Vis sans fin avec roue à dents droites

Zoxume
Nouveau
21 Juillet 2016
26
  • Auteur de la discussion
  • #1
Bonsoir à tous,

Je suis en train de concevoir un réducteur à vis sans fin. Normalement, il faut utiliser une roue dentée hélicoïdale dont l’angle correspond à celui de la vis sans fin. Pourtant, on n’est pas obligé puisque ça fonctionne avec une roue dentée droite, notamment en LEGO ou en Meccano (j’ai mis des images plus bas). Du coup, plutôt que de devoir me battre avec les angles et les changements d’entraxes qui s’ensuivent, j’ai décidé que j’allais réutiliser le principe qui est tout de même bien plus simple. Comme la vis sans fin sera actionnée par une manivelle et que le couple de sortie n’a pas besoin d’être élevé (c’est une construction assez légère), ça devrait passer.

Je me posais la question de l’angle limite d’hélice pour la vis sans fin (ou de son pas maximal, ce qui revient au même). Il ne doit pas dépendre du nombre de dents de la roue puisque, notamment chez LEGO, ça fonctionne très bien de 8 à 40 dents pour un peu plus de 8° d’angle et un diamètre primitif de vis de 8 mm ; le module est de 1. Chez Meccano, ça doit être la même chose (je n’ai pas pu tester ce cas) mais avec un angle d’un peu plus de 3° et un module de 0,67.

Comme mon application immédiate utilise une roue de 50 dents au module 1, j’ai testé rapidement sous Solidworks avec un angle de 8° et un diamètre primitif de 12 mm et ça semble passer. Pourtant, mon problème est d’ordre plus général puisqu’il peut s’appliquer à pas mal de choses.

Donc, je voudrais savoir si vous connaissez les limites de construction d’un réducteur à vis sans fin et à roue dentée droite. Cela peut-être une relation mathématique (empirique ou analytique) mais aussi quelque chose de plus qualitatif dicté par l’expérience.

Merci d’avance.

vis_sans_fin_LEGO.jpg
Worm_Gear_and_Pinion.jpg
 
gégé62
Compagnon
26 Février 2013
2 594
Harnes (Pas de Calais)
Une idée comme ça, si les dents de la roue sont droites, ne serait-il pas mieux que les axes ne soient pas tout à fait orthogonaux ? c'est à dire incliner la vis d'un angle égal à l'angle d'hélice, peut-être un peu moins, à voir.
 
philippe2
Compagnon
20 Février 2016
989
A côté d'Orléans
Une idée comme ça, si les dents de la roue sont droites, ne serait-il pas mieux que les axes ne soient pas tout à fait orthogonaux ? c'est à dire incliner la vis d'un angle égal à l'angle d'hélice, peut-être un peu moins, à voir.
Bonjour,

Oui, comme pour un taillage de pignon avec une fraise mère.
 
effix
Compagnon
19 Juillet 2013
597
Tours
Bonjour,
Ca ne marchera que si le pignon est étroit devant le diamètre de la vis, car plus il va s'élargir plus tu vas être obligé de mettre du jeu, de plus la portée sera très réduite, en gros juste une ligne donc tu limites drastiquement la puissance transmissible et tu vas avoir une usure rapide. Ca marche bien sur les mécaniques d'horlogerie ou l'épaisseur du pignon fait en gros 1/20 du diamètre de la vis et la puissance à transmettre est ridicule
@+
Xavier
 
Zoxume
Nouveau
21 Juillet 2016
26
  • Auteur de la discussion
  • #5
Je préfèrerais éviter d’avoir des axes non orthogonaux pour le moment car ça va poser quelques problèmes mais sinon pourquoi pas, effectivement.

Effix, justement, je travaille sur un gros mécanisme d’horlogerie ! L’usure n’est pas vraiment un problème vu que ce sera déjà bien si la vis sans fin fait 1000 tours à l’année, à une seconde par tour grand maximum. Que conseilles-tu pour le rapport épaisseur-diamètre ? J’avais dans l’idée de faire une roue d’épaisseur 5 mm ou 8 mm avec une vis de diamètre 8 mm (diamètres primitifs).
 
La dernière réponse à ce sujet date de plus de 6 mois
Haut