1. Ce site utilise des cookies. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus.

considérations générales sur une numérisation de machine

Discussion dans 'Conversion de fraiseuses conventionnelles' créé par lion10, 8 Octobre 2010.

  1. lion10

    lion10 Compagnon

    Messages:
    3 389
    Inscrit:
    7 Mai 2010
    considérations générales sur une numérisation de machine
    Bonjour

    J'aimerais comprendre ce qui doit être acheté de ce qui peut être fait moyennat certaines connaissances en électronique :

    Soit un tour à numériser :
    -------------------------------
    -Changer les vis des 2 avances par des vis à bille plus précise avec moins de jeu.
    -Il faut donc ajouter des moteurs sur la vis mère d'avance.
    - Idem sur le transversal.
    - Mettre un capteur de position du mandrin pour faire du filetage.
    -Mettre des interrupteurs de butée sans doute , sécurité diverses.
    -Q1) Ensuite ce qui n'est pas clair pour moi ceux sont les règles digitales.
    -Sont elles mises pour l'opérateur et ne sont donc pas obligatoires .
    -Ou sont elles mises obligatoirement pour le logiciel de cnc afin qu'il sache les dimensions de la pièces originale.
    La question que je me pose en particulier comment l'outil est positionné afin de tangenter la pièce avant l'usinage.
    Q2) C'est l'opérateur qui donne la cote de départ ou c'est le tour via le logiciel qui est capable de la mesurer ?


    Soit une fraiseuse même principe que le tour :
    -------------------------------------------------
    -Vis à bille ,
    -3 moteurs en X , Y et Z,
    -des capteurs inter de butée,
    - Q3) voir un axe supplémentaire pour piloter un diviseur afin de tailler un engrenage ?



    - il faut ensuite piloter les moteurs qui sont systématiquement des moteurs PAP pour leur résolution et leur faciliter de commande en digital.

    Q4) Ils existent des cartes toutes faites mais peut on s'en affranchir en faisant soit même les cartes de commandes de ces moteurs ou en les achetant ?

    Q5) Pour le logiciel j'ai cru comprendre qu'une version gratuite (logiciel libre )existe emc2 mais elle ne fonctionne pas sous windows n'est ce pas ?


    Q6) Ma question est donc dans l'hypothèse où l'on fabrique sa carte comment s'effectue l'interface de cette électronique avec l'ordinateur ?
    ( Hypothèse d'un pc portable ou fixe sans carte série à l'intérieur)

    Comment le logiciel sait par exemple récupérer l'information fin de course ?

    Comment le logiciel récupère la position angulaire du mandrin à partir de la sonde, quelles interfaces accepte t-il ?

    Quelles sont les possibilités , les souplesses de paramétrage pour s'adapter à une électronique non standard, sinon quelles sont les normes ?


    Q7) Enfin j'ai lu une notion de "backslash" un rattrapage de jeu qui ne serait pas sur tous les logiciels et quels sont ses grands principes ?
    Cela permettrait il de ne pas mettre des vis à billes qui sont chers ?

    cdlt lion10
     
  2. horsot

    horsot Compagnon

    Messages:
    768
    Inscrit:
    28 Mai 2009
    Localité:
    Toulouse
    considérations générales sur une numérisation de machine
    Bonsoir Lion,

    Je vais essayer de répondre à tes questions, je suis moi même en train d'essayer de numériser un tour et ai conçu un driver de moteur pas à pas publié sur le forum.

    Il y a deux grandes familles de contrôle moteur :
    - En boucle ouverte, pour faire simple, l'ordinateur envoie des informations de position au driver/moteur et considère qu'ils on fait leur job, il n'y a pas de retour d'information. C'est typiquement le cas des système à base de moteurs pas à pas.
    - En boucle fermée, L'ordinateur envoie une commande moteur (souvent couple ou vitesse) et regarde si le moteur est à la bonne position grâce à des encodeurs ou à des règles digitales. Fort de ce retour d'information la commande est ajusté pour atteindre la position voulue. Suivant la "philosophie" des logiciels l'ajustement peut se faire en dehors de l'ordinateur par une carte dédiée. Ce système est plus performant mais plus dur à mettre en œuvre et plus couteux.
    Il y a deux origines (repères) distincts dans un logiciel de machine à commande numérique:
    - Le premier est l'origine machine qui est situé à un point fixe de la machine. A l'initialisation il y a une procédure qui a pour but de retrouver l'origine machine. Cet origine sert essentiellement à empêcher l'utilisateur (ou le gcode) à vouloir aller en dehors des limites géométriques de la machine.
    - Le second est l'origine pièce. Il est attaché à un point de la pièce. Une fois cette origine pièce trouvé, le programme peut dérouler son programme dans ce repère.

    Les deux origines peuvent être fais soit en manuel soit en automatique. Dans la pratique pour l'automatisation, l'origine machine peut être fait en automatique par des interrupteurs dans la course (ou fin de course) de la machine. Et l'origine pièce peut être fait par palpeur (soit un vrai soit un improvisé avec l'outil).
    Bonne nuit

    Xavier
     

Partager cette page