Scie à ruban : les modifs de moi

  • Auteur de la discussion j.f.
  • Date de début
J
j.f.
Compagnon
22 Déc 2007
6 443
19
  • Auteur de la discussion
  • #31
Quelques photos sur les orifices de remplissage et de vidange

Tout est en 1/4" BSP (type plomberie et pneumatique)

Pour la vidange, l'archet est placé verticalement. Le bouchon 2 est déposé, et on peut y brancher un tuyau avec un raccord 1/4" mâle.

L'archet est remis à l'horizontale. Le bouchon 1 est déposé (mise à l'air libre) : l'huile peut 'écouler par le tuyau en bas.

Pour finir, dépose du bouchon 3 : il reste un peu d'huile à ce niveau.

Remplissage : les bouchons 1 et 3 sont replacés. La scie est mise à la verticale. Le remplissage peut alors être effectué, par exemple à la seringue, par l'orifice 2.

Comme sur une boître de vitesses.

Jusqu'à ce que ça dégueule. J'ai trouvé mon réducteur quasiment rempli d'huile. Le perçage 2 a été fait pour que ça corresponde à peu près à cette quantité.


Remarquez au passage le très beau moteur même pas IP55. Une daube. mais qui marche. Il sera remplacé par un triphasé étanche.

DSCF6105.JPG


DSCF6107.JPG


DSCF6106.JPG
 
wika58
wika58
Compagnon
17 Déc 2006
13 179
FR-54560 Lorraine
liaudet a dit:
....je sais on peut toujours compliquer ce qui est simple, et ce serait une première de voir marcher une scie avec un compresseur, j'ai hâte de voir cela, alors qu'un simple vérin rempli d'huile avec un étrangleur au pied marche très bien.
Cordialement à ++
Je n'ai pas de but précis comme le modélisme, la vapeur,...pour lequel je fais de l'usinage :roll:
Mon plaisir est d'usiner pour faire de petites machines ou d'améliorer d'autres,...
J'ai fait des choses qui pour certains doivent sembler simplement inutiles, mais mon but n'est nullement de faire des choses compliquées pour le plaisir quand on peut faire simple.

Mes connaissances en pneumatique, automatisme, électronique et un peu de PC font que j'aime associer les différentes technique... :-D

Pour la scie à ruban, je n'ai jamais dit que c'était la meilleure solution et que c'était celle qu'il fallait absolument installer sur toutes les machines...
Sinon je crois que les constructeurs l'aurait déjà installé de série... :-D

En me servant de ma scie et en suivant la phase de coupe, j'ai remarqué qu'il y avait des moments où il fallait un peu l'aider car le gravité ne suffisait pas (début de coupe sur des grosses pièces) et des fois il vaut mieux soulager un peu en fin sinon la lame à tendance à sauter.

Et pouvoir maintenir la lame à quelques au-desus de la pièces pour régler la longeur de coupe. Ou bien avoir le bras qui remonte automatiquement en fin de coupe sont des petits plaisirs... bien agréables :-D


Et pour faire cela avec e l'hydraulique, bonjour :???:

Pour l'a/c,, j'ai de l'air comprimé en permanence dans toute la maison (autres applications pneumatiques) 8-)
Et j'ai tout le matos pneumatique pour le faire.

Donc c'est plus une fabrication ludique que de faire compliqué quand on peut faire simple !!!! :ripeer:
 
wika58
wika58
Compagnon
17 Déc 2006
13 179
FR-54560 Lorraine
Une question à tous:
Tout les combien de temps faut-il changer l'huile dans le carter?
Je me doute que c'est en fonction de la fréquence d'utilisation...une durée en heure d fonctionnement peut-être?
Merci :wink:
 
brise-copeaux
brise-copeaux
Compagnon
5 Jan 2007
10 403
Rouen Normandie-76- ou Bagnole de l'orne -61-
Bonjour à tous.

Salut wika58, tu fait ce que tu veux, mais si tu regarde bien toutes les scies à ruban industriel elles ont toutes un système hydraulique pour la monter et descend de la scie, c'est pour simple raison c'est plus facile de une régulation en hydraulique que l'air. Si tu arrive à le faire, je te conseil de le faire breveter et je t'assure que tu seras sur la route de la fortune. Il est certain si un tel système fonctionnait cela abaisserait le cout de ses scies car c'est X fois moins chère une installation à air qui hydraulique et toutes les entreprise dispose de l'air comprimé en général.
Mais comme on dit qui n'essaie rien n'a rien, je te souhaite bonne chance.
Pour éclairé ta lanterne je suis diplômé en AMIA-P-H.

Cordialement @ ++
 
J
j.f.
Compagnon
22 Déc 2007
6 443
19
  • Auteur de la discussion
  • #35
wika58 a dit:
...
En me servant de ma scie et en suivant la phase de coupe, j'ai remarqué qu'il y avait des moments où il fallait un peu l'aider car le gravité ne suffisait pas (début de coupe sur des grosses pièces) et des fois il vaut mieux soulager un peu en fin sinon la lame à tendance à sauter.

Et pouvoir maintenir la lame à quelques au-desus de la pièces pour régler la longeur de coupe. Ou bien avoir le bras qui remonte automatiquement en fin de coupe sont des petits plaisirs... bien agréables :-D


Et pour faire cela avec e l'hydraulique, bonjour :???:

Rien de plus simple avec le vérin hydrau. Certaines ont un robinet ouvert/fermé en plus de celui de régulation de descente. Sinon, on ferme le robinet régulateur, et la scie reste en l'air le temps qu'on veut. A 0.5 mm de la pièce à couper si on veut. Et on peut même la laisser dans cette position pendant des jours sans que ça bouge. Le vérin est simple effet : aucune résistance au relevage (clapet avec bypass je présume - je vais bientôt sans doute démonter pour voir).

Il y a un ressort (réglable) qui n'agit, progressivement, qu'en fin de descente, pour diminuer l'effort.

Donc un vérin simple effet (dans le sens compression), un robinet étrangleur, une vanne on/off, un ressort qui s'oppose juste à fin de descente. Pas de tuyaux. Simple et efficace. Elles sont toutes conçues comme ça.

J'ai regardé un peu la technologie des scies industrielles : circuit hydraulique avec pompe, régulation de la descente, et relevage grâce à la pompe en fin de course. Mais l'archet doit peser son poids ! Ce ne sont pas des machines pour fillettes comme les notres. Ce système est sans doute indispensable pour un opérateur humain normalement constitué.

Et si on veut des pompes hydrauliques puissantes, compactes, et bon marché, il y en a plein les casses auto (direction assistée). On fait des presses hydrauliques avec un vérin et un moteur en plus. ces pompes, si elles sont anciennes, ont des poulies trapézoïdales. Et elles envoient.

DSCF2784.JPG
Le ressort n'agit qu'en fin de course (l'archet est ici relevé à 90°)

DSCF2786.JPG
Le ressort, vu de dessous, et son réglage
 
wika58
wika58
Compagnon
17 Déc 2006
13 179
FR-54560 Lorraine
JF,

merci de tout détail supplémentaire sur le système de régulation de la descente de l'arche ...

A+
 
J
j.f.
Compagnon
22 Déc 2007
6 443
19
  • Auteur de la discussion
  • #37
Bonjour,
petit retour d'expérience...

Depuis la modification, l'utilisation n'a pas été réellement intensive. Un prélèvement a montré une huile claire, sans particules apparente.

Concernant l'étanchéité au niveau des joints spi, c'est légèrement gras autour de l'axe de la roue entraînant la lame, mais sans fuite (ça baigne en permanence dans l'huile à ce niveau).

Je viens d'essayer une lame de marque Morse, référencée 50709009 chez Otelo. Denture 6-10 par pouce. C'est de la bombe ! Demain je la teste sur de l'acier cémenté, pour voi... Au passage, première commande chez Otelo. Condition générales de vente -> 72 heures de délai pour un nouveau client. Livraison en 48 heures. Bravo !

Cette lame, contrairement à celles que j'ai eues jusqu'à présent, ne saute absolument pas au passage de la soudure. Pas de vibrations, impeccable. La seule société spécialisée à proximité de chez moi me réclamait 3 semaines de délai...
 
T
Tinker
Apprenti
17 Jan 2007
153
Aubervilliers 93300 France
Huile de boite

Salut,

Pour l'huile de la vise sans fin, j'ai simplement utilise EP90 qui est normalement prevue pour les synchros de vitesse, qui peut etre en bronze. Bientôt trois ans d'utiliseation asser intensive sans difficultée. Cesi n'est pas une preuve cent pour cent fiable, mais je suis rassurer! J'avais de la chance!

Cordialement, Mathieu
 
J
j.f.
Compagnon
22 Déc 2007
6 443
19
  • Auteur de la discussion
  • #39
Bonsoir Tinker.

Le bagues de synchro ne sont pas en bronze, mais en laiton. Le problème est peut-être différent (?)

Il est question de bronze sur les sites amateurs, mais de laiton sur les pros. Par exemple :

"Il est connu d'utiliser le laiton, ou un alliage à base de laiton, pour la réalisation de la bague de synchronisation. En effet, le laiton permet l'obtention d'un coefficient de frottement convenable entre la bague de synchronisation et le pignon fou, notamment à la fin de l'éetape de synchronisation."

piqué ici :

http://www.freepatentsonline.com/EP1524444.html

dépot de brevet Federal Mogul, un gros équipementier US.

Je ne sais pas si j'en ai parlé ici, mais j'ai eu un jour une brève disussion à ce sujet avec un chimiste spécialisée en métallurgie. Il ne m'a pas donné de réponse précise (les bronzes ne sont pas son domaine), mais deux indications :

- tous les bronzes n'auront pas la même sensiblité aux additifs soufrés

- le chimiste concevant une huile doit s'arranger pour que le soufre ne se retrouve pas libre et à l'état ionisé

en résumé, il m'a dit que ça dépend de l'huile et de l'alliage. Les GL5 sont réputées moins agressives que les GL4.

De plus, si on fouile sur les sites de fabricants de réducteurs à vis, certains recommandent des huiles ricinées, d'autres des huiles thiophosphatées. J'y ai passé des nuits, et je n'ai jamais rien trouvé de clair net et précis. C'ets pour ça que dans le doute, et vu les piqûres sur la roue creuse de ma scie, je ne mettrai que de la GL2 dans le réducteur. C'est fait pour, et on ne risque rien.


Aujourd'hui, j'ai crash-testé une lame. Sur de l'acier cémenté. Ben, elle est bien fatiguée :sad: Par contre, elle coupe pas mal les arbres de boîte de vitesse.

IMGP3551.JPG
Une bague de synchro (neuve). Aspect différent du bronze. Plus brillant, doré. Mais cette boîte manuelle tourne à la Dexron...
 
T
Tinker
Apprenti
17 Jan 2007
153
Aubervilliers 93300 France
Bague de synchro

Salut j.f.

Je doit avouer que j'ai pas ouvert une boite de vitesse automobile depuis tres longue temps! Pendant ma formation de mecanicien, qui remont a trente six ans maintenant, j'ai belle et bien rencontre les bague de synchro qui aver plus l'aspect de bronze que de laiton! J'ai bien dit que mon experience n'etat pas 100 pour cent concluant. Je suis chanceux?

Le debat quelle huile utiliser revient asser souvant sur le "group yahoo 6X4 band saw" en Anglais (je suis un Britanique de langue maternal Anglaise, excuse mes faute de Francais!) avec toujour les même taux de person incredule par rapport a la faite que l'huile peux etre nocive. J'ai jamis entendu une seul case de degradation due a des problem d'huile! Je ne met pas en cause tes dit, je trouve tes ecrit illustre formidable, l'outile pour couper des renure de circlips est une idée que j'ai bien enregistre!!

Cordialement, Mathieu
 
J
j.f.
Compagnon
22 Déc 2007
6 443
19
  • Auteur de la discussion
  • #41
Salut Tinker.

la synchro ci-dessus va te faire plaisir. C'est anglais, c'est du Jaguar Rover (LT77). Sur ces boîtes, il peut y avoir casse si l'huile n'est pas de la Dexron. Mais rien à voir avec les alliages de cuivre. Question de viscosité (pompe à huile inside).

En anglais aussi, on retrouve le brass pour synchromesh (faut que ça frotte) et le bronze pour les selector forks (faut que ça glisse). On trouve même souvent les mots accolés "brass synchromesh" sur les sites pro :

http://www.google.fr/search?hl=fr&q=%22 ... h%22&meta=

(je croyais que c'était en bronze avant de chercher sur le net, et de regarder de plus près une synchro)

Pour le bronze, c'est surtout à propos des réducteurs à vis utilisés dans les motoculteurs, et dans les vieux véhicules Peugeot ou autres.

Si on cherche les préconisations et les API , on trouve toujours :

Chez Elf par exemple. Les additifs extrême pression, ce sont en principe des composés thiophosphatés.

Chez Esso, à propos de leurs huiles pour transmissions (Mobilub), on peut lire : "Haute protection contre la corrosion et neutralité vis-à-vis des métaux non ferreux" ; chez Mobil à propos de la Mobilub SHC "Excellente protection du cuivre et de ses alliages contre la rouille, les taches et la corrosion". Ce genre de phrase revient souvent. On trouve parfois à propos des GL4 et 5 une phrase du genre "ne convient pas aux réducteurs à vis".

Ci dessous une page perso dont l'auteur relate un échange avec la société Yacco à propos des réducteurs à vis d'un motoculteur :
http://pagesperso-orange.fr/SIMAR.SIMAR ... fiant.html. De nombreux propriétairs de vielles Peugeaot (pont à vis) relatent des problèmes d'usure parfois très rapide. La concession Peugeot locale m'a confirmé qu'il faut y mettre de la GL2 uniquement.

Je ne fais que résumer les nuits passées sur le net, en privilégiant les sources pro pour les spécifications, et aussi les forums et pages perso de collectionneurs en ce qui concerne les problèmes. J'ai aussi vu ma roue creuse ! Ceci dit, comme cité plus haut, lorsqu'une le fabricant d'une huile écrit que ça protège les alliages non ferreux, on peut lui faire confiance.

Une huile hypoïde bien choisie convient sans doute. Celle qu'il y a avait dans ma scie est celle d'origine (chnoise bien sûr), et certainement pas moderne ni de bonne qualité.
 
olivier311
olivier311
Compagnon
15 Juil 2008
710
31 / Midi-Pyrénées / Sud Toulouse
Bonjour JF,
Belle modif... y'a rien à dire.
J'ai une question à te poser concernant l'usinage "en place" des gorges de circlip.
Quel est le principe de l'outil que tu t'es fabriqué ???
Je cherche désespérement une astuce pour usiner ges gorges de circlip sans démonter la pièce à usiner.
Pour une utilisation très occasionnelle, voire ponctuelle.
Merci d'avance de tes lumières.
 
J
j.f.
Compagnon
22 Déc 2007
6 443
19
  • Auteur de la discussion
  • #43
Bonjour,
il n'y a pas vraiment d'astuce, juste un petit outil fait sur mesure pour l'occasion :

outil-a-main-pour-usiner-des-gorges-t1604.html

On pourrait comparer ça à un alésoir expansible rudimentaire. Juste un mandrin avec un grain en HSS qu'on écarte progressivment du centre et qui creuse un peu plus à chaque coup.

Ce n'est pas très précis, mais suffisait ici puisque la précharge des roulements est réglable.
 
olivier311
olivier311
Compagnon
15 Juil 2008
710
31 / Midi-Pyrénées / Sud Toulouse
Impeccable, merci beaucoup.
Je passe donc à l'acte.
ps : il ne me reste plus qu'à apprendre à me servir de Solidworks... j'essaye, mais je n'y arrive pas, trop de réflexe de mon autre logiciel ;o)
 
Charly 57
Charly 57
Compagnon
21 Déc 2008
5 391
FR-57330 Moselle
Bonjour

Bientot en possession d'une scie à ruban, je me permet de demander ce qu'a donné ton essai sur de l'acier cémenté.

Merci d'avance

j.f. a dit:
Bonjour,
petit retour d'expérience...

.....
Je viens d'essayer une lame de marque Morse, référencée 50709009 chez Otelo. Denture 6-10 par pouce. C'est de la bombe ! Demain je la teste sur de l'acier cémenté, pour voi... Au passage, première commande chez Otelo. Condition générales de vente -> 72 heures de délai pour un nouveau client. Livraison en 48 heures. Bravo !

Cette lame, contrairement à celles que j'ai eues jusqu'à présent, ne saute absolument pas au passage de la soudure. Pas de vibrations, impeccable. La seule société spécialisée à proximité de chez moi me réclamait 3 semaines de délai...
 
J
j.f.
Compagnon
22 Déc 2007
6 443
19
  • Auteur de la discussion
  • #46
Ah oui...


ben, il a flingué la lame ! Je m'y attendais un peu...

La lame flinguée ne coupait plus droit. L'avoyage a dû en prendre un coup. Ou alors usure asymétrique en mettant trop de pression la lame s'est peut-être mise de biais, et ne coupe alors plus que d'un côté.

depuis, j'ai essayé les lames de chez Chronos. Auusi bien voire mieux. Et bien moins cher.

Et sur cette inter, j'ai fait une erreur. ce ne sont la des Morse que j'ai, l'autre marque distribuée par le même vendeur. Soit je me suis trompé, soit il y a eu erreur à l'expédition.

Marque : Keni

http://www.keni-sa.com/index/index.htm


Faudra que je pense à regarder où en est l'huile du réducteur, pour voir si elle est chargée ou pas. depuis le temps, ça a tourné, là dedans. Déjà 2 ans !!!

Aucun souci d'étanchéité. Pas de fuite.
 
CESAR
CESAR
Apprenti
11 Juin 2008
226
Morbihan
Les bagues de synchro sont en métal fritté .
 
J
j.f.
Compagnon
22 Déc 2007
6 443
19
  • Auteur de la discussion
  • #48
Les synchros sont loin de toutes être en métal fritté !

Traditionnemment, elles sont en laiton (et pas en bronze)

Version améliorée : laiton revêtu de molybdène. Se reconnaissent à une couche granuleuse noirâtre.

Photos :

IMGP3486.JPG
L'autre face des bagues laiton revêtues molybdène : seulees ls surfaces de friction sont revêtues de molybdène.

IMGP3478.JPG
A gauche, laiton + molybdène (neuve=. A droite laiton seul (usée)
 
CESAR
CESAR
Apprenti
11 Juin 2008
226
Morbihan
Impec, je serais moins bête ce soir que ce matin.
 
J
j.f.
Compagnon
22 Déc 2007
6 443
19
  • Auteur de la discussion
  • #50
Il est temps de se remettre sur cette scie.

Un prélèvement d'huile, après maintenant 2 ans de fonctionnement avec la nouvelle configuration du réducteur, montre une huile sale, mais loin d'être aussi chargée qu'elle l'était avant modification.

Il y a autre chose à faire dessus.

Le moteur est une plaisanterie. Un bidule qui chauffe énormément, et pour cause : il n'est refroidi que par convection, ouvert à tous les vents, et ne présentant aucun ailettage.

pour comparaison, un vrai moteur : un ABB de 0.75 kW

t_2010_04_30_dscf0943_101.jpg

t_2010_04_30_dscf0944_382.jpg

t_2010_04_30_dscf0945_592.jpg

Les dimensions sont très étranges. C'est assez proche du B3, mais avec un axe de 16 au lieu de 19, un entraxe des vis de fixation plus étroit de 15 mm. La hauteur d'axe est en revanche la même.

Rien que le raccordement est à pleurer : deux "pigtails" (même pas sûr que ce soit autorisé en Europe), deux bouts d'isolant et un colson.

t_2010_04_30_dscf0947_277.jpg

Les accessoires électriques (marche arrêt, arrêt d'urgence, fin de course merdique) vont être remplacés. Les commandes sont sur une boîte à boutons Telemecanique depuis très longtemps, mais la scie est tellement indispensable que rien n'a changé depuis près de deux ans. Le moteur attend depuis 1 an 1/2 !

Le seule modif récente est l'adaptatoion d'une microlubrification.

Donc, c'est parti. Mise en situation pour voir : ça va. Juste la platine moteur à refaire. Et quelques adaptations : réalésage à 19 de la poulie du moteur, et mise en place d'un tachymètre sur la poulie réceptrice.

Bien sûr, alimentation triphasée par variateur avec réglage de vitessse par potard et affichage de la vitesse en m/mn.

Le moteur de soi disant 370 W va être remplacé par un 0.75 kW, ce qui permettra de largement compenser la perte de couple aux basses vitesses. (le moteur d'origine bloquait régulièrement si on envoyait un peu)

t_2010_04_30_dscf0948_194.jpg

Ca sera peut-être fini ce wekk-end.
 
J
j.f.
Compagnon
22 Déc 2007
6 443
19
  • Auteur de la discussion
  • #51
Ca a bien avancé. Beaucoup plus lentement que prévu (comme d'habitude...) mais là, c'est presque fini.

La scie est donc remotorisée, avec un moteur au moins deux fois plus puissant, pourvu d'une ventilateur, et triphasé, commandé par variateur de fréquence. Bref pas grand chose à voir avec le moteur de MRD qui était dessus d'origine.

Nouveau support moteur :

t_2010_05_03_dscf0960_800x600_785.jpg

t_2010_05_03_dscf0962_800x600_232.jpg

Mais avec un variateur de fréquence, le problème c'est de connaître la vitesse de la lame.

Petit calcul...

Le réducteur a un rapport 1:20

Les volants ont un diamètre de 0.185 m

Donc, pour 1000 trs/mn sur la poulie réceptrice, la lame défile à 29 m/m.

Si on met un tachymètre sur la poulie réceptrice (à l'entrée du réducteur), avec 3 impulsions par tour, l'affichage sera 3000. Ce qui peut être lu : 3000 cm/mn ou 30 m/mn.

Conclusion : 3 x trs/mn = cm/mn

Pour les anglosaxons, on aurait une correspondance en ft/mn avec une seule impulsion par tour.

Support pour la sonde, sonde, et réflecteurs sur la poulie. La sonde est un CNY70.

t_2010_05_10_dscf0988_800x600_122.jpg

t_2010_05_10_dscf0989_800x600_193.jpg

t_2010_05_10_dscf0999_800x600_170.jpg

Mesure pour vérifier. Une marque est faite sur la lame. Le temps nécessaire pour effectuer 50 passages est mesuré, réglage sur 4000 cm/mn.

t_2010_05_10_dscf0996_800x600_796.jpg

50 passages - 2'08" - affichage 4000 cm/mn (40 m/mn)

2'08" = 2.13' (minutes décimales)

la lame fait 1,64m

50 * 1.64 / 2.13 = 38.49 m/mn

38.5 m/mn pour 40 m/mn affichés.

C'est largement suffisant comme précision (4%).

En se plaçant sur la plus grande vitesse au niveau des poulies, on a une gamme qui va de 20 m/mn à 150 m/mn pour une variation de 17 à 120 Hz. J'utilise couramment cette gamme sur le tour depuis longtemps, et je n'ai JAMAIS constaté d'échauffement ou de problème.

t_2010_05_10_dscf1002_800x600_876.jpg

t_2010_05_10_dscf1003_800x600_236.jpg

Vue d'ensemble. Le boîtier de commande est très compact. C'est une boîte à boutons Telemecanique. A gauche, l'interrupteur qui permet de mettre en fonction la microlub. Cette dernière est mise en route en même temps que le moteur, et arrêtée de la même façon. Ce sont simplement des contacts doublés sur les boutons poussoirs. Un tachymètre sino irlandais, un tout petit peu d'électronique derrière. Un bouton d'arrêt d'urgence qui agit avec freinage temporisé (Preventa XPS-AT et tout le fourbi qui va avec). L'arrêt est immédiat, même à pleine vitesse. Et c'est très sécurisant d'enfoncer le BAU lors par exemple d'un changement de lame, car le moteur est alors physiquement déconnecté du variateur. Il ne peut donc absolument pas se mettre en route.

t_2010_05_10_dscf1005_800x600_551.jpg

Il y a encore quelqus détails à voir, en particulier l'arrêt de fin de course.

Mais d'ores et déjà, il n'y a que des avantages.

- puissance enfin suffisante

- souplesse de réglage de la vitesse

- le moteur bien plus lourd que l'origine fait un bien meilleur contrepoids, ce qui donne beaucoup de souplesse au réglage du vérin de descente.

Bref, que du bonheur !

Et il faut voir comment ça envoie, dans de l'aluminium, à 140 m/mn avec la microlub !

Il y a encore des choses à voir sur cette scie, comme la fin de course, le montage du volant fou sur roulement, et l'amélioration du guidage pour le réglage de tension (il y a du jeu, et la lame peut sauter, même avec l'inclibaison aiu maxi).

Il est dommage qu'on ne puisse pas allumer les points décimaux. Je placerai sans doute un filtre vert sur les deux derniers digits, d'autant que plus y a d'impulsions par tour, plus l'affichage est instable. les deux derniers digits bougent tout le temps, et sont parfaitement inutiles. Mais comme il n'y a pas de place pour un voyant de mise sous tension, il faut bien que le dernier soit visible : c'est l'afficheur qui sert de témoin.
 
J
j.f.
Compagnon
22 Déc 2007
6 443
19
  • Auteur de la discussion
  • #52
Le câblege de la boîte à boutons est terminé. Quelques modifications mineures et test qui auront quand même pris un peu de temps.

Le BAU coupe désormais aussi la microlub (ajout d'un contact)

t_2010_05_13_dscf1031_800x600_179.jpg

Remplacement du contact FDC d'origine fantaisiste par un composant de qualité. Mais comme il n'y a qu'un seul circuit, il a fallu ajouter un petit relais de commande pour couper à la fois le moteur et la microlub. Relais qui prend place dans la boîte de raccordement, à côté des borniers, sur un rail omega. Pour le moment pas très photogénique (en vrac, pas de presse étoupe...) donc pas de photo !

t_2010_05_13_dscf1032_800x600_229.jpg

Avant de s'attaquer au problème du volant mal lubrifié, le vérin de descente sera revu. Voir ici pourquoi.

C'est certainement un souci fréquent sur ces scies de bas de gamme.

un souci sur ces scies... arf !
 
Charly 57
Charly 57
Compagnon
21 Déc 2008
5 391
FR-57330 Moselle
Bonsoir J.F

Comme je l'ai déjà dit, c'est du trés beau travail.

Ou as tu trouvé l'afficheur? Je suis trés intéressé pour trouver le même.

Merci et je vais être trés attentif à la suite de ton sujet.
 
J
j.f.
Compagnon
22 Déc 2007
6 443
19
  • Auteur de la discussion
  • #54
Salut Charly.

Aucun ajustement. C'est un microcontrôleur, pas iun truc analogique. Ca travaille en fréquncemètre ou en périodemètre (?). 4 options par un cavalier :

- fréquencemètre
- RPM
- RPM x 5
- RPM x 10

Et puis, 4 % c'est très loin d'être gênant !

Et d'ailleurs, c'est moins que ça. J'ai fait une erreur. Les lames font 1645 mm, et non 1640.


50 passages - 2'08" - affichage 4000 cm/mn (40 m/mn)

2'08" = 2.13' (minutes décimales)

la lame fait 1,645m

50 * 1.645 / 2.13 = 38.62 m/mn

38.62 m/mn pour 40 m/mn affichés.

ca ne fait plus que 3.6 %


C'est sans importance. ce qui est plus gênant, c'est l'instabilité de l'affichage. Plus il y a de mesures par tour, et plus c'est instable. Je suppose que c'est lié avec la précision du positionnement des secteurs réfléchissants. Là, ça a été posé à la va vite, sans gabarit. Wika m'avait confirmé ce problème dans un autre post. Il faut que je me fasse un truc avec le PC et l'imprimante sur de l'autocollant.
 
J
j.f.
Compagnon
22 Déc 2007
6 443
19
  • Auteur de la discussion
  • #55
Ca faisait un petit moment que la scie n'avait pas été utilisée. Aujourd'hui du XC38 de 80 mm de diamètre à débiter.

La table retournée de la perceuse sert de valet. La scie est sur roulettes. Réglage fin en faisant le zéro d'un niveau digital sur la table de la scie, et en le posant ensuite sur la barre.

t_2010_07_03_dscf1255_800x600_185.jpg

La scie est réglée à 30 m/mn (3000 cm/mn affichés).

t_2010_07_03_dscf1260_800x600_198.jpg

Lubrification par quantité minimale (microlub). Pas de liquide qui coule partout. Photo prise lors de l'élimination de l'entame. cette barre était deux fois plus longue, et pour la manipuler, j'avais été obligé de la couper à la disqueuse. Ca pèse un âne mort.

On voit le léger film déposé sur les coupes et sur la lame. Grâce à la lub, ça ne force absolument pas. L'archet descend de façon parfaite.

Il faut 10 mn pour couper les 80 mm. La lame est en rodage, d'où les 30 m/n. En principe, avec cet acier, il sera possible de couper 2 à 3 fois plus vite une fois la lame rodée.

t_2010_07_03_dscf1257_800x600_139.jpg

Et voici le résultat avec le vérin bidouillé. Plus aucune irrégularité de descente. la coupe est magnifique.

t_2010_07_03_dscf1262_800x600_110.jpg

La mesure au pied à coulisse montre un écart d'épaisseur tenant dans 0.3 mm : la lame descend parfaitement droit. Deux mesures parallèlement au passage de la lame, et deux mesures perpendiculairement.Il faut dire que du temps avait été passé à la régler. Il y a 3 ans et demi, lors de l'achat, et ça n'a pas bougé depuis !

En revanche, l'équerre montre que la coupe n'est pas bien perpendiculaire à l'axe la barre. J'avais négligé de reprendre le réglage après des coupes à l'onglet, et le repère n'est pas très précis. Pas grave, de toutes façons ça va être repris au tour.

Comme quoi, avec une scie chinoise, et un peu (beaucoup
) de travail, il est possible de se faire un très bon outil.

Il reste tout de même deux choses à voir :

- le volant fou tourne toujours sur palier. Il faudra un jour le passer sur roulement

- le régleur de débit du vérin manque de progressivité, même si l'adoption d'une huile plus visqueuse a amélioré les choses. Il faudra tester de la 90W140, qui a un peu la consistance du miel liquide.

Retour sur le problème de fuite... Elle n'était pas uniquement due à la pression dnas le vérin. Ca continuait à suinter, beaucoup plus lentement, mais sûrement. Donc, méthode africaine : un bout de ficelle sous les joints pour les gonfler (ils sont complètement cuits, séchés, sans doute à cause de l'huile de m...e qui était dedans). Au bout d'une semaine, l'équivalent d'une goutte ou deux ets passé. C'st tout. A l'occasion, ils seront remplacés.
 
phil916
phil916
Compagnon
22 Août 2007
5 603
Le pays du Comté
impressionnant la qualité de la coupe :eek:

P.S:il serait temps de mettre un bout de chatterton sur ton afficheur pour ne laisser que les deux premiers chiffres :wink:
 
J
j.f.
Compagnon
22 Déc 2007
6 443
19
  • Auteur de la discussion
  • #57
J'ai été le premier à être scotché par la qualité de coupe. Les premiers vrais essais se sont faits dans de l'alu, et mes lames sont trop fines. Donc, état pas mal, mais peut mieux faire. En revanche, dans l'acier, avec le vérin bidouillé, la machine est vraiment complètement transformée. Déjà la lub avait amené un gros plus, mais là, c'est super. Et plus besoin de la surveiller.

Il faut que je rajoute un voyant... En effet, l'affichage du zéro est actuellement le seul moyen de savoir si la scie est sous tension ou pas.

En fait, c'est pas spécilament gênant, les centimètres. C'est surtout l'instabilité des deux derniers chiffres (qui ne servent à rien) qui est agaçante

Il faudra penser à ajouter ça dans la liste des choses qui restent à faire : un voyant et un bout de scotch noir.

Ah si, y'a aussi le boîtier avec les borniers et le relais à fixer sur le socle et à équiper de presse étoupe. C'est toujours en câblage volant. Pas sécuritaire du tout.


Va falloir que je relise le sujet sur le grattage. J'ai le grattoir depuis ce matin. Ca réagit bizarre selon l'inclinaison, j'ai un peu testé pendant que la scie coupait... Mais c'est marrant les micro copeaux que ça enlève. C'est un Safety à lame carbure. La lame semble neuve. Donc bientôt un de plus sur le fil grattage. 2 ans que ça me chatouille, le grattage. depuis que jams watt a présenté son métier. J'arrête là le HS.
 
phil916
phil916
Compagnon
22 Août 2007
5 603
Le pays du Comté
J'espère te voir au stage grattage alors :wink:
 
J
j.f.
Compagnon
22 Déc 2007
6 443
19
  • Auteur de la discussion
  • #59
Voilà, ça te va mieux, comme ça ?

(c'est vrai que c'est plus agréable...)

2010-07-05_DSCF1287 [800x600].jpg
 
patduf33
patduf33
Administrateur
27 Déc 2009
13 597
FR-33 Bordeaux
Bonjour j.f

Quel est l'investissement machine de base plus toutes les amélioration que tu as apportées au fil du temps.

Sans compter ton temps

Patrick
 
Haut