Modification CG - Réglage en rotation de l'axe de broche

  • Auteur de la discussion JPDB 15
  • Date de début
JPDB 15
JPDB 15
Ouvrier
Bonjour
Je possède une affuteuse CG et pour régler, par exemple l'horizontalité de l'axe de la broche, je rencontre une difficulté liée à la position en porte à faux du moteur. Dès que l'on desserre les vis de blocage , le moteur fait immédiatement pivoter l'axe vers le haut. Pour le retenir il vaut mieux être à l'arrière de la machine , mais les manettes, de blocage sont sur l'avant ..... bref ce n'est pas commode , ou je m'y prends comme un pied.

Pour remédier à cette difficulté, j'envisage de fabriquer un levier amovible greffé sur l'axe de rotation de la tête. Cet axe, dépassant à droite comporte une rainure longitudinale. Une bague coulissant librement sur l'axe de rotation serait pourvue d'une clavette adaptée à la rainure longitudinale. Plusieurs trous filetés radiaux permettraient de monter un levier dans la position adaptée à l'effort à accomplir. Ainsi l'opérateur n'a pas à se contorsionner , il reste sur l'avant de la machine.

Avez vous rencontré cette difficulté ? . Si oui comment avez vous résolu le problème ?. Enfin que pensez vous de mon idée?.

Une photo de la machine pour visualiser le problème.

DSC_0014 - Copie.JPG
 
Dodore
Dodore
Compagnon
Si j’osais ( mais oui je vais oser ) qsi on compare à un réglage de tête de fraiseuse , il ne faut pas débloquer complètement les vis . Il faut maintenir un léger serrage et finir le réglage au maillet
comme sur cette vidéo à 2mn 15
 
JPDB 15
JPDB 15
Ouvrier
Merci Dodore d'avoir oser . La vidéo de l' Afpa est excellente . Pour le réglage fin , final, je suis d'accord , Mais pour l'approche de plusieurs dizaines de degrés il est souhaitable d'aller un peu plus vite . Le moteur au bout de son support, exerce un joli petit couple sur l'articulation. Je pense que pour les moins de cinquante ans cette disposition n'est pas un problème mais pour le plus de soixante dix ans une petite béquille n'est pas de refus...
 
Bbr
Bbr
Compagnon
Bonjour,

Tu as 2 manettes indexables jacquard pour le blocage et une vis CHc entre les 2, cette vis ne sert pas à bloquer cet axe mais à régler le couple de rotation de l'axe.

Ton idée est intéressante mais si tu as besoin de sortie le bras au maxi ça ne marche plus.

Tu peux aussi fixer momentanément une barre sur l'une des rainures en té du collier de broche au bout de cet axe (c'est beaucoup plus simple à fabriquer et ça ne demande pas de précision, un vulgaire bout de fer plat tordu avec un trou devrait faire l'affaire :wink:).

Au cas où tu voudrais fabriquer un système de réglage précis de cet axe tu peux fabriquer un pignon coulissant à droite sur cet axe (sur le principe de ton levier amovible donc avec une clavette) et une vis sans fin fixée sur le collier qui supporte cet axe (j'aurais bien mis un dessin mais pour l'instant je n'ai pas modélisé cette partie de ma CG).

Cordialement,
Bertrand
 
JPDB 15
JPDB 15
Ouvrier
Très constructive Bbr ta réponse ,Merci.

Le réglage du glissement de l'axe dans le support par la vis CHc ne résous pas la totalité du problème . Pour remonter le moteur , pour moi, il reste obligatoire de passer à l'arrière de la machine, mais le repère de l'échelle graduée étant sur l'avant de la machine, sa lecture est acrobatique.

En ce qui concerne l'utilisation d'une dés rainures en té du support de broche pour fixer un levier, j'y vois plusieurs inconvénients :
- La rainure en té risque de ne pas aimer si un maladroit a oublié de desserrer les manettes indexables , avant d'agir . La fonte n'est pas très épaisse.
- La rainure en té est généralement occupé par un accessoire , carter de meule ou support de plume.
- La zone pré de la broche est généralement très encombrée : Lampe , accessoires divers etc ...

Ta remarque relative à l'impossibilité d'utiliser mon levier quand la coulisse est totalement déportée vers la gauche mérite réflexion. Mais je pense que très souvent il restera bien 15mm d'axe pour positionner ma bague ?

En ce qui concerne la réalisation d'un réglage fin en rotation, je pense qu'en ce qui me concerne, ce n'est pas d'actualité. Le maillet à Dodore fera parfaitement l'affaire.

Jean-Paul
 
JPDB 15
JPDB 15
Ouvrier
Des nouvelles de mon problème.
J'ai réalisé, comme j'avais imaginé, mon levier de réglage. L'usage me semble très prometteur. Sans contorsionnement et sans risque de luxation d'épaule , on métrise très simplement la rotation de l'axe horizontal et l'on a l'échelle angulaire à hauteur d'œil.

Quelques photos pour donner envie aux possesseurs de C.G.
Jean-Paul
Levier réglage CG 01.JPG
Levier réglage CG 02.JPG
Levier réglage CG 03.JPG
Levier réglage CG 04.JPG
Levier réglage CG 05.JPG
 
albatros_del_sur
albatros_del_sur
Compagnon
Bonsoir,
Alors elles ne sont pas toutes faites pareil. Pas de rainure sur la mienne, mais un trou qui permet de mettre une barre de manoeuvre. Je n'ai encore jamais été gêné par sa présence, et surtout par le besoin que je n'ai jamais eu de sortir la broche entièrement.
IMG_5720.jpeg
 
JPDB 15
JPDB 15
Ouvrier
Bonsoir,
Alors elles ne sont pas toutes faites pareil. Pas de rainure sur la mienne, mais un trou qui permet de mettre une barre de manoeuvre. Je n'ai encore jamais été gêné par sa présence, et surtout par le besoin que je n'ai jamais eu de sortir la broche entièrement.
Voir la pièce jointe 714482
Bonsoir
Oui, visiblement il y a eu de nombreuses petites variante
Ma rainure longitudinale a .des bords radiaux. Ce n'est certainement pas une rainure destinée à recevoir une clavette.
Dans la liste d'accessoires du constructeur, je n'ai rien trouvé qui puisse se monter sur cet axe de 80mm .
Maintenant j'en ai un ...
Je pense, que comme toi, l'utilisation du déport total à gauche ne sera pas fréquent. Ce jour là je retirerai ma bague.
Cordialement Jean-paul
 
Bbr
Bbr
Compagnon
Bonjour,

Pas de rainure sur la mienne
1623637256322.png


C'est une photo de ta CG, comme tu peux le voir le tambour gradué est fixé sur le support et il y a un trait de repère sur le bras porte broche.
La mienne comme celle de @JPDB 15 est équipée d'un soufflet et d'un tambour gradué qui tourne avec le bras il faut donc une clavette pour lié ce tambour coulissant sur le bras. Le repère "0"est fixe sur le support.

Nota : tu as mis 3 manettes indexables alors que logiquement il n'en faut que 2 (là où il y a des goujons), la vis H du milieu sert à faire le réglage de dureté pour la rotation du bras, ce n'est pas un serrage pour bloquer (si le réglage est trop pointu on peut mettre une rondelle ressort sous la tête de vis (belleville par exemple mais elle ne rentre pas dans le chambrage d'une vis CHc M10, ou bien une rondelle grower modifiée en supprimant les 2 arrêtes vives).

A priori il y a quand même moins de variantes sur les CG que sur les Z1.

Ma rainure longitudinale a .des bords radiaux. Ce n'est certainement pas une rainure destinée à recevoir une clavette.

Les flancs de la rainure sont inclinés à 20°, il sont faits pour une clavette parallèle de 12x9 modifiée. L'intérêt de cette solution est de pouvoir annuler le jeu et aussi de bloquer la translation du bras sans empêcher la rotation. Si tu regardes bien sous le tambour gradué il y a un trou taraudé M6 et si tu y mets une vis moletée M6x16 minimum (que je n'ai pas sur la mienne), la vis va pousser la goupille de 5 montée frettée dans la clavette et donc pousser la clavette dans la rainure en vé à 40° donc annulation du jeu et blocage de la translation (la clavette ne porte pas sur le fond de la rainure sauf si elle est usée).

Je n'ai pas encore fini la modélisation de ce sous ensemble mais ça ne saurait tarder (si je n'oublie pas je posterais une vue de ce système).

Tu pourrais éventuellement utiliser ce principe pour bloquer ton accessoire au bout du bras (une vis M4 ou M5 bloquée dans la clavette et une vis M8 ou M10 percée taraudée à M4 ou M5 = vis de Prony, je peux te faire un croquis si mon explication n'est pas claire).

Cordialement,
Bertrand
 
Dernière édition:
JPDB 15
JPDB 15
Ouvrier
Bonjour,




Les flancs de la rainure sont inclinés à 20°, il sont faits pour une clavette parallèle de 12x9 modifiée. L'intérêt de cette solution est de pouvoir annuler le jeu et aussi de bloquer la translation du bras sans empêcher la rotation. Si tu regardes bien sous le tambour gradué il y a un trou taraudé M6 et si tu y mets une vis moletée M6x16 minimum (que je n'ai pas sur la mienne), la vis va pousser la goupille de 5 montée frettée dans la clavette et donc pousser la clavette dans la rainure en vé à 40° donc annulation du jeu et blocage de la translation (la clavette ne porte pas sur le fond de la rainure sauf si elle est usée).

Je n'ai pas encore fini la modélisation de ce sous ensemble mais ça ne saurait tarder (si je n'oublie pas je posterais une vue de ce système).

Tu pourrais éventuellement utiliser ce principe pour bloquer ton accessoire au bout du bras (une vis M4 ou M5 bloquée dans la clavette et une vis M8 ou M10 percée taraudée à M4 ou M5 = vis de Prony, je peux te faire un croquis si mon explication n'est pas claire).

Cordialement,
Bertrand
Merci pour toutes ces explications
Le principe du rattrapage de jeux est intéressant mais pas évident. Réaliser une rainure sur un arbre pour pouvoir immobiliser en rotation une bague qui ne pourra jamais coulisser sur la totalité de la longueur de l'arbre me semble une solution "chère". Je vais aller voir le petit trou sous la bague ...
En ce qui concerne l'immobilisation de mon accessoire en bout d'arbre, j'y ai pensé . Pour l'instant je n'en éprouve pas le besoin . La dépose de l'ensemble bague levier est tellement simple que je pense que ça va rester en l'état un bon moment. Si le besoin se fait sentir , il me reste 10 trous taraudés sur la bague pour y mettre une vis de pression et un bouton de manœuvre.
Jean-Paul
 
Bbr
Bbr
Compagnon
Bonjour,

Le principe du rattrapage de jeux est intéressant mais pas évident. Réaliser une rainure sur un arbre pour pouvoir immobiliser en rotation une bague qui ne pourra jamais coulisser sur la totalité de la longueur de l'arbre me semble une solution "chère". Je vais aller voir le petit trou sous la bague ...

Je viens de terminer la modélisation du bras porte broche :

Ensemble bras porte broche.JPG


La course de cet axe est d'environ 110 (voire un peu plus mais le soufflet est limite à 120 environ).
La rainure est nécessaire pour entrainer le tambour gradué et pour des questions de montabilité elle doit absolument être débouchante (la clavette ne peut pas coulisser dans le tambour à cause de la goupille (si besoin je peux faire une vue en coupe au niveau de cette goupille).

Sur mon plan le jeu de la clavette est de 0,6 (d'après les cotes que j'ai relevées sur les différentes pièces, je n'ai pas mesuré le jeu réel mais ça n'est pas compliqué à faire quand tout est démonté) ce qui donne un jeu angulaire de +/- 0,3° (soit un IT de 0,6° sur l'angle si je ne me suis pas trompé dans mes calculs).

Nota : la vis moleté est une vis normalisée DIN464 (modèle trouvé sur traceparts) mais il y a des chances que je mette un vis CHc que j'ai en stock plutôt que d'acheter une vis moletée que je ne trouve pas très pratique.

La dépose de l'ensemble bague levier est tellement simple que je pense que ça va rester en l'état un bon moment.
Certes mais le jour où l'outil se déboîte à un moment inopportun quelque chose me dit qu'il va y avoir une bordée de jurons. :smt076

OK pour les 10 trous taraudés restants, j'y ai pensé aussi mais une vis de pression risque de faire un marquage sur le bras (bon c'est vrais on ne démonte pas ce bras tout les jours).

Cordialement,
Bertrand
 
JPDB 15
JPDB 15
Ouvrier
Bonjour
Bonjour,



Je viens de terminer la modélisation du bras porte broche :



La course de cet axe est d'environ 110 (voire un peu plus mais le soufflet est limite à 120 environ).
La rainure est nécessaire pour entrainer le tambour gradué et pour des questions de montabilité elle doit absolument être débouchante (la clavette ne peut pas coulisser dans le tambour à cause de la goupille (si besoin je peux faire une vue en coupe au niveau de cette goupille).

Sur mon plan le jeu de la clavette est de 0,6 (d'après les cotes que j'ai relevées sur les différentes pièces, je n'ai pas mesuré le jeu réel mais ça n'est pas compliqué à faire quand tout est démonté) ce qui donne un jeu angulaire de +/- 0,3° (soit un IT de 0,6° sur l'angle si je ne me suis pas trompé dans mes calculs).

Nota : la vis moleté est une vis normalisée DIN464 (modèle trouvé sur traceparts) mais il y a des chances que je mette un vis CHc que j'ai en stock plutôt que d'acheter une vis moletée que je ne trouve pas très pratique.


Certes mais le jour où l'outil se déboîte à un moment inopportun quelque chose me dit qu'il va y avoir une bordée de jurons. :smt076

OK pour les 10 trous taraudés restants, j'y ai pensé aussi mais une vis de pression risque de faire un marquage sur le bras (bon c'est vrais on ne démonte pas ce bras tout les jours).

Cordialement,
Bertrand
Je l'ai trouvé le petit trou sous la bague ! .Il était passé inaperçu jusqu'à maintenant par contre je n'ai pas le bouton moleté de réglage.
Je n'ai pas vérifié le jeu angulaire de ma machine. Je n'ai pas l'impression qu'il soit important . Je vais tout de même voir çà et ajouter le bouton de réglage si nécessaire.
Pour garder en place mon dispositif pendant les phases de réglage de la machine, je vais m'orienter vers une vis de pression sur bouton moleté utilisant un des dix trous restants M10 . En bout de vis je disposerai une pastille en laiton.
Dans ma tête, ce dispositif, n'est pas destiné à rester sur la machine à poste fixe. Je le voyais comme un outil à ranger après usage .

Merci de nous avoir fait partager ton travail de modélisation de l'axe de réglage de la tête. C'est splendide. On ne peut que regretter que l'exportation sous forme de Pdf 3D ne soit pas toujours possible. Ca m'aurait permis de faire des découvertes sur ma machine sans contorsions......
Cordialement Jean-Paul
 
Bbr
Bbr
Compagnon
Bonjour,

En bout de vis je disposerai une pastille en laiton.
Tu peux utiliser directement une vis en laiton car il n'y a pas d'efforts importants sur cette vis.

On ne peut que regretter que l'exportation sous forme de Pdf 3D ne soit pas toujours possible.

En fait c'est peut être possible mais je t'avoue que je n'ai pas cherché vu que je peux faire tourner les pièces dans tout les sens, zoomer et faire apparaitre ou disparaitre les pièces du mécanisme directement avec le logiciel de dessin, à l'occasion je regarderai si j'ai ce qu'il faut pour faire des pdf 3D...

Pour la vis moletée tu peux faire un essais avec une vis CHc M6x20 directement, ça te permettra de bloquer le déplacement de l'axe U en laissant l'axe A libre (utile lors d'une modification de l'angle quand tout le reste est déjà réglé). Le jeu angulaire n'apparait pas vraiment lorsque tout est assemblé (hormis un décalage du 0) car la raideur en torsion du soufflet fait qu'il ne varie pas (sauf si le tambour force un peu dans les demi-bagues d'arrêt).

Cordialement,
Bertrand

PS : pourrais tu me donner les cotes de ton outil afin que je fasse une modélisation (d'après ta photo je dirais D=110, d=80, L=15, 11 taraudages M10 et vis FHc/90 M4 pour la clavette) ?
 
JPDB 15
JPDB 15
Ouvrier
Bonjour,


Tu peux utiliser directement une vis en laiton car il n'y a pas d'efforts importants sur cette vis.
..........................
PS : pourrais tu me donner les cotes de ton outil afin que je fasse une modélisation (d'après ta photo je dirais D=110, d=80, L=15, 11 taraudage s M10 et vis FHc/90 M4 pour la clavette) ?
Re-bonjour

Effectivement pour la vis de blocage, il est plus judicieux de la réaliser entièrement en laiton.

J'ai fait l'essais avec la vis CH M6. Effectivement ça peut rendre de petits services . Il est bon de connaître cette possibilité.
Pour la modélisation de mon outil , je te communique le croquis d'atelier . Tu avais pratiquement tout juste.

Dans ma vie professionnelle, j'utilisais un logiciel de CAO dédié au bâtiment (Allplan) qui offrait la possibilité d'exporter le modèle en Pdf 3D . Les clients pouvaient ainsi voir la maquette numérique en choisissant les parties à représenter (étage , équipement mobilier, couverture etc....) C'était bien pratique pour une élaboration conjointe du projet architectural. J'utilise toujours ce logiciel pour mes petits besoins d'amateur . Il comporte un modeleur 3D qui me permet de concevoir mes ensembles mécaniques .
 
Fichiers joints
  • CG Levier.pdf
    250 KB · Affichages: 28
G
gerard crochon
Ouvrier
salut , j'ai je pense la meme CG , je vais plus tarder a m'en servir , (j'ai changé le moteur )
 
Bbr
Bbr
Compagnon
Bonjour,

J'ai modélisé ton outil avec quelques modifs mineures :

Cle axe A.JPG


Les modifs sont sur le manche (c'est un tube gaz 1/2" T3 ordinaire) et sur le système de blocage par l'intermédiaire de la clavette :

Cle axe A - Coupe.JPG

Le tube est vissé sur le manchon en acier ordinaire (CPS ou autre) filetage M18x1 (le tube gaz n'est pas très épais même en tarif 3).
La vis CHc M10 classe 10.9 ou 12.9 est vissée/bloquée dans le manchon (pas besoin de rainure de dégagement pour le filetage donc résistance supérieure à une version usinée surtout en utilisant une vis de qualité).
J'avais pensé à utiliser une vis de Prony pour pousser la clavette mais en faisant ça on a une chaine de cotes "moisie" donc j'ai mis une vis CHc M10 percée à 5 dans l'axe et une vis FHc/90 M4 pour tenir la clavette (vis M4 serrée à fond de filet ou collée dans la clavette mais libre en rotation dans la vis CHc), cet ensemble est facile à réaliser et les pièces sont imperdables. On peut éventuellement utiliser une clé Allen pour bloquer ou débloquer l'outil (on peut aussi faire un moletage sur la tête de vis pour la tourner à la main).

Ceci étant c'est juste des petites modifs qui n'amènent rien de plus à ta réalisation en terme de fonctionnalité.

Entre temps j'ai aussi avancé un peu sur la modélisation de ma CG et j'ai relevé un bug sur le modèle que j'ai posté #12 : une vis M4 ainsi que la goupille de position des 2 demi-bagues d'arrêt du tambour gradué ne sont pas tout à fait au bon endroit (en fait les 4 vis ne sont pas réparties à 90° car la goupille est à la place d'une vis donc cette vis est décalée de 15° : correction effectuée sur mon modèle actuel).

J'ai aussi conçu (dans l'ordi, pas sur la machine que j'ai "démâté" dernièrement pour continuer le nettoyage/contrôles/mesures/modélisation/etc.), donc ça ressemble à ça :

Commande axe A par vis sans fin (en position).JPG

(commande axe A par vis sans fin monté sur la machine)

Commande axe A par vis sans fin (ensemble).JPG

(accessoire seul)
Nota : il y a une goupille conique 1/50 de 6 pour la mise à zéro de l'axe.

Commande axe A par vis sans fin (eclate).JPG

(éclaté du système)

Je n'ai fait aucun calcul de résistance mais le point faible est la dent du pignon 120 dents module 1 largeur 8.
Le tambour du bouton de commande est gradué en 1/10° (1 tour = 3°).
Je n'ai fait aucune mise en plan pour l'instant mais si quelqu'un est intéressé je peux lui envoyer le modèle 3D (attention le dossier fait dans les 22Mo en format natif catia V5).

Cordialement,
Bertrand
 
G
gerard crochon
Ouvrier
salut , joli ce montage reglage par vis sans fin ... vu le diametre du pignon l'effort sur la dent doit etre acceptable , il y en a bien qui vont le confirmer par un calcul savant .. je vais regarder sur mon affuteuse ce que ç
 
JPDB 15
JPDB 15
Ouvrier
Merci Bertrand de nous faire partager la modélisation de ta CG. En ce qui concerne mon outil d'aide au réglage, les améliorations que tu as faites son "luxueuses" , mais j'aime bien . Déjà que mon dispositif me semble un peu compliqué pour accomplir cette simple fonction . En réfléchissant encore un peu je pense que l'on terminerais avec un simple fer plat muni de deux tétons à engager dans des trous exécutés en bout d'arbre à régler .
Par contre ton dispositif de réglage par roue et vis tangente, est une merveille. On est dans la qualité Suisse.... Chapeau . Je pense que, après avoir "senti" l'effort à la main, le module 1 doit largement tenir la contrainte . Tu dois avoir le même effort à reprendre dans la liaison de l'ensemble au fourreau horizontal, mais le problème est simple à résoudre.
La pièce en gris clair de ta modélisation, servant de palier à la vis tangente, n'est pas simple à réaliser . En tous les cas elle dépasse mes compétences et mon outillage. Il me reste la lime pour la finir.
Si tu étudie tous tes projets comme cela (et les projets des autres) tu ne dois pas avoir beaucoup de surprises à la réalisation. Encore merci pour le partage.
Jean-Paul
 
Bbr
Bbr
Compagnon
Bonjour Jean-Paul,

Merci pour ton commentaire. :prayer:

Suite à ta demande concernant les pdf 3D (j'en ai déjà visionnés certains professionnellement) j'ai cherché et en fait il faut un logiciel spécifique pour transformer les fichiers natifs catia en pdf 3D. Je n'ai pas ce logiciel et il n'est pas gratuit, dans la mesure où pour l'instant j'utilise catia à titre personnel afin de compléter ma formation récente sur ce logiciel je n'envisage pas d'investir dans un logiciel spécifique qui ne m'apportera pas grand chose même si je reconnais volontiers qu'un pdf 3D c'est super pour examiner un montage ou une modélisation comme celles que j'ai postées.

Pour le plat en remplacement de ton outil j'avais proposé un simple bout de fer plat fixé ou emboité sur une des rainures en té du bras mais ton argumentation concernant l'encombrement de cette zone justifie largement ta réalisation. D'autre part il y a le plaisir de créer un outil de qualité au lieu de faire un bricolage du dimanche fait à l'arrache avec ce qui traine dans la poubelle...

Je n'ai pas fait de calcul car tout ces pièces sont démontées et je n'ai pas mesuré le poids en porte à faux (et donc par conséquent le couple nécessaire) pour vérifier le dimensionnement. Ceci dit dans la mesure où cet effort est fait à la main sur un levier relativement court je ne suis pas trop inquiet même si la roue est taillée dans un bout d'acier de construction genre S235 (Re = 235 MPa, section d'une dent 3.14/2*8 en mm² au niveau du primitif soit environ 12 mm²).

Alors pour la réalisation du fourreau j'ai réfléchi lors de la conception : comment "générer ce type de surface" et donc comment l'usiner ?
Je ne détaille pas le tournage et le perçage excentrique (excentration 2 mm afin de pouvoir libérer la vis sans fin et donc la rotation sans déposer le système comme sur un plateau diviseur classique).
L'usinage de l'échancrure dans le fourreau nécessite un diviseur (ou plateau tournant) et une fraise 3 tailles diamètre 125, l'angle de balayage est de 180° et selon la largeur de la fraise il faut faire des déplacements perpendiculaires à l'axe du fourreau pour le passage de la roue (ces déplacements ne sont pas les mêmes des 2 côtés puisque la roue n'est pas symétrique).

Il y a une chose qui ne se voit pas vraiment sur le modèle c'est l'inclinaison de l'axe de la vis par rapport à l'axe de la roue (correction de l'angle d'hélice de la vis sans fin car la roue a une denture droite et non hélicoïdale afin d'éviter une perte de précision vu que cette roue à un jeu d'environ 1/10 en translation).

Autre détail qui a son importance : il y a un écrou KM5 standard et 2 écrous KM6 modifiés taraudage M32x1.5 au lieu de M30x1.5 (pas trouvé de M32x1.5 en standard dans le commerce et vu le manque de place et de matière c'est plus simple de modifier 2 KM6 standards.

Cordialement,
Bertrand
 
bop55
bop55
Compagnon
Vraiment bien pensé, bravo Bertrand :smt023

Je n'ai pas fait de calcul car tout ces pièces sont démontées et je n'ai pas mesuré le poids en porte à faux (et donc par conséquent le couple nécessaire) pour vérifier le dimensionnement

Il y a une modif simple à réaliser pour diminuer le porte à faux dû au moteur, c’est de le retourner:


Cette modif fait aussi gagner pas mal de place au niveau encombrement: une fois que c’est fait, on peut presque la coller contre un mur sans devoir faire l’impasse sur certaines configurations.
 
Bbr
Bbr
Compagnon
Bonjour Philippe, :smt039

Oui j'ai vu ta modif pour le moteur. Côté encombrement et porte à faux c'est impeccable, néanmoins ça réduit l'accès à la rainure supérieure (à moins de pivoter l'ensemble broche et moteur vers la gauche).
Le retournement du moteur offre l'avantage de ne pas te souffler dans la tronche par contre il est bien possible que ça aspire les poussières de meule et les envoie vers la courroie pour l'empêcher de glisser (mais à choisir entre ruiner la courroie et les poulies ou se pourrir les bronches avec la poussière le choix me parait simple :mrbrelle:).

J'ai déjà modélisé cet ensemble broche/moteur, il faudrait que je regarde de plus près cet inversion du moteur (si possible sans ajout de pièces... :smt017)

Au fait j'ai aussi modélisé les tirants de poupées universelles CM4 et SA40 pour un peu tous les types de cônes que j'ai (sauf les conversions SA40/CMx) mais je n'ai pas fait les mises en plan. J'en ai profité pour imaginer un tirant "universel" et il en reste une rondelle universelle et 5 têtes taraudées (M6, M10, M12, M14 et M16) pour répondre à toutes les variantes de cône en utilisant un bout de tige filetée du commerce.

Tetes tirants broche tout types pour poupee universelles CG.JPG


Cordialement,
Bertrand
 
bop55
bop55
Compagnon
Le retournement du moteur offre l'avantage de ne pas te souffler dans la tronche par contre il est bien possible que ça aspire les poussières de meule et les envoie vers la courroie pour l'empêcher de glisser (mais à choisir entre ruiner la courroie et les poulies ou se pourrir les bronches avec la poussière le choix me parait simple :mrbrelle:).
Tu as omis une autre possibilité: supprimer la ventilation du moteur :wink:
Le mien n’en avait plus quand j’ai acquis la machine et j’ai cherché un petit moment quelque chose à adapter dessus + lui faire un capot mais j’ai laissé tomber car pour l’utilisation que je fais de la machine, il s’avère que le moteur n’a jamais le temps de chauffer ==> pas besoin de ventilation (et donc, gain de place au niveau de la rainure en T au dessus de la broche :mrbrelle:).
 
JPDB 15
JPDB 15
Ouvrier
Bonjour Jean-Paul,


Merci pour ton commentaire. :prayer:

Suite à ta demande concernant les pdf 3D (j'en ai déjà visionnés certains professionnellement) j'ai cherché et en fait il faut un logiciel spécifique pour transformer les fichiers natifs catia en pdf 3D. Je n'ai pas ce logiciel et il n'est pas gratuit, dans la mesure où pour l'instant j'utilise catia à titre personnel afin de compléter ma formation récente sur ce logiciel je n'envisage pas d'investir dans un logiciel spécifique qui ne m'apportera pas grand chose même si je reconnais volontiers qu'un pdf 3D c'est super pour examiner un montage ou une modélisation comme celles que j'ai postées.

Il y a une chose qui ne se voit pas vraiment sur le modèle c'est l'inclinaison de l'axe de la vis par rapport à l'axe de la roue (correction de l'angle d'hélice de la vis sans fin car la roue a une denture droite et non hélicoïdale afin d'éviter une perte de précision vu que cette roue à un jeu d'environ 1/10 en translation).

Autre détail qui a son importance : il y a un écrou KM5 standard et 2 écrous KM6 modifiés taraudage M32x1.5 au lieu de M30x1.5 (pas trouvé de M32x1.5 en standard dans le commerce et vu le manque de place et de matière c'est plus simple de modifier 2 KM6 standards.

BertrandBonjour Bertrand

Effectivement il faut un module spécifique pour convertir le modèle en Pdf 3D. Je me souviens que dans mon logiciel 3D "Allplan" l'éditeur avait une convention particulière avec Adobe. Dassault devait être fauché pour ne pas avoir passer un accord .
Pour les calculs je suis d'accord avec toi. L'effort n'est pas si terrible que çà .

Par contre je n'avais pas vu le pivotement du fourreau de l'angle de l'hélice du filet de la vis. Mais je ne comprends pas la manière de dégager la vis pour la mettre en roue libre. Tu as bien du prévoir un petit levier ?

Pour la remarque de bop 55, je trouve cette idée pertinente , sauf dans le cas d'une mise de l'axe de broche à la verticale . Le cas est peu fréquent , mais je l'ai déjà rencontré . Dans cette position l'accessibilité et la visibilité de la pièce usinée est réduite.

Je pense qu'avec toutes ces idées d'amélioration, nous nous éloignons du concept de base de la CG qui était une machine simple "irréfutable" comme dirait Alexandre Vialatte ... mais nous nous amusons bien.

Cordialement Jean-Paul
 
Bbr
Bbr
Compagnon
Par contre je n'avais pas vu le pivotement du fourreau de l'angle de l'hélice du filet de la vis. Mais je ne comprends pas la manière de dégager la vis pour la mettre en roue libre. Tu as bien du prévoir un petit levier ?

Le fourreau de la vis sans fin est un fourreau excentrique (excentration de 2 mm de l'axe de la vis par rapport à celui du fourreau). En desserrant la vis du tampon tangent on peut faire tourner le fourreau pour régler le jeu d'engrènement mais aussi de débrayer la vis sans fin (même principe qu'un plateau tournant de fraisage). Je n'ai pas mis de levier car on peut utiliser une clé à ergot sur les écrous KM6 modifiés du fourreau (en plus vu que le fourreau peut faire un demi tour le levier risquerait de gêner ou limiter le mouvement.

Tu as omis une autre possibilité: supprimer la ventilation du moteur :wink:

Certes mais ça c'est du "zabotache" !

Bon ayé, c'est modélisé (avec des modifs, on ne se refait pas :spamafote:) :

Ensemble Broche-moteur inverse.JPG


Ensemble Broche-moteur inverse (detail 1).JPG


Ensemble Broche-moteur inverse (detail 2).JPG


Ensemble Broche-moteur inverse (eclate pieces supplementaires ou modifiees).JPG


Donc pièce en forme d'équerre faite avec 2 bouts de plat de 30x8 soudés (pas d'équerre hein ça serait trop facile : angle 72° à peu près) 2 perçages dia 12,5 entraxe 109 (correspond à l'entraxe des goujons du collier) un taraudage M12 entraxes 35 et 114,5 (environ), entretoise dia 30 percée à 12,5 longueur 15, patte en fer de 30x25 percé à 12 et taraudé M12 entraxe 60, le reste c'est des copies de pièces de la CG (rondelles, goujons, écrous). Pour ce montage il faut évidemment inverser la poulie de broche et remplacer la courroie par une 500x15 (exemple : Référence T150-500-15-MEGADYNE en vente libre chez 123courroies d'après gogol).

Je pense qu'avec toutes ces idées d'amélioration, nous nous éloignons du concept de base de la CG qui était une machine simple

Bin... Elle n'est pas plus compliquée (du moins avec ces quelques bricoles). :lol:

Evidemment si on creuse pour mettre une vis à bille pour déplacer la table, ou bien une broche rapide à la place de la broche normale pour faire de la rectif intérieure voire même une alidade pour les divisions sur la poupée universelle ou pire un servomoteur asservi pour faire de l'hélicoïdal et toute autre bizarrerie de division (à part peut être tailler une spirale logarithmique, pas facile ça :tinostar: ), mais pourquoi pas après tout, tant que ça ne supprime pas de fonctionnalités à la machine. :siffle:

Cordialement,
Bertrand
 
bop55
bop55
Compagnon
Et donc, tu as, toi aussi, choisi de retourner le moteur: tiens-nous au courant sur les éventuels effets indésirables des particules de métal/meule qu’il va devoir "ingérer" :7grat:
 

Sujets similaires

M
Réponses
6
Affichages
4 105
osiver
osiver
P
Réponses
13
Affichages
749
MickB26
M
jeanmichel1946
Réponses
17
Affichages
809
jeanmichel1946
jeanmichel1946
N
Réponses
5
Affichages
428
normapro
N
B
Réponses
0
Affichages
834
blondin21
B
exportinner
Réponses
8
Affichages
1 103
mvt
T
Réponses
31
Affichages
4 359
touramoto
T
ilfaitvraimentbeau
Réponses
40
Affichages
2 496
marc le gaulois
M
F
Réponses
29
Affichages
1 985
duredetrouverunpseudo
D
den's 12
Réponses
10
Affichages
3 034
languedoc
L
Haut