1. Ce site utilise des cookies. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus.

OMRON 3G3JV

Discussion dans 'Electricité, variateurs, convertisseurs et moteurs' créé par j.f., 22 Mai 2009.

  1. j.f.

    j.f. Compagnon

    Messages:
    6 443
    Inscrit:
    22 Décembre 2007
    Localité:
    19
    OMRON 3G3JV
    Bonjour,

    en attendant de le recevoir, la documentation me laisse perplexe.

    C'est à propos de la commande marche avant / arrêt / marche arrière.

    Il y a deux modes qui sont décrits, 2 fils et 3 fils.

    Comme c'est pour une avance auto, je tiens à être en 3 fils, avec :

    - un bouton marche avant
    - un bouton stop
    - un bouton marche arrière

    La doc au paragraphe "5-1-1 Sélection/initialisation des paramètres (n01)" décrit un certain nombre de possibilités.

    - 8 Initialisation (spécifications japonaises)
    - 9 Initialisation (séquence 3 fils) (2) (spécifications japonaises)
    - 10 Initialisation (spécifications européennes)
    - 11 Initialisation (séquence 3 fils) (2) (spécifications européennes)

    (2) renvoit à la page décrivant ce que je recopie ci-dessous.

    En 2 fils, il y a un bouton pour avant, un bouton pour arrière. Manifestement, en appuyant une première fois sur un des boutons, ça démarre. Pour arrêter, il faut appuyer une deuxième fois sur ce bouton.

    En 3 fils, il y a un bouton marche, un bouton arrêt, et un interrupteur pour marche arrière.

    Et il n'y est pas question des différences entre spécifications européenne et japonaise !

    Aucun de ces deux modes de fonctionnement ne me convient. Je voudrais un mode 3 fils fonctionnant comme sur les Altivar.

    C'est toujours faisable grâce à des relais de commande. Mais il y a peut-être plus simple. Quelqu'un connaît-il les différences entre spécifications japonaise et européenne ?
     
  2. jcma

    jcma Compagnon

    Messages:
    1 658
    Inscrit:
    2 Novembre 2008
    Localité:
    Mulhouse - Haut-Rhin
    OMRON 3G3JV
    Bonsoir,

    jf, si j'ai bien compris en lisant la doc d'installation en anglais, la gamme des moteurs n'est pas la même entre l'Europe et le Japon (Voir image). Les fonctions d'initialisation charge surement les valeurs admises a des valeurs différentes selon la spécifications que l'on choisit.
    Concernant le mode 3 fils comme sur l'altivar, je ne vois pas non plus comment faire sans utiliser un relais.

    PS
    As-tu attaqué le câblage de ton coffret électrique ?.

    @+
    Jean-Charles

    omron.JPG
     
  3. j.f.

    j.f. Compagnon

    Messages:
    6 443
    Inscrit:
    22 Décembre 2007
    Localité:
    19
    OMRON 3G3JV
    Salut jcma,

    je n'ai pas trouvé cette distinction dans la doc anglaise. C'est dans la doc française qu'il est question de ces modes de commande européen et japonais, sans plus de détails...

    Faudra essayer quand je l'aurai reçu...

    J'ai attaqué l'armoire.

    Photo ci-dessous.

    En haut, deux emplacement vides, percés, pour recevoir des petits Omron, pas encombrants, faciles à trouver et pas chers. Et l'Altivar 28 de 1.5 kW pour la broche. Un Omron va servir pour l'avance. La boîte Norton a deux gammes x1 et x1/5, et une des vitesses est 100 mm / mn. Donc je récupérerai le signal V / Hz du varia pour afficher la vitesse en numérique avec un voltmètre de tableau. L'autre Omron - optionnel - sera réservé à une motorisation du Z si j'arrive à faire une adaptation mécanique correcte. Il faut d'ailleurs que je calcule la puissance théorique du moteur en fonction de la vitesse de montée prévue. Avec 600 kg environ il va falloir faire un compromis puissance / vitesse. 600 kg = console + transversal + table + charge maxi autorisée sur la table, ça fait à peu près ça, et il y a les forces de frottements qui sont très loin d'être négligeables.

    Déjà, en énergie potentielle, 600 kg sur 0.50 m ça fait 600 * 0.5 * 9.81 = 3000 joules. Si je veux monter en 30 sec. ces 0.50 m, 100 W théoriques, il faut tabler sur au moins 200 W pour le moteur ! Et j'ai un 220 watts qui n'attend que ça...

    Ensuite, une alim 24V, quelques relais de commande 1 RT tout petits (qui seront utiles ou pas...), et le Preventa XPS-AT pour gérer l'arrêt d'urgence, avec freinage temporisé pour la broche, coupure immédiate pour tout le reste.

    4 contacteurs basse conso (l'alim n'est pas très puissante, et je n'ai pas besoin d'additifs sur les contacteurs).

    Deux entre l'Altivar et le moteur de broche selon le schéma préconisé par Telemecanique (arrêt d'urgence catégorie 1 pour la broche).

    1 pour la pompe d'arrosage : catégorie d'arrêt 0

    1 pour les petits variateurs : coupure en amont du (des) Omron, car la notice précise en toutes lettre qu'on ne peut pas couper après variateur, ce qu'autorisent esplicitement lles notices des deux autres varias en ma possession (Danfoss et Altivar). Les Omron ne sont sans doute pas très haut de gamme, masi c'est sans importance pour des avances : ça doit s'arêter très vite contrairement à une broche. Catégorie d'arrêt 0 donc.

    Un condensateur pour la pompe (en bas à droite).

    Il y aura un ventilateur de 120 mm pour évacuer la chaleur.

    L'armoire fait 400 x 600. Il n'y a pas beaucoup de place. Je fais donc l'impasse sur plusieurs choses :

    - pas de fusibles ou disjoncteurs pour les différents organes (alim 24V, pompe, variateurs). L'armoire sera alimentée par une ligne spécifique avec un disjoncteur au tableau bien sûr.

    - pas de protection thermique sur la pompe : semble peu utile, et il n'y en avait aps sur l'armoire d'origine. La protection thermique des autres moteurs sera naturellement assurée par les variateurs.

    - pas de sectionneur au niveau de l'armoire. Je monte un boîtier de proximité muni d'un interrupteur-sectionneur entre tableau et armoire.

    Ca devrait être câblé en fin de semaine prochaine, mais je n'ai pas encore acheté les deux boîtes à boutons (une pour la broche, pompe, tachymètre de broche, etc.), un pour l'avance, et fixé dessus (me semble plus ergonomique a priori).

    Voilà où ça en est... Pas encore un seul fil tiré. Mais j'ai tout ce qu'il faut et ça a été assez long à réunir, en particulier une boîte avec embouts de câbles et clips d'identification (numéros) pour les fils.

    DSCF9160.JPG
     
  4. jcma

    jcma Compagnon

    Messages:
    1 658
    Inscrit:
    2 Novembre 2008
    Localité:
    Mulhouse - Haut-Rhin
  5. j.f.

    j.f. Compagnon

    Messages:
    6 443
    Inscrit:
    22 Décembre 2007
    Localité:
    19
    OMRON 3G3JV
    Voici le schéma retenu :

    il faut deux relais 1RT, deux poussoirs de marche avec chacun un contact NC + un contact NO, un poussoir d'arrêt avec un contact NC.

    Il s'agit simplement de relais montés en automaintien, avec une sorte d'intervérouillage élecrtique.

    Sont prévus dans le circuit deux contacts de fin de course.

    [​IMG]

    Il faut configurer le variateur pour recevoir des commandes en +24V externe sur les entéres S1, S2, etc. La notice est assez laconique sur le sujet, il n'y a que quelques lignes là dessus. Il aura fallu bien chercher pour les trouver ! Les commandes sont prélevées aux points 40 et 41. Le +24 V est branché au point 47.

    La possibilité de commande externe des variateurs est une des raisons pour lesquelles je n'utilise que du continu, au lieu de l'alternatif, moins cher.

    Des voyants indiquent le sens de marche, car aux faibles avances, le sens de déplacement est très loin de sauter aux yeux.

    Les contacts NC des poussoirs S2 et S3 s'ouvrent avant que les contacts NO ne se ferment. Ceci revient à donner un ordre d'arrêt. Ils interdisent la prise en compte de l'enfoncement simultané des deux poussoirs de marche.

    Les contacts de fin de course coupent le bouton du côté concerné, et n'autorisent la prise en compte de l'ordre de démarrage que du côté opposé.

    Ce circuit fonctionne.


    Il y a deux ans, j'avais trouvé sur le site perso d'un enseignant un cours de logique à relais. J'ai perdu le lien, et je n'arrive pas à le retrouver. Si quelqu'un connait...
     
  6. jcma

    jcma Compagnon

    Messages:
    1 658
    Inscrit:
    2 Novembre 2008
    Localité:
    Mulhouse - Haut-Rhin
  7. jossebe2000

    jossebe2000 Nouveau

    Messages:
    31
    Inscrit:
    30 Mai 2009
    Localité:
    Manage (B)
    OMRON 3G3JV
    Bonjour
    pour moi, il manque un contact de K1 dans le circuit d'enclenchement de K3 et vice-versa. (à la place des contact NC S2 & S3)

    même si il y a un contact des BP de commande dans les circuit opposé. chose qui dans la pratique on ne fait jamais, car il peut y avoir battement entre les différent temps de mouvement de contact des BP


    [​IMG]
     
  8. jcma

    jcma Compagnon

    Messages:
    1 658
    Inscrit:
    2 Novembre 2008
    Localité:
    Mulhouse - Haut-Rhin
    OMRON 3G3JV
    Bonsoir jossebe2000,

    j.f utilise des contacteurs basse consommation sur lesquels on ne peut pas rajouter de contacts auxiliaires d'ou l'astuce des deux contacts sur le BP. Par contre, je suis d'accord avec toi que cela ne peut marcher que si le recouvrement est dans le bon sens, c'est a dire si le contact NC du BP s'ouvre avant que le contact NO se ferme.

    @+
    Jean-Charles
     
  9. jossebe2000

    jossebe2000 Nouveau

    Messages:
    31
    Inscrit:
    30 Mai 2009
    Localité:
    Manage (B)
    OMRON 3G3JV
    Bonjour
    Ha!! ok, autant pour moi :wink:

    il n'y aura pas de probleme si l'opérateur actionne en premier le BP S1 qui marque l'arrêt de la machine.
     
  10. j.f.

    j.f. Compagnon

    Messages:
    6 443
    Inscrit:
    22 Décembre 2007
    Localité:
    19
    OMRON 3G3JV
    Salut !

    Merci pour ce cours.

    Mais sur le site didactique il y avait des montages de la mort qui tue ! Des trucs que faut avoir un paquet de neurones !

    Si on cherche les dieux de la logique à relais, il y a les restaurateurs de filppers électomécaniques. mais c'est tellement technique et antédiluvien que je comprends rien.

    Effetivement j'utilise des basse conso. Mais même si c'est "interdit", on peut y mettre des contacts auxiliaires. Il suffit de faire sauter la petite pièce d'interdiction. J'ai une armoire qui tourne comme ça depuis un an et demi. Curieusement, j'ai remarqué que la force nécessaire pour activer un contacteur basse conso pouvait être supérieure à celle nécessaire pour un contacteur normal de même puissance. Incroyable mais vrai.

    Bon, ok, c'était une solution provisoire. C'est fini depuis quelques jours. Mais ça marchait sans problème.



    EDIT : Là, il s'agit de commander les entrées un variateur de fréquence. Pas de contacteur. Je suis certain que la chronologie (NF s'ouvrant avant que les NO se ferment) empêche tout battement. On voit et on entend les relais (munis de voyant intérgrés) s'activer de façon bien distincte. Si on appuie à moitié sur un poussoir, ça revient d'ailleurs à tout arrêter. Le poussoir S1, à la limite, est facultatif. On peut arrêter sans lui.

    jossebe, le premier montage que j'ai fait est celui que tu décris. Mais sur rail je n'ai que des 1 RT. Ca en consommait 4. J'ai simplifié, avec des contacts supplémentaires sur les poussoirs. (j'ai plein de contacts en rab'. Ca fonctionne absolument sans problème, avec une décomposition des étapes très nette.

    Du coup il me reste deux relais 1 RT et heureusement, car j'en avais besoin.
     
Chargement...

Partager cette page