Usiner des blocs de 16cm x 16cm x 4cm

douc
Nouveau
10 Août 2019
15
  • Auteur de la discussion
  • #1
Bonjour,

Je suis tout nouveau sur le fraisage (je n'ai même pas encore de fraiseuse, et je n'en ai jamais touché une :oops: par contre je suis ingénieur, et ai de la suite dans les idées :roll:).
Je fais appel à votre savoir pour plusieurs questions que je me pose, avant de faire n'importe quoi.

Je pense acquérir une Sieg Super X2P (décision prise après beaucoup de lectures, dont des discussions d'ici).

Je voudrais savoir si elle est "compétente" pour usiner des blocs d'aluminium (2024 T351) de dimension 16cm x 16cm x 4cm ? L'idée étant de tailler ces blocs afin de leur donner une forme définie.

Aussi, ce n'est pas clair mais je crois qu'elle est pilotée numériquement ? Quels types de fichiers prend elle en input ? Est-ce qu'il y a du matériel supplémentaire à acheter pour ce faire ? Je compte dessiner sur SolidWorks (que je possède déjà, le design étant déjà prêt en fait).

Merci beaucoup par avance
 
douc
Nouveau
10 Août 2019
15
  • Auteur de la discussion
  • #3
Peut-être mais c'est limite. La course Y (et la largeur de la table) n'est que de 145mm. Donc pas possible d'accéder à la totalité de la largeur du bloc par l'axe de la broche.

Il faudrait voir la pièce à réaliser ... :shock:
Merci beaucoup pour cette première réponse.

Je note. Je me dis que ce n'est pas insurmontable : soit je réduis le design pour qu'il corresponde à la largeur de table et à la course Y (14.5 cm x 14.5 cm donc), soit il faut adapter la réalisation pour la faire en 2 partie par exemple (gauche, puis droite, en essayer de décaler avec précision ? peut-être risqué).
 
osiver
Compagnon
7 Septembre 2013
10 398
Après, ça dépend de la pièce, en particulier de la précision admise sur les reprises, des outils utilisés. Par exemple si vous voulez surfacer, avec une fraise de 20 de [DIA] ou un tourteau de 32 de [DIA], vous pourrez le faire sans reprise. Si vous voulez dresser les côtés avec une fraise de 10 de [DIA], vous ne pourrez faire que 1 côté par l'axe X puis il faudra tourner la pièce.
Ne pas oublier que les ablocages peuvent aussi faire perdre de la place ou exiger de déplacer des brides en cours d'usinage.
Ceci sans critère de temps et de rentabilité. Donc bien réfléchir à sa gamme d'usinage. :wink:
 
douc
Nouveau
10 Août 2019
15
  • Auteur de la discussion
  • #5
Après, ça dépend de la pièce, en particulier de la précision admise sur les reprises, des outils utilisés. Par exemple si vous voulez surfacer, avec une fraise de 20 de [DIA] ou un tourteau de 32 de [DIA], vous pourrez le faire sans reprise. Si vous voulez dresser les côtés avec une fraise de 10 de [DIA], vous ne pourrez faire que 1 côté par l'axe X puis il faudra tourner la pièce.
Ne pas oublier que les ablocages peuvent aussi faire perdre de la place ou exiger de déplacer des brides en cours d'usinage.
Ceci sans critère de temps et de rentabilité. Donc bien réfléchir à sa gamme d'usinage. :wink:
Je comprends, du coup en me limitant à 145 mm ou moins, j'imagine que j'évite tous les problèmes de reprise.
 
osiver
Compagnon
7 Septembre 2013
10 398
Peut-être ... encore une fois, ça dépend de la pièce à réaliser. Et puis une reprise, ce n'est pas la mort non plus. Il y a des cas où on préfère vraiment éviter, dans d'autres cas ce n'est que de la perte de temps en positionnements réglages.

Vous devriez nous montrer les plans de ce que vous voulez usiner, on pourrait mieux se rendre compte. :shock:
 
douc
Nouveau
10 Août 2019
15
  • Auteur de la discussion
  • #7
Peut-être ... encore une fois, ça dépend de la pièce à réaliser. Et puis une reprise, ce n'est pas la mort non plus. Il y a des cas où on préfère vraiment éviter, dans d'autres cas ce n'est que de la perte de temps en positionnements réglages.

Vous devriez nous montrer les plans de ce que vous voulez usiner, on pourrait mieux se rendre compte. :shock:
Voici la pièce en question

piece01.png
 
osiver
Compagnon
7 Septembre 2013
10 398
Je ne sais pas à quoi est destinée la pièce mais certains usinages me semblent irréalisables en dehors de l'aspect dimensionnel.
Les coins de la cloison, la cloison elle-même, à moins que ce soit une pièce séparée.
Les angles arrondis extérieurs ne sont pas impossibles mais difficiles à obtenir, il va vous falloir un tableau des différentes positions ou fraiser à main levée au plus près d'un tracé sur la pièce. :smt108
 
Dernière édition:
douc
Nouveau
10 Août 2019
15
Je ne sais pas à quoi est destinée la pièce mais certains usinages me semblent irréalisables en dehors de l'aspect dimensionnel.
Les coins de la cloison, la cloison elle-même, à moins que ce soit une pièce séparée.
Les angles arrondis extérieurs ne sont pas impossible mais difficiles à obtenir, il va vous falloir un tableau des différentes positions ou fraiser à main levée au plus près d'un tracé sur la pièce. :smt108
Je note. Par contre, j'aimerai comprendre en quoi certains usinages sont irréalisables. Ils le sont pour cette machine en particulier, ou d'une manière générale ? Parce que j'ai fait des devis auprès de plusieurs entreprise, par curiosité, avec ce design, et aucune n'a parlé de quoi que ce soit d'irréalisable..

En ce qui concerne les arrondis d'angles, la machine n'est elle pas pilotée numériquement, de telle manière qu'elle est capable de le faire sans intervention manuelle ?
En ce qui concerne le tableau des différentes positions, idem, je me dis qu'une machine doit savoir calculer ça : theta = 0 -> 90, x = r * cos(theta), y = r * sin(theta) [à translater].

EDIT: je n'avais pas vu la réponse, je vais regarder les posts en question
 
douc
Nouveau
10 Août 2019
15
Bonjour,


Les quatre angle aigus interne ... il faudrait une fraise de rayon nul ...

Voir la pièce jointe 488770

Cordialement,
FB29
Je comprends mieux. Bien évidemment ces angles ne sont pas tenus d'être à 90 ° sec :wink: Un simple arrondi suffit, avec une fraise de faible diamètre. Cela va de même pour tous les autres angles. La logique étant de faire "au mieux" avec les limitations de la machine, dans un souci de productivité.
 
FB29
Compagnon
1 Novembre 2013
7 771
FR-29 Brest
Un simple arrondi suffit, avec une fraise de faible diamètre
Une contrainte importante en conception c'est de minimiser les temps d'usinage ... il faudrait déterminer un diamètre de fraise sufisamment faible pour être compatible de la forme, tout en étant d'un diamètre sufisamment fort pour réaliser tout l'usinage interne sans changer d'outil ...

Sinon on peut prévoir une fraise d'ébauche plus une de finition ... cela fait double usinage donc plus long et plus coûteux ... mais de toute façon il faudra définir un rayon minimal en fonction de la profondeur de coupe ... plus la fraise est longue et fine plus elle est fragile et plus elle ploie sous effort de coupe, avec risque de casse ou de cote imprécise ...

Cordialement,
FB29
 
douc
Nouveau
10 Août 2019
15
Une contrainte importante en conception c'est de minimiser les temps d'usinage ... il faudrait déterminer un diamètre de fraise de rayon sufisamment faible pour être compatible de la forme, tout en étant d'un diamètre sufisamment fort pour réaliser tout l'usinage interne sans changer d'outil ...

Sinon on peut prévoir une fraise d'ébauche plus une de finition ... cela fait double usinage donc plus long et plus coûteux ... mais de toute façon il faudra définir un rayon minimal en fonction de la profondeur de coupe ... plus la fraise est longue et fine plus elle est fragile et plus elle ploie sous effort de coupe, avec risque de casse ou de cote imprécise ...

Cordialement,
FB29
D'accord. Du coup, sur une SX2P, quel est le diamètre minimal assez fort pour résister aux contraintes d'usinage ? Je peux facilement adapter le design, et créer des angles compatibles avec cette fraise minimale.
 
Haut