Restauration 2 perceuses à colonne SPM 12G

  • Auteur de la discussion stevenkart
  • Date de début
stevenkart
stevenkart
Apprenti
11 Juin 2013
105
ille et vilaine
  • Auteur de la discussion
  • #1
Bonjour les amis,

Je me tourne vers vous car je viens d’acquérir une perceuse à colonne et à vrai dire j'en ai jamais vu des comme ça. J'entends par là que le réglage de la table se fait par glissière + vis et non par crémaillère montée sur un cylindre vertical.

D'après mes quelques recherches, il s'agirait d'une SPM (à confirmer) Modèle 12g (à confirmer)

J'ai pu lire le 12g sur une plaque et sur le lardon de réglage de jeu de la table, j'en déduis qu'il s'agit d'un modèle 12g. sauf que je trouve rien sur cette marque et ce modèle sur internet.

Elle est dans son jus et fonctionne parfaitement, ne possède aucun jeu, seul gros défaut, elle a été ressoudée à l'a va vite au niveau de la glissière de la table. A mon avis la vis de réglage du lardon s'est barrée et le lardon est descendu vers le bas ce qui à provoqué une contrainte au niveau de la glissière et a provoqué la rupture de la partie en fonte. (Je cherche activement une solution à se problème car le morceau cassé n'a pas été ressoudé droit, j'ai 1mm de défaut. Et pour finir, il manque la capot supérieur, il faut que j'en fabrique un.

Pour le moment cela n'a pas d'incidence sur le perçage mais comme je compte la restaurer, autant faire les choses bien comme il faut. Au passage, comme le raccordement pied / perceuse se fait par 4 vis, je compte inséré entre les deux une cale pour augmenter la hauteur utile de perçage de façon à pouvoir percer des blocs moteur posé dans le sens de la hauteur.

Sinon elle possède 2 variations de vitesses pour chaque étage de poulie au niveau du moteur. Soit 6 vitesses variant de 370 à 6500 tr/min
Elle possède un réglage de hauteur de table par vis sans fin tout comme les fraiseuses.
Elle possède également une descente et relevage rapide sur glissière de la hauteur du mandrin.
A l'origine elle était pourvu d'une pompe de lubrification car l'interrupteur, les évacuations, le réservoir de liquide dans le pied sont toujours présent.

Que dire de plus, après restauration ça promet de beau moment pour faire des copeaux.

Place aux photos
DSC03112.JPG
DSC03104.JPG
DSC03105.JPG
DSC03108.JPG
DSC03110.JPG
DSC03113.JPG
DSC03121.JPG
DSC03115.JPG
Voir la pièce jointe 295182
DSC03120.JPG
 
Dernière édition:
stevenkart
stevenkart
Apprenti
11 Juin 2013
105
ille et vilaine
  • Auteur de la discussion
  • #2
Programme de la journée, j'ai entièrement démonté la perceuse, la totale y compris le moteur élec, l'étau etc..
Je compte changer tous les roulements de cette machine mais une question me trotte dans la tête. Quel roulement à billes utiliser?
Je ne parle pas des roulements étanche etc... ça c'est le choix de chacun après suivant le type d'application.
Pour info les roulements ne sont pas en contrainte dans un ajustement serré mais juste légèrement emmanché. De plus, je n'ai trouvé aucune info sur mes anciens roulements hors mis les références 6305 ou 6205 etc...

Donc quel roulement dois je utiliser?

C2 jeu inférieur a CN
CN jeu normal
C3 jeu supérieur a CN
C4 jeu supérieur a C3

Merci pour vos réponses

Toujours à la recherche du type de cette machine.
Toujours à la recherche d'une solution pour remettre à peu près correctement la géométrie de ma table qui avait été ressouder.
 
Dernière édition:
N
nike
Ouvrier
6 Sept 2007
479
Bordeaux 33
Bonjour,
En ce moment, deux à vendre sur leboncoin. Les vendeurs ont peut-être de la doc sur ce type de machine.
Cordialement.
Nike
 
stevenkart
stevenkart
Apprenti
11 Juin 2013
105
ille et vilaine
  • Auteur de la discussion
  • #4
stevenkart
stevenkart
Apprenti
11 Juin 2013
105
ille et vilaine
  • Auteur de la discussion
  • #5
Malheureusement aucune info de la part des vendeurs sur le bon coin.

Les roulements de type standard sont arrivés pour la perceuse.
Ne trouvant nul part un roulement à 2 rangés de billes (n'existe plus) j'ai dût le remplacer par deux roulements à billes.
Je vais devoir faire une cale de compensation car les deux roulements sont moins épais que le roulement d'origine.

J'ai dessoudé la glissière de la table qui avait été ressoudée à l'ava vite, j'ai tout bien décapé de façon à ce que les 2 morceaux de pièces cassés s'imbrique parfaitement.

J'ai ensuite usiné le morceau de glissière cassé pour y placer des vis BTR (allen) dans l'axe de la cassure et non en diagonale comme ça avait été fait auparavant. J'ai passé 1 journée à faire cela mais au moins c'est nickel, l'alignement et la fixation de la pièce sur la fraiseuse n'a pas été simple. Les deux pièces cassées s'imbrique parfaitement et une fois les vis serrées je retrouve parfaitement la géométrie d'origine de la perceuse, tout est bien en place, je vais pouvoir procéder à la soudure.

La dernière soudure avait été réalisé à l'arc à l'électrode inox. J'ai été un peu étonné mais après recherche sur le net, j'ai vu que pas mal de gens faisait comme cela.
Suivant le type de fonte sphéroïdal ou lamellaire différents procédés de soudure peuvent être mis en œuvre.
Pour ma part, la soudure au semi auto MIG est possible avec du fil inox de 0.8 et du gaz azote/c02.
La nouvelle soudure s'est pas trop mal passé, les pièces n'ont pas bougées, j'ai juste du reprendre une soudure sur le bas de la table qui avait une micro fissure.
J'ai donc préalablement chauffé au chalumeau les pièces à souder (c'est primordial pour la soudure fonte) et après la soudure, j'ai recouvert le tout de laine de verre 15cm d'épaisseur pendant toute la nuit.
Pour la soudure fonte le refroidissement est primordial, après soudure recouvrir de sable ou de laine de verre. Ne pas créer de choc thermique ni laisser refroidir à température ambiante.
J'ai contrôlé le tout après refroidissent et je dois dire que c'est plutôt satisfaisant, la géométrie de la glissière est bonne. Avant j'avais plus de 2mm de défaut d’alignement...

Désolé j'ai pas pris le temps de faire de photos et je regrette bien de ne pas pouvoir vous faire partager cela.

Toutes les grosses pièces sont parties en sablage aujourd'hui, j'avais prévu de le faire moi même mais un accident de la main avec le tracteur tondeuse m'a donc forcé à faire sou-traité le sablage (mon père à remis en route la coupe quand j’avais la main dedans).

Voilà les nouvelles pour l'instant
 
Dernière édition:
bocopo67
bocopo67
Apprenti
19 Août 2016
185
FR-67140
Salut :)

Dommage pour les photos ! ça aurait effectivement été sympa, c'est un beau projet en tout cas.
Pour ma part, je pense que des roulements à jeu standard sont suffisants pour cette mécanique.
J'ai surtout vu des roulements à jeu supérieur montés sur des vilebrequins ou autres pièces du genre, avec une forte possibilité de désalignement entre les deux arbres.
Après je ne suis pas encore un expert en perceuses, peut être que d'autres ont un avis différents :)

Ohla ! pas trop de dégats sur ta main ? :shock::shock::shock:
 
stevenkart
stevenkart
Apprenti
11 Juin 2013
105
ille et vilaine
  • Auteur de la discussion
  • #7
Salut :)

Dommage pour les photos ! ça aurait effectivement été sympa, c'est un beau projet en tout cas.
Pour ma part, je pense que des roulements à jeu standard sont suffisants pour cette mécanique.
J'ai surtout vu des roulements à jeu supérieur montés sur des vilebrequins ou autres pièces du genre, avec une forte possibilité de désalignement entre les deux arbres.
Après je ne suis pas encore un expert en perceuses, peut être que d'autres ont un avis différents :)

Ohla ! pas trop de dégats sur ta main ? :shock::shock::shock:
Je ferais d'autre photo à l'avenir, c'est mieux que les longs discours^^
Je n'ai toujours pas récupéré mes pièces du sablage, ça commence à faire long...
Les roulements que je remets sont effectivement des standards, surtout vu la longueur de l'arbre c'est préférable.
Ma main va mieux, enfin les doigts, encore bien sensible car je voyais l'os, mais après 1 mois d'arrêt c'est mieux.

Je vous tiens au courant

A+
 
Dernière édition:
stevenkart
stevenkart
Apprenti
11 Juin 2013
105
ille et vilaine
  • Auteur de la discussion
  • #8
J'ai racheté, pour pièces, une deuxième perceuse à colonne, du même type, même référence SPM 12G.
Cependant hors mis le numéro de série qui est à 500 exemplaire plus ancien, beaucoup de choses diffèrent par rapport à la mienne.
Extérieurement elle est identique mais quand on y regarde de plus près...
Pour commencer, elle a le même problème, la table est cassée et ressoudée, je ne vous dis pas comment!!! Un véritable travail de sagouin, irrécupérable, pourtant le vendeur m'avait assuré que la table était en bon état!!
Ensuite au niveau de la table j'ai une manette de verrouillage de table pour l'immobiliser complètement.
Le bâti supérieur est plus épais de fonderie et le marquage SPM apparait sur la colonne.
Le système de verrouillage de la descente rapide du mandrin (qui est sur glissière) se fait par 1 vis et non 2 comme sur l'autre.
Pour le moment visuellement ce sont les seules différences.
Sinon sur celle que je viens de récupérer, j'ai la lampe de travail d'origine en laiton, ça c'est cool!!
 
Dernière édition:
stevenkart
stevenkart
Apprenti
11 Juin 2013
105
ille et vilaine
  • Auteur de la discussion
  • #9
Bonjour à tous!!

Après avoir laissé les deux perceuses à colonne démontées dans un coin pendant près de 5ans faute de temps, j'ai enfin décidé de reprendre la restauration de celles ci avec le confinement prévu actuellement (partiel pour ma part car je travail 3-4 jours sur 5).

J'avais mis la photo de la première perceuse à colonne qui était verte et plus récente mais je n'avais pas mis les photos de l'autre perceuse à colonne que j'avais racheter pour pièces qui est rouge et plus ancienne. Je n'avais fait que des photos de la partie supérieure de la machine à l'époque. Elle ne possède pas de moteur électrique mais je lui en trouverai un en 220v monophasé.

Et oui je vais restaurer les deux!!!
Une machine dans un état neuf avec les meilleures pièces et avec tous les accessoires d'époques + masticage fin du bâti etc....
Et l'autre dans un état neuf avec les pièces en moins bonnes forme + masticage uniquement des gros défauts de fonderie.

perceuse colonne (21).JPG


Pas évident de reprendre tout cela après 5 ans.... (ordre des pièces, etc....)

Donc pour revenir au sujet, les deux perceuses ont été sablé et apprêté avec un anti rouille il y a 5 ans de cela.

J'ai mastiqué aujourd'hui les bâtis etc..., me reste à poncer tout cela demain, ce n'est pas la partie que je préfère ^^.

J'ai également nettoyé toutes les pièces mécanique, axes, leviers, engrenages etc...

Les roulements neufs sont en ma possession depuis 5ans pour une des deux perceuses:
-Jeu standard, graissé à vie pour le moteur électrique
-Jeu standard, non étanche pour la broche de la perceuse (comme à l'origine)
(aujourd'hui je me pose la question si je n'aurai pas dû mettre des roulements étanche graissé à vie partout...???)
J'ai également constaté que les roulements neufs standard avaient plus de jeu de fonctionnement que les anciens..... Cela ne me plait guère....

Ils étaient de type :
-SRO 354 d 57 switzerland
-SRO 6305 made in france v
-SNR 6205 K20 B20 france
-SKF 6204 76 made in france
Un des roulements n'existe plus (SRO 354 d 57) et sur la deuxième machine (rouge) ce roulement à été remplacé par 2 roulements moins épais de référence 16004. Cependant, il manque 1mm en hauteur donc il faut que j'usine une cale de compensation (qui n'est pas présente sur la machine rouge).

Mon moteur électrique 380V triphasé de marque JAPY était démonté depuis 5 ans lui aussi. En raison du stockage et des mouvements durant ces 5 dernières années, j'ai dû redresser l'hélice de ventilation car elle était tordue dans tous les sens! Un coup de tour en entre pointe pour visualiser le mal et j'ai redresser tout cela! Impeccable!!

Le moteur électrique est réassemblé, il ne me reste plus qu'à le peindre, il tourne bien rond sans point dur (à la main, je ne l'ai pas encore branché).
Pour rappel, il s'agit d'un moteur 380 tri à deux vitesses 1400tr et 2800tr. J'ai donc 2 borniers à barrettes sur le moteur.

Les photos viendront plus tard.

Ce coup ci on tient le bon bout pour réassembler ces 2 machines ^^ !!

A+
 
Dernière édition:
"Antoine61"
"Antoine61"
Compagnon
15 Jan 2018
1 433
Orne 61
Bonjour, pour la broche il faut des roulement non étanche pour qui l'huile puisse passer a travers et lubrifié la partie coulissantes de la broche dans le fourreau.
 
stevenkart
stevenkart
Apprenti
11 Juin 2013
105
ille et vilaine
  • Auteur de la discussion
  • #11
Bonjour, pour la broche il faut des roulement non étanche pour qui l'huile puisse passer a travers et lubrifié la partie coulissantes de la broche dans le fourreau.
Salut,

Je te remercie pour ta réponse et ta contribution pour m'aider dans la restauration de ces machines outils.

Je suis loin d'avoir mis toutes les photos détaillées des machines mais à en juger par le montage palier du haut/broche etc.... Il me semble difficile que la partie coulissante de la broche soit lubrifier par le biais du passage d'huile au travers des roulements.

Je m'explique.
Le huileur sur le sommet de la machine distribue l'huile aux roulements du palier poulies supérieur. L'huile s'écoule à travers et tombe au niveau de l’écrou qui maintient ces mêmes roulements en place.
Cet écrou est en forme d’entonnoir et permet à l'huile de s'écouler directement à l'intérieur de la broche qui coulisse (tu as dû remarquer sur mes photos que la tête de perceuse est amovible/réglable en hauteur).
Donc hors mis d'éventuelle projection d'huile, il semble compliqué que cette dernière soit lubrifier par ce biais car l'huile tome à l'intérieur de la partie qui coulisse...
En revanche, j'ai un huileur sur le coté de la tête qui permet la lubrification de la partie crémaillère. Serait il possible que ce huileur permet de huiler intégralement la glissière de broche??...

Je peux me tromper mais visuellement je vois le fonctionnement comme cela.

Des photos seraient mieux pour expliquer
 
stevenkart
stevenkart
Apprenti
11 Juin 2013
105
ille et vilaine
  • Auteur de la discussion
  • #12
Re-bonsoir.

Alors voici des photos datant d'il y a 5 ans.

La photo 1, 2, 3 ce sont les photos de la perceuse rouge (la plus ancienne avec le numéro de série 4819). La photo 1 après sablage. La photo 2 et 3 avec deux couches d'après epoxy gris appliqué au pinceau.
La photo 4 c'est le pied de la perceuse verte (plus récente avec le numéro de série 5352) après sablage et avec une couche d'après anti rouille cuite au four (faut pas se mélanger lol... rouge maintenant mais anciennement verte:mrgreen::mrgreen:)

Une différence notable entre les deux, la plus perceuse la plus récente avec le numéro de série 5352 possède des trous sur le coté à la base du pied permettant sans doute un levage et un déplacement plus facile de la machine.
Sinon le reste est pour ainsi dire pareil

DSC04222 [1600x1200].JPG

DSC04230 [1600x1200].JPG

DSC04276 [1600x1200].JPG

DSC04274 [1600x1200].JPG


La suite plus tard a+
 
stevenkart
stevenkart
Apprenti
11 Juin 2013
105
ille et vilaine
  • Auteur de la discussion
  • #13
Voici la suite... toujours il y a 5 ans. On va essayer de faire ça dans l'ordre

Les pieds de tables:

La plus ancienne des deux perceuses possède un pied de table d'un seul tenant avec un usinage pour la vis de descente directement taillé dans le corps (ici gris sur la photo).
Le pied de la perceuse la plus récente quand à lui est en deux parties. (ici rouge sur la photo).
Le pied + une bague avec le filetage pour la vis de descente. (Plus simple à réparer et moins couteaux en après vente à l'époque). La bague est taillée dans un rond en fonte et se visse sur le pied. Il y a une référence sur la bague mais je ne l'ai pas là sous les yeux.

DSC04254 [1600x1200].JPG


Un peu de masticage pour le pied le plus récent que je vais conserver pour la machine principale. Il sera plus facile par la suite d'y adapter une bague en bronze si jamais le filetage en fonte de la vis de descente vient à lacher.

DSC04289 [1600x1200].JPG


On aperçoit la bague en fonte pour la vis de descente ici entourée en rouge sur la table.

IMG_20200405_141247 [1600x1200].jpg


La suite plus tard a+
 
stevenkart
stevenkart
Apprenti
11 Juin 2013
105
ille et vilaine
  • Auteur de la discussion
  • #14
La suite....

Les vis sans fin pour la descente de table, elles portent des références (que je n'ai pas sous les yeux).
Elles sont identiques sauf pour les rondelles acier et bronze permettant le mouvement de la table en hauteur.
Sur la perceuse la plus récente les rondelles acier sont plus fines et la rondelle bronze plus épaisse je vais donc conserver ces rondelles pour la meilleure machine.
Pour ce qui est de la vis sans fin, celle de la perceuse la plus ancienne est en meilleure état sur la partie utile (moins de jeu entre les pas). En revanche elle est pas mal bouffée par la rouille en sa base. Je vais cependant conserver celle ci pour la meilleure machine.
Les deux pignons de renvoi sont identique et porte une référence que je n'ai pas sous les yeux, l'un porte le marquage SPM en plus. Je garde celui qui va avec la vis sans fin que j'ai choisi (en plus c'est celui qui est en meilleur état).

PS: (je vais essayer dans la mesure du possible de ne pas dés-apérer certains éléments d'usure...glissières, engrenages etc...)

IMG_20200405_141239bis [1600x1200].jpg

La suite plus tard a+
 
stevenkart
stevenkart
Apprenti
11 Juin 2013
105
ille et vilaine
  • Auteur de la discussion
  • #15
La suite....

Les tables des deux perceuses sont malheureusement cassée au niveau de la glissière. Le problème vient du fait que le lardon de réglage ne possède qu'une vis de réglage. Cette dernière à dû se visser ou se barrer et ceci à eu pour effet de faire tomber le lardon vers le bas. Le blocage ou la résistance au frottement à eu raison de ces malheureuses...:cry:
Et comme si ça ne suffisait pas les anciens propriétaires les ont ressoudées, mais c'est loin d'être top!!!
J'ai dessoudé, modifié, ressoudé une des deux tables il y a 5 ans (celle de la perceuse la plus récente), ça n'avait pas l'air mal visuellement, mais une fois monté sur le bâti avec le lardon ce n'est pas si florissant que ça... YA UN GRAND MIEUX, c'est soudé droit etc... mais la fonte semble avoir beaucoup travaillée lors de la soudure (32cm de cordon!!). J'ai donc un petit désalignement du lardon et ça me plait moyen.... Je cherche donc une solution.
Option 1 laisser comme cela mais la glissière va s'user même si ça reste de l'usage bricoleur et occasionnel
Option 2 réusiner un lardon mais ça semble bien compliqué avec les angles et les pentes
Option 3 percer la table à plusieurs endroit au niveau de la glissière pour y mettre des vis sans tête 6 pans creuse afin de régler le lardon par placage contre la glissière du bâti.
VOS AVIS??

Sinon la différence entre les deux tables, la plus ancienne est plus haute de 2cm et possède un verrouillage/blocage de table qui agit directement sur la glissière du bâti. C'est une option que SPM semble avoir abandonné sur la plus récente mais semble avoir repris par la suite sur les autres modèles encore plus récent.

Je suis donc indécis sur "quelle table choisir" sachant qu'il me reste l'autre à déssouder et ressouder, si vous avez des avis pour se faire afin de conserver une excellente géométrie de la machine.... (pour info je chauffe au chalumeau avant soudure et je couvre avec de la laine de verre après soudure)

Une dernière chose je n'ai qu'un lardon pour les deux tables..... La machine la plus ancienne possède en guise de lardon une vulgaire lime modifiée et meulée au lapidaire!! Du n'importe quoi !!! :axe:

DSC04221 [1600x1200].JPG

DSC04220 [1600x1200].JPG

DSC04231 [1600x1200].JPG
DSC04269 [1600x1200].JPG
IMG_20200405_141314 [1600x1200].jpg
IMG_20200405_141334 [1600x1200].jpg


La suite plus tard a+
 
Haut