fabrication d'une alim pour electroérosion

  • Auteur de la discussion arnaud2
  • Date de début
M

moissan

Compagnon
ça veut donc dire que la même eau reste dans la machine toute l'année

l'evaporation ne fait partir de de l'eau pure : toutes les poussiere qui tombe dans l'eau n'en sorte jamais ... j'ai du ma a croire que l'eau reste assez pure pendant un ans ... n'y a il pas dans la machine un systeme a resine e echangeur d'ions pour entretenir la pureté de l'eau ?

le prix de la resine m'interresse pour comparer avec la solution distillation : combien coute ce fut de 50 l ?

finalement je comprend en relisant ta reponse : le syteme a resine fait partie de la machine : il ne fait pas que desioniser l'eau de remplissage : il fait aussi l'entretient de l'eau du bac
 
BILLY12

BILLY12

Compagnon
moissan a dit:
ça veut donc dire que la même eau reste dans la machine toute l'année

l'evaporation ne fait partir de de l'eau pure : toutes les poussiere qui tombe dans l'eau n'en sorte jamais ... j'ai du ma a croire que l'eau reste assez pure pendant un ans ... n'y a il pas dans la machine un systeme a resine e echangeur d'ions pour entretenir la pureté de l'eau ?

le prix de la resine m'interresse pour comparer avec la solution distillation : combien coute ce fut de 50 l ?

finalement je comprend en relisant ta reponse : le syteme a resine fait partie de la machine : il ne fait pas que desioniser l'eau de remplissage : il fait aussi l'entretient de l'eau du bac

Bonjour,
En principe, on ne change l'eau que pour le grand nettoyage.
Le système fonctionne en circuit fermé. L'eau propre alimente les buses d'arrosage, avec une pression différente selon que l'on fait de l'ébauche ou de la finition.
Le trop plein du bac d'usinage (l'eau sale) tombe dans un bac de décantation. Ensuite, l'eau du bac de décantation est filtrée et refroidie à 20.
En parrallèle, il y a le circuit de déionisation. Lorsque la résistivité de l'eau diminue, une electrovanne dirige l'eau propre dans ce circuit.
Un petit détail, toutes les pièces de la machine sont en acier inoxydable.

Un fût de résine échangeuse d'ions de 50 l coûte environ 180 euros ht.
 
sergepol

sergepol

Compagnon
Bonjou
Mon expérience sur l'electro-érosion est la suivante:
J'ai pratiqué l'érosion par enfonçage et au fil sur charmille et agié, ses macines de conception ancienne, avec electronique analogique demandait de la pratique pour en optenir la productivité maximale mais les réglages standards donnés par le constructeur permettaient d'optenir de bons résultat
Retraité et usineur incurable je me suis construit une machine d'enfonçage à partir d'un ouvrage americain "The EDM How-to Book" par Ben Fleming
Avec 50Euros de composants electronique et un vieux boitier d'ordi. la partie éléctronique a été réalisée.
La partie positionnement XYZ de la tête port electrode est une recupération de machine à mesurer tridim. ayant séjuorné quelques mois dans une benne à déchéts.
La partie hydraulique est constituée d'un bac plastique recevant porte pièce et pièce ainsi qu'un trop plein à débordement relié à un second bac situé à la partie inférieur de la machine. Ce bac est equipé d'une pompe assurant la circulation du kerosène entre le bac inférieur et la bac supérieur après une filtration à travers 2 filtres (filtre à huile de poids lourds).
Le diéléctrique utilisé: pétrole désaromatisé pour chauffage.
Les éléctrodes: cuivre récup.de barres d'armoires éléctrique. Le graphite est aussi utilisable à condition d'en maitriser l'usinage.
La plus grosse difficultée dans cette réalisation est la maitrise de la descente de l'axe Z qui doit être asservie à la tension d'arc entre éléctrode et pièce, cette descente est assurée par un système vis écrou et micro -motoréducteur qui doivent être sans jeu à l'inversion.
Je pense que les personnes qui ont fabriqué des CN ont la capacité à résoudre ce problème par l'utilisation d'un moteur pas à pas associé pour l'éléctronique à un convertisseur analogique/ numérique.
En conclusion, quand on dispose d'une electro-érosion par enfonçage il y a bon nombre d'utilisation posssible, par contre, réaliser une electro-érosion à fil est un problème technique qui me semble à la limite des capacités d'un bon amateur.
Salutations
 
M

moissan

Compagnon
ton idée d'utiliser une machine a mesurer comme base mecanique est très bonne ! meilleure qu'une fraiseuse

fraiseuse inutilement solide puisque l'effort de l'electroerosion est nul ... mais pas assez precis

machine a mesurer : bonne precision a faibles efforts

reste a choisir entre l'eau et le petrole

j'ai l'impression que les machines a fils sont surtout a eau , et les machine a enfoncage surtout a petrole ... mais je ne comprend pas pourquoi
 
BILLY12

BILLY12

Compagnon
Bonsoir,

On utilise l'eau dans les machines à fil car on a besoin d'un fluide à très faible viscosité. Le trait de découpe est parfois inférieur au 1/10 de mm et l'on doit évacuer rapidement les résidus d'érosion.
Deuxième avantage, le coût très bas.
Un inconvénient tout de même: l'oxydation des pièces à base de fer.
 
J

jacques maurel

Ouvrier
voir le site:http://homebuiltedm.tripod.com/
J Maurel
 

Sujets similaires

V
Réponses
37
Affichages
6 676
v tec
V
M
Réponses
13
Affichages
6 115
moissan
M
Haut