1. Ce site utilise des cookies. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus.

Accidents de cric

Discussion dans 'La sécurité dans l'atelier' créé par Anger's Angel, 3 Juin 2015.

  1. Anger's Angel

    Anger's Angel Apprenti

    Messages:
    83
    Inscrit:
    19 Avril 2015
    Localité:
    26 Drôme
    Accidents de cric
    C'est un point important qui est soulevé sur le sujet de Pérou.
    Mais je tiens à ne pas pourrir inutilement son post avec des débats donc je crée ce sujet.

    Car j'ai plusieurs "anecdotes" (faut le dire vite, la chance seule permit que ce ne soit pas des faits divers).
    Dont la pire de toute est, je trouve mais j'ai peut-être tord vous me direz, à méditer.
    (des années plus tard de l'écrire mon palpitant reprend des tours)

    Un jour que je travaillais dans un garage poids-lourd où j'étais mécanicien...
    Un client arrive à midi moins cinq furieux que ses pneus encore quasi neufs soient déjà morts.
    Le commercial est appelé il arrive mais il faut déposer les roues tout de suite pour gagner du temps.
    Je me jette dessous pour positionner au mieux le cric pneumatique sous l'essieu avant du Midlum.
    Je ressors pour aller chercher les chandelles mais le chef d'atelier gueule:
    "On a pas le temps, ça ne craint rien, arrête tes conneries".
    Je branche l'air, lève le camtar, prépare péteuse et douille et m'apprête à tomber les roues...
    Lorsque le chef me demande de passer dessous pour vérifier la barre de direction.
    Ainsi que la valeur de pincement avec la barre télescopique et le mètre.
    Et accessoirement que ses écrous soient toujours serrés.
    Dans le feu de l'action j'ai déjà zappé qu'il ne m'a pas laissé mettre de chandelles.
    Et ne remarque pas non plus cette *%#@§* de cabine qui commence à bouger.
    En fait pendant que je me glisse dessous pour faire ce que l'on m'a demandé...
    Le client, sous le nez du patron et du chef, est en train de basculer la cabine...
    Pour leur montrer l'état des pneus sans avoir à se baisser (et si).
    J'entends un grincement et vois l'essieu commencer à glisser du patin du cric.
    De panique je me fais glisser le plus vite possible hors de sous cet engin de mort.
    Blanc de terreur, dehors je réalise ce qu'il vient de se passer et la chance que j'ai eut.
    L'essieu tient toujours sur le patin du cric par un petit centimètre de contact.
    Le camion n'est pas tombé il a seulement failli mais il est bas celui-là.
    Chargé d'adrénaline j'ai pété une gueulante d'anthologie.
    Sur le boss et le chef pour leur inconscience (le client ne connait pas le risque eux oui).
    Le chef a compris tout de suite la connerie qu'il avait failli faire à deux doigts de la quille.
    Il a encaissé la soufflante sans moufter même qu'elle vienne d'un poussin juste sorti de l’œuf.
    Le patron lui trouvait ma réaction disproportionné puisque "il n'y avait rien eu de grave au final".
    Il souriait bêtement faisant monter ma tension artérielle sans même s'en apercevoir.
    Je me suis défoulé sur des bidons d'huiles de 200L mais ça aurait pu être sur lui.
    (après cet incident et quelques autres j'ai fini par demander à être lourdé)

    Ce n'est pas la seule fois où j’ai failli me faire écraser sous quelque chose malheureusement.
    Ni casser ma pipe tout court d’ailleurs mais par bonheur une étoile ou un ange doit veiller sur moi.
    Et il ou elle a eu du taf jusqu'ici (alors pour mes mouflets puisse-t-il ou elle ne pas se lasser trop vite).
    Une chose est sûre je mets des chandelles systématiquement pour TOUT ce que je fais sous une charge.
    Et celui qui voudra m'en empêcher n'est pas né ou déjà mort je vous le dis tout net.

    Car si un charge même "légère" vous descend sur la trogne avec un peu de vitesse...
    Je vous certifie sans me mouiller que ce sera un très sale moment d'anxiété dans le meilleur des cas.
    Et on sait tous ce qu'il adviendra dans le pire d'entre eux alors soyez prudents et prenez bien soin de vous.

    Aucune mécanique si passionnante et digne d'intérêt soit-elle...
    Ne vaut que l'on perde la vie pour elle.
    C'est mon avis en tous cas.

    (et avec le recul certainement pas un Midlum et pour le smic d'ailleurs)
     
  2. moufy55

    moufy55 Compagnon

    Messages:
    1 176
    Inscrit:
    23 Novembre 2010
    Département:
    55
    Accidents de cric
    C'est un récit d'expérience vécue, qui pousse à réfléchir...
    On se met tous en danger sous l'envie d'en finir, la tête ailleurs ou 11h55, bêtement:
    Découpe meulage sans lunettes, et autres bêtises que je fais régulièrement :(
     
  3. jicer

    jicer Compagnon

    Messages:
    2 278
    Inscrit:
    6 Janvier 2014
    Localité:
    paris
  4. wika58

    wika58 Modérateur

    Messages:
    10 365
    Inscrit:
    17 Décembre 2006
    Localité:
    F-54560 / Lorraine
    Accidents de cric
    C'est vrai que c'est vite arrivé...
    Expérience perso il y a peu...
    Remplacement de plaquettes et disques AR sur ma voiture...
    Problème pour trouver la bonne douille (M10 12 pans... Merci VAG)... et cric avec une légère fuite (que je n'avais jamais remarquée en utilisation courante...).:roll:
    En remontant la roue, je me suis rendu compte que la voiture était descendue et venue se poser sur la chandelle...

    Et la on se rappelle la nécessité d'assurer avec des chandelles...:???:
     
  5. jms

    jms Modérateur

    Messages:
    6 205
    Inscrit:
    15 Mai 2009
    Localité:
    FR 28
    Accidents de cric
    récemment un homme est décédé près de chez moi, cric sans chandelle et travaillant seul chez lui.
    Les pompiers ont dit qu'il avait du agoniser au moins 1 heure avant que son cœur ne lâche .........
     
  6. bimeur

    bimeur Compagnon

    Messages:
    1 704
    Inscrit:
    10 Novembre 2009
    Localité:
    FlambyLand
    Accidents de cric
    c'est arrivé a une connaissance, sous la voiture juste avec un cric, la caisse est descendu, il s'en sort pas mal, juste une clavicule cassé......

    De tout temps ça m'a toujours fait flipper de travailler sous un engin, donc le jour ou j'ai acheté mon premier cric, j'ai acheté avec une paire de chandelles

    je prefere multiplier les supports, quitte a ce que ça en devienne ridicule, plutot que le contraire, j'ai trop lu d'histoire qui se sont mal terminé pour finir comme ça......
     
  7. Le débutant

    Le débutant Compagnon

    Messages:
    2 142
    Inscrit:
    16 Septembre 2013
    Localité:
    Cotes d'Armor 22160, (à coté de la France ...)
    Accidents de cric
    Bonjour
    ...étant "copieux", j'avais levé ma R16TS assez haut pour faire une simple vidange, et pressé, : cric rouleur, sans chandelles ! ...Bien évidement, ce "p.....1" de bouchon était bloqué ! ...Je force.....et là, un ami "le père André" me crie dessus "stop ! tu vas la prendre sur la gu...! " la voiture tenait juste sur le bord du cric, et glissait gentiment sur le coté ! ....Merci André....
    On fait tous des "conn..." de ce genre, et quand cela se termine comme ça...on a la chance de s"en souvenir ! mais hélas, d'autres ne peuvent plus nous dire les circonstances exactes des faits qui ont entrainés leur mort....Ca fait réfléchir ....
    Cordialement
     
  8. jpcdr83

    jpcdr83 Apprenti

    Messages:
    199
    Inscrit:
    26 Mai 2012
    Localité:
    Var Figanières
    Accidents de cric
    Un "CHEF D'ATELIER" comme ça, n'a pas le droit d'avoir cette place, excuser l'expression mais c'est un gros C.N. Rien ne donne droit de jouer avec la sécurité des autres, mais malheureusement tant que ça n'arrive pas à certains, ils ne comprennent pas. Enfin heureux pour toi que pour finir ce ne soit qu'une anecdote.
     
  9. moissan

    moissan Compagnon

    Messages:
    10 008
    Inscrit:
    13 Mars 2012
    Localité:
    FR-16 angouleme
    Accidents de cric
    je n'ai pas de chandelle mais beaucoup de parpaing en ciment et de cale en bois , pour travailler en general sur de la terre , ou des simple chandelle s'effonceraient

    combien de fois pour travailler sur un camion ou un tracteur agricole de 7 tonne le propriétaire me dit que je perd mon temps , que le cric bancal qu'il avait deja mis etait suffisant ... difficile d'expliquer que quand le truc sera bien calé on peut gagner du temps en forcant sur les clé sans avoir peur ... alors que si c'est branlant je doit prendre le temps de me mefier ...

    les chefs ou les propriétaire trop pressé m'exaspèrent : plus je me mefie d'eux plus je multiplie les precaution et plus c'est lent ... tous seul chez moi ça va plus vite car je suis sur de faire dans le bon ordre sans me faire enduire d'erreur et me faire oublier quelque chose
     
  10. Milodiou

    Milodiou Compagnon

    Messages:
    721
    Inscrit:
    18 Septembre 2011
    Accidents de cric
    C'est les chandelles à 2 balles qui me stressent le plus, je préfère encore des vieilles roues ou des bûches pour la sécu.
    Les parpaings j'ai lu que ça pouvait casser d'un coup.
     
  11. Anger's Angel

    Anger's Angel Apprenti

    Messages:
    83
    Inscrit:
    19 Avril 2015
    Localité:
    26 Drôme
    Accidents de cric
    Chez moi j'ai six chandelles (à 10 balles la paire faudrait être bête de s'en priver) dont deux pliantes pour les dépannages.
    Des bouts de charpentes quand il faut répartir les masses sur du meuble ou autre.
    Un bout de rail et quelques blocs de ciment...
    Une grue d'atelier qui soulève de 500kg à 2T max selon déploiement du bras.
    De bons outils pour ce genre d'opération (même s'ils sont faits maison du moment que c'est sérieusement) sont indispensables.

    L'avantage de multiplier les supports est de pouvoir en déplacer un sans risque en cas de nécessité et sans sortir de dessous.
    Donc non ce n'est pas ridicule, et quand bien même ça le serait celui-ci ne tue pas, une caisse qui tombe d'un cric si.

    Le chef a été un peu léger sur le coup mais le patron l'est resté après, du coup le plus c*n pour moi c'est bien lui.
     
    Dernière édition: 4 Juin 2015
  12. Albert le Belge

    Albert le Belge Compagnon

    Messages:
    1 453
    Inscrit:
    5 Janvier 2013
    Localité:
    Tirlemont Belgique
    Accidents de cric
    Il n'y pas de situation plus dangereuse que celle que l'on croit sure!

    Une chandelle sous dimensionnée en est un bel exemple.

    Tu as raison pour ce patron, le problème c'est que le jour il y aura un vrai problème, il dira sans doute que c'est l'ouvrier qui n'a pas fait attention.

    à choisir je préfèrerais des morceaux de poutrelles bois plutôt que des parpaings
     
  13. moissan

    moissan Compagnon

    Messages:
    10 008
    Inscrit:
    13 Mars 2012
    Localité:
    FR-16 angouleme
    Accidents de cric
    c'est vrai qu'il faut se mefier des parpaing creux : ça peut se casser , il en faut le bon nombre pour la charge a soutenir

    sur un sol plat et solide des bonne chandelle sont mieux que des parpaing ... mais sur de la terre molle je prefere les parpaing avec plus de surface sur le sol : plus stable ... je fini toujours par quelques planche ou madrier entre le parpaing et la ferraille

    ne jamais mettre le parpaing a plat en croyant que c'est plus stable : c'est a plat qu'il casse le plus : il faut le mettre dans le bont sens comme on monte un mur : c'est dans ce sens la qu'il est le plus solide , ou a l'envers , face plate en dessous et trous au dessus pour moins s'enfoncer dans la terre
     
  14. moissan

    moissan Compagnon

    Messages:
    10 008
    Inscrit:
    13 Mars 2012
    Localité:
    FR-16 angouleme
    Accidents de cric
    c'est un exemple de criotherapie ! aussi efficace que le remède du docteur guilllotin ... on n'a plus mal au dents

    la version precedente de la criotherapie , c'est dans les bronzé font du ski ... le coup de baton bien placé , ça fait crier ... et plus on crie fort moins on a mal

    pour finir dans le loufoque , un voisin , quand je sort un gros cri chante : et j'ai crié crié aline pour qu'elle revienne ....
     
  15. Anger's Angel

    Anger's Angel Apprenti

    Messages:
    83
    Inscrit:
    19 Avril 2015
    Localité:
    26 Drôme
    Accidents de cric
    Les parpaings je ne jouerais pas avec (ayant des blocs de ciment pleins :mrgreen:).
    Et c'est évident mais soulignons-le, ceux qui les emploient auront avantage à les placer "force dans le sens de l'extrusion" comme ils sont montés pour les murs.
    Avec une bonne planche dessous pour éviter qu'ils ne s'enfoncent si le sol est meuble lorsque les trous sont "traversants".
    (Ah je viens seulement de réaliser ce que tu écrivais un peu plus tôt moissan, je répondais à Albert, pas grave vaut mieux l'avoir dit deux fois).

    Des chandelles sous-dimensionnées faut en vouloir mais bon je suppose que la bêtise humaine ayant moins de limites que son portefeuille ça peut arriver.
    Les chandelles restent un outil simple et donc très abordable en rapport de ce qu'elles encaissent, comparativement à tout ce qui est matos de levage.

    C'est ce que j'utilise pour ma part, de bonnes chutes de bois de charpente qui ont l'avantage d'avoir toutes les mêmes dimensions de côtés.
    Et un rail, qui sert aussi d'enclume "Lourd c'est bien, lourd c'est plus fiable. S'il marche pas, on peut toujours assommer avec."
     
Chargement...
Articles en relation
  1. Vergobretos
    Réponses:
    0
    Affichages:
    1 971

Partager cette page