Comment fabriquer un cimblot ,cimbleau,simblot, simbleau

  • Auteur de la discussion Dodore
  • Date de début
Dodore
Dodore
Compagnon
Un cimblot ( il n’y a pas d’orthographe bien défini c’est pour ça que j’ai mis tous les noms que connaissais
un simblot c’est pour boucher un trou et pour facilité une opération future le mot simblot est employer dans beaucoup de métier , par exemple pour les traceurs
donc un simblot c’est , dans la partie qui nous intéresse , pour reprendre une pièce avec un trou et avoir une bonne concentricité
il faut donc avoir une bonne concentricite des partie qui vont être urptilisées et pour ça , ça a été dit plusieurs fois dans le forum , si on veux que ça tourne rond au maximum il faut faire toutes ces partie ( en rouge sur mon dessin) sans démontage
donc déjà le dessin
D8324559-2D84-404E-9BCB-34455083825D.jpeg

maintenant la gamme Il faut prendre un morceau de ferraille plus grand que la pièce à fabriquer
on va partir pour être plus concret sur la fabrication d’un simblot de 50 , le grand diamètre sera donc au alentour de 60
si on prend un brut de 60 on mettra un grand diamètre à ,par exemple 58


dresser la face usiner le grand diamètre 58 sur une longueur plus grande que le simblot en général pour un simblot je mettais ( mais ce n’ai qu’une habitude) : longueur de collerette ( grand diamètre 5 ,longueur du petit diamètre 10 ) avec le tronçonnage il faut donc usiner sur une longueur de 22 à 25
donc
dresser la face
percer un trou de centre proprement et bien dans l’axe
edit
on peux, pour plus de précision, percer un trou diamètre 4 et avec un outil de forme judicieusement affûter faire un chanfrein à 30° ou légèrement curviligne
usinage grand diamètre 58 longueur 25
avec un outil à gorge faire des plonger successives pour ébaucher le petit diamètre De 50 à 50,5
commencer le tronçonnage
prendre un outil à gorge largeur 2 bien affuté
faire une petite gorge largeur de l’outil en retouchant la face
faire la finition du diamètre 50 en deux ou trois passes
faire un ptit chanfrein d’entrée à 30° en utilisant par exemple un outil à fileter qu’on orientera correctement
faire le tronçonnage jusqu’à un diamètre de 10 et finir à la scie à métaux
cette face restera brut de tronçonnage puisqu’elle n’a aucune fonction
deux ou trois remarques
si on fait un simblot pour une seule pièce on le fait à la cote moins 0,01 mm
si on le fait pour une série de pièces on mettra la cote mini des l’alésages
au Cas où on utilise deux simblots sur la même pièce ( montage entre pointes d’un tube ) on peut percer un trou sur la face du simblot entre le diamètre et le trou de centre pour pouvoir , au cas où ça coince, éjecter plus facilement les simblots en y insérant une tige pour chasser l’autre simblot
 
Dernière édition:
F
franck67
Compagnon
ok mais franchement pour un debutant comme moi , ce que je ne comprend pas c'est " la bonne utilisation du cimblot " ??
et la tolerance sur les cotes ( diametre )
 
Dodore
Dodore
Compagnon
Un simblot c’est pout pouvoir reprendre ou maintenir une pièce avec un trou déjà existant pour pouvoir l’usiner sans qu’elle s’évade des mors
ou bien pour reprendre une pièce creuse entre pointes
 
R
Rom'
Compagnon
Haha excellent,
Le hasard veut que j'ai fait ça avant hier,
J'ai fait des photos, le vais les poster pour illustrer ton propos
 
R
Rom'
Compagnon
Bague d60 exter environ lg 160, 6/10e à enlever
 
Dodore
Dodore
Compagnon
la tolerance sur les cotes ( diametre )
en general un simblot c’est pour reprendre une pièce avec précision par rapport à un alesage déjà existant donc il faut de la précision
si la pièce n’a pas besoin de précision on utilise une grosse pointe dans la région lyonnaise on dit une poire et dans ce cas c’est bien suffisant
 
midodiy
midodiy
Compagnon
Si je comprends bien, le premier travail, c'est la 2eme photo. Le but est de tourner ce tube jaune.
 
Dodore
Dodore
Compagnon
Oui effectivement pour les tubes jaunes ... au cas où il n’y a que le diamètre exter à retoucher
il faut
1 mettre les tubes de longueur , faces propre et ébavurer
2 fabriquer le cimblot celui qui va être coté contre pointe
3 fabriquer le (centreur ou cochonnet ) qui va rester dans le mandrin
4 mettre la pièce et usiner le diamètre exter
 
R
Rom'
Compagnon
1 mettre les tubes de longueur , faces propre et ébavurer
Ici ce sont des "bagues" déjà finies, il faut se centrer sur l'alésage qui est garni d'élastomère avec de grosses rainures de lubrification ( bagues hydrolube dans google si vous voulez voir ), donc exit la reprise en 4 mors
Et c'était en donc juste pour reprise du diam exter

Edit : ET j'en avais plusieurs à faire donc bien plus rapide qu'une reprise 4 mors sur l'exter + retournement et re-reprise pour finir l'autre coté...
 
F
franck67
Compagnon
ok je pense avoir compris

ce qu'il m'est arrivé de faire c'est de fabriquer un cone que je laisse dans le mandrin et ensuite venir en appui avec la poupee mobile ( contre pointe ou autre ) , est ce que un cone n'a pas la precision necessaire ( pour un travail precis ) pour assurer la concentricité ?
 
Dodore
Dodore
Compagnon
Ça dépend du résultat recherché
comme j’ai dit
un cimblot c’est pour assuré le centrage par rapport à un alésage
une pointe c’est dans le meilleur des cas par rapport à un cône , et quelque fois en rapport à l'arête entre la face et le cylindre donc que sur une arête ce qui n’est pas recommandé et il suffit d’un mauvais ébavurage pour que la concentricité soit aléatoire
 
R
Rom'
Compagnon
Je plussoie,
J'ajouterais que ça appuie fort sur une faible surface, ca risque de déformer
Ca va bien pour reprendre rapidement ( j'entends par là que ça couvre pleins de diam différents ) des trucs creux genre tube ou autre, mais sans grande précision
 
M
marc le gaulois
Compagnon
Ça dépend du résultat recherché
comme j’ai dit
un cimblot c’est pour assuré le centrage par rapport à un alésage
une pointe c’est dans le meilleur des cas par rapport à un cône , et quelque fois en rapport à l'arête entre la face et le cylindre donc que sur une arête ce qui n’est pas recommandé et il suffit d’un mauvais ébavurage pour que la concentricité soit aléatoire
ça y est! je viens de comprendre ce qu'est un Saint - Bleaux (y pas de raison qu'il n'y ai pas une 4 ème façons de l'écrire)donc merci a Dodore :-D
 
sscalpa
sscalpa
Ouvrier
Bonjour
Pouvez-vous expliquer comment la pièce est bloquée en rotation ? Il y a un jeu d'un dixième au diamètre entre le simbleau et l'alésage... pourquoi la pièce ne tourne pas dans le simbleau pend'antona l'usinage ?
Autre question, c'est à utiliser forcément avec maintien mandrin+CP? Un simbleau à une pièce pour des tubes de petite longueur, ça ne fonctionne pas?
 
G
guy34
Compagnon
salut ,
c'est pourtant simple ! un simbleau donne une référence centrée sur le mandrin ; la pièce à mettre dessus doit pouvoir être maintenue serrée , par vissage ; plusieurs moyens à imaginer ; la CP n'est nullement obligée sur pièces courtes : le simbleau doit avoir une grandeur adaptée à la pièce : par exemple , il faut pas compter entrainer un plateau par un simbleau qui serait sur un alésage trop petit ; c'est de la réflexion avant de se lancer ; il faut une concordance entre les dimensions des pièces
A++
 
Dodore
Dodore
Compagnon
Bonjour
Pouvez-vous expliquer comment la pièce est bloquée en rotation ? Il y a un jeu d'un dixième au diamètre entre le simbleau et l'alésage... pourquoi la pièce ne tourne pas dans le simbleau pend'antona l'usinage ?
Autre question, c'est à utiliser forcément avec maintien mandrin+CP? Un simbleau à une pièce pour des tubes de petite longueur, ça ne fonctionne pas?
Dans le cas du tube jaune c’est simplement la pression qui assure l’entraînement ... avec les risques que ça comporte Mais ce cas est assez speciale et pas très courant
mais dans d’autre cas si la pièce n’est pas usinée sur toute la longueur On peux mettre un toc
je précise également que le simblot est uniquement la partie qui se met côté contre pointe ou bien des deux côtés pour un montage entre pointes avec toc
dans le cas du tube c’est un montage avec centreur Ou cochonnnet ( usiné sur place )
de l’autre côté on peux choisir un montage Classique mors doux par exemple
un exemple d’usinage
pièce serrée en mandrin longueur 500 diamètre 50
trou de centre usinage exter
lunette fixe
percage alesage
(sans démonter la pièce )
mise en place du simblot ( qui avait été usiner avant de commencer la pièce ) usinage exter

je précise aussi qu’un simblot c’est souvent pour assurer une parfaite concentricité entre une surface inter et exter et un jeu de 1/10 c’est déjà du bricolage
autre remarque
pour les pièces de petite longueur on utilise souvent qu’un centreur côté mandrin avec un blocage par une vis central , ou bien par mandrin expansible
je pense qu’il y a des exemples sur la documentation « tournage » disponible sur le Forum

edit
j’ai chercher mais j’ai pas trouver d’exemple de centreur ou cochonnet fabrication maison
 
Dernière édition:
sscalpa
sscalpa
Ouvrier
Merci c'est clair
Et centreur, cochonnet c'est pareil que nez de reprise?
 

Sujets similaires

midodiy
Réponses
13
Affichages
707
Z160CDV12
Z
N
Réponses
15
Affichages
685
Nico 22
N
D
Réponses
2
Affichages
679
rabotnuc
R
G
Réponses
18
Affichages
784
jojomouth
J
J
Réponses
92
Affichages
3 850
jo69
J
greg_elec
Réponses
16
Affichages
2 196
greg_elec
greg_elec
elias erwan
Réponses
3
Affichages
5 771
PGEORGES
P
Haut