jusqu'à maintenant et c’est finalement le meilleur
    système.

    Il faut envisager aussi un double électrovanne pour éviter de re-régler
    sans arrêt la richesse.
     
  8. j.f.

    j.f. Compagnon

    Messages:
    6 443
    Inscrit:
    22 Décembre 2007
    Localité:
    19
    Réalisation artisanale de systèmes de microlubrification
    Réponse de yoyoyia

    Bonjour a tous,

    une petite question sur le système de refroidissement à air, quelle genre de produit on met dans le réservoir?

    Mon patron a ce système sur sa scie à ruban, es que a la longue c'est nocif a respirer.

    Mon patron sur son kit il a des buses en caouchouc?


    Merci


    Jérome A
     
  9. j.f.

    j.f. Compagnon

    Messages:
    6 443
    Inscrit:
    22 Décembre 2007
    Localité:
    19
    Réalisation artisanale de systèmes de microlubrification
    Réponse de Gaston48
    Le Micronizer c’est sur une base de composant SMC. Finalement , ils ont
    peut être changer un gicleur ? ça sort sur du tuyaux genre Legris
    dia 3 exter, donc c’est pas un gros débit…

    [​IMG]

    [​IMG]

    [​IMG]

    [​IMG]
     
  10. j.f.

    j.f. Compagnon

    Messages:
    6 443
    Inscrit:
    22 Décembre 2007
    Localité:
    19
    Réalisation artisanale de systèmes de microlubrification
    Réponse de jcma

    Bonsoir,

    Sur les photos plus haut, j'ai oublié de joindre le reservoir. C'est un filtre domestique pour l'eau.


    Citation:
    This is
    simply a $20 household water filter canister, available from pretty
    much any home center or plumbing supply house. It has regulated, at
    20-30 PSI, air coming in one side of the top, andn two outlet hoses -
    one comes off the very top of the canister, so it gets just air,
    while the other is connected to a hose that runs down to the bottom
    of the canister, so it gets only coolant.

    Réservoir

    [​IMG]
     
  11. j.f.

    j.f. Compagnon

    Messages:
    6 443
    Inscrit:
    22 Décembre 2007
    Localité:
    19
    Réalisation artisanale de systèmes de microlubrification
    Réponse de j.f.

    Test avec un huileur. Le réservoir est rempli avec du liquide de coupe (eau + huile). Essai avec 2 bars :

    [​IMG]

    essai concluant


    C'est de la bombe, ce truc !

    Le réglage de la quantité de liquide est très souple, ça ne pulvérise pas dans tous les sens. Ca mouille bien, et ça souffle comme on veut en montant ou descendant la pression.

    Il est trop tard pour tester en grandeur réelle. Demain...

    Rien n'empêche de monter le corps de l'huileur sur un réservoir plus grand.

    Je pense à un système utilsant le réservoir d'origine et la pompe d'origine, avec une alimentation de cuve façon carburateur ou injection automobile, avec retour du surplus. Ainsi il serait peut-être possible de récupérer et réutiliser ce qui revient au réservoir après être repassé dans la canalisation de retour de la machine.

    Je ne sais pas si j'ai eu la berlue...

    En essuyant la table de la machine, il m'a semblé que l'oxydation de surface s'atténuait. Le chiffon était bien noirci, et la table semblait plus propre. Je savais qu'il y avaity des anti oxydants dans l'huile de coupe, mais on dirait qu'il y a aussi des désoxydants...

    Gaston, tu n'avais pas parlé de ça à propos des restaurations et nettoyage de machines ? Il me semble bien...
     
  12. j.f.

    j.f. Compagnon

    Messages:
    6 443
    Inscrit:
    22 Décembre 2007
    Localité:
    19
    Réalisation artisanale de systèmes de microlubrification
    Réponse de Vapomill

    Salut j.f.!
    Tes expériences sont tout à fait intéressantes...
    La question que je me pose est celle de l'évacuation des calories. Celle-ci est parfaitement exécutée par un flux de liquide, mais dans un brouillard, c'est surtout l'évaporation qui va remplir ce rôle, et c'est là que je coince : évaporation ici veut dire condensation là, et de préférence dans un coin où l'air a moins de turbulences, ce qui risque fort de rouiller le matériel qui y est stocké..???
    Pour ma part, je vais modifier un peu la base de mon étau de façon à ramener le liquide dans les rainures de la table, et peut-être essayer de créer un large bac à copeaux...bien que la tôlerie ne soit pas ma tasse de thé!
    Pourras-tu nous faire une vidéo de ton système en plein travail?
    Merci!
    Amicalement, Bertrand.
     
  13. j.f.

    j.f. Compagnon

    Messages:
    6 443
    Inscrit:
    22 Décembre 2007
    Localité:
    19
    Réalisation artisanale de systèmes de microlubrification
    Réponse de Gaston48

    Concernant la lub, grrrr ça fait un moment que je m’embête pour rien !
    Essaye de réduire le diamètre de sortie (2 mm), pour avoir un bon soufflage
    sans trop consommer d’air.
     
  14. j.f.

    j.f. Compagnon

    Messages:
    6 443
    Inscrit:
    22 Décembre 2007
    Localité:
    19
    Réalisation artisanale de systèmes de microlubrification
    [​IMG]

    Salu Vapomill et Gaston.

    pour le principe de refroidissement, c'est la vaporisation qui fait le travail, pas la circulation de liquide qui emprte les calories. C'est beaucoup ,plus efficace :

    L'eau, quand elle s'échauffe de 1°C, prend une calorie (c'est la définition de la calorie). Ca fait 4.18 joules.

    Quand elle est vaporisée, elle prend au passage 538 calories, soit 2253 joules. Beaucoup plus que pour l'échauffer par exemple de 20 à 100°.


    circulation : 1 calorie pour 1 gramme qui s'échauffe de 1°. Donc si on part d'eau à 0°, qu'on l'amène à 100°, on emporte 100 calories

    évaporation : 538 calories pour 1 gramme

    Le rapport est au pire de 1 à 538 !!!


    Gaston : il faut en effet trouver le moyen d'améliorer le mélange air/eau. Pour les débits d'eau élevés, on constate en effet quelques crachouilles (mais pas tant que ça). C'est un tube de petit diamètre (1/4"). Il n'est pas lisse à l'intérieur, bien sûr, et il y a des gouttes qui se forment à son contact. Je vais voir s'il est possible de le doublet intérieurement par une canalisation.

    Je m'y remets immédiatement. Mais je veux conserver le tube articulé (c'est trop pratique)


    Je viens de trouver ça :

    http://www.pomac.be/Microsmering%20voor ... LC%20F.pdf
     
  15. j.f.

    j.f. Compagnon

    Messages:
    6 443
    Inscrit:
    22 Décembre 2007
    Localité:
    19
    Réalisation artisanale de systèmes de microlubrification
    Réponse de Gaston48

    le lien est sauvé

    Quand c’est une CNC cartérisé, l’aérosol n’est pas gênant, mais sur nos machines
    conventionnelles ouvertes…
     
Chargement...

Partager cette page