fabrication alambic

  • Auteur de la discussion tonio24240
  • Date de début
T
tonio24240
Apprenti
27 Juin 2009
212
Bergerac (24)
  • Auteur de la discussion
  • #1
Bonjour à tous

tout est dans le titre : je souhaite fabriquer un alambic
Je sais que je vais en décevoir beaucoup mais son utilisation première sera de faire des huiles essentielles
Cependant Il se pourrai qu'un jour il sorte de la bête quelques goutes de breuvage fait maison

J'ai bien commencé par bien étudier le truk en lisant ce site http://www.fairesagnole.eu/page39/construire.html

pour la partie colonne et condensateur j'ai ce qu'il faut et je sais comment je vais faire

Mais pour la partie Boiler je ne suis pas décider

Je voulais au début récupérer une vielle cocote minute mais j'ai du mal a trouver une vielle et mon budget est trop limité pour en achetée une neuve

J'ai aussi pensé a tout moulé en cuivre mais je n'est pas d'équipement (si je l'avais fait sa aurait été dans un four a bois fait avec juste quelques briques réfractaires et le tout enterré

les contraintes a respecter sont :
il faut que toute partie en contact avec le produit soit en cuivre ou en inox (le reste est toxic quand lié a des vapeur d'alcool)
pour les joins on peut utiliser des chiffons mouillés ou du liège ou pâte a papier
en aucun cas de matières plastiques

La solution a laquelle je pense pour l'instant est un saladier en inox (ou une casserole) et pour le couvercle je ne sais pas trop comment le rendre étanche mais démontable
je pensait a l'usiner ajuster et a bien le serrer

Voila si vous avez des conseil il sont les bienvenus
Sauf si quelqu'un y voit un inconvénient je vous détaillerais la fabrication
 
ilfaitvraimentbeau
ilfaitvraimentbeau
Compagnon
20 Novembre 2007
9 217
Près de Rouen
bonsoir Tonio
en faisant les vide-greniers, tu n'auras aucun pb à trouver une cocotte d'occasion
en ce qui concerne les huiles essentielles, tu veux parler de l'anis?
:wink:
 
T
tonio24240
Apprenti
27 Juin 2009
212
Bergerac (24)
  • Auteur de la discussion
  • #3
C'est ce que je pensait au début mais j'ai chercher un peu mais j'ai rien trouver mais je désespère pas.
Pour l'anis pourquoi pas ... mais je vais me faire la main avec ce que j'ai chez moi (menthe, lavande)
 
C
cosinus007
Ouvrier
22 Novembre 2008
308
Bordeaux
Pour des huiles essentielles, c'est autrement plus difficile que pour de la gnole !
Ce que tu veux faire s'appelle des distillations fractionnées et ce n'est pas du tout évident à réaliser car il faut un bon contrôle de température ainsi qu'une diffusion et une élévation uniforme (pas de points chauds), gérer des flux et des reflux, la pression... et utiliser les bons solvants, le tout sans se faire sauter la G....
Tu devrais te brancher sur un cours de process industriel, et penser source de chauffe et de réchauffe secondaire, un vulgaire bain marie bien contrôlé et recirculé pourrait faire l'affaire.
Tu vas voir c'est pas simple, mais si tu trouvais quelqu'un qui fait de la distillation pour la parfumerie (et oui ce sont des huiles essentielles), il t'éviterait bien des déboires et des désillusions.
Question budget tu pourrais avoir des surprises aussi ...
 
T
tonio24240
Apprenti
27 Juin 2009
212
Bergerac (24)
  • Auteur de la discussion
  • #5
OH mince je vais être obligé de faire de la gnôle pfff...

Sérieusement je ne veux pas séparer les différentes molécules odorantes présentes dans une plante.
Mais j'ai vu plusieurs fois que pour certaines plantes il suffit de vapeur d'eau.

Et puis de toute manière les intérêt pour moi sont :
1: la fabrication
2 : essayer d'obtenir quelque chose

Et absolument pas de faire des huiles essentielles en grande quantités pures et commercialisable (d'ailleurs même pas utilisable)
 
C
cosinus007
Ouvrier
22 Novembre 2008
308
Bordeaux
Pour les huiles essentielles c'est souvent (de mémoire)l'acétone en process industriel.
L'extraction des huiles essentielles c'est pas aussi simple que pour l'alcool, et les molécules aromatiques sont souvent fragiles.
 
S
snac
Compagnon
3 Septembre 2007
538
PA 64
soir

attention la detention d'un alambic doit etre declaré a la douane..... :sad:
et hop encore un truc qui fait ch.... pay de liberté ???

un pharmatien qui en avait un en vitrine a du le neutraliser (comme les armes) alors qu'il ne s'en servait plus.
dans un musé du patrimoine un vrai de vrai de bouilleur a du etre remplie de beton :cry:

a bientot snac
 
T
tonio24240
Apprenti
27 Juin 2009
212
Bergerac (24)
  • Auteur de la discussion
  • #8
Oui je sais
Dans mon coin tout les vieux paysans en ont un et ils déclarent à peine leurs impos alors les alambics
Si je me fait choper par je ne sais quelle miracle je leur offre et ils en font ce qu'ils veulent

Et en plus il sera démontable donc en plusieurs parties sa peut devenir un bouilleur pour faire fondre de la cire perdu et un système de refroidissement de l'huile de coupe de mon énorme perceuse fraiseuse qui attaque l'acier avec .......... une fraise de 5mm (faut un peu d'imagination)
 
Tourblanche
Tourblanche
Compagnon
17 Octobre 2008
2 224
Monterégie , Québec
J'adore les alambics .... mai je n'en ai pas encore fabriqué un ,
par contre j'ai fait de la bière , du cidre et une étuve a plier le bois.

Première remarque , distiller des produits alimentaires ou des
produits non alimentaires , c'est toute une différence car
les produits alimentaires doivent être manipulés dans des contenants
de qualité alimentaires et aussi être plus faciles d'entretient.

Il ne faut pas s'émouvoir de la pression dans la bouilloire d'un
alambic , c'est pratiquement la pression athmospherique , car la vapeur
a un chemin de fuite . L'avantage de la cocote c'est qu'elle est en alu
et facilement démontable , lavable , facile a percer et tarauder au besoin
( bien que le chic c'est de ne pas la modifier du tout , ce qui enlève
une preuve en cas de problème lègaux )

Pour l'extraction elle même , ce qui est absolument nécessaire c'est
quelques thermomètres de bonne qualité et je me permet de souligner
DES THERMOMÈTRES DE BONNE QUALITÉ , pas des machin a un euro
achetés a l'épicerie grande surface.

Sauf le serpentin , qui est facilement reconnaissable , toutes les pièces
peuvent avoir un double usage . Certains remplacent le serpentin
par un radiateur d'air climatisé de bagnole , en inox , la police connait le truc mais ça peut peut-être faire
pencher un jury ?

Le véritable crime des bruleurs de cru , outre les fraude fiscales , serait
de vendre un produit dangereux .

Maintenant la grande question : Le volume a bouillir ?

C'est de la pharmacie ou de la raffinerie de pétrole ?
 
ilfaitvraimentbeau
ilfaitvraimentbeau
Compagnon
20 Novembre 2007
9 217
Près de Rouen
bonjour à tous
il y a quelques années, j'avais vu sur un site de médecine par les plantes, qui vendait des plantes, des huiles essentielles... un tout petit alambic pour faire ce que tu cherches à faire
je vais essayer de retrouver le site
vue la taille de l'engin, je ne pense pas que les douanes te cherchent des histoires!
 
T
tonio24240
Apprenti
27 Juin 2009
212
Bergerac (24)
Ba le volume a boullir sera le dépendera du volume de la cocotte
Et la raison pour laquelle je ne me lance pas dans la fabriquation de produits alimentaires est qu'il faut très bien maitriser la température.
A 74° C on obtient de l'éthanol (c'est ce qu'on boit)
A 64°C on obtient de l'alcool méthylique (alcool a bruler) qui est très toxique
 
P
ppt
Compagnon
10 Septembre 2008
2 109
Lyon, France
oui, et n'oublie pas de jeter le début et la fin de ce que tu as distillé.
en espagne, on trouve des alambics dans le commerce, et de toutes les tailles :wink:
 
T
tonio24240
Apprenti
27 Juin 2009
212
Bergerac (24)
Oui il existe même plusieurs site qui en vende en France mais le premier intéret pour moi est la fabriquation
 
Tourblanche
Tourblanche
Compagnon
17 Octobre 2008
2 224
Monterégie , Québec
Et la raison pour laquelle je ne me lance pas dans la fabriquation de produits alimentaires est qu'il faut très bien maitriser la température.
A 74° C on obtient de l'éthanol (c'est ce qu'on boit)
A 64°C on obtient de l'alcool méthylique (alcool a bruler) qui est très toxique


Exact , pour les huiles les températues sont différentes sans doute ?

Un de mes oncles , cuisinier dans les chantiers , fabriquait de l'alcool
avec des ustensiles de cuisine courants , le serpentin était remplacé
par une grande marmite sur laquelle il déposait de la glace ou de la neige
a l'intérieur la vapeur se condensait sur les parois et coulait sur le rebord incliné. Bref , il il y a toutes sortes de techniques plus ou moins recommendables ( ou même pas du tout ) .

Il y a aussi l'alambic composé de verrerie de labo , très élégant mais
cher , fragile et souvent trop petit .

Une cuve de bouiloire de 2 a 4 litres , un seau de métal , me semble un bon compromis.

Je suis tout de même curieux de savoir : En France , c'est la possession de l'alambic qui est interdit ou son usage ?

Il me semble que j'ai vu de petits alambic , plutôt décoratifs ,
chez des antiquaires et des boutiques dites " ésotérique " .
 
T
tonio24240
Apprenti
27 Juin 2009
212
Bergerac (24)
Je me pose la même question que toi sur la législation mais je sais qu'il se vend sur internet des alambic "à huiles essentielles" mais lors de l 'achat il doit y avoir une déclaration a la douane

Pour la température pour les huiles essentielles il ne s'agit pas de séparer les composés volatiles de la plante mais de tous les récupérer et la séparation de l'eau et des huiles ne se fait pas directement par distillation mais pas décantation étant donné qu'en général l'eau et les huiles ne sont pas miscibles.
Je sais que cette technique est réalisable pour les roses la lavande et la menthe
 
La dernière réponse à ce sujet date de plus de 6 mois
Haut