1. Ce site utilise des cookies. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus.

Eprouvettes de traction

Discussion dans 'Tournage' créé par fifrelin, 19 Avril 2011.

  1. fifrelin

    fifrelin Ouvrier

    Messages:
    427
    Inscrit:
    18 Février 2009
    Localité:
    09
    Eprouvettes de traction
    Je vous expose le probleme (données), il y a deja un process existant, mais j'aimerai savoir si certains ont des idees interessantes!
    Pour infos les eprouvettes de traction ca ressemble a ça:

    [​IMG]


    Donc voila nous avons des cadences de 80 eprouvettes par poste (8 heures) de capacite a respecter! La matiere Inconel, titane, acier, inox, enfin des trucs assez costaud quand meme. Les bruts, issus de dissection ou d'anneaux, donc au final on tombe sur des pavés pas forcement avec des faces paralleles! on a pas forcement de sur longueur, donc,
    on perce avec une perceuse a colonne les faces opposées a la main,
    on monte ensuite la piece entre pointe,
    entrainement par "toc",
    mise au rond,
    reprise sur tour numerique entre pointe
    entrainement par picots,
    usinages sans demonter, du rond ebauché a la piece finie.
    Certaines doivent etre reprise en rectif
    -> Au final, des tolerances super serrées par forcement respectées, et des problemes de reprise en rectif.

    Donc des idees pour avoir des faces paralleles facilement, des perçages coaxiaux, ou autre...
     
  2. Jean54

    Jean54 Apprenti

    Messages:
    213
    Inscrit:
    28 Août 2008
    Localité:
    LIEGE (BELGIQUE)
    Eprouvettes de traction
    Bonjour à tous,

    Je vais plutôt classer vos explications un peu confuses sur le compte de votre désarroi, devrais-je comprendre (vieux contremaitre) que vous travaillez et débrouillez tout seul (isolé), que vos collègues réussissent ce que vous avez du mal à faire?

    Essayer d'abord ceci :
    Pour placer la pièce entre-pointes sur le tour numérique vous devez appuyer la pièce bien contre la poupée et maintenir la pression ensuite approchez la contre-pointe en la tournant d'un seul doigt jusqu'à butée franche C'EST TOUT!
    Assurez vous ensuite que la pièce est parfaitement fixe, bloquez et c'est bon!


    S'il vous arrivait l'idée qu'elle pourrait s'envoler en resserrant la pièce pour être sûr, puis encore une fois pour être vraiment sûr, et encore un petit coup pour la route, vous pouvez flamber facilement un petit diamètre et le cylindre se transforme en banane, la coupe va se traduire par un écrouissage important sous la coupe, il va se former un espèce de pas de vis sur le reflet de l'acier (torsion) une usure prématurée de l'outil et une déformation rapide des centres.
    La première passe va encore, mais la deuxième reprend l'écrouissage de la première + la déformation des centres, la troisième etc...etc...
    Bien sûr la géométrie de la pièce n'est pas cylindrique comme vous l'avez constaté.
    En espérant vous avoir aidé,
    A+
     
  3. JeanYves

    JeanYves Compagnon

    Messages:
    11 648
    Inscrit:
    28 Octobre 2008
    Localité:
    F - 56 Bretagne
    Avertissement:
    niveau 3
    Eprouvettes de traction
    Bonjour ,

    Quel pb rencontrez vous exactement ?? , j’ai cru comprendre que vous avez un probleme de rendement et les pièces des pb geometriques !?
    A mon avis , il y a des operations qui prennent du temps : percages sur perceuse , montage -demontage de toc ...

    Vous pourriez faire les percages et ebaucher les extremités (longueur filetée par exemple , sur 1 tour en mandrin .
    Puis tout le reste chariotage , filetages sur le numerique entre pointe avec entrainement par picots .
    La piece devrait ètre bien montée et parfaitement cylindrique .
     
  4. brise-copeaux

    brise-copeaux Compagnon

    Messages:
    7 393
    Inscrit:
    5 Janvier 2007
    Localité:
    Rouen Normandie-76- ou Bagnole de l'orne -61-
    Eprouvettes de traction
    Bonjour.

    Les bruts, issus de dissection ou d'anneaux, donc au final on tombe sur des pavés pas forcement avec des faces parallèles! on a pas forcement de sur longueur.

    Ça c'est un gros problème dé le départ, il faudrait standardisés ses bruts...sinon pas beaucoup de solutions.

    perce avec une perceuse a colonne les faces opposées a la main,

    A mon avis ce serait plus simple avec un mandrin a mords flottants hydraulique.....ce qui permet de faire les perçages bien dans l'axe et mises a longueurs rapidement.

    on monte ensuite la piece entre pointe,entrainement par "toc", mise au rond,

    Si tes bruts son standardises plus besoin de cette opération.

    reprise sur tour numérique entre pointe entrainement par picots, usinages sans démonter, du rond ébauche a la pièce finie.

    Après perçage et mise a longueur....passer directement en numérique.

    Certaines doivent être reprise en rectif
    -> Au final, des tolérances super serrées par forcement respectées, et des problèmes de reprise en rectif.


    Là c'est assez normal vue toutes les différence matière que vous usinez...et je suppose que vous ne changer vos meules en fonction des matières.........a voir aussi se point.

    @ +
     
  5. fifrelin

    fifrelin Ouvrier

    Messages:
    427
    Inscrit:
    18 Février 2009
    Localité:
    09
    Eprouvettes de traction
    Alors deja merci, c'est unes des choses que j'apprecie sur ce forum, la presence et la participation des gens! Demain j'essayerai de faire quelques photos si c'est possible pour illustrer tout ca.
    Faut pas me dire vous....ca me vieilli et je trouve ce forum assez bonne ambiance pour pouvoir se tutoyer.

    Jean54, sur le tour numerique, la pression et gerer avec une contre pointe gerée dans le programme en fonction des diametres deja.

    Brise-copeaux,
    -standardiser les bruts, oui c'est en cours, on reflechit a faire des gabarits pour les debiteurs. Mais se pose qd meme des problemes par rapport aux formes originaires des pieces. Une des solutions envisagée serait une machine numerique, avec un diviseur pour monter le brut de facon a "dresser" les faces opposées, et les percer de maniere coaxiale.
    -Mandrins flottants, oui mais faudrait monter la piece, la serrer a la limite dresser la face et pointer, demonter retourner, resserer et faire pareil sur la seconde face. Niveau temps c'est tres tres rapide de faire juste 2 points de centre sur une perceuse en retournant a la main.
    -Les bruts etant issus de tronçonnage, ce sont de pavés, donc faut une mise au rond, la faire directement en numerique, oui mais pour limiter les chocs, vaut mieux faire une mise au rond sur un vieux conventionnel.
    -a rectif est pas fait en interne de plus on ne rectifie que l'acier et l'inco (qui sont quand meme similaires). Les defauts viennent en fait que les trous aux extremites se deforment avant, donc pour se reprendre dedans pas evident, de plus les faces opposées n'etant pas parfaitement paralleles...

    Concernant le temps de montage demontage retournement etc, vu le nombre c'est vraiment plus rapide sur la perceuse. Pour info, pointage des 2 faces opposées, mise au rond, en gros je dirai 3 minutes a tout casser....
     
  6. usinum

    usinum Ouvrier

    Messages:
    416
    Inscrit:
    29 Juin 2010
    Localité:
    ROUGIERS/VAR/83
    Eprouvettes de traction
    salut,
    partir d un brut aleatoire et imposer une cadence de 6mns/piece faut le faire... peux tu nous donner des ordres de grandeur de tes pieces?
    a+
    j-m c
     
  7. brise-copeaux

    brise-copeaux Compagnon

    Messages:
    7 393
    Inscrit:
    5 Janvier 2007
    Localité:
    Rouen Normandie-76- ou Bagnole de l'orne -61-
    Eprouvettes de traction
    Re.

    Les défauts viennent en fait que les trous aux extrémités se déforment avant, donc pour se reprendre dedans pas évident, de plus les faces opposées n'étant pas parfaitement parallèles...

    Mais pourquoi tu ne dresses pas les faces :?: :?: :?: je sais que c'est inutile pour la traction......mais pour un usinage en série c'est important.

    Pour les centres c'est normal si pas de reprises après ébauches et finitions.

    Moi ce qui me choque c'est que les éprouvettes doivent être rigoureusement identiques. Donc demande du temps pour les faire!!!!!!! Je sais que faire des éprouvettes ne rapporte rien à la boutique mais c'est un atout primordial. Pourquoi vouloir gagner du temps sur se poste ?

    Pour moi, si tu veux gagner du temps il faut faire dans l'ordre, standardiser, dresser/pointer, numérique, reprise centre et recfif si besoin....et puis pour le temps faut laisser tomber.

    @ +
     
  8. JeanYves

    JeanYves Compagnon

    Messages:
    11 648
    Inscrit:
    28 Octobre 2008
    Localité:
    F - 56 Bretagne
    Avertissement:
    niveau 3
    Eprouvettes de traction
    Bonsoir ,

    Je ne connais pas cette fabrication , mais logiquement , il doit y avoir une norme à respecter pour le prelevement des eprouvettes .

    S' il y a tant d'ecart sur le pointage c'est qu'on part sur des mauvaises bases pour les faire !.
     
  9. Jean54

    Jean54 Apprenti

    Messages:
    213
    Inscrit:
    28 Août 2008
    Localité:
    LIEGE (BELGIQUE)
    Eprouvettes de traction
    Bonsoir à tous,

    Oui fifrelin je me doute bien que la pression sur la contre-pointe est gérée par le programme c'est bien ce que je voulais vous (TE) faire dire, sur des pièces ébauchées cela marche très bien.

    Petit test :
    Donc après mise au rond, bridage de la pièce sur le numérique comme tu le fais d'habitude, pourrais-tu contrôler le rond au comparateur sur deux ou trois pièces?

    Ou alors :
    prendre quelques pièces finies et contrôler la cylindricité sur le tour conventionnel?

    Idées perso (qui n'engage que moi)

    Utiliser une pointe à centrer de forme R (à rayon) de la plus grande taille possible pour faire l'entre-pointe (utilisable aussi pour décaler la contre-poupée pour faire un cône morse) de cette façon on peut s'affranchir d'un mauvais alignement des centres de quelques degrés.

    Il existe des forets pour centres avec un méplat sur lequel on soude une lame qui dresse une petite face et qui sert aussi de butée, pour l'utilisation par entraineur, c'est un outil connu pour machine à dresser-centrer. Cela existe dans les catalogues.
    Si l'entraineur à picots pose des problèmes en pénétration on peut remplacer les picots par des tenons qui s'encastrent dans une rainure qu'on a fait dans la pièce, dans ce cas le dressage de la face est superflu.

    Je ne sais pas ce que l'on peut mesurer par ce test allongement-rupture sur un brut de derrière-les-fagots sur un acier non recuit normalisé à part le traitement thermique de la disqueuse et l'écrouissage de l'usinage.

    A+
     
  10. Doug

    Doug Apprenti

    Messages:
    222
    Inscrit:
    22 Octobre 2008
    Localité:
    Nord-59
    Eprouvettes de traction
    Je suis impressionné par la cadence demandée... Sinon peut-être partir, au début, sur du fraisage pour mettre au rond plutôt que sur du tournage au choc. D'ailleurs avec de l'inconel, le tournage ça ne doit pas être de la tarte...!!
     
  11. Jean54

    Jean54 Apprenti

    Messages:
    213
    Inscrit:
    28 Août 2008
    Localité:
    LIEGE (BELGIQUE)
    Eprouvettes de traction
    Bonjour à tous,

    Au risque de me faire passer pour un "déconneur", je trouve que la pièce sur la photo ressemble à une sécurité d'ancien pont roulant.

    A+
     
  12. JeanYves

    JeanYves Compagnon

    Messages:
    11 648
    Inscrit:
    28 Octobre 2008
    Localité:
    F - 56 Bretagne
    Avertissement:
    niveau 3
    Eprouvettes de traction
    Bonsoir ,

    Habituellement les eprouvettes de traction ne sont pas filetées !!
    , mais bon , il doit exister plusieurs modeles de tête d'amarrage !!??
     
  13. fifrelin

    fifrelin Ouvrier

    Messages:
    427
    Inscrit:
    18 Février 2009
    Localité:
    09
    Eprouvettes de traction
    La machine à dresser-centrer, ça, ça me plait, j'y ai pensé aussi ! A un outil servant à ça ! Concernant les têtes, en fait, les clients n'imposent pas ou très rarement les têtes, ce qu'ils exigent, c'est le diamètre du fût, une longueur et les rayons de raccordement, le choix du filetage, c'est que l'on travaille avec des labos utilisant ce système de fixation, que je n'aurais pas utilisé, mais j'ai été embauché en tant que technicien méthodes, et si on me demandait une éprouvette parfaite, je le ferais différemment, mais je me retrouve coincé entre des exigences de qualité, que je comprends tout à fait, des exigences de production issues de mes "supérieurs", et surtout un process qui est en place.
    Sinon l'inconel, ce n'est pas le pire à usiner. Il y a des alliages encore plus durs et pénibles à usiner. Jean 54 concernant la cylindricite, elle est bonne, c'est déjà un point qu'ils ont résolu en fait !
    Concernant le point sur le fait que c'est important oui, mais le problème c'est qu'une usine de 800 personnes environ, ce qui arrive souvent, et c'est totalement indépendant de moi, malheureusement, c'est qu'on nous demande de faire les éprouvettes quand les pièces sont déjà prêtes à être expédiées....Donc plusieurs dizaines de milliers d'euros coincés....On vous demande des choses pas forcement logiques, mais vous devez connaître le problème dans vos entreprises....Donc le sujet du débat n'est pas là (ce n'est même pas un débat en fait !)
    Pour l'ordre de grandeur, la plus grande que nous ayons, c'est 200mm de longueur et le fût un diamètre de 15 mm à peu pres !
    Sinon j'ai eu le temps de faire quelques photos ! Si ça peut aider ou donner des idées !



    Et là, ce n'est pas une impression, le brut s'est planté dans les picots sans être centré par la pointe, donc trou de centre trop gros à l'origine, et voilà le résultat impossible de reprendre en rectif, ou pas par ces trous, du moins.
     
  14. Jean54

    Jean54 Apprenti

    Messages:
    213
    Inscrit:
    28 Août 2008
    Localité:
    LIEGE (BELGIQUE)
    Eprouvettes de traction
    Bonjour à tous,

    Ben ! Pour moi c'est une côte de bœuf et trois saucisses, s'il-vous-plait.
    C'est l'atelier de Landru.
    Si mon vénéré chef me demandait de faire ce travail, j'irais lui planter ma hache de Viking dans son bureau troisième empire.

    Il y a deux sujets qui se dégagent du problème :
    1) Le bien-fondé de l'éprouvette. (à effacer volontairement de sa mémoire)
    2) L'usinage d'une pièce difforme. (magnifique sujet non ?)

    A+
     
  15. brise-copeaux

    brise-copeaux Compagnon

    Messages:
    7 393
    Inscrit:
    5 Janvier 2007
    Localité:
    Rouen Normandie-76- ou Bagnole de l'orne -61-
    Eprouvettes de traction
    Bonjour.

    1+ avec Jean54.

    On voit très bien qu'il n'y a rien d'adapté pour faire de la série ! Pourquoi ?
    Je comprends bien que tes bruts ne sont pas tous de la même dimension mais, en gros, ils ont tous la même forme.

    Le gros problème avec ton entraineur à picots, c'est que les faces ne sont pas dressées donc ça chasse à l'usinage, en plus ça ne doit pas l'arranger.

    Quand on a un problème on cherche d'abord d'où ça vient....et on l'élimine...ensuite on peut voir pour des montages qui feraient gagner du temps.

    Et c'est quoi ce trou.....ce n'est pas un centre ça ! Aussi il faut que ce soit fait en série, tous à la même profondeur, pas au pif.

    Bref, il y a du boulot !!!!!!!

    @ +
     
Chargement...
Articles en relation
  1. FB29
    Réponses:
    5
    Affichages:
    1 007

Partager cette page