Adaptation d'une presse à chaud pour t-shirt

Seb_opticien
Nouveau
22 Décembre 2018
21
  • Auteur de la discussion
  • #1
Bonjour

Parmi les machine dont j'ai (plus ou moins) besoin pour mon activité de fabrication (presque artisanale) de lunettes, il y a une presse à chaud.
Elle permet un collage plus rapide des plaques de d'acétate de cellulose que l'usage de l'acétone. Il y a surtout moins besoin de temps de séchage après collage.
Pour cela, après avoir encoller les 2 plaques et laisser débuller quelques minutes, on met sous presse quelques minutes entre 80°C et 100°C.

Parfois, j'aurais aussi besoin de monter à 250°C, mais pas souvent (cuisson de bout de viande:grilled: ou pas)

Bien entendu, il existe des machines spécifiques dans la profession pour un usage intensif et qui bien entendu coûte un bras. Pour un usage occasionnel comme le mien, une presse à chaud suffit amplement (et ça fonctionne pas mal déjà).
471445


Cependant, j'aimerais améliorer ce système en gardant le châssis de presse et en changeant les plaques de pression inférieure et supérieure et aussi l'électronique du coup.
Pour cela, des plaques d'aluminium de 200x100mm avec une épaisseur entre 8 et 12mm (je ne sais pas trop laquelle choisir) avec un élément chauffant de 300w sur chacune (rectangulaire 150x100mm). Le montage se fera sur les 25mm laisser de chaque coté.

Les simulations (très complexe : 2 pavés superposés) faîtes avec Fusion360 donne une température homogène sur toute la surface de la plaque.

Maintenant, place aux questions :
Partant du principe que j'aurais du mal à réutiliser le contrôleur actuel (ce qui n'est pas certain) et aussi du fait qu'un kit contrôleur PID Rex C100 coûte moins de 12€, est-ce que je peux utiliser 1 seule sonde (donc sur une seule des plaques) ou 2. Question subsidiaire, où est-ce que je place le(s) thermocouple(s).

J'ai lu différent sujet, et celui-ci répond à quelques problématique, dont la notice du rex c100 :
https://www.usinages.com/threads/regulateur-pour-petit-four-a-emaux-trempe.99268/#post-1133084
http://www.rkcinst.co.jp/english/pdf_manual/imnzc22e1.pdf

Concernant ces derniers. Au lieu du modèle à visser en M6, j'en ai trouver sur œillet de 6mm. Ça permettrait une fixation en surface mais aussi une lecture de surface et pas celle de travail. Pour la M6 classique, si ce n'est pas trop long, je peux la fixer sur le dessous, sinon sur la tranche

Ensuite, même si il n'y a pas de risque de bruler les plaques, une minuterie serait utile pour couper l'alimentation des plaques, et si c'était sur boitier de 48x48, comme le PID, ça serait aussi bien. Du coup, quels différences entre un relais et un SSR, et aussi comment brancher tout ça.

Dans mon idée, l'enchainement serait :
Prise 220V
PID 1 et 2
Interrupteur lumineux 1 et 2 (pour sélectionner la plaque à faire chauffer)
SSR 1 et 2
Eléments chauffants 1 et 2

Je ne sais pas trop où placer le timer et son relais dans cette chaîne.

Ou alors, je passe en arduino et tout sera intégré. Je pourrai utiliser une partie du code PID d'imprimante 3d et piloter le SSR assez simplement et aussi faire ma minuterie assez simplement. Et le coût final sera certainement moindre, mais la robustesse serait à voir.

Sébastien
 
Dernière édition:
AlliPapa
Compagnon
27 Février 2012
1 053
Bonjour,

Quelle precision de regulation recherche tu ? Y a t'il une temperuture critique à ne pas dépasser ? Ta consigne sera t elle proche de temp critique?

A priori ;
Une seule sonde de temp , oui si elle reflète ce que tu recherche
Minuterie , bof pas necessaire , je placerai plutot une seconde sonde de temp de secu haute, ou comme sur les percolateur un fusible thermique
Relay static (ssr) oui, c'est mieux mais pas obligatoire 2x300=600w en mono 220v ce n,est que 3A à commuter un relais permetant le double ou le triple fera parfaitement le boulot

Bat
Allipapa
 
Seb_opticien
Nouveau
22 Décembre 2018
21
  • Auteur de la discussion
  • #3
Merci pour ta réponse
J'y ai réfléchi ces derniers jours et je pense m'orienter vers l'arduino mais je n'exclue pas le pid, j'en ai commandé un aussi, ça pourra toujours servir.

Pour la régulation, une variation inférieure à 5°C est la limite maximum à mon avis. Ma température limite est de 100°C pour l'acétate, mais la polymérisation de la colle fonctionnerait aussi à 80°C, ce sera juste plus long. du coup, je peux régler à 90°C, et ça irait.

Par contre, j'aimerais avoir le choix pour l'allumage des plaques, comme dans un four de cuisine (en haut, en bas, les deux).
Et pour la minuterie, bah, un peu come le four aussi, quand c'est cuit, pas besoin de laisser plus longtemps, même si là, il s'agit surtout d'arrêter le chauffage.

SSR ou relais, le SR est dans le kit du contrôleur PID.

Enfin, la solution sur laquelle j'ai travaillé car j'ai ce qu'il faut (au moins en partie), c'est un programme arduino. Il semble que la sortie PID fonctionne (mais je ne sais pas si elle s'arrête à la fin du compte à rebour), et aussi l'affichage (nickel lui) et la minuterie n'est pas si loin de fonctionner (elle démarre à l'allumage de la carte, il faut que je réordonne mes conditions et aussi que je teste à un interrupteur). J'ai surtout un problème de test pour les températures, mais il me manques des résistances, entre autre.

L'avantage, c'est qu'un PID, il n'y à qu'à brancher et suivre la notice pour les réglages de base. Et une minuterie non intégrée reste possible et moins couteuse. Au bip, on sort les pâtes de l'eau, là j'éteins la bête.
 
La dernière réponse à ce sujet date de plus de 6 mois
Sujets similaires Forum Date
Autres procédés de fabrication
Moteurs thermiques et véhicules associés
Accessoires et outils de coupe pour fraisage
Autres machines outils conventionnelles
Tours
Accessoires et outils de coupe pour fraisage
Accessoires et outils de coupe pour tournage
Divers projets et réalisations
Autres machines outils conventionnelles
Accessoires et outils de coupe pour tournage
Electricité, variateurs, convertisseurs et moteurs
Soudure, brasage
Outils et accessoires
Electricité, variateurs, convertisseurs et moteurs
Accessoires et outils de coupe pour tournage
Haut