[rénovation] Induma à tourelle 1-S "Testa Veloce"

Modérateurs: Beau94, rednexage, patduf33, jms, dranguila, Prétender, wika58, MrDUS31, rebarbe

Message non lupar j.f. » 22 Fév 2009, 19:36

La rage m'a pris... Ras le bol de cette peinture qui s'écaille au moindre choc.

Un coup de Karcher

Image


Décapage au dérouilleur à aiguilles. Incroyable les couches de mastic qu'il y avait dessus. La fonderie n'est pas si moche que ça. Il y a jusqu'à 3 mm de mastic. Au moins deux couches. Une première de polyester, une deuxième de cellulosique. La peinture qu'il y a dessus est de la daube !

Je vous dis pas l'humeur de madame après deux heures de compresseur tournant en continu + dérouilleur.

Je ne lui ai pas encore dit que le socle, la console, la tourelle et le bélier allaient y passer aussi un de ces quatre !

Image


Image


Ensuite, en suivant les conseils de Gaston, nettoyage à la soude, par trempage. Dosage viril. Ca pique la peau.

Image


Il y avait un problème à l'étage du harnais. Le carter en fonte est fermé par un couvercle en alu. Comme carter et couvercle portent chacun l'un des roulements de l'arbre du petit pignon, ils sont positionnés par des douilles de centrage. Malheureusement, ces douilles sont trop courtes et sont complètement rentées dans leurs logements. Ceci explique pourquoi j'ai trouvé la moitié des vis desserrées, et l'une d'elles cassée.

J'ai essayé de les déposer avec un aimant de disque dur, mais sans succès.

Donc plan B !

Un coup de foret à centrer

Image


Un coup de foret sur quelques millimètres

Image


Très vite la douille se met à tourner, et il n'y a plus qu'à remonter le tout

Image


Faut quand même être complètement neuneu pour monter des douilles de centrage plus courtes que leurs logements !!!

Image


La peinture que je vais utiliser. J'avais peint des trucs avec. Un bloc moteur, et des accessoires de mécanique que je m'étais faits. J'avais oublié tout ça. C'est de la 1K, alkyde polyuréthane. Ca résiste aux chocs (c'est écrit dessus). J'ai testé : ça résiste au dérouilleur à aiguilles : pas d'écaillage. Ca résiste aux solvants courants : white spirit, thiner pour acrylique (carrosserie), WD 40. Ca déteint sur le chiffon imprégné d'acétone. Ca se ramollit au Décap'Four (là, c'est du vice), mais ça ne cloque pas comme la peinture qui est sur la machine.

Image


Ce ne sont pas les règles de l'art, mais :

- pas cher
- moins contraignant à mettre en oeuvre qu'une 2K, et pas obligé de "monter" une cabine improvisée
- se trouve partout

Et puis, la machine ne travaillera pas 8 heures par jour. Et à propos de travailler, plus simple et rapide sera la peinture, plus vite elle pourra faire des copeaux.

(non, je ne vais pas la peindre en rouge agricole !)

Dulux Valentine Fer Haute Résistance

Aujourd'hui, nettoyage de la table. Pas aussi crade que ce à quoi je m'attendais. (Michel19 veut pas que je lui salope sa Huron)
j.f.
pilier
pilier
 
Messages: 6445
Inscription: 22 Déc 2007, 14:29
Localisation: 19

Publicité

Message non lupar KY260 » 22 Fév 2009, 20:08

j.f. a écrit:Michel19 veut pas que je lui salope sa Huron

il est bizarre ce garçon :roll:



:lol: :lol: :lol:
l'amitié est ce qu'il reste d'une relation lorsqu'on a retiré tout ce qui la pourrit.
KY260
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 6605
Inscription: 17 Aoû 2008, 13:51
Localisation: 89

Message non lupar Weg57 » 22 Fév 2009, 22:27

Ca y est! il a sorti la grosse artillerie! :smt068 :smt068
Ceux qui excellent dans la résolution des problèmes le font avant qu'ils ne surviennent
Weg57
pilier
pilier
 
Messages: 1878
Inscription: 20 Juil 2008, 12:00
Localisation: Saint-Avold (Moselle)

Message non lupar j.f. » 26 Fév 2009, 01:28

La tête et la boîte d'avances sous forme de pièces commencent à prendre beaucoup de place... Le meilleur moyen de ranger, c'est de tout remonter.

D'abord le carter des poulies avec le frein, le mécanisme de harnais et la poulie trapézoïdale réceptrice.

Remise en place du frein. Les vis avaient été un peu délicates à sortir (fente très fine, déjà un peu marquée). Donc pâte de montage au cuivre. La garniture a été bien nettoyée : elle était pleine de cambouis. Pareil pour la poulie.

Image


Le système de prise directe du harnais abaisse la poulie pour craboter son arbre sur celui du bull gear situé à l'étage en dessous. 2 des 4 ressorts étaient abîmés. Ils ont pu être suffisamment redressés pour rentrer dans leurs logements. Montage à l'envers (partie abîmée dans les logements).

Image


La poulie est abaissée par l'intermédiaire d'un manchon porte roulements coulissant de haut en bas sous l'action d'une rampe. Cette rampe est une bague usinée. Le manchon a 4 trous taraudés, deux M6 et deux M8. Les vis venant s'y placer permettent au manchon de monter ou descendre lorsque on fait tourner la bague avec les rampes. Essai avec deux vis M8. Il faudra faire des vis spéciales, mais à minuit, si je mets le tour en route, je me fais tuer !

Image


Un peu d'huile sur toutes les surfaces, et ça monte, et ça descend en tournant. Comme papa dans maman (le fameux moulin hollandais). C'était grippé à la réception, et un précédent propriétaire avait sacrément bourriné dessus sans aucun résultat. Il avait fallu un bon moment pour réparer les dégâts (grippage du manchon dans son alésage)

Image


La poulie tourne sur des roulements montés dans ce manchon. Deux 6807 espacés par deux entretoises. (la photo ci-dessous ne montre que l'entretoise interne. Le montage est peu serré, mais un peu plus que gras. Obèse pourrait-on dire.

Image


Il faut d'abord placer le premier roulement, puis enfiler la poulie par en dssous. (tout est bien sûr légèrement huilé)

Image


Ensuite, mise en place des entretoises, puis du deuxième roulement.

Image


Les roulements sont serrés par deux bagues filetées. Elle portent les stigmates d'une parfaite maitrise du bourrinage mécanique. Du grand art.

Remontage à la pâte de montage. Les bavures que l'on voit ne sont pas du frein filet !

Image


Côté intérieur, vue sur le crabot et la petite poulie synchrone (cannelures). Au harnais, le mouvement est pris sur cette poulie. En prise directe, ce crabot crabote le crabot (c'est leur job, après tout) du bull gear.

Image


Le rotor du moteur va faire un séjour au congélateur...

Image


J'ai finalement eu envie de tester l'Hammerite... La première couche s'est bien passée. Sur la boîte il est écrit de passer en couches épaisses. Ca se lisse bien tout seul. Mais à la deuxième couche, soucis ! Elle semble dissoudre plus ou moins la première. Bref, le carter du bull gear (à l'extrême droite) sera sans doute à refaire. Pourtant, 20 heures entre les deux couches à une température de 16° environ. Sur la boîte il est écrit 4 heures minimimum entre couches.

Image


Pour la tête, passage d'une couche nettement plus mince. Pas de masquage. Les bavures seront simplement grattées. Là j'angoisse un peu : si le carter loupé est facile à refaire, la tête, c'est une autre paire de manches.

Image


Un petit problème avec le frein de broche : impossible de bloquer le frein, car le levier vient interférer avec la bague du harnais. Un meulage à prévoir. Problème de conception, ou pièce remplacée ?

Image


Demain, réassembage du moteur.
j.f.
pilier
pilier
 
Messages: 6445
Inscription: 22 Déc 2007, 14:29
Localisation: 19

Message non lupar Weg57 » 26 Fév 2009, 08:54

Salut J.F.,
Toujours super le boulot et le reportage, tes photos sont toujours excellentes, il me semble que le levier du frein n'est pas d'origine effectivement, certains chanfreins sont bizarres.
Ceux qui excellent dans la résolution des problèmes le font avant qu'ils ne surviennent
Weg57
pilier
pilier
 
Messages: 1878
Inscription: 20 Juil 2008, 12:00
Localisation: Saint-Avold (Moselle)

Message non lupar Vapomill » 26 Fév 2009, 09:03

Salut j.f.!
Mais comment faites vus, toi et c.phili pour prendre de sibelles photos tout en bossant?
Chapeau!:smileJap: :smileJap: :smileJap:
Comme Weg le souligne les chanfreins sont bizarres, moi, je tenterais de retourner ce levier...qui est exactement le même que le mien par son aspect général.
Amitiés, Bertrand.
Savoir, c'est bien. Apprendre, c'est mieux. Partager, c'est vivre!
Avatar de l’utilisateur
Vapomill
pilier
pilier
 
Messages: 1568
Inscription: 28 Fév 2007, 08:19
Localisation: Est Morbihan

Message non lupar j.f. » 26 Fév 2009, 12:46

Pour les photos, facile.

Appareil pratiquement dédié. Acheté il y a 3 ans, il ne sert qu'à ça et ne craint pas les projections. Il vient de passer les 8200 photos, il y en a au moins 7500 de mécanique. C'est un Fuji Finepix S 5600, choisi pour ça, alimenté par 4 batteries AA, et performant en prise de vue rapprochée. Son seul inconvénient est d'utiliser des carte XD.

Ensuite, toutes les photos sont légèrement retravaillées (redressées, recadrées, corrigées tant en couleur qu'en exposition). Avec Microsoft Photo Pro qui est simple et relaétivement performant.

La position de la manette du frein est la bonne (parts list). Je pense que la garniture est un peu usée, et que si elle était neuve il y aurait moins de débattement angulaire. Juste un peu de meulage à faire.

Naturellement, je vais essayer ta suggestion et le retourner pour voir !


Je crois avoir enfin compris la lubrification de l'engin. A la différence des Bridgeport et Kondia, il n'y a pas de lubrification à huile perdue de la vis sans fin du bull gear et des roulements de broche. En effet, pas d'huileur en regard, et l'huile ne peut pas descendre du bull gear vers ces organes.

Donc, on a :

- bull gear : huile perdue par l'huileur, et trop plein par le petit trou au fond du logement du roulement inférieur du petit pignon, donc vers l'extérieur

- vis sans fin du bull gear et roue creuse : graisse

- broche : graisse (du coup, pas d'huile polluée qui dégouline dans la broche)

- renvoi d'angle et boîte de vitesses de descente : huileur et huile perdue

- le reste : un huileur (peu accessible, à l'arrière gauche) et huile perdue
j.f.
pilier
pilier
 
Messages: 6445
Inscription: 22 Déc 2007, 14:29
Localisation: 19

Message non lupar j.f. » 28 Fév 2009, 00:54

Ca a un peu avancé aujourd'hui.

Problème de blocage du frein réglé par quelques coups de disque abrasif et de lime :

Image


Le moteur a été réassemblé, et les plaques signalétiques remises en place pour marquer la fin de cette étape ! Il restera à refaire les ergots (de simples vis pour le moment), et à peindre les leviers.

Assez content du résultat ! (les traces graisse n'ont pas été essuyées, mais je trouve ça joli quand même)

Image



En revanche, moins content des travaux de peinture avec l'Hammerite... Couche épaisse qu'ils disent. Et minimum 8 heures entre couches. Bien sûr...

Sauf qu'en couche épaisse, ça ne durcit pas à coeur et que la deuxième couche dissout la première. Du coup, il a fallu décaper le carter du bull gear. Les autres pièces qui ont été peintes en couches minces sont bien mieux réussies.

Je dirais plutôt couches minces espacées de 48 heures de durcissemennt à 20 °C au moins pour être tranquille. Attention, ça pue !

Le Décap'Four à la soude n'attaque pas l'Hammerite. En principe, l'Hammerite résite aux lessivages alcalins. Vérifié exact.

Cette peinture se ponce bien (à l'eau), à condition d'être sèche. Ce que conseille Hammerite pour la finition : ponçage des couches passées au pinceau, puis une dernière au pistolet. En gros ça revient à utiliser cette peinture à la fois comme apprêt garnissant et comme laque. J'essaierai peut-être.
j.f.
pilier
pilier
 
Messages: 6445
Inscription: 22 Déc 2007, 14:29
Localisation: 19

Message non lupar Turbo » 28 Fév 2009, 14:53

(facon Henry Fonda - "my name is nobody")
"tu brilles comme un miroir de bordel !" :wink:
tu nous fais une fraiseuse bobo ? en fait elle marche pas, c'est pour faire un bar dans son loft triplex de 750m²... :lol:
allez, je te charrie, c'est du beau boulot.
Avatar de l’utilisateur
Turbo
pilier
pilier
 
Messages: 646
Inscription: 03 Sep 2008, 12:58
Localisation: RP

Message non lupar MIC_83 » 28 Fév 2009, 19:34

Salut J.f,

Super boulot, ta fraiseuse pourrait presque trôner dans la cuisine, elle ne dépareillerait pas avec les robots ménager. :-D

Pour l'hammerite, je pense que c'est un problème de température.
Je l'ai utilisé au printemps pour peindre mon étau machine en deux couches espacées de 4h et cela à été nickel (couches épaisses).
D'après Hammerite, si tu attends trop entre deux couches l'amalgame entre les deux couches se fait plus difficilement, voire pas du tout. C'est principalement du à la texture de la peinture (micro billes de verre il me semble).

Tu devrait retenter le coup en atmosphère "réchauffée" pour un séchage rapide "à cœur". :wink:

Cette peinture résiste bien à pas mal de produits et au chocs et reste une bonne alternative pour nos machines.

Bonne continuation. :wink:
La connaissance ne vaut que si elle est partagée
Avatar de l’utilisateur
MIC_83
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 1635
Inscription: 15 Jan 2008, 21:41
Localisation: VAR

Message non lupar tourelle66 » 28 Fév 2009, 20:06

Bonsoir
C'est bien courageux , tout le travail que tu as entrepris pour rénover ton induma !Chapeau et bonne restauration!
Il doit te tarder de la faire tourner et usiner ?!! :wink:
Quand on veux faire les choses vraiment comme il faut (comme tu fais!), c'est long , ça demande beaucoup de patience et des fois aussi un peu de chance pour trouver certaines pièces .

:wink:
David
Recherche lunette de fraisage horizontal pour fraiseuse Graffenstaden FU073....sait-on jamais ?
Avatar de l’utilisateur
tourelle66
pilier
pilier
 
Messages: 1367
Inscription: 30 Juil 2008, 20:31
Localisation: PO (66)

Message non lupar chris74 » 28 Fév 2009, 20:12

Jamais eu de soucis avec ce genre de peinture, j'ai peint pas mal de trucs, couches épaisses, et jamais eu de réaction de ton genre, peut être que 16° c'est un peu juste, tu devrais essayer de monter à 20 ° pour voir.
Je me suis fais une "cabine" en bois, chauffée par des ampoules de 100 w cela monte facilement à 50 ° et c'est pas cher à fabriquer, pour les petites pièces en tout cas
chris74
 

Message non lupar Penesme » 28 Fév 2009, 20:18

J'ai procédé aujourd'hui à quelques essais avec de l'Hammerite blanche brillante.
Le temps de séchage est beaucoup plus long que celui de l'Hammerite martelée, par contre au four de la cuisine, à 45 °C elle sèche très vite. :axe:

Bon courage.
Les détails font la perfection, et la perfection n'est pas un détail.
Penesme
habitué
habitué
 
Messages: 85
Inscription: 07 Mar 2008, 11:12
Localisation: Prés de Cherbourg

Message non lupar Berola » 28 Fév 2009, 20:28

Bonsoir
la Hamerrite est actuellement une des meilleures peintures que j'ai jamais utilisé , si ce n'est LA meilleure.
Il faut respecter scrupuleusement les conseils d'application et surtout les temps entre couches pour que la réaction chimique ait le temps de se produire. J'ai un recul d'une dizaine d'années sur cette peinture et elle a une très bonne tenue , aussi élevée que son prix !!
@+
Je ne me lasse pas d'être utile , la nature m'a fait ainsi.
(Léonardo Da Vinci )
Berola
pilier
pilier
 
Messages: 1700
Inscription: 25 Oct 2008, 18:55
Localisation: Vallée du Rhône

Message non lupar KY260 » 28 Fév 2009, 21:15

Berola a écrit:Bonsoir
la Hamerrite est actuellement une des meilleures peintures que j'ai jamais utilisé , si ce n'est LA meilleure.
Il faut respecter scrupuleusement les conseils d'application et surtout les temps entre couches pour que la réaction chimique ait le temps de se produire. J'ai un recul d'une dizaine d'années sur cette peinture et elle a une très bonne tenue , aussi élevée que son prix !!
@+

le prix s'oublie, la qualité reste.


Audiard a ecrit ça en 62, c'est toujours vrai.
l'amitié est ce qu'il reste d'une relation lorsqu'on a retiré tout ce qui la pourrit.
KY260
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 6605
Inscription: 17 Aoû 2008, 13:51
Localisation: 89

PrécédenteSuivante

Retourner vers Fraiseuses

 


  • Articles en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 12 invités