Sydéric S20 du puzzle à la bête remontée

  • Auteur de la discussion junkdealer
  • Date de début
J
junkdealer
Compagnon
27 Fev 2015
1 558
Nancy
  • Auteur de la discussion
  • #1
Hello

Comme toute belle aventure et histoire d'amour, chez moi ca commence souvent dans le coffre
fresse.png
on y est mieux que sur la banquette arrière
icon_biggrin.png

Voici donc une petite Sydéric S20, le 20 étant là pour donner la capacité de perçage dans je ne sais quel acier, et le S étant là pour notifier son coté Sale :rirecla:

20191112_225441.jpg


On était plusieurs pour la charger dans le coffre, mais je suis seul pour l'en sortir
icon_biggrin.png
donc je démonte tout dans le coffre pour qu'elle soit portable a 2 mains, les deux mains d'un même bonhomme

Homo micro et crapotobasta comme il disait:rirecla:
20191113_221548.jpg

20191114_194815.jpg



Après quelques contorsions, il ne reste plus qu'un premier tas de cochonneries avant le vrai nettoyage
20191114_200320.jpg


Le démontage ne présentant guère de difficultés et se trouvant sans soucis sur le fofo, je vais plutot poster les différentes pieces avant le remontage pour changer un peu :smt003 ça peut toujours dépanner, j'ai longtemps fureté sur le fofo pour trouver les réponses à mes questions, et j'y ai trouvé les réponses bien sur, c'est toujours agréable de trouver la photo qui va bien d'un point de détail :tumbsupe:

En gros, une S20, une fois viré la fonte de la tête / colonne et base / gros ressort de rappel de remontée de tête / moteur bah il reste pas grand chose
Juste un beau puzzle, là tout est déjà propre nettoyé, prêt a remonter, y'a quelques litres d'huile coude qu'on ne devine pas :rirecla:

20191124_193623.jpg


20191124_193747.jpg


20191124_193807.jpg


Après une vérification du chassis, reprise de quelques soudures et peinture et "véritables pieds" mis en place (du M16 sur un boulon de 16 sur un U rapporté en dessous au lieu des M8 qui étaient a l'origine juste dans l'épaisseur du dessus du profilé (5mm epais) avec minimum 50mm "en l'air" avant de toucher le sol :eek:) et une peinture du socle qui était en fin de vie niveau cosmétique dans la même couleur, la seule disponible en quantité suffisante chez moi, couleur "skya" :rirecla: , c'est parti pour le remontage

20191217_192042.jpg

Les pieds réglables du socle avec un joint fibre (joint rouge, conseillé par un foromeur)

20191216_182927.jpg


entre le pied et les rondelles en inox de récup qui vont les recevoir sur le chassis, pour cause de changement d'orientation du chassis, les trous d'origine ne venant plus en face, et en plus, y'en avait un totalement a l'ouest, y'avait que 3 vis qui pouvaient être mises . . . et ça je ne le savais pas quand j'ai refait la peinture, sinon j'aurai soudé des plaques dessus . . .

Et donc mise a niveau du chassis puis de la base
20191217_202018.jpg

et on repose la tête de marie antoinette :smt003 a l'escabeau car on est costaud :rirecla:et trop fainéant pour sortir la biquette (surtout que je suis pas sur que ça passait niveau hauteur)

Puis remontage du système de crémaillère pour monter/descendre la tête
20191218_181329.jpg

crémaillère, arbre avec pignon, goupille et manivelle, et systeme de blocage, pas de quoi fouetter un chat en une video sur youtube :smt003

Ma méthode, car je me voyais pas étant seul repositionner la tête sur la colonne avec la crémaillère en place sur la colonne, ça fait un peu trop de contraintes, le poids de la tête, viser la rainure pour la crémaillère et enfiler sur la colonne . . . . j'ai donc remonté le système de blocage et positionné la tête au plus haut que je pouvais puis j'ai bloqué la tête
20191218_184019.jpg

Après quoi j'ai enfilé la crémaillère par le haut dans son logement, et vu la hauteur libre, il y avait assez de souplesse sur la crémaillère pour arriver a passer sa petite rainure sur le cerclage du bas sur la colonne qui la maintient en hauteur et autour duquel elle est libre en rotation
20191122_185549.jpg

Epaulement qui bloque la crémaillère "en bas", mais libre en rotation autour de la colonne
C'est une photo avant peinture, le socle et cette base étaient vraiment dans un pauvre état esthétique . . . moultes couches de peinture, éclats etc etc . . . heureusement le reste était juste très sale


Elle en a pleuré de joie de retrouver sa crémaillère :smt003

On continue avec le remontage du big ressort de colonne qu'il va falloir contraindre un peu, il dépasse :smt003


Même la tête au max de hauteur, au delà des dernières dents de la crémaillère, vraiment le max du max
20191219_185113.jpg


Solution déjà retenue par nombreux "sydériqueurs" : tige filetée et on vient le comprimer peinard sans danger
20191219_185422.jpg

juste avant j'ai tourné un guide en nylon pour maintenir le ressort centré sur la plaque de maintien, trouée chez moi, ce qui ne me plaisait pas car il s'est mis de biais lors de mon premier montage, en travers dans le trou . . . renseignements pris, certaines, mais a priori pas toutes, ont un épaulement de guidage centrage maintient du ressort sur la plaque, donc tant qu'a faire, autant rajouter cette option

20191219_192124.jpg


Tige filetée et on descend doucement la plaque sans danger
20191219_192543.jpg


20191220_081426.jpg

plus qu'a remettre les 4 vis et hop :tumbsupe:

Tant qu'on est de ce coté, remontage de la plaque support moteur et son système de tension
20191221_112152.jpg


y'a une belle pièce en laiton (ou bronze ?) a faire briller pour le coté bling bling :smt003
vue éclatée dans l'ordre du système de tension
20191221_145810.jpg

Remise en place de la plaque support moteur avec son axe
20191221_150853.jpg

et assemblage du système de tension
20191221_151649.jpg
 
Dernière édition:
Mpeter
Mpeter
Compagnon
2 Jan 2014
3 152
Saintes (17)
Salut,
Pour suivre, j'ai une S115 à remonter... :wink:
 
J
junkdealer
Compagnon
27 Fev 2015
1 558
Nancy
  • Auteur de la discussion
  • #3
Hello

Comme y'a une limite de je ne sais plus combien d'images par reponse, et que la limite est atteinte dans le premier article, je continue ici le remontage :smt003

Place à la broche que je n'ai pas démontée pour le moment, elle semble être dépourvue de tous jeux, on verra a l'usage, donc voici la broche et son têton mystère
20191220_191804.jpg


Car toute la "complexité" ou plutot l'astuce ultime du montage réside dans le têton qui vient empêcher la rotation de la broche dans le fourreau via sa clavette

Maintenu par une petite vis cachée sur le dessous
20191220_193005.jpg

le têton en question
teton.png

Le bout qui sert de clavette dans la rainure est en fait monté en "excentrique" :eek::tumbsupe:
a quoi bon ??? bahhhh pour règler aux petits oignons "l'orientation" de la broche par rapport au pignon de l'arbre de cabestan, ca permet une légère rotation de la broche via la tête fendue du têton
jeu teton.png

j'avais vaguement mis un bout de fil pour le montrer, mais le trait rouge est plus parlant, et la vidéo enlève les doutes qui restent :rirecla:

Et pour finir la broche, reste le plus beau, le mécanisme de descente, rappel et vernier jauge de profondeur

20191118_192620.jpg

j'avais une photo "en propre" mais écroiu et rondelle sont pas a la bonne place dans l'éclaté :rirecla: il manque juste la quadrivelle et le cache du ressort de rappel

D'abord le coté vernier et jauge de profondeur
20191221_152438.jpg

a gauche la pièce solidaire de l'arbre qui tourne avec le vernier, a droite la pièce folle avec son ressort de rappel qui sert de butée de profondeur, quand on la bloque dans une position avec la manette indéxée en alu, les deux étant solidaires pas leurs taquets dans la rotation, je te pousse tu me suis et eventuellement je te bloque si la vis de blocage vient bloquer pièce folle en appuyant dans "sa rigole"

les deux touche touche
20191221_152517.jpg


et le logement de la pièce folle ou on voit le trou dans lequel il va falloir insérer le bout libre du ressort, avec la manette de blocage pour la butée de profondeur
20191221_152418.jpg

et en haut la vis de blocage pour la profondeurqui est "indéxée" via une petite goupille, ça bloque en moins d'un demi tour

mise en place de la pièce folle avant de monter l'arbre, sinon pas moyen de glisser une pince pour engager le bout de ressort
20191221_155526.jpg

on voit la patte du ressort engagée dans le trou

après on peut engager l'arbre et mettre la première partie fixe du vernier de descente
20191221_160311.jpg


et finir ce coté en prenant garde de bien placer les tétons, celui du vernier doit entrainer "tout de suite" le bague folle, donc petite précontrainte de son ressort pour que les tétons se touchent "au repos"
20191221_163816.jpg


a noter qu'ils ont pensé a tout, même au dégagement dans la fonte tout en haut pour passer un tournevis pour serrer la vis sur la manette de blocage de profondeur qui est indéxée
20191221_164701.jpg

Après avoir remis rondelle et boulon, on enfile le tambour gradué du vernier et c'est fini pour ce coté là, ça marche pas mieux qu'avant, c'est à dire que ça fonctionne très bien, c'est juste plus propre

mais passons du coté obscur du cabestan
icon_biggrin.png
idem, un ressort resté solidaire de l'arbe, et une bague avec un trou pour y loger l'autre bout du ressort, bague qui vient se fixer sur la fonte et qu'il va falloir "remonter" pour mettre le ressort en tension pour qu'il remplisse son role de faire remonter la broche
20191221_152331.jpg


bah en fait, c'est tout couillon, on part de là
20191221_154046.jpg


on enfile tout, en mettant la patte du ressort dans le logement de la "bride"
20191221_161129.jpg


bride qui vient se fixer sur la tête avec 4 vis qu'on mettra plus tard, car il va falloir remonter mémé comme un coucou, et c'est plus facile avec la quadrivelle en place, car elle maintient la bride en translation, et on peut donc falilement "remonter" au sens comprimer le ressort en faisant tourner la bride (y'a 4 ergots a l'extérieur pour une clef) et tester jusqu'a ce que ce soit suffisant pour que cela remonte la broche et après on remet les 4 vis et c'est fini

Retour case départ, mais maintenant c'est propre, et je viens de m'apercevoir que j'ai pas de photo propre :rirecla:
20200109_203902.jpg
 
Dernière édition:
J
junkdealer
Compagnon
27 Fev 2015
1 558
Nancy
  • Auteur de la discussion
  • #4
hello

La suite du roman :smt003 ici c'est la version cliquable, les photos sont en direct dans le premier article du sujet, comme cela "un nouveau lecteur" aura toutes les infos dès le premier article


Après une vérification du chassis, reprise de quelques soudures et peinture et "véritables pieds" mis en place (du M16 sur un boulon de 16 sur un U rapporté en dessous au lieu des M8 qui étaient a l'origine juste dans l'épaisseur du dessus du profilé (5mm epais) avec minimum 50mm "en l'air" avant de toucher le sol :eek:) et une peinture du socle qui était en fin de vie niveau cosmétique dans la même couleur, la seule disponible en quantité suffisante chez moi, couleur "skya" :rirecla: , c'est parti pour le remontage

Voir la pièce jointe 523238
Les pieds réglables du socle avec un joint fibre (joint rouge, conseillé par un foromeur)

Voir la pièce jointe 523256

entre le pied et les rondelles en inox de récup qui vont les recevoir sur le chassis, pour cause de changement d'orientation du chassis, les trous d'origine ne venant plus en face, et en plus, y'en avait un totalement a l'ouest, y'avait que 3 vis qui pouvaient être mises . . . et ça je ne le savais pas quand j'ai refait la peinture, sinon j'aurai soudé des plaques dessus . . .

Et donc mise a niveau du chassis puis de la base
Voir la pièce jointe 523239
et on repose la tête de marie antoinette :smt003 a l'escabeau car on est costaud :rirecla:et trop fainéant pour sortir la biquette (surtout que je suis pas sur que ça passait niveau hauteur)

Puis remontage du système de crémaillère pour monter/descendre la tête
Voir la pièce jointe 523240
crémaillère, arbre avec pignon, goupille et manivelle, et systeme de blocage, pas de quoi fouetter un chat en une video sur youtube :smt003

Ma méthode, car je me voyais pas étant seul repositionner la tête sur la colonne avec la crémaillère en place sur la colonne, ça fait un peu trop de contraintes, le poids de la tête, viser la rainure pour la crémaillère et enfiler sur la colonne . . . . j'ai donc remonté le système de blocage et positionné la tête au plus haut que je pouvais puis j'ai bloqué la tête
Voir la pièce jointe 523241
Après quoi j'ai enfilé la crémaillère par le haut dans son logement, et vu la hauteur libre, il y avait assez de souplesse sur la crémaillère pour arriver a passer sa petite rainure sur le cerclage du bas sur la colonne qui la maintient en hauteur et autour duquel elle est libre en rotation

Elle en a pleuré de joie de retrouver sa crémaillère :smt003

On continue avec le remontage du big ressort de colonne qu'il va falloir contraindre un peu, il dépasse :smt003
Voir la pièce jointe 523246

Même la tête au max de hauteur, au delà des dernières dents de la crémaillère, vraiment le max du max
Voir la pièce jointe 523247

Solution déjà retenue par nombreux "sydériqueurs" : tige filetée et on vient le comprimer peinard sans danger
Voir la pièce jointe 523248
juste avant j'ai tourné un guide en nylon pour maintenir le ressort centré sur la plaque de maintien, trouée chez moi, ce qui ne me plaisait pas car il s'est mis de biais lors de mon premier montage, en travers dans le trou . . . renseignements pris, certaines, mais a priori pas toutes, ont un épaulement de guidage centrage maintient du ressort sur la plaque, donc tant qu'a faire, autant rajouter cette option

Voir la pièce jointe 523249

Tige filetée et on descend doucement la plaque sans danger
Voir la pièce jointe 523250

Voir la pièce jointe 523251
plus qu'a remettre les 4 vis et hop :tumbsupe:

Tant qu'on est de ce coté, remontage de la plaque support moteur et son système de tension
Voir la pièce jointe 523252

y'a une belle pièce en laiton (ou bronze ?) a faire briller pour le coté bling bling :smt003
vue éclatée dans l'ordre du système de tension
Voir la pièce jointe 523253
Remise en place de la plaque support moteur avec son axe
Voir la pièce jointe 523254
et assemblage du système de tension
Voir la pièce jointe 523255
 
Dernière édition:
Domi37
Domi37
Compagnon
19 Avr 2018
878
FR-37
Merci !... ça donne envie!!
La prochaine fois, au lieu de m'acheter une Cincinnati, je crois que je me laisserai bien tenter par l'expérience Sydéric....
Dominique
 
J
junkdealer
Compagnon
27 Fev 2015
1 558
Nancy
  • Auteur de la discussion
  • #6
Merci !... ça donne envie!!
La prochaine fois, au lieu de m'acheter une Cincinnati, je crois que je me laisserai bien tenter par l'expérience Sydéric....
Dominique
Hello

Je ne connais que la PF25 de chez Milacron, c'est un peu mieux chiadé sur certains points je trouve, mais ça vient peut etre du fait que c'est aussi une fraiseuse, et pas une "simple" perceuse comme la S20, après la qualité des ajustages et cie, c'est pareil, de la très très bonne machine, increvable avec un bon entretien et une utilisation dans les clous

Le bout le plus complexe de la S20 est le mecanisme de descente de broche/vernier avec butée de profondeur, mais contrairement a la PF25, ça se démonte vite sur la S20 certainement car elle pas le comodec, alors que c'est une tuerie sur ma PF25 avec le systeme de descente fine
 
J
junkdealer
Compagnon
27 Fev 2015
1 558
Nancy
  • Auteur de la discussion
  • #7
hello

La suite du roman :smt003 ici c'est la version cliquable, les photos sont en direct dans le troisième article du sujet, comme cela "un nouveau lecteur" aura toutes les infos dès le début

Place à la broche que je n'ai pas démontée pour le moment, elle semble être dépourvue de tous jeux, on verra a l'usage, donc voici la broche et son têton mystère
Voir la pièce jointe 523420

Car toute la "complexité" ou plutot l'astuce ultime du montage réside dans le têton qui vient empêcher la rotation de la broche dans le fourreau via sa clavette

Maintenu par une petite vis cachée sur le dessous
Voir la pièce jointe 523422
le têton en question
Voir la pièce jointe 523421
Le bout qui sert de clavette dans la rainure est en fait monté en "excentrique" :eek::tumbsupe:
a quoi bon ??? bahhhh pour règler aux petits oignons "l'orientation" de la broche par rapport au pignon de l'arbre de cabestan, ca permet une légère rotation de la broche via la tête fendue du têton
Voir la pièce jointe 523423
j'avais vaguement mis un bout de fil pour le montrer, mais le trait rouge est plus parlant, et la vidéo enlève les doutes qui restent :rirecla:
 
J
junkdealer
Compagnon
27 Fev 2015
1 558
Nancy
  • Auteur de la discussion
  • #8
Hello

Suite cliquable ici et images "en clair" plus haut dans le troisième article du sujet

Et pour finir la broche, reste le plus beau, le mécanisme de descente, rappel et vernier jauge de profondeur

Voir la pièce jointe 523704
j'avais une photo "en propre" mais écroiu et rondelle sont pas a la bonne place dans l'éclaté :rirecla: il manque juste la quadrivelle et le cache du ressort de rappel

D'abord le coté vernier et jauge de profondeur
Voir la pièce jointe 523706
a gauche la pièce solidaire de l'arbre qui tourne avec le vernier, a droite la pièce folle avec son ressort de rappel qui sert de butée de profondeur, quand on la bloque dans une position avec la manette indéxée en alu, les deux étant solidaires pas leurs taquets dans la rotation, je te pousse tu me suis et eventuellement je te bloque si la vis de blocage vient bloquer pièce folle en appuyant dans "sa rigole"

les deux touche touche
Voir la pièce jointe 523707

et le logement de la pièce folle ou on voit le trou dans lequel il va falloir insérer le bout libre du ressort, avec la manette de blocage pour la butée de profondeur
Voir la pièce jointe 523708
et en haut la vis de blocage pour la profondeurqui est "indéxée" via une petite goupille, ça bloque en moins d'un demi tour

mise en place de la pièce folle avant de monter l'arbre, sinon pas moyen de glisser une pince pour engager le bout de ressort
Voir la pièce jointe 523711
on voit la patte du ressort engagée dans le trou

après on peut engager l'arbre et mettre la première partie fixe du vernier de descente
Voir la pièce jointe 523712

et finir ce coté en prenant garde de bien placer les tétons, celui du vernier doit entrainer "tout de suite" le bague folle, donc petite précontrainte de son ressort pour que les tétons se touchent "au repos"
Voir la pièce jointe 523713

a noter qu'ils ont pensé a tout, même au dégagement dans la fonte tout en haut pour passer un tournevis pour serrer la vis sur la manette de blocage de profondeur qui est indéxée
Voir la pièce jointe 523715
Après avoir remis rondelle et boulon, on enfile le tambour gradué du vernier et c'est fini pour ce coté là, ça marche pas mieux qu'avant, c'est à dire que ça fonctionne très bien, c'est juste plus propre

mais passons du coté obscur du cabestan
icon_biggrin.png
idem, un ressort resté solidaire de l'arbe, et une bague avec un trou pour y loger l'autre bout du ressort, bague qui vient se fixer sur la fonte et qu'il va falloir "remonter" pour mettre le ressort en tension pour qu'il remplisse son role de faire remonter la broche
Voir la pièce jointe 523716

bah en fait, c'est tout couillon, on part de là
Voir la pièce jointe 523717

on enfile tout, en mettant la patte du ressort dans le logement de la "bride"
Voir la pièce jointe 523718

bride qui vient se fixer sur la tête avec 4 vis qu'on mettra plus tard, car il va falloir remonter mémé comme un coucou, et c'est plus facile avec la quadrivelle en place, car elle maintient la bride en translation, et on peut donc falilement "remonter" au sens comprimer le ressort en faisant tourner la bride (y'a 4 ergots a l'extérieur pour une clef) et tester jusqu'a ce que ce soit suffisant pour que cela remonte la broche et après on remet les 4 vis et c'est fini

Retour case départ, mais maintenant c'est propre, et je viens de m'apercevoir que j'ai pas de photo propre :rirecla:
Voir la pièce jointe 523722
 
Dernière édition:
J
junkdealer
Compagnon
27 Fev 2015
1 558
Nancy
  • Auteur de la discussion
  • #9
Hello

Question huile de coude, quelques avant après :rirecla:avec cela entre les deux souvent, en sec ou en jus
20191116_192257.jpg


Je pense qu'il n'est pas forcément nécessaire de préciser avant et après :smt022

20191119_193205.jpg


20191221_151649.jpg

ce qu'on croyait doré laiton était en fait alu encrassé, et ce qui était couleur rouille était en fait en laiton :rirecla:

Le moteur m'a aussi fait des misères, fuite a la terre, forcément vu l'état des isolants des fils :rirecla:
20191208_185918.jpg

il a eu droit a un petit coup de neuf grace au formidable docteur es moteur Labobine et autres moustachus du fofo

La crasse ou on fout les mains
20191114_195620.jpg


20191116_191831.jpg

20191114_195632.jpg


20200109_203922.jpg


mais rien n'arrete un polisheur fou
20191124_192535.jpg

je ne sais plus qui a dit, un gars haut placé je crois, avec des talonettes du coup :rirecla:, qui affirmait que si a 50 ans t'avais pas une sydéric, c'est que t'avais raté ta vie ou un truc du genre :smt003 et en plus, vaudrait mieux qu'elle soit bling bling, sinon c'est a moitié raté :rirecla:
j'ai eu chaud, a 3 mois près je l'avais dans l'os

20191229_174811.jpg


La plaque avait des outrages a la pointe a graver des logos pas montrables . . . effacés au chasse goupille et du coup j'ai refait "la sous couche" avec du scotch alu
20191229_172902.jpg


c'est bien mieux que les graffitis
20191229_192000.jpg


pis je me suis laché sur la plaque d'inter un peu défraichie
20200104_155520.jpg

pour le coté bling blig, j'ai poli les vis, elles sont en laiton :jesors23:
 
Dernière édition:
Haut