1. Ce site utilise des cookies. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus.

Fabrication faux plateau pour Cazeneuve HBX360

Discussion dans 'Accessoires et outils de coupe pour tournage' créé par HBX360, 19 Février 2014.

  1. HBX360

    HBX360 Compagnon

    Messages:
    2 408
    Inscrit:
    29 Avril 2008
    Localité:
    Ardèche
    Fabrication faux plateau pour Cazeneuve HBX360
    Bonsoir à tous,

    Je mets sur le forum, pour ceux qui sont intéressés, la méthode que j'utilise pour la fabrication de mes faux plateaux pour tour à métaux Cazeneuve HBX 360.

    Ce tour a une broche spéciale Cazeneuve. Donc, sauf à acheter des faux plateaux Cazeneuve à un prix :eek: (je n'en ai pas trouvé de "générique" made in china), il ne reste que la solution de se les fabriquer... :mrgreen:

    Si vous trouvez que ce n'est pas clair, ou si vous avez des questions, n'hésitez pas à demander. :lol:

    Bons copeaux

    Christian

    Edit: Nouveau tutoriel réécrit à la date du 3 avril 2016.

    USINAGE DE FAUX PLATEAU POUR HBX 360


    Pour la réalisation de faux plateaux pour HBX 360 il est nécessaire d’avoir préalablement usiné une copie du nez de broche du tour (que j’appellerai « tampon », la plus précise possible.


    Pour un bon état de surface, privilégier, tant pour le tampon que pour le faux plateau, un lopin d’acier 42CD4, XC 42 ou XC 38 minimum (acier doux = mauvais état de surface).


    Pour la vérification, au cours de la réalisation du « tampon » il faudra au préalable avoir fabriqué un outil de comparaison du Ø du cône de la broche et du « tampon »à une distance identique (quelconque) de la face d’appui de la broche et du tampon.



    I ) Fabrication du dispositif de comparaison des Ø de cône de broche


    Usiner un disque de 110 mm de Ø et de 10 mm d’épaisseur environ.

    Sur un rayon de 50 mm monter deux goupilles Ø 6 mm, dépassant de 10mm, positionnées à 120°.

    A l’opposé, monter un support de comparateur.

    J’ai utilisé une rondelle qui trainait à l’atelier, ce qui explique les usinages non nécessaires pour le support de comparateur..

    Voir photos pour la suite
    (photos du dispositif prises, non pas sur mon HBX, mais sur une poupée de récupération - cela m'a évité de démonter le mandrin pour prendre des photos). :

    IMG_3758 (Large).JPG IMG_3759 (Large).JPG IMG_3762 (Large).JPG IMG_3763 (Large).JPG IMG_3764 (Large).JPG

    Ne plus toucher les réglages et ranger le dispositif de mesure à l’abri d’un choc éventuel.



    II ) Réglage du petit chariot au demi angle de broche du HBX 360


    Enlever le mandrin


    Réglage approximatif « de visu » du petit chariot à l’angle de 1,5°


    Monter un « pupitas » sur le petit chariot (base magnétique ou autre fixation) et palper la broche sur le côté arrière du cône de broche en utilisant le mouvement du petit chariot (course = environ 20 mm).


    Attention, prendre un grand soin à mettre la bille du levier du « pupitas » exactement sur l’axe de révolution de la broche (sinon le cône reproduit ne sera pas parfait).


    Ajuster l’orientation du petit chariot jusqu’à ce que l’aiguille du « pupitas » ne bouge plus durant le déplacement du petit chariot. A ce moment, bloquer énergiquement le dispositif d’orientation du petit chariot.

    Ne plus modifier ce réglage jusqu’à la fin de la réalisation (du) des faux plateaux.



    III ) Fabrication du « tampon »


    Remonter le mandrin.


    Vérifier que l’arête de coupe de l’outil est exactement à la hauteur de l’axe de la broche.


    Monter en mandrin (mors durs ou doux) un lopin d’acier de Ø 100 mm environ (minimum 90 mm) et de 50 mm de longueur minimum.

    Dresser la 1ere face et charioter (avec le transversal) jusqu’à raz du mandrin.

    Retourner le lopin. S’assurer que la partie du lopin qui dépasse des mors du mandrin ait une longueur de 30 mm minimum. (Toutes les faces sont « blanchies »).

    Charioter la partie non encore usinée du lopin à Ø 90 mm et dresser la 2eme face. L’état de surface de cette face doit être excellent.


    Ne plus desserrer le lopin du mandrin tant que le « tampon » n’est pas fini.


    Réalisation du cône : avec le petit chariot, et un outil à droite travaillant à l’arrière de la broche.

    Rotation de la broche en sens inverse de la normale.

    Prendre des passes de 0,1 mm au Ø (donc au vernier du transversal). Vitesse de broche 1 000 t/mn.

    Présenter le « dispositif de mesure » régulièrement jusqu’à ce que l’aiguille du comparateur indique « zéro ».

    Si la cote venait à être dépassée, pas de panique, il suffit de dresser la face du « tampon » en enlevant quelques centièmes à la fois, jusqu’à ce que le comparateur indique « zéro ».


    Percer à 40 mm de l’axe du « tampon », un trou de 6 mm destiné au passage de la jauge de profondeur d’un pied à coulisse ou d’un micromètre de profondeur.

    Ce trou ne doit pas être dans l’axe car la jauge du pied à coulisse tomberait dans l’alésage du faux plateau et ne pourrait pas prendre la mesure voulue.

    IMG_4691 (Large).JPG


    La documentation Cazeneuve prescrit que lorsque le faux plateau est juste mis en contact avec le nez de broche, il doit rester une espace « de serrage » de 0,25 à 0,55 mm entre le fonds de l’alésage du faux plateau et la face du nez de broche du HBX.



    Inscrire sur le « tampon » les cotes limites à mesurer au pied à coulisse :

    - Minimum = épaisseur totale du « tampon » + 0,25 mm

    - Maximum = épaisseur totale du « tampon » + ,055 mm.

    IMG_4722 (Large).JPG


    Le tampon est prêt à servir. Le stocker à l’abri de chocs éventuels.


    Du soin apporté à cette réalisation dépendra la réussite de la réalisation des faux plateaux.

    Le résultat dépendra aussi du niveau d’usure des glissières du petit chariot.


    IV ) Usinage du faux plateau


    Garder le petit chariot réglé au ½ angle du cône de broche (pour la méthode de réglage voir supra).

    Bloquer son mouvement pour l’instant, en ménageant la possibilité de le reculer de 20 mm mimimum sur la position initiale (très important).

    Mettre son vernier à Ø.


    Monter en mandrin (mors durs ) le lopin d’acier destiné à la réalisation du faux plateau (acier dur de préférence pour un bon état de surface).

    Dresser la 1ere face avec le trainard transversal.

    Charioter au Ø nominal du faux plateau plus 1 ou 2 mm (la finition aura lieu ultérieurement).

    Mettre le vernier du transversal à Ø pour pouvoir reproduire la cote.

    Démonter l’ébauche et la retourner pour la monter en serrant avec les mors durs sur la surface qui vient d’être usinée.

    Charioter au même Ø que précédemment (vernier du transversal à Ø)

    Dresser la 2eme face.

    Percer le centre au Ø de 45 mm environ ( perçage traversant ou non suivant les besoins).

    Si le perçage n’est pas traversant, la profondeur du perçage doit être supérieure aux 20 mm de l’alésage conique final. Attention, dans ce cas il y a risque de ne pas pouvoir démonter le « tampon » s’il venait à se coincer dans l’alésage conique.

    Réaliser un alésage (ébauche du cône) de Ø 83,80 mm ( - 0,05 mm / + 0,05 mm) sur 20 mm de profondeur.

    Mettre à zéro le vernier du transversal, sur la cote de 83,80 mm.

    Tour arrêté, positionner la pointe de l’outil de coupe pour qu’elle touche le fond de l’alésage qui vient d’être réalisé.

    Bloquer le mouvement du chariot longitudinal et mettre la butée longitudinale pour garantir l’immobilisation du chariot.

    Déverrouiller le mouvement du petit chariot et le reculer de 21 mm (20 mm minimum).

    Attention pour réaliser ce mouvement de l’outil, il convient de préalablement déplacer le transversal de quelques millimètres vers le centre de l’alésage.


    Commencer l’usinage de l’alésage conique du faux plateau avec le petit chariot, préalablement réglé à l’angle du cône (voir supra).

    Prendre de petites passes avec le chariot transversal et avec une avance sur le petit chariot la plus régulière possible (avance manuelle sauf si petit chariot motorisé). L’état de surface en dépend.

    Passes de 5 à 10/100° au Ø et vitesse = 1200 t/mn (pour plaquettes carbure).

    Le petit chariot doit être avancé jusqu’à ce que son vernier indique « zéro ».

    La dernière passe est réalisée lorsque le vernier du transversal est à « zéro ».

    A ce moment dresser le fond de l’alésage en enlevant 5 centièmes maximum.


    Arrêter le tour et vérifier l’alésage avec le « tampon ».

    Mettre le « tampon » dans l’alésage qui vient d’être réalisé SANS FORCER. Normalement il tient tout seul.

    Glisser la jauge d’un pied à coulisse, dans le trou qui a été réalisé à cet effet.


    D’après la notice Cazeneuve, le jeu entre le nez de broche et le faux plateau avant serrage doit être compris entre 0,55 mm et 0,25 mm.


    Si la valeur lue est comprise entre :

    - Epaisseur du tampon + 0,25 mm

    - et

    - Epaisseur du tampon + 0,55 mm

    C’est que l’alésage conique est bon.



    Si la valeur lue est inférieure, enlever la différence entre la valeur lue au pied à coulisse et la valeur théorique en dressant le fond de l’alésage du cône.


    Si la valeur lue est supérieure, faire une passe supplémentaire sur l’alésage conique.

    Attention ne prendre qu’un minimum de matière, de l’ordre de quelques centièmes, dans la limite du copeau minimum.


    Puis vérifier à nouveau la mesure de profondeur avec le « tampon ».

    Si nécessaire retoucher à nouveau


    Cette partie est délicate car il ne faut pas perdre de vue que l’état de surface du logement de la broche du HBX, doit être excellent. Normalement un toilage n’est pas nécessaire. Le cas échéant, réaliser un LEGER toilage à l’abrasif de carrossier grain 800.



    V ) Perçage des 3 trous répartis à 120° sur la périphérie du faux plateau


    - L’axe de perçage doit se situer à 8,50 mm du fond de l’alésage conique


    - Perçage auØ 12 mm / Lamage auØ 14 mm / Taraudage M14x2.00


    VI ) Finition du faux plateau


    Démonter le mandrin et monter le faux plateau qui vient d’être réalisé.

    Si le trou central a été réalisé, il est facile de voir si le nez de broche porte bien sur le fond de l’alésage, après serrage des 3 vis pointeau, en périphérie du faux plateau.


    Usiner son Ø à la cote finale et dresser la face.


    Il ne reste plus qu’à usiner sur la face avant l’épaulement nécessaire pour recevoir le mandrin ou tout autre équipement.

    Fin du tutoriel

    D'autres photos en post #24
     
    Dernière édition: 4 Avril 2016
    Case590 apprécie ceci.
  2. msieuryoyo

    msieuryoyo Compagnon

    Messages:
    1 401
    Inscrit:
    12 Mars 2007
    Localité:
    Béziers
    Fabrication faux plateau pour Cazeneuve HBX360
    Bonsoir,

    Super !!!
    Merci Christian pour le partage !!! :supz: :prayer:

    J'ai eu la chance, oui je considère ça comme "une chance", de visiter l'atelier de Christian, de voir ces machines et de discuter longuement mécanique avec lui.
    Et si il y en a encore qui en doute, je peux vous dire qu'il sait très bien de quoi il parle :smt023

    Christian, dans le document tu nous parles d'un outil de contrôle pour la réalisation du tampon.
    Il te reste donc à nous le détailler :mrgreen:
     
  3. p027372

    p027372 Ouvrier

    Messages:
    448
    Inscrit:
    9 Décembre 2009
  4. HBX360

    HBX360 Compagnon

    Messages:
    2 408
    Inscrit:
    29 Avril 2008
    Localité:
    Ardèche
  5. HBX360

    HBX360 Compagnon

    Messages:
    2 408
    Inscrit:
    29 Avril 2008
    Localité:
    Ardèche
    Fabrication faux plateau pour Cazeneuve HBX360
    Mieux que ça, tu le verras lundi (pas eu le temps de faire des photos).

    @+

    Christian
     
  6. brise-copeaux

    brise-copeaux Compagnon

    Messages:
    7 382
    Inscrit:
    5 Janvier 2007
    Localité:
    Rouen Normandie-76- ou Bagnole de l'orne -61-
  7. Pépé Eugéne

    Pépé Eugéne Apprenti

    Messages:
    219
    Inscrit:
    26 Mai 2010
    Localité:
    Dans mon atelier
    Fabrication faux plateau pour Cazeneuve HBX360
    .
    Bonjour Bonsoir HBX,

    Un copain m'a dit cet AM que tu avais fait un post sur les faux plateaux de HBX qui devrait m'intérésser.
    Et effectivement, OUI c'est le cas :smt023

    J'ai lu ton commentaire sur les affres du comportement sociétal d'aujourd'hui et tout comme toi, je le déplore. :twisted: :mad: :twisted:
    Mais que veux tu, comme me l'as dit une jeunette pas plus tard qu'aujourd'hui-même : "c'est ça l'évolution !!!" (dixit) ===> et pan prends toi ça dans les dents au passage... :axe:

    Pour en revenir à notre sujet, je te remercie de ton tutoriel que je vais mettre en pratique prochainement.
    En effet, cela fait un bon bout de temps que j'avais envie de me monter un mandrin 4 mors, mais comme j'avais entendu que cela était vraiment galère, je n'avais pas osé. :rolleyes:
    Et grâce à tes explications cela me parait maintenant nettement plus abordable, et je vais pouvoir me lancer dés que j'aurai pu mettre la main sur un bon rond d'acier. :goodman:

    A ce sujet, en plus du système de mesure que tu nous a annoncé pour bientôt, est ce que tu pourrai pousser le charme (je n'ai pas dit le vice ! :-D ), jusqu'à nous expliquer comment monter de façon concentrique un mandrin 4 mors sur le faux plateau une fois, celui-ci réalisé ? :prayer: :prayer: :prayer:

    PS: Concernant l’erreur dont tu parles, s'il s'agit d'une faute de frappe je l'ai trouvée, mais s'il s'agit d'une mauvaise explication, je n'ai pas encore trouvé. Il faudra donc nous dire ou elle est avant que nous ne la fassions...!

    J'ai hâte de lire la suite.... :smt002 :mrgreen:
     
  8. HBX360

    HBX360 Compagnon

    Messages:
    2 408
    Inscrit:
    29 Avril 2008
    Localité:
    Ardèche
    Fabrication faux plateau pour Cazeneuve HBX360
    Bonjour à tous,

    Oui, comme tu le dis Pépé Eugéne, c'est un signe des temps. Mais rien n'oblige à l'accepter.

    La faute de frappe, c'est fort possible. En fait je parlais du manque d'une précision pour le réglage de l'inclinaison du petit chariot.

    En effet, il est écrit " Régler le petit chariot à l’angle du cône de la broche du tour en palpant sur le nez de broche sur le côté opposé à l'opérateur". Cela n'est valable que pour la réalisation du cône du faux plateau femelle et non de la copie du nez de broche - cône mâle (tampon).

    Pour ce dernier (cône mâle), le réglage est inverse (et il intervient en 1er) : " Régler le petit chariot à l’angle du cône de la broche du tour en palpant sur le nez de broche du côté de l'opérateur". Utiliser un outil à gauche.

    Il y a une autre solution (probablement meilleure mais qui ne vaut que si on fait dans la foulée le "tampon" et le ou les faux plateau(x)) : Régler l'inclinaison du petit chariot comme indiqué, en palpant le côté opposé à l'opérateur, et ne plus dérégler. Pour l'usinage du "tampon" utiliser un outil à droite avec la broche tournant en sens inverse de l'habitude. L'outil prend de la matière sur la face du cône opposée à l'opérateur.
    Pour le cône du faux plateau, utiliser un outil à aléser comme d'habitude avec rotation "normale" de la broche.

    Pour monter le mandrin, facile:
    Tu montes ton nouveau faux plateau sur la broche, en serrant bien les 3 vis pointeau.
    Tu fait une petite passe avec un outil à gauche droite sur la circonférence du faux plateau pour être certain qu'il tourne bien rond (pas de rapport avec la précision pour la suite), juste pour que tout soit parfait.
    Ensuite tu usines la face du faux plateau qui va recevoir la mandrin au Ø EXACT.
    Le mandrin doit rentrer en forçant un tout petit peu.
    Si tu as du "flottement" tu reprends le travail en diminuant l'épaisseur du faux plateau (faut pas le faire 10 fois ...)

    Pour le dispositif de contrôle pour la réalisation du "tampon", faut d'abord que je fasse des photos.

    Bons copeaux
     
    Dernière édition: 1 Novembre 2015
  9. jungo1

    jungo1 Compagnon

    Messages:
    2 053
    Inscrit:
    14 Janvier 2008
    Localité:
    06140 Vence
    Fabrication faux plateau pour Cazeneuve HBX360
    Bonjour HBX360,

    Bravo pour ton tutoriel très bien expliqué, l'année dernière j'ai fabriqué un faux plateau pour un 4 mors pour mon EMCO COMPACT10 cône court, j'ai pratiqué de la même manière que ton descriptif en m'inpirant de ce qu'avait fait Vieulapin. et à mon grand étonnement ça a marché du premier coup. j'avais fabriqué comme toi un tampon que j'ai pu tester au fur et à mesure de son usinage grâce à un plateau porte pinces er (accessoire du tour) comprenant le cône femelle.
    A l'époque j'étais tellement concentré de peur de rater la pièce que je n'ai pas fait de reportage sur ma façon de procéder, mais en te lisant j'ai pratiquement fait la même chose.

    Encore bravo.

    A plus
     
  10. HBX360

    HBX360 Compagnon

    Messages:
    2 408
    Inscrit:
    29 Avril 2008
    Localité:
    Ardèche
    Fabrication faux plateau pour Cazeneuve HBX360
    Bonjour Jungo1

    Merci pour ton retour d'expérience. Je vais essayer de trouver le reportage de Vieulapin pour voir comment il s'y était pris.

    Effectivement le procédé que j'ai utilisé peut être qualifié de "universel" car il permet de réaliser des faux plateaux pour d'autres types de broche.

    Christian
     
  11. jungo1

    jungo1 Compagnon

    Messages:
    2 053
    Inscrit:
    14 Janvier 2008
    Localité:
    06140 Vence
  12. HBX360

    HBX360 Compagnon

    Messages:
    2 408
    Inscrit:
    29 Avril 2008
    Localité:
    Ardèche
    Fabrication faux plateau pour Cazeneuve HBX360

    Merci pour le lien.

    Je viens de lire le post en question. il y a peut-être une raison particulière pour que Vieulapin utilise un montage sur tige filetée en "mixte" mais il me semble (si j'ai bien compris) qu'il était inutile au niveau de l'ébauche de rechercher le parallélisme du faux plateau. Il vient automatiquement lors de l'usinage de l'épaulement pour le mandrin.

    @+
     
  13. HBX360

    HBX360 Compagnon

    Messages:
    2 408
    Inscrit:
    29 Avril 2008
    Localité:
    Ardèche
    Fabrication faux plateau pour Cazeneuve HBX360
    Bon, comme promis, voici les photos et explications.

    Je me suis demandé comment usiner une copie du nez de broche du HBX (tampon). L'angle d'usinage était bon, mais comment savoir si le Ø est bon. Et à quel endroit mesurer le Ø sur le cône ? Et que m'aurait apporté une mesure exacte ? RIEN.
    Donc ce qu'il me fallait c'était un moyen de comparaison. Et qui dit comparaison, dit comparateur.
    Il me fallait donc pouvoir comparer le Ø du cône de la broche et du tampon à une même distance (quelconque) de la face d'appui de la broche et du tampon.

    J'ai pris un bout de ferraille qui trainait à l'atelier (il y est encore inscrit "HS"), j'y ai fixé deux pions et une pièce destinée à recevoir un comparateur.
    Les photos valent mieux qu'un long discours.

    Mettre la face plane du dispositif de contrôle bien en appui contre la face de la broche,
    Bien presser les deux pions contre le cône de broche,
    Régler le comparateur à zéro.

    Positionner de la même façon le dispositif de contrôle sur le tampon et voir ce qu'indique l'aiguille.
    Usiner le tampon jusqu'à ce que l'aiguille indique "zéro"

    Vous avez une copie du nez de broche

    IMG_3757 (Large).JPG

    IMG_3758 (Large).JPG

    IMG_3759 (Large).JPG

    IMG_3762 (Large).JPG

    IMG_3763 (Large).JPG

    IMG_3764 (Large).JPG
     
  14. Vieulapin

    Vieulapin Compagnon

    Messages:
    1 942
    Inscrit:
    24 Novembre 2008
    Localité:
    Chartres
    Département:
    28
    Fabrication faux plateau pour Cazeneuve HBX360
    Bonjour à tous

         Dans l'absolu, il est vrai que ça n'aurait pas été utile si je n'avais pas été contraint de faire ainsi pour deux raisons :
         1)  La plaque utilisée avait été taillée dans du brut de récupération dont les deux faces avaient vraiment une sale tronche et ça me permettait ainsi d'avoir de bonnes bases fiables pour toute prise éventuelle de cotes ;
         2)  C'était la seule solution que j'avais trouvée pour ébaucher à 161 mm de diamètre une plaque que je ne pouvais pas prendre dans un mandrin de 140. Ça m'a permis de faire en premier (juste après le dressage des faces) l'ébauche de l'épaulement qui allait recevoir l'arrière du mandrin 4 mors pour que je puisse serrer cette partie dans le 3 mors de 140 pour la suite de l'usinage.

         Bien sûr, un pro aurait certainement trouvé une autre solution mais c'est la seule qui m'est alors venue à l'esprit.

    Cordialement
     
  15. HBX360

    HBX360 Compagnon

    Messages:
    2 408
    Inscrit:
    29 Avril 2008
    Localité:
    Ardèche
    Fabrication faux plateau pour Cazeneuve HBX360
    Bonjour Vieulapin,

    Effectivement, dans ces conditions je vois tout à fait le problème. J'ai bien fait de poser la question. C'était LA solution.

    J'ai été confronté à une difficulté similaire lorsque j'ai voulu réaliser un faux plateau en Ø 200 mm alors que je n'avais qu'un mandrin de 160 mm.
    Même avec les mors extérieur, ce n'était pas suffisant.
    Les pros diront que j'ai pris des risques, mais j'ai soudé une "rallonge" sur des mors doux. Les mors ainsi rallongés faisaient ventilateur. Sûr, fallait pas y mettre les doigts.

    Au plaisir de te lire

    Christian
     
Chargement...

Partager cette page