Advertisements

Comment trouver l'effort exercé par une opération de fraisage?

Advertisements
damy
damy
Compagnon
3 Mai 2011
1 507
le Vexin
Désolé je ne peut pas te renseigner sur le "théorie":-D C'est un monde qui me dépasse "mdr"
 
PUSSY
PUSSY
Lexique
25 Octobre 2010
5 573
FR-17800 Charente maritime
Bonjour,

En ce qui concerne la direction (seulement !) de l'effort de coupe, une bonne approximation est de relier le point d'entrée au point de sortie de la fraise.
Quand à sa valeur, il y a tellement de paramètres qui influencent le résultat que le calcul ne présente que peu d'intérêt selon moi.

Cordialement,
PUSSY.
 
S
stanloc
Compagnon
29 Octobre 2012
5 120
Quand à sa valeur, il y a tellement de paramètres qui influencent le résultat que le calcul ne présente que peu d'intérêt selon moi.

Cordialement,
PUSSY.
Je suis entièrement de cet avis, c'est pourquoi j'ai toujours proposé d'en faire la mesure sur la machine elle-même si on l'a déjà ou si on doit la construire, le faire et ensuite faire la mesure.
Stan
 
FB29
FB29
Compagnon
1 Novembre 2013
7 947
FR-29 Brest
Bonjour,

Cependant pour dimensionner correctement les mouvements d'avances automatiques d'une fraiseuse il faut bien avoir une idée assez précise de la puissance nécessaire :smt017 ?

Cordialement,
FB29
 
Dernière édition:
P
phil135
Compagnon
15 Septembre 2012
1 424
france, essonne, nord
"les ridicules formules" ont permis de dimensionner les efforts d'usinage pendant environ un siècle, certes en les prenant pour ce qu'elles sont c'est à dire une estimation et pas une vérité à la troisième décimale.
je pense moi que pour quelqu'un qui veut usiner en amateur dans sa cave elles restent une première approche parfaitement valable

je dirai même que c'est un effet pervers de la numérisation à outrance que de ne plus admettre et ne plus savoir gérer une certaine imprécision pas si grave
je pratique aussi les éléments finis, et moi aussi j'ai des résultats qui sortent avec 8 chiffres derrière la virgule ... mais ils ne valent jamais mieux que les hypothèses de modélisation
 
P
phil135
Compagnon
15 Septembre 2012
1 424
france, essonne, nord
dans un process industriel high tech c'est peut-être et j’espère différent, mais dans un usinage artisanal il y a à la base pleins de choses qu'on ne connait pas "parfaitement":
ça commence avec la composition exacte de la matière et son état métallurgique, ça continue avec l'état de l'outil et son angle (surtout en fraisage, l'angle est une composition de la rotation et de l'avance selon la position dans le cercle), la lubrification plus ou moins efficace , la température , vibrations ...

ce qui fait que en final ces formules simplifiées qui s'appuient sur des abaques issus de l'expérience donnent un résultat dont la précision est cohérente des autres incertitudes
et comme on se rend bien compte qu'on a fait un calcul simplifié à la serpe ça incite à prendre des marges

si on se lance dans des calculs sophistiqués on aura des résultats qui ont l'air d’être précis alors que les hypothèses de base ne sont pas forcement précises elles-mêmes, dans certains cas ça incite à sous-estimer la marge de sécurité dont on a besoin



bon ... on a rédigé +/- en même temps
tout ça pour dire que même si les méthodes numériques peuvent souvent apporter un plus, dans le cadre d'un exercice où de toute façon il y a plein de choses qu'on ne connait pas bien les vieilles méthodes dégrossissent pas si mal les ordres de grandeurs
 
Dernière édition:
kiki86
kiki86
Compagnon
7 Janvier 2015
4 313
Maisons Alfort
bonjour
les spécialistes, Coromant, Walter et autres ont mis au point des formules de calcul de puissance
elles ne sont pas très hards donnent des résultats acceptables pour l'usage que l'on veut en faire
ces formules ne comportent pas de

"les grandes transformations avec un couplage fluide, structure, thermique, endommagement, rupture, etc ...."

il faut rester simple
la question porte sur les efforts de coupe

le flambement et Euler, a mon avis, n’interviennent pas dans ce calcul pour savoir si la machine peut supporter les conditions de coupe imposées
vitesse, profondeur de passe, avance, etc
 
A
Aries90
Nouveau
10 Juillet 2016
13
Bonjour à tous,

merci pour vos réponses mais je n'imaginais pas déclencher une polémique! lol

Sinon, le réel but de ma première question est de dimensionner une re-conception d'un montage d'usinage.
Comme la bride et et les vis ( qui sont en réalités des broches de centrage).

Je cherche juste à avoir une approximation de la direction et de l'intensité de l'effort exercé sur la pièce.
Voici en PJ un croquis sur la trajectoire de la pièce
et une autre PJ sur le montage final avec la pièce fini.

La pièce est réalisée sur une fraiseuse 3,5 axes horizontale


Numériser.jpeg
Sans titre.png
 
JieMBe
JieMBe
Compagnon
17 Mai 2009
1 161
Maine et Loire
On ne sait pas exactement quelle est le volume que ta fraise enlève sur ta pièce. Du coup c'est difficile de te répondre.
Sinon pour avoir une estimation de la direction et de l'intensité de l'effort, tu pars du principe que la plus grande partie de l'effort de coupe est dans la direction de la vitesse de coupe. Tu regardes donc où le copeaux se forme, et tu traces une droite tangente à la trajectoire de la dent.
Pour évaluer la force tu as la relation: F = Kc . fz . Ap c'est valable si il n'y a qu'une dent en prise.
Je t'invite donc à nous faire un croquis qui illustre plus précisément ce que l'on enlève sur la pièce, et à fournir les indications qui manquent pour réaliser le calcul:

- Kc (MPa) la pression spécifique de coupe, dépend du matériaux usiné, de l'épaisseur du copeau, et de la géométrie de l'outil (donne au moins la matière de la pièce)
- Ap (mm) la profondeur de passe (l'épaisseur de la matière que l'on enlève)
- fz (mm/dt.tr) avance unitaire par dent et par tour (de combien chaque dent avance dans la matière)

Si il a risque que plusieurs dents travaillent simultanément il faut en plus
- ar (mm) la largeur de la surface usinée
- D (mm) le Ø de la fraise
- z le nombre de dent de la fraise.

Et si en plus tu veux déterminer la puissance:
- Vc (m/min) la vitesse de coupe
 
Dernière édition par un modérateur:
JieMBe
JieMBe
Compagnon
17 Mai 2009
1 161
Maine et Loire
n=6000tr/min
Vf=2500mm/min
Fraise 3 dts
Comme Vf= fz . z . N
on a fz= Vf / (fz.N) = 2500 / (6000*3) = 0.139 mm/dt.tr
On retiens fz = 0.14 mm/dt.tr
ap=5mm
KC=95daN/mm2
Si on part du principe qu'il n'y a qu'une dent en prise ce qui est probable avec une fraise à 3 dents
On obtient F = Kc . fz . Ap soit
F = 950 * 0.14 * 5 et donc
F = 665 N

Et bien voilà ce n'est pas si compliqué :wink:
 
La dernière réponse à ce sujet date de plus de 6 mois
Advertisements
Haut