Réalisation artisanale de systèmes de microlubrification

  • Auteur de la discussion j.f.
  • Date de début
J
j.f.
Compagnon
22 Déc 2007
6 443
19
  • Auteur de la discussion
  • #1
Pour le lecteyr pressé, la description du dispositif finalisé se trouve ici.


[REPRISE D'UNE DISCYSSION SUR LE FIL "[rénovation] Induma à tourelle 1-S Testa Veloce"

...

Ce soir, chez moi, énorme galère avec l'arrosage !

J'en ai pris plein la poire. Sur 30 litres, en quelques minutes, il y en a bien 2 ou 3 qui m'ont imprégné les vêtements et le sol.

Testé avec des fraises de 16 et 14 mm. La première en HSS à 1500 trs/mn, la deuxième en carbure monobloc à 2500 trs/mn. Ca centrifuge de partout. Ca coule à l'extérieur de la table par les extrémités, et par ce qui dépasse de l'étau.

Bon, heureusement, se qui rcouvre les pièces et la table sèche très vite...

J'ai beau me laver l'odeur reste.

En plus, mon système est mal conçu :

t_dscf9170_212.jpg

t_dscf9171_208.jpg

Quand le robinet est ouvert à fond, ça coule par les deux buses. Si je réduit le débit (robinet), ça va. Si j'arrête la pompe, comme il n'y a pas d'anti retour, le liquide redescend, et lorsque je remets en marche, toujours robinet en position demi ouverte, ça ne coule plus que par une seule buse.

J'interprète ça de la façon suivante : en dessous d'un certain débit/pression, le liquide part du côté de moindre résistance, c'est à dire par celui qui remonte le moins. Il faudrait donc que les 2 tubulures ne fassent en aucun cas des coudes plus hauts que le "Y" de séparation. On dirait même qu'il s'y produit un effet venturi ("extracteur éjecteur") : pompage d'un côté et passage d'air de l'autre par aspiration genre trompe à eau. Un solution simple serait de supprimer un des deux flexibles.

Mais je ne sais pas comment éviter les pertes impressionnantes de liquide. Cartériser ça est trop compliqué vu la taille, et récupérer ce qui coule quasiment impossible.

Le liquide centrifugé par la fraise part direct sur le sol dans un rayon d'1 mètre. Le reste coule sur le transversal puis la console et finit sa course sur la base du socle en dégoulinant le long de la colonne. Naturellement, cette base (creuse) ne communique pas avec la réserve située dans le corps creux du socle. Alors, éponge pour ramener le tout dans la réserve.

Mes fraises HSS risquent de ne pas faire long feu sans arrosage ! (l'alu est l'exception chez moi).

Huile entière exclue : le problème est que je suis en espace confiné, et que ça fume beaucoup trop.

Je commence donc à me renseigner sur les systèmes de microlubrificatin par brouillard...
 
J
j.f.
Compagnon
22 Déc 2007
6 443
19
  • Auteur de la discussion
  • #2
Réponse de Gaston48

Toujours aussi intéressant ton travail...
Pour l’émulsion, au pinceau ou avec une pissette ou un petit pulvérisateur
ça suffit dans la majorité des cas. Le seul inconvénient est que tu as une
main prise. Ce que tu délivres est perdu mais avec des quantités bien moindre.
que sous flot continu.
La pulvérisation on en a déjà parlé sur un fil, tu en respires et tu en mets
partout aussi, mais c’est le plus efficace (la souflage)pour les fraises 2 tailles et le
problème de recyclage du copeau.

L’huile entière au pinceau ça fume un peu, mais c’est facilement capté et
piègé (filtre à graisse de hotte de cuisine) d’ailleurs une hotte de cuisine
à recyclage à proximité de la machine serait peut être une solution.
Et c’est le plus respectueux pour ta machine (la pulvé d’huile entière aussi
bien sur ) .
 
J
j.f.
Compagnon
22 Déc 2007
6 443
19
  • Auteur de la discussion
  • #3
Réponse de j.f.

(non, je ne suis pas atteint du syndrome d'Alain Delon...)

Oui on en avait beaucoup parlé.

Ce qui m'intéresse, c'est un système comme celui que tu as réalisé. C'est logiquement plus performant. Et par rapport à de l'huile entière, c'est surtout de la vapeur d'eau. Et c'est logiquement plus efficace : vaporisation de l'eau qui emporte beaucopup de calories.

micropulverisation-t3851-15.html

J'ai vite cramé quelques fraises HSS à l'huile entière (sur le combiné, mais les vibrations et les conditions de coupe n'y sont peut-être pas pour rien non plus ), et ça parfume absolument toute la maison ! A chaque fois je me fais engueuler !

Je viens juste de tester un aérographe (pour sa buse). La nuit, avec le compresseur, je risque la pendaison, sans parler du boucan de la machine. Alors il ne restait plus que deux bars dans la cuve de 150 litres. Ca n'a rien pulvérisé du tout.

J'ai un système que je peux peut-être détourner pour cet usage. Un appareil de récup' : une microsableuse à poudre micronisée qui envoie un spray eau + air + poudre. Il devrait y avoir de quoi doser l'huile par le réglage de la pression du réservoir de poudre qui recevrait de l'huile à la place. Il suffit de ne pas envoyer d'eau. On obtiendrait un spray lubrifiant + air qui pourrait être ensuite dirigé.

Mais c'est dommage de sacrifier cet appareil...

J'aime beaucoup ton système. Mais pour m'être amusé à essayer de mettre au point un purgeur de freins à venturi, je sais que ça ne se fait pas en quelques instants ! Un week-end pour fabriquer un machin anémique qui a tout juste réussi à purger des freins de motos, mais a été incapable de purger le circuit du 4x4.

Et pas trop le temps d'expérimenter : je veux m'en servir, de cette bécane !!!

Il me semblait avoir vu sur un site comme Chronos ou autre un système relativement bon marché. Je ne retrouve plus.

Je cherche aussi sur CNC Zone et autres.

Il me faut une solution rapidement.


J'ai trouvé ça (mist coolant) :

http://littlemachineshop.com/products/p ... us=Coolant

sur eBay USA

Sur eBay toujours, moins évolué, à venturi ?

Et puis ça sur Practical Machinist


Et enfin, une page décrivant clairement un système avec plans et tout et tout ! En plus, je dois avoir tout ce qu'il faut dans les tiroirs.

Demain, j'essaye de faire ça si l'aérographe refuse tujours de donner quelque chose. Mais 2 bars, c'était plus que léger, avec 3.5 à 4 bars, ça devrait marcher.
 
J
j.f.
Compagnon
22 Déc 2007
6 443
19
  • Auteur de la discussion
  • #4
Réponse de Gaston48

Les inconvénients du venturi, c’est que c’est long à amorcer ou alors il faut
intercaler une valve anti retour à très faible perte de charge, mais surtout,
ça produit des aérosols qui se dispersent trop facilement.


Le système de practicalmachinist est vraiment bien, un réservoir sous
pression, que tu remplis avec la vanne d’isolement sous l’entonnoir
et c’est une injection en amont donc une pulvérisation grossière
beaucoup moins polluante.
Je suis toujours en veille pour ces trucs là pour, à terme, équiper plusieurs
machines pompe doseuse volumétrique sur ebay etc
et entre autres un système micronizer junior de chez Lenox qui
n’intéressait personne

http://www.lenoxsaw.com/enUS/Product/MI ... __Jr_.html

là le débit de liquide est très faible 5 à 7 gouttes minutes et c’est ni
plus ni moins qu’un système de lubrification de réseau d’air comprimé
je pense que le volume est trop faible, je n’ai pas encore approfondi…
 
J
j.f.
Compagnon
22 Déc 2007
6 443
19
  • Auteur de la discussion
  • #5
Réponse de jcma

Exemple de realisation :

t_p1040607_119.jpg

Documents à lélécharger :

Coolant spray system :

download.php?id=20153

Fog Buster :

download.php?id=20151
 
J
j.f.
Compagnon
22 Déc 2007
6 443
19
  • Auteur de la discussion
  • #6
Réponse de j.f.

Merci pour vos réponses !

J'ai faillli craquer la nuit dernière pour le Wesco Tool Mist.

Il est alléchant.

- réservoir inox de 1 gal.
- réglage séparé air et liquide
- flexible genre durit de frein blindée
- LE PRIX : 120 € port compris, ça l'amène à un peu plus de 150 € une fois payés TVA et droits de douane

Ce n'est jamais que le prix d'une fraise carbure monobloc neuve...

Il semble jouir d'une excellente réputation (pas de brouillard autour des machines).

Mais j'a préféré attendre un peu pour ne pas céder à un achat impulsionnel.


J'ai essayé l'aérographe : échec. D'un part mon aérographe est pourri, d'autre part le débit de ce genre de truc est vraiement trop faible.

Merci Gaston pour ce lien (le Micronizer). En effet, j'ai fouillé dans les tiroirs à accessoires pneumatiques (j'en ai des kilos), et je suiis tombé sur plusieurs trucs, en particulier un détendeur et un huileur. Le Micronizer fait penser extérieurement à un huileur pour outillage pneumatique juste muni d'une gros réservoir. Je me demande si ça ne marcherait pas... Mais a priori c'est fait pour de gros débits d'air.

Et merci jcma pour les plans : je n'avais pas trouvé grand chose...

Bon, c'est pas tout ça, mais il faut que je me décide à en enfin mettre la machine de niveau, et faire l'outil à dégauchir la tête. Ca va pas se faire tout seul !
 
J
j.f.
Compagnon
22 Déc 2007
6 443
19
  • Auteur de la discussion
  • #7
Réponse de Gaston48

En fait, sur le système à jcma, la présence du pointeau de réglage de débit liquide, sa propre viscosité
et donc une certaine perte de charge font que la pression à l’intérieur du
réservoir et toujours supérieure à celle situé au point de mélange.
C’est ça qui me chagrinait jusqu'à maintenant et c’est finalement le meilleur
système.

Il faut envisager aussi un double électrovanne pour éviter de re-régler
sans arrêt la richesse.
 
J
j.f.
Compagnon
22 Déc 2007
6 443
19
  • Auteur de la discussion
  • #8
Réponse de yoyoyia

Bonjour a tous,

une petite question sur le système de refroidissement à air, quelle genre de produit on met dans le réservoir?

Mon patron a ce système sur sa scie à ruban, es que a la longue c'est nocif a respirer.

Mon patron sur son kit il a des buses en caouchouc?


Merci


Jérome A
 
J
j.f.
Compagnon
22 Déc 2007
6 443
19
  • Auteur de la discussion
  • #9
Réponse de Gaston48
Le Micronizer c’est sur une base de composant SMC. Finalement , ils ont
peut être changer un gicleur ? ça sort sur du tuyaux genre Legris
dia 3 exter, donc c’est pas un gros débit…

t_dsc02797_800x600_839.jpg

t_dsc02798_800x600_620.jpg

t_dsc02800_800x600_183.jpg

t_dsc02801_800x600_913.jpg
 
J
j.f.
Compagnon
22 Déc 2007
6 443
19
  • Auteur de la discussion
  • #10
Réponse de jcma

Bonsoir,

Sur les photos plus haut, j'ai oublié de joindre le reservoir. C'est un filtre domestique pour l'eau.


Citation:
This is
simply a $20 household water filter canister, available from pretty
much any home center or plumbing supply house. It has regulated, at
20-30 PSI, air coming in one side of the top, andn two outlet hoses -
one comes off the very top of the canister, so it gets just air,
while the other is connected to a hose that runs down to the bottom
of the canister, so it gets only coolant.

Réservoir

t_reservoir_151.jpg
 
J
j.f.
Compagnon
22 Déc 2007
6 443
19
  • Auteur de la discussion
  • #11
Réponse de j.f.

Test avec un huileur. Le réservoir est rempli avec du liquide de coupe (eau + huile). Essai avec 2 bars :

t_dscf9366_601.jpg

essai concluant


C'est de la bombe, ce truc !

Le réglage de la quantité de liquide est très souple, ça ne pulvérise pas dans tous les sens. Ca mouille bien, et ça souffle comme on veut en montant ou descendant la pression.

Il est trop tard pour tester en grandeur réelle. Demain...

Rien n'empêche de monter le corps de l'huileur sur un réservoir plus grand.

Je pense à un système utilsant le réservoir d'origine et la pompe d'origine, avec une alimentation de cuve façon carburateur ou injection automobile, avec retour du surplus. Ainsi il serait peut-être possible de récupérer et réutiliser ce qui revient au réservoir après être repassé dans la canalisation de retour de la machine.

Je ne sais pas si j'ai eu la berlue...

En essuyant la table de la machine, il m'a semblé que l'oxydation de surface s'atténuait. Le chiffon était bien noirci, et la table semblait plus propre. Je savais qu'il y avaity des anti oxydants dans l'huile de coupe, mais on dirait qu'il y a aussi des désoxydants...

Gaston, tu n'avais pas parlé de ça à propos des restaurations et nettoyage de machines ? Il me semble bien...
 
J
j.f.
Compagnon
22 Déc 2007
6 443
19
  • Auteur de la discussion
  • #12
Réponse de Vapomill

Salut j.f.!
Tes expériences sont tout à fait intéressantes...
La question que je me pose est celle de l'évacuation des calories. Celle-ci est parfaitement exécutée par un flux de liquide, mais dans un brouillard, c'est surtout l'évaporation qui va remplir ce rôle, et c'est là que je coince : évaporation ici veut dire condensation là, et de préférence dans un coin où l'air a moins de turbulences, ce qui risque fort de rouiller le matériel qui y est stocké..???
Pour ma part, je vais modifier un peu la base de mon étau de façon à ramener le liquide dans les rainures de la table, et peut-être essayer de créer un large bac à copeaux...bien que la tôlerie ne soit pas ma tasse de thé!
Pourras-tu nous faire une vidéo de ton système en plein travail?
Merci!
Amicalement, Bertrand.
 
J
j.f.
Compagnon
22 Déc 2007
6 443
19
  • Auteur de la discussion
  • #13
Réponse de Gaston48

Concernant la lub, grrrr ça fait un moment que je m’embête pour rien !
Essaye de réduire le diamètre de sortie (2 mm), pour avoir un bon soufflage
sans trop consommer d’air.
 
J
j.f.
Compagnon
22 Déc 2007
6 443
19
  • Auteur de la discussion
  • #14

Salu Vapomill et Gaston.

pour le principe de refroidissement, c'est la vaporisation qui fait le travail, pas la circulation de liquide qui emprte les calories. C'est beaucoup ,plus efficace :

L'eau, quand elle s'échauffe de 1°C, prend une calorie (c'est la définition de la calorie). Ca fait 4.18 joules.

Quand elle est vaporisée, elle prend au passage 538 calories, soit 2253 joules. Beaucoup plus que pour l'échauffer par exemple de 20 à 100°.


circulation : 1 calorie pour 1 gramme qui s'échauffe de 1°. Donc si on part d'eau à 0°, qu'on l'amène à 100°, on emporte 100 calories

évaporation : 538 calories pour 1 gramme

Le rapport est au pire de 1 à 538 !!!


Gaston : il faut en effet trouver le moyen d'améliorer le mélange air/eau. Pour les débits d'eau élevés, on constate en effet quelques crachouilles (mais pas tant que ça). C'est un tube de petit diamètre (1/4"). Il n'est pas lisse à l'intérieur, bien sûr, et il y a des gouttes qui se forment à son contact. Je vais voir s'il est possible de le doublet intérieurement par une canalisation.

Je m'y remets immédiatement. Mais je veux conserver le tube articulé (c'est trop pratique)


Je viens de trouver ça :

http://www.pomac.be/Microsmering%20voor ... LC%20F.pdf
 
J
j.f.
Compagnon
22 Déc 2007
6 443
19
  • Auteur de la discussion
  • #15
Réponse de Gaston48

le lien est sauvé

Quand c’est une CNC cartérisé, l’aérosol n’est pas gênant, mais sur nos machines
conventionnelles ouvertes…
 
J
j.f.
Compagnon
22 Déc 2007
6 443
19
  • Auteur de la discussion
  • #16
J'ai fait quelques essais supplémentaires.

Effectivement, la Locline pose des problèmes :

- ça pisse au bout
- ça ne tient pas la pression d'air. Ca fuit à chaque articulation

J'ai donc pris du tube de 4 mm exter, et refait des essais.

- plus la tubulure est logue, plus régulière est la pulvérisation

- ma Locline fait pile poil le bon diamètre pour être doublée intérieurement

En tous cas, ça ne fait pas de brouillard. Que de fines gouttelettes. Ca c'est un point positif. Reste à améliorer le système pour obtenir des gouttelettess plus régulières.


t_dscf9367_669.jpg

t_dscf9368_109.jpg

Les taches que l'on voit sure le carton sont obtenue en envoyant le jet à 45° environ sur le carton.

Mais la pulvérisation n'est aps très régulière. Il y a des gouttes qui suivant la tubulure sans bien se mélanger à l'air. Il faudrait donc améliorer le truc. Soit par un budule interposé entre huileur et canalisation de sortie (je n'y crois pas trop), soit en faisant un embout coaxial qui réinjecte de l'air autour de l'extréimté de la sortie. Recyclahe de mon aérographe ? (va falloir le ressortir de la poubelle !)

Mais ça semble d'ores et déjà utilisable tel quel.

La pression idéale semble être de l'ordre de 3 à 4 bars.

J'ai aussi des problèmes avec mon huileur pourri qui fuit de partout ; il était défectueux, mais je l'avais gradé pour bidouilles éventuelles depuis des années.

J'en ai un autre, fixé au mur et parfaitement fonctionnel : je vais le démonter.

Ce genre de truc fonctionne de la façon suivante :

le bocal est pressurisé par déviation d'une partie de l'air de l'entrée. Une canalisation interne prend l'huile en bas du bocal et la fait remonter jusqu'à une vis pointeau qui commande un goutte à goutte qui tombe dans le flux d'air de la sortie.

Le fait que plus la canalisation est longue et plus le flux semble régulier est intéressant. On peu obtenir une centralisation pour tout un atelier. Les recherches sur le net font apparaître que c'est une solution communément adoptée dans l'industrie, avec des mélangeurs qui sont de véritables usines à gaz !
 
Nico91
Nico91
Compagnon
9 Mai 2009
3 422
FR-91
J.F. , tu sais comment je tenterais le truc si je devais le faire.

Je me bricolerais un tout petit venturi avec une aspiration dans le bac de lub, comme ça pas besoin d'avoir un réservoir sous pression et tu peux régler le débit d'air avec un mano et le volume de lub avec une vis pointeau.


Nan !!!
 
J
j.f.
Compagnon
22 Déc 2007
6 443
19
  • Auteur de la discussion
  • #18
J'ai déjà joué avec les venturis (fabrication d'un purgeur de freins).

C'est une sacrée galère à mettre au point !

J'ai fini par me servir du venturi d'un pistolet à peinture par aspiration !!!

DSCF4722.JPG
 
Nico91
Nico91
Compagnon
9 Mai 2009
3 422
FR-91
Sinon il faut chopper un aérographe, c'est déjà tout fait (je sais on a pas le plaisir du DIY, mais bon) ça gère des petits débit avec des petite pression d'air. Par contre il faut y mettre de l'huile soluble, pcq de l'huile de coupe normale c'est trop visqueux et du coup tu n'as pas la création du brouillard et plutôt des projections de goutes d'huile
 
G
gaston48
Compagnon
26 Fev 2008
9 633
59000
Nico faut pas de brouillard ou d’aerosol, tu usines tes poumons ?
 
Nico91
Nico91
Compagnon
9 Mai 2009
3 422
FR-91
gaston48 a dit:
Nico faut pas de brouillard ou d’aerosol, tu usines tes poumons ?
Ben les sytèmes "Myst" c'est bien un brouillard !!!

C'est de l'air chargé en lub nan ?
:smt108
 
J
j.f.
Compagnon
22 Déc 2007
6 443
19
  • Auteur de la discussion
  • #22
C'est jsutement pour ça qu'il y a les Fog Buster's et autres.

L'aérographe, j'ai essayé en premier (relis...)

Ca ne le fait absolument aps. Débit considérablement trop faible.

Là je suis en train de fraiser. J'ai réglé le robinet du système normal pour faire du goutte à goutte... Bien sûr ça ne règlme pas le recyclage des copeaux...

Je passais devant l'ordi pour prendre le livre où que c'est écrit comment qu'on fait des parallélépipèdes propres.
 
G
gaston48
Compagnon
26 Fev 2008
9 633
59000
Nico91 a dit:
gaston48 a dit:
Nico faut pas de brouillard ou d’aerosol, tu usines tes poumons ?
Ben les sytèmes "Myst" c'est bien un brouillard !!!

C'est de l'air chargé en lub nan ?
:smt108
Oui Nico, mais les exemples qui nous montre sont souvent en grosse
production sur des chaines automatiques, sur des machines cartérisés
nous on est dans nos pti ateliers confinés, avec nos machines classiques l’une sur l’autre pas loin de la cafetière, de l’ordi …

Note les inquiétudes de yoyoyia aussi, qui a peut être observé et respiré des
aérosols dans son travail
 
J
j.f.
Compagnon
22 Déc 2007
6 443
19
  • Auteur de la discussion
  • #24
A propos des aérosols et des vapeurs, une chose revient sans cesse sur le net pour ces systèmes : le moins possible de vaporisation de l'huile. Seule l'eau doit se vaporiser.

Chez Otelo, il y a une huile spéciale vendue pour la micropulvérisation.

Pas fait de tests cet amprès midi. Que de l'usinage. Finalement à sec, au carbure.

Même avec le carbure et juste un peu de lub. dessus, l'état de surface semble meilleur...

Dans la semaine, j'irai acheter un huileur neuf.
 
J
j.f.
Compagnon
22 Déc 2007
6 443
19
  • Auteur de la discussion
  • #25
Aujourd'hui, je me suis procuré un ensemble détendeur + lubrificateur. S'il ne sert pas à un système de microlubrification, j'en ai de toutes façons besoin pour l'outillage pneumatique dans l'atelier...

Manque de bol, comme j'ai fait un peu d'usinage, j'ai eu besoin d'air pour nettoyer une pièce, et la cuve était presque vide.

J'ai essayé un truc : réduire le diamètre de sortie du tuyau avec un tube contact de poste à souder MIG. Idée pêchée sur CNC Zone ou autre.

Ce qui est bien avec ces tubes contact, c'est qu'ils sont en M6. Il serait possible d'intégrer tubulure + buse dans l'extrémité d'une Locline...

Ici, tube contact de 0.6 mm.

Le peu de pression qu'il restait a montré une diffusion bien plus régulière, sans gouttes qui tombent au bout. Avec 2.5 à 3 bars il n'y a plus de quoi faire fonctionner normalement le lubrificateur (le liquide n'arrive pas à remonter), mais en dirigeant le jet sur des copeaux, ils sont chassés sans voler partout.

Juste un coup de taraud M6 dans un raccord instantané 1/8" ; le raccord n'est même pas sacrifié...

t_dscf9385_151.jpg

t_dscf9386_124.jpg

La suite demain.

Ca semble prometteur.
 
J
j.f.
Compagnon
22 Déc 2007
6 443
19
  • Auteur de la discussion
  • #26
J'ai pu redémarrer le compresseur.

Ca semble très bien marcher. Pas de brouillard, jet très directif et rapide grâce au faible diamètre de sortie. Il n'y a plus de gouttes qui pissent au bout.

Réglage très souple en jouant sur la pression d'air (3 à 5 bars), et sur le débit d'huile.

Il ne reste plus qu'à intégrer dans des canalisations Locline. Ou au moins bricoler des supports en attendant, histoire de tester en conditions réelles.

Le réservoir est de faible contenance. Mais il est facile de bricoler un remplissage par le bas avec un robinet et un système de vases communicants. Ceci dit, la consommation est très faible.

Il faudra aussi comparer huile soluble et huile entière (qui risque de fumer...)

Si quelqu'un pouvait m'indiquer une méthode pour mesurer la vitesse du jet à la sortie de la buse, ça serait bien. Pour comparer avec la vitesse circonférentielle d'une pièce, d'un mandrin, d'un outil.

Peut-être une évaluation avec un fil de coton, un fond gradué, et une caméra vidéo. J'ai fait ce genre de chose pour mesurer les temps de freinage avec un variateur, ça avait très bien marché. Mais là... Il y a de l'aérodynamique qui prturberait le truc. Quid du cx d'un fil de coton ? :shock:

En tous cas, ça semble sortir très vite...

Vachement content, en tous cas. Merci Gaston pour le tuyau. :smt023 (quelle encyclopédie, celui là !)

La suite ce week-end.
 
punchy
punchy
Compagnon
3 Déc 2007
1 625
Bordeaux
(Je suis de pres ton post car moi aussi pas envie de carteriser comme un fou)

J'imagine que la conso d'air doit être faible aussi ?

C'est peut être jouable de faire un mini compresseur dédié,
et pas la grosse cavalerie qui fait du bruit.

Qu'en penses-tu ?

:wink:
 
J
j.f.
Compagnon
22 Déc 2007
6 443
19
  • Auteur de la discussion
  • #28
J'en sais encore rien. Faut voir les débits. Sans doute faible avec 4 bars qui passent dans une rextriction de 0.6 mm sur 2 cm de longueur. j'évalue ça ce soir, après avoir étanchéifié les raccords (ça fuit de partout, il y a plus d'huile par terre que dans le tuyau !)

Ce serait sans doute intéressant car alors on pourrait commander directement par l'alimentation du moteur, plutôt que par électrovanne ou robinet manuel.

En tous cas pas un compresseur d'aquarium : ça ne dépasse manifestement pas les 2 bars.

En revanche, un compresseur de frigo...

Et pas non plus un de ces mini compresseurs vendus en centre auto, ça fait presque plus de bruit qu'un compresseur d'atelier, et ça ne débite pas grand chose ! Quoique... J'en ai un pas très bruyant et très puissant. Un Volcano. Et je ne m'en sers plus...

Mais si on a une installation fixe avec distribution (mon cas), ce n'est aps intéressant. Il vaut mieux des électrovannes.
 
jcma
jcma
Compagnon
2 Nov 2008
1 658
Mulhouse - Haut-Rhin
Salut j.f,

Une idee peut-etre loufoque pour mesurer la vitesse de sortie. Bricoler un anemometre avec trois coupoles a 120° montees sur un axe sur roulement a bille. On mesure la vitesse de rotation avec un compte tour et on a V = Rayon moyen du centre des coupoles * 2 * pi * N.

@+
Jean-Charles
 
wika58
wika58
Compagnon
17 Déc 2006
13 110
FR-54560 Lorraine
Fort intéressant ce post...
L'idée du dtendeur/huileur me plait bien car très facile à mettre en oeuvre... 8-)
Bon j'ai pas de bec MIG, mais ça doit pouvoir ce bricoler...
Je voulais faire un système d soufflage depuis longtemps car quand on fait une rainure avec une fraise de 2, elle casse plus souvent à cause du réusinage de copeaux... :mad:
Mais si le système peut faire les deux :-D
J.F.on attends la suite de tes essais avec bcp d'intérêt (comme d'hab... :wink: )

Bonne nuit.
 
Haut