Rénovation Deckel FP1 Mic_83

FB29

FB29

Rédacteur
Bonsoir MIC_83,

Magnifique reportage for bien documenté :prayer: !!!

Encore bravo :-D !!

Et on en redemande :-D 8-) !!!!

Cordialement,
FB29
 
MIC_83

MIC_83

Compagnon
AXE X : La difficulté sur cet axe est le peu de place disponible dû principalement aux butées de fins de courses en automatique. J'ai bien essayé toutes les combinaisons possibles en me référant aux posts relatifs à cet axe sur la FP1.
Rien n'y a fait, la dimension de la règle est plus importante en hauteur et largeur que celles-présentées posées.
Du coup, bien obligé de prendre la décision de se passer de l'accès aisé aux butées, la pose de la règle du X sera verticale !
Usinage des supports, puis fixations :
Le support gauche exploite la rainure très longue destinée aux butées pour sa fixation, un talon a été aménagé à cet effet​
186665

186666

Réduction de la largeur des butées de fins de courses (2mm) qui sinon butent sur la règle et empêche son positionnement en retrait du plan vertical du tablier (permettre la fixation de pièces longues)​
186667

Usinage du support droit avec un mode de fixation différent du gauche. La rainure s'arrêtant malheureusement bien avant :sad:
186668

perçages, taraudages des fixations du support​
186669

Perçage, taraudage du tablier après un bridage "travaillé".
Cette opération a nécessité la dépose de la flasque gauche du tablier pour déplacer celui-ci au maximum à droite.
La rainure d'entrainement de la vis de déplacement du X s'est désolidarisée du clavetage du pignon de la commande automatique.
Pour la remettre en place il a fallu jouer avec l'enclenchement de la commande auto et faire tourner le volant en bakélite afin de refaire coïncider la rainure de la vis en face de la clavette du pignon.
Avec de la méthodologie et de la patience on y arrive. :-D
Le volant du Z a également été déposé pour le passage de la perceuse.
186670

Réalisation d'une partie du point fixe en recyclant une vieille équerre encore trop haute​
186671

l'équerre est maintenant fixée sur la tête de la règle et je vais pouvoir relever l'angle formé entre celle-ci et la surface inclinée de la console avec une fausse équerre improvisée​
186672

186673

On lit 16 degrés et 10mn​
186674

Je positionne la tête de la fraiseuse à 17°car la portée de ma fausse équerre était très moyenne​
186675

Un surfaçage au bon angle​
186676

Perçages et report de ceux-ci sur le pied de la console, la position de l'équerre est correcte par rapport à la future fixation.​
186677

usinages de lumières pour parfaire son positionnement optimal​
186678

Comme le serrage de deux surfaces planes inclinées n'est plus possible en l'état (glissement dû aux trous oblong) réduction de la portée en rainurant au centre​
186679

Façonnage de "griffes" de part et d'autre au foret à pointer pour augmenter le grip lors du serrage sur le pied de la console​
186680

perçages et taraudages pour immobiliser définitivement la fixation une fois réglée​
186681

Usinage de lumières sur l'équerre coté fixation​
186682

la fixation en place avec ses vis de blocage​
186683

186684

découpe de la cornière de protection de la règle du X​
186685

La protection en place, celle-ci est légèrement en retrait du plan vertical de la console seules les deux vis CHC en bout de règle dépassent. Losque la règle sera déposée, je reprendrais la profondeur des lamages des bouts de la règle​
186686

186687

186688

186689


Reste à fixer l'afficheur sur la boite à boutons mais la fixation livrée ne conviens pas,
Usinage d'une platine de fixation avec une face légèrement inclinée et un plot central de fixation.
Après l'usinage et les perçages, un lamage central​
186690

Réalisation de la vis centrale à partir d'une vis standard en six pans réduite au tour​
186691

La tête de vis est en retrait​
186692

186693

Pose de la platine sur l'afficheur​
186694

L'afficheur en place​
186695
 
MIC_83

MIC_83

Compagnon
PARTIE 12 :

Avant la pose de la DRO les gaines armées se devaient d'être correctement fixées au bras.
Avec la DRO, ça commençait à faire dense et bordélique. :sad:
je me suis lancé dans la fabrication de supports car je n'ai rien trouvé d'adaptable.
Le cheminement définitif des gaines des règles à été fait dans la foulée. :-D

Usinage de 4 supports de gaines venant des règles :

Usinage d'un bloc en forme de "T"​
186696

Coupes des 4 morceaux, pour l'occasion (encore une des nombreuses choses que je me devais de faire) j'en ai profité pour améliorer la coupe sur ma scie à ruban. En effet, la coupe coté étau étant limité par la prise de la pièce dans les mors trop éloignés de la lame. J'étais toujours contrarié pour la coupe de pièces courtes. Du coup j'ai confectionné un support à droite de l'étau à la même hauteur avec un mors buté amovible. Depuis, je peux couper de petits morceaux au raz de la lame sans maintien​
186697

186698

Un petit surfaçage en série​
186699

Une autre ruse pour contrer ce p...n de mors mobile avec un vérin à vis fait maison. Cela me permet de maintenir la pièce en bout de mors​
186700

Là, je coupe les 4 futurs chapeaux​
186701

186702

Perçages des chapeaux​
186703

Lamages des chapeaux​
186704

Perçages des passages de gaines​
186705


Supports de la gaine armée de 21mm :

186706

186707

Les trois supports prêts à être assemblés​
186708

Séance trusquin pour un traçage précis​
186709

opérations de perçages, taraudages lamages réalisées en série​
186710

186711

Avant trou de 10mm​
186712

Perçage à 21mm​
186713

186714

186715

186716

Perçage à 4mm coté fixation​
186717

Lamage pour vis CHC​
186718


Le cheminement et attaches des gaines :
Départ par la gaine la plus éloignée, l'axe X​
186732

La gaine du X rejoint celle du Z (même course) et remontent vers celle du Y​
186733

La première fixation des trois gaines apparait et permet débattement du Y​
186734

186735

La première fixation de la gaine de 21mm qui connecte l'armoire électrique de la fraiseuse à la boite à boutons.​
186736

Le maintient des gaines sur le bras articulé​
186737

186738

186739

186740


Ma lampe Waldmann a un piétement trop large pour la fixation actuelle et frotte contre la poupée de la broche horizontale.
Décalage du support de lampe en conservant le même mode de fixation : une vis CHC de 8mm et une goupille mécanindus de 6mm.

Usinage d'une entretoise​
186743

186744

L'entretoise en place, la lampe a maintenant suffisamment d'espace pour effectuer un 360° :-D
186745


Avant d'entreprendre le démontage complet, je vais en profiter pour faire d'autres bricoles en retard.
La DRO permet un travail bien plus confortable et précis, elle m'évite des contorsions lors de la lectures des tambours gradués, surtout celui du Z particulièrement mal placé !
Pas de "jeux" à rattraper, la précision est au rendez-vous.
La prise en main a été rapide et agréable, c'est un réel plaisir de bosser avec ce type de fraiseuse même pour des opérations de perçage avec la descente sensitive.
Sa sensibilité permet le perçage de très petits diamètres.
Et quel pied pour changer d'outil sans efforts ou passer de la broche verticale à la broche horizontale en un clin d’œil ! :heart:

Terminé pour aujourd’hui
Bonne lecture
 
FTX

FTX

Compagnon
Ca fait de beau copeaux en tout cas. Superbe machine avec sa DRO maintenant.

FTX
 
MIC_83

MIC_83

Compagnon
Bonjour à tous et toutes,

Arf, j'ai pas avancé d'un iota depuis le dernier post, trop d'autres choses à faire ! :cry:
Une âme charitable pourrait-elle me communiquer les cotes de la goupille de sécurité de la boite d'avance au niveau de la pompe à lubrifiant.
J'ai vu quelque part sur la doc que celle-ci est en acier au souffre est-ce qu'un acier A37 (acier doux) conviendrait ou autre chose d'approprié mais facile à trouver?

Merci par avance pour vos réponses.

Amicalement
 
boucqueneau

boucqueneau

Compagnon
J'irai ce soir à l'atelier mesurer et photographier cette petite goupille.
Jacques
 
boucqueneau

boucqueneau

Compagnon
Ici https://www.usinages.com/posts/434303?hilit=goupille de sécurité Deckel#p434303
J'avais déjà répondu à marco19

Tu peux usiner cette goupille dans un clou en acier doux et pour plus de sécurité donner un coup d'outil pour créer une amorce de rupture.

Si tu as le moyen d'identifier un acier, je peux t'envoyer cette goupille, il m'en reste 2 .

Cdlt Jacques
 
Dernière édition par un modérateur:
MIC_83

MIC_83

Compagnon
Bonjour à tous et toutes,

Merci Jacques pour ta proposition et la réponse à ma question. :-D
Dans un premier temps, je vais la refaire, si ça le fait pas, je t'en rachèterai une.
Pour le moment il y a un clou et c'est pas mécanique pour deux sous !
Mizou, content que tu ais apprécié ce reportage.

Concernant les protections (soufflets) du X qui ne sont pas prévus sur ma FP1(course 300mm).
Sur celles qui en sont équipées d'origine, comment ont-ils "compensé" la sur-épaisseur de ceux-ci (50mm de chaque coté sans réduire la course de l'axe X ?
- Épaisseur des flasques, ajouré ceux-ci coté intérieur ?
- tablier plus long ?
Dans les deux cas, les modifications apportés seraient plus "profondes" qu'il n'y parait !
J'ai du mal à me faire une idée sur cette question surtout sur des photos.

A+
 
boucqueneau

boucqueneau

Compagnon
Pour les soufflets, ils sont fixés sur deux tôles équipées de 3 pressions (Une tôle à chaque extrémité).
Pour soutenir le soufflet sur sa longueur il y a une tige de +-5 mm qui traverse le chariot.
Le soufflet est équipé de petites baleines (crochets en fil d'acier) qui s'accrochent sur la tige.


Ma première fraiseuse était équipée de soufflets sur les 3 axes et la dernière que j'ai sauvée de la mitraille n'est équipée que d'un soufflet sur le y et peut-être sur le Z ?.-
J'en ai déjà vu à la vente sur eBay.(assez cher!)

J'ai récupéré un bout de cuir (Vieux canapé à la déchèterie) et je vais essayer de bricoler une protection en prenant garde que cela ne devienne pas une réserve à copeaux !
Je compte fixer un cuir sur les tôles et coudre un passant à enfiler sur la tige et laisser le bas ouvert pour que les copeaux qui se sont faufilés sous le cuir puisse tomber, on verra, un problème à la fois!

Si ta fraiseuse n'est pas équipée de cette petite barre de soutient du soufflet , je ne sais pas comment tu vas faire.(un support est indispensable)

D'un côté il me reste un semblant de soufflet et de l'autre un bout de toile déchiré.
Quelques photos demain.
Pour le moment je fait un nettoyage avec l'aspirateur et un pinceau après chaque utilisation.
Jacques
 
MIC_83

MIC_83

Compagnon
Bonjour à tous et toutes,

Jacques, je dispose de tous les soufflets achetés par anticipation et effectivement c'était pas "donné".
Celui du Z est particulièrement bien réalisé, une vrais armure !

Ceux du X ne me servent à rien à la vue de leurs encombrements et formes (épaisseur repliée plus ou moins 50mm).
J'ai beau les tourner dans tous les sens, ça n'ira pas tel quel ! :cry:
Ambiorix m'avait parfaitement décrit leurs positionnements et la fameuse tringle et son "aménagement" dans la console qui n'est pas présent sur ma machine.
A la limite, le rajout de la tringle n'était pas insurmontable ni la formes différentes des flasques ou le rajout d'une tôle au bon profil avec boutonnières aurait pu faire l'affaire.
Sauf que là, en admettant que j'arrive à les adapter, je perdrais au moins 40mm de courses de chaque coté du X, car les soufflets actuel se positionne entre la console et les flasques.
Comme il est hors de question de perdre de la course sur le X.....

D’où mes interrogations exprimées au dessus !
Soit le tablier et la vis du X ont été rallongés, soit c'est les flasques qui ont été épaissis et évidés coté intérieur pour aménager les emplacements des soufflets.
Edit : Soit c'est la console qui a été raccourci.
L'idéal serait de mesurer la longueur du tablier d'une FP1 équipée d'origine de soufflets pour en avoir le cœur net

Si vraiment je ne trouve pas de solutions avec les soufflets actuel, je m'orienterai vers d'autres types de protections.
La vis du X reste exposée aux copeaux en particulier coté gauche ou on a en plus la rainure aménagée pour le clavetage du pignon de l'auto qui est une vrais réserve à cochonneries.

A+
 
B

bricomega

Apprenti
bonjour
on a beau dire ! c'est quand meme beau la mecanique
 
A

Ambiorix

Compagnon
Bonjour,

Le tablier en butée ,la distance entre le bord de flasque intérieur et la console est de 340mm.Le flasque a l'endroit du soufflet est aminci.
Bien comprimé les soufflets font 45mm.Avec l'utilisation des butées pour l'avance automatique, la course X est de 290mm(donnée constructeur)
Mieux que des mots ,deux photos montrant les extrémité de la cote de 340mm .

DSCN0089.JPG


DSCN0090.JPG
 
MIC_83

MIC_83

Compagnon
Bonjour à tous et toutes,

Merci Ambiorix, avec tes photos je vois maintenant ou se situes les modifications. :-D
La dernière hypothèse édité plus haut semble la bonne, celles-ci ont portées sur la console et les flasques.
La mesure actuelle est de 307mm du bord intérieur de la console au bord intérieur de la flasque à droite et à gauche

Des photos de ma FP1 :
On vois clairement par comparaison ou la matière a été enlevé (autour de la noix) mais ou est situé le graisseur qui actuellement gène ?​
188133

188134

Vue d'une flasque coté droit​
188135

Le coté gauche, là ça semble plus chiant, le pignon de l'auto du X affleure​
188136


Il serait intéressant de connaitre l'épaisseur de matière enlevé avec précision sur la console.

Merci pour ton aide et celle des autres intervenants bien sûr. :-D

A+
 
A

Ambiorix

Compagnon
Suite de la saga "soufflets"

DSCN0093.JPG
Le graisseur est juste déplacé sur le support de comparateur .La profondeur d'usinage:14,4mm

DSCN0091.JPG
La profondeur d'usinage pour le soufflet:18,4mm

DSCN0092.JPG


Pour l'extrémité de la console ,il est aussi possible d'en augmenter la longueur, en fabricant une pièce intermédiaire entre elle et le flasque.
 
MIC_83

MIC_83

Compagnon
Là a moins c'est concret !

Je note des différences sur la vis du X qui est fileté jusqu'au bout sur la mienne et pas sur la tienne !
Une "économie" faite après coup, sachant que cela n'influe pas sur la course puisque la noix est fixée à droite sur la console.
Au moins les cochonneries se collent moins facilement dessus, mise à part dans la rainure.
Les copeaux visibles sont dû à un manque d'étanchéité des soufflets (perforation/usure) ?
Le pignon de l'avance auto est bagué en bronze, sur la mienne la bague semble en acier ou en fonte.

Allonger la console (entretoises entre les flasques et le tablier) j'y ai songé mais il faudrait "rallonger" également la vis du X coté gauche avec son entrainement prévu pour certains accessoires.
Là , vu que la vis est fileté jusqu'au bout çà pourrait se révéler avantageux, le pigeage (goupilles conique) des flasques serait à revoir
Mais le perçage de part en part de la console s'imposera pour poser la tringle support des soufflets.

Une autre solution serait de refaire un modèle de soufflet différent et moins encombrant, j'ai des idées mais la réalisation pourrait s'avérer moins facile qu'il n'y parait.

Merci pour ces photos.
Comme ce n'est pas pour tout de suite, ça vaut le coup de réfléchir à la meilleure solution, elle sera mise en œuvre lorsque tout sera déposé.
bien entendu, tu es invité à contribuer à la réflexion. :-D

Lors de la prise de décision, si je part sur de l'usinage, j'aurai besoin d'avoir des cotes de ces usinages avec la position exacte des boutons pression et de la position de la tringle. :roll:

Amicalement
 
A

Ambiorix

Compagnon
Bonsoir,

Sur les soufflets anciens d'origine ,le problème c'est le décollement des petites pièces qui fixent les baleines à crochets a la toile .Avec le temps leur toile s'imprègne des divers fluide utilisé avec la machine et la colle employée ne résiste pas.Plus correctement soutenu par la tringle, les soufflets pendouillent et perdent une grande partie de leur efficacité.
Pour les vis du X ,il s'agit d'une modification de conception

$T2eC16NHJHQE9nzE)jV,BP+b,yhnLQ~~60_57.JPG
Vis du X monobloc modèle de 1959 à 1963

Comme on peut le voir impossible de passer la noix par l'avant.Le gros inconvénient c'est lors du remplacement par une noix neuve elle doit passé sur environ 25 cm d'un filetage qui est a l'état neuf car il ne travaille pas .Les noix vendue chez Franz Singer sont sous dimensionnées afin de compenser l'usure de la vis,mais dès l'engagement, l'entrée de la vis se charge de la tarauder, malheureusement a la taille d'une vis neuve ,
Sur les machines a partir de 1964 est apparu ce type de vis
!CB6zTZQEWk~$(KGrHqMOKjcEz,6WG6j6BNJeIhuHkQ~~_12.JPG

Ici la noix rentre directement par le côté qui travaille de la vis. Les photos des posts précédent montrent cependant que l'usure est moindre a l'entrée (reste de trace de grattage sur les glissières),ce qui ne permet pas de rattraper complètement le jeux vis noix.
 
B

Bernard.L

Ouvrier
Bonsoir Michel,

Je viens de remonter ton post...ben le moins que l'on puisse dire, est respect et chapeau bas !!! :prayer:
Un partage et explications à la hauteur de ta restauration, bien utile à tous possesseurs de FP1 :smt023

Me faut relire le chapitre élec, c'est pas ma tasse de thé :smt021

Porte toi bien.
@+Bernard
 

Sujets similaires

noirvodka
Réponses
15
Affichages
655
laurentgaz
L
zeppelin54
Réponses
21
Affichages
1 770
Vergobretos
Vergobretos
^BOU^
Réponses
101
Affichages
6 303
^BOU^
^BOU^
T
Réponses
11
Affichages
1 340
Triton33
T
S
Réponses
60
Affichages
5 686
schum22
S
Geoff87
Réponses
0
Affichages
1 379
Geoff87
Geoff87
sheurty
Réponses
4
Affichages
558
sheurty
sheurty
P
Réponses
8
Affichages
724
paysan
P
g0b
Réponses
12
Affichages
2 363
ranwez gerard
R
Plastik
Réponses
14
Affichages
2 344
Plastik
Plastik
T
Réponses
23
Affichages
5 861
boucqueneau
boucqueneau
tournele
Réponses
27
Affichages
3 765
Geoff87
Geoff87
Le Prolls
Réponses
42
Affichages
2 933
Le Prolls
Le Prolls
Haut