Une révolution ? Tous filetages sans indicateur

  • Auteur de la discussion bernard-odile
  • Date de début
moufy55
moufy55
Modérateur
23 Nov 2010
6 348
FR-55 Sud-Meusien
La butée mécanique, en filetage (je n’en ai pas), elle débraye la vis mère mais le mandrin tourne toujours.
Donc l’outil fait un sillon, si on ne règle pas l’arrêt dans une gorge, on est d’accord ?

Donc une électrique, si on procède de la même façon, réglage de l’arrêt, dans une gorge, ça reviens bien au même non ?

La rotation s’arrêtera mais c’est une gorge donc sans coupe, sans danger.

Je parle bien d’une butée mecanique au filetage, pas au chariotage, ce qui, équipe peu de tour d’après ce que j’en crois.

Il faut dans ce cas associer un appareil à retomber dans le pas, ce que la butée électrique, dispense, par inversion du sens comme presenté dans les vidéos.

Butée électrique=mécanique+retombée dans le pas.
 
serge 91
serge 91
Lexique
18 Fev 2010
7 147
FR-91 Brétigny sur Orge
a rotation s’arrêtera mais c’est une gorge donc sans coupe, sans danger.
Oui, le tout est de savoir en combien de temps, ou plutôt en combien de tour de broche. Et en filetage, ça va vite, 1 tour et le traînard avance du pas !
En plus, perso, j'aurais peur pour la mécanique, ça représente un sacré choc (un mandrin de 1000 lancé à 100.000 tr/mn qui s’arrête au quart de tour :shock:) :mrgreen:
 
moufy55
moufy55
Modérateur
23 Nov 2010
6 348
FR-55 Sud-Meusien
J’ai un tour avec moteur-frein, une visu, la câblage butée prévue mais pas encore la butée.
Je promet de la faire (un jour :siffle: ), pour mesurer a différentes vitesses, quelle distance sa parcours après le stop butée.
Pour se faire une idée précise... :wink:
 
Florent07
Florent07
Compagnon
3 Jan 2019
598
FR-07
Mais du coup si le mandrin met tant (je ne connais pas la valeur) de secondes pour s'arrêter, si avec un pas de 1mm c'est bon, ça change tout avec un pas de 2mm non ?
 
bop55
bop55
Compagnon
31 Déc 2011
3 452
FR-55 Bar le Duc
Eh oui, plus le pas est gros, plus il faut en tenir compte:
— dans la largeur de la gorge (1,5x le pas comme le dit @Dodore )
— dans la vitesse de rotation car plus il y a d’inertie et plus c’est dur à arrêter rapidement.
 
J
jean50
Ouvrier
30 Jan 2010
301
pays de loire
Bonsoir ,
Je viens de lire (un peu en diagonale) les méthodes des uns et des autres.
J'ai vu et pratiqué moi même un peu toutes les suggestions évoqués à l'exception de celle de machines équipées de variateurs.
J'ai vu des gens jusque dans les années 75 faire des filetages à longueur de journée en se servant du levier d'inverseur de sens et cela à une vitesse bien plus grande que la maxi préconisé par le constructeur ( c'était du H Ernault à l'époque )
Le gars retirais la boule du petit levier et y glissait un tube de 20 ou 30cm pour le rallonger .
Il y avait 2 "avantages " :
1) Avec un bras de levier plus long il pouvait assurer plus aisément la manoeuvre
2) L'opérateur pouvait avoir une meilleure position devant SON filetage puisqu'il n'avait pas à se pencher pour attraper le levier avec son petit bras gauche tendu...

L'autre méthode était le coup de frein appuyé ou pas selon le danger imminent... ou pas trop ... puis inverser le sens de rotation électriquement .
Au pire , ça pouvait se concevoir sur un filetage de grande longueur mais si vous faire cette manoeuvre 10 fois par minute
1)c'était la mort des contacteurs inverseurs et du moteur prématurément
2) Pas bon du tout du tout pour les organes mécaniques de transmissions.
Du reste c'était spécifié sur les notices des machines que cette méthode était à proscrire.
Donc le mieux quand on ne peut pas débrayer c'est encore l'indicateur à retomber dans le pas .

Si on fait un filetage ou 2 par jour, on utilise les méthodes précédentes ok mais à vitesse très modérée pour préserver sa machine en bon état.
Cordialement .
Jean
 
Dernière édition:
Haut