Une horloge en bois

  • Auteur de la discussion peintclopat
  • Date de début
P
peintclopat
Apprenti
15 Mai 2008
145
Comines
  • Auteur de la discussion
  • #1
:-D Bonjour à tous.
Il est rare que je poste, mais c'est sur la demande express de mon petit frère cphili que je le fais ici.
Mon passe temps à moi c'est le chantournage (travail du bois). Je suis occupé à construire une horloge en bois. j'en suis maintenant à mon troisième essai, mais je vous reaconte ici le deuxième essai, celui où j'ai le plus appris en comparant mes erreurs.

Pour commencer, voici le plan complet en PDF, pour ceux qui seraient amateur de me suivre et de faire la même chose.
http://sd-4.archive-host.com/membres/up/62652096914315950/PDF/Clock1.pdf

Le premier essai que j'ai fait, mon horloge se bloquait à tout bout de champ, dans ce deuxièmme essai, elle tourne, mais après une heure ou deux elle s'arêtte. J'ai fait ce deuxième essai avec du hêtre, sauf le cadre qui est en chêne. J'ai donc commencé mes premiers ouages dont cette roue d'échapement.



Ces roues sont bien sûr découpées à la scie à chantourner.



Quelques engrenages en préparation avant la coupe.

D'un coup mon tour à bois m'a lâché, je me suis donc débrouillé pour "fabriquer" un tour provisoir avec ma foreuse.

Pour celà j'ai commencé par fixer ma foreuse sur mon établis.



Ensuite j'ai fait un semblant de poupée avec un petit bloc de bois et un roulement.



Je dois faire un tube en bois de 6mm d'intérieur et 10 mm extérieur, pour cela j'ai pris un bâton de hêtre que j'ai foré dans le sens de la longueur, j'ai mis à l'intérieur une tige filetée de 6 mm que j'ai serrée à chaque bout avec des écrous.



A partir de là j'ai pu faire mes tubes.



Je pouvais donc continuer à faire mes autres pièces.



Puis j'ai fais mon nouveau cadre en hêtre.



Bien sûr avec ce tour provisoire, je n'étais pas grand chose, et je décidais vite à en fabriquer un plus sérieusement. Je ne suis pas le super électromécanicien qu'est mon petit frère dans ses hobbies, mais avec quelques morceaux de fer que j'ai récupéré chez mon beau frère, j'ai pu souder quand-même un support valable et qui fonctionne à merveille. Puis je lui ai adapté le corps de ma foreuse à colonne, que je peux enlever et remonter en un tour de main.




Mon cadre en croix est maintenant terminé, Cette prochaine image montre un petit changement par rapport au plan, la partie A remplace la partie B (en rouge), c'est quand même plus beau avec des bois tournés. En ponçant chaque dent pour enlever toute trace de bavures, j'ai soudain eu la surprise désagréable de casser une dent, le hêtre n'est pas le bois idéal pour faire des engrenages et j'en tiendrais compte à l'avenir. J'eus la chance toutefois de retrouver le morceau cassé dans mes sciures et l'ai recollé sur mon engrenage?



Ni vu ni connu, l'engrenage est réparé.



Encore un autre changement au plan initial, pour serrer mon cadre sur les entretoises, j'ai placé un morceau de tige filetée sur les bouts des entretoises (A).



Puis j'ai tourné quelques "boutons" troués à l'intérieur en vue de servir de vis de serrage.



C'est beaucoup plus propre malgré le manque de lumière dans mes photos.



Puis j'ai change la pièce 31 que je trouve bien trop fragile et ai mis une simple petite plaquette (B) collé sur un petit axe sur la roue (A) (pièce 35)



Puis je constate que j'ai oublié que l'axe de l'ancre devait recevoir la pièce 21, de ce fait je l’avais fait trop court.



Et voila le montage terminé... Et ça tourne!... Il me suffisait de places le cadran et les aiguille, je constatais alors que quelques heures à peine après le démarrage, l'horloge s'arrêtais... Il y avait quelque part un petit blocage. J'ai compris alors que je devais prendre beaucoup plus de soins quand au centrage des axes sur les roues et la perfection des dents. Tout est donc à refaire, mais ça ce sera pour une prochaine étape dans un autre post.

 
c.phili
c.phili
Compagnon
14 Fev 2007
4 322
Comines Belgique près du 59 (Fr)
Salut a tous.
Tu ne changeras jamais, partir de 2 fois rien pour arriver avec ça, j'ai de la patience mais là tu me dépasse de loin
 
jajalv
jajalv
Administrateur
22 Août 2007
11 841
Rhône-Alpes-Auvergne
Bonjour à tous,

Scotché !!!

Quelle patience pour chantourner tout ça avec précision.

Félicitations.

On en redemande !
 
JPierre62
JPierre62
Compagnon
16 Mar 2010
994
Pas de Calais - Calonne-Ricouart
Bah v'la le grand-Frere qui s'y colle .

Bravo peintclopat

Super réalisation . on attends la suite avec impatiente .
Et tout avec rien , comme le fréro .
quelle famille .... :smt038
Y nous étonnerons toujours !

Bonne continuation !
 
F
fabrice c
Compagnon
19 Juin 2008
3 139
reunion
magnifique
une petite vidéo en fonctionnement peut être?
 
Prétender
Prétender
Compagnon
13 Mai 2010
1 103
près de wavre Belgique
Voilà un post comme je les aimes

Un grand bravo pour ton travail, comme quoi avec du savoir faire et de la patience avec très peu de chose (quelque fois beaucoup)on y arrive :smt038 :smt038 :smt038
 
brise-copeaux
brise-copeaux
Compagnon
5 Jan 2007
10 588
Rouen Normandie-76- ou Bagnole de l'orne -61-
Bonjour.

Salut peintclopat.

Bravo pour ce superbe boulot, je dirais même que tu es plus fort que ton frangin car lui il ne risque pas de tomber sur un nœud :-D .

Il n'y a pas à dire vous les frangins vous avez tout les deux de l'or dans les mains.

Chapeau bas l'artiste.

Cdlt @ +
 
c.phili
c.phili
Compagnon
14 Fev 2007
4 322
Comines Belgique près du 59 (Fr)
liaudet a dit:
Bonjour.

Salut peintclopat.

Bravo pour ce superbe boulot, je dirais même que tu es plus fort que ton frangin car lui il ne risque pas de tomber sur un nœud :-D .

Il n'y a pas à dire vous les frangins vous avez tout les deux de l'or dans les mains.

Chapeau bas l'artiste.

Cdlt @ +
c'est pour ça que j'ai abandonné le bois :lol:
 
W
Wyldix
Nouveau
5 Mai 2010
10
Fribourg, Suisse
Le bleu c'est aussi une histoire de famille :lol:

Apparamment les deux frères sont aussi bons l'un que l'autre en soudage !

Félicitations pour cette magnifique réalisation.
 
c.phili
c.phili
Compagnon
14 Fev 2007
4 322
Comines Belgique près du 59 (Fr)
j'my attendais pour le bleu mais je n'y suis pour rien :cry:
 
G
gaston48
Compagnon
26 Fev 2008
9 925
59000
C’est bien, on a la collection de tous les chaussons de la famille
les roses de Philippe, les charentaises du frangin …

Joli petit reportage mais qui aurait mérité des photos un peu plus nettes
(pour la mise au point proche, il y a le mode macro à activer, symbole de
la petite fleur)
 
P
peintclopat
Apprenti
15 Mai 2008
145
Comines
  • Auteur de la discussion
  • #14
:) Merci à tous pour vos bravos, mais mon frère ne me contredira pas, il n'y a pas de dons la dessous, il suffit d'un peu de volonté et de patience... Vous dites que je suis plus fort que mon frère, pour commencer il me foutrais une torgnole, ma tête ferait deux tours, (perdu de ma force) :sad:
Quand à la soudure, vous ne les avez pas vus de près, (c'est philippe qui m'a appris en partie à souder) je n'ai jamais su souder correctement.
Le bleu ben oui, le bleu est ma couleur préférée mais ce n'est pas pour ça que j'ai peint mon tour en bleu... c'est un fond qui me restait dans mon fouilli d'atelier. :P
C'est vrai que certaines photos ne sont pas trop nettes, mais là encore, j'ai un apareil pourris qui déconne à la moindre occasion, le macro est pire encore... Pourtant j'ai fait l'école de photographie en mon temps, non seulement j'ai appris à tirer mais aussi à déveloper ainsi que la chimie photographique, et avec cet appareil, je parviens encore à faire des photos floues... Mais savez-vous que dans certaines photos de concours, l'on rends certaines parties floues volontairement, quand il s'agit de la profondeur de champs?... :lol:
Ce que philippe ne dis pas, c'est que lui fabriquait des meubles superbes, alors que je n'ai fait qu'une bête petite armoire que je n'ai jamais finie et qui me sert de support tv... Alors question bois!...
Concernant la mécanique, je suis un gros zero quoi qu'il est vrai que je n'ai pas le matériel pour faire d'aussi beaux objets que vous tous!... Aussi le métal n'a jamais été vraimant ma tasse de soupe!...
Quand au chantournage, il est vrai que je me suis spécialisé en la matière, cela fait maintenant près de cinq ans que je crée toutes sortes d'objets chantourné ainsi que ce que l'on appelle la "dentelle sur bois", exemple...

Deux autres secteur qui me prennent à coeur également, c'est la peinture d'art et la musique (composition)...
http://www.free-scores.com/partitions_gratuites_cloetpatrick.htm

Bon bref, je vais continuer mon histoire d'horloge, car ce n'est pas deux fois, mais trois fois que je recommence!...
 
jajalv
jajalv
Administrateur
22 Août 2007
11 841
Rhône-Alpes-Auvergne
Un artiste vraiment trop modeste !!!

Si les compositions musicales sont du même niveau qu'horloges, dentelles ou tableaux, alors je demande à écouter.

Encore un touche à tout qui fait merveille !!!

Un seul mot: "BRAVO"
 
P
peintclopat
Apprenti
15 Mai 2008
145
Comines
  • Auteur de la discussion
  • #16
:-D Ben oui, récapitulons. Après deux essais, je constate plusieurs erreurs... la première est que mes axes de roues ne sont pas toujours parfaitement centrées. En effet je tournais la roue sur mon tour, seulement, je n'ai pas de plateau sur ce tour, ce qui fait que je fesais un trou d'axe dans lequel j'enfilais un morceau de tige filetée bien serrée par des écrous et que je montais sur le mandrin de mon tour (ne pas oublier qu'il s'agit d'un corp de foreuse colonne). Evidement, quand ma roue était tournée, j'enlevais cette tige filetée pour y placer l'axe proprement dit. De ce fait il y a toujours un très léger décalage de cet axe, c'est obligatoire.
Je me suis fais un petit système afin de pouvoir ajuster par ponçage ces axes dans les roues. Il s'agit simplement d'une ponceuse circulaire que j'ai fabriqué avec un moteur de machine à laver...



J'ai fabriqué un gabari...





Je l'ai fixé sur la table de ma ponceuse



Quand je place la future roue avec son axe dans la tige de métal, je peux poncer le contour en respectant le diametre de la roue sans problème, tout en gardant un centrage parfait de l'axe de la roue.



Et j'ai maintenant des roues parfaites, il ne me reste plus qu'à découper les dents et l'intérieur de la roue.




Autre chose, J'ai remarqué que mes roues voilaient quelques fois, et il n'est pas facile de coller une roue de bois sur un axe sans qu'il y ait un peu de voilage. Un deuxième gabaris s'impose. Il s'agit tout simplement de prendre une planche de bois carrée d'environ 20 cm sur 20cm, faire un trou bien droit du diamètre de l'axe de la roue. Y enfoncer l'axe, placer la roue sur son axe pour la coller. Quand la roue est bien placée à plat sur la planche, l'axe se trouve alors bien droit par rapport à la roue et le voilage à pratiquement disparu.

La troisième erreur se trouve être dans la distance qu'il doit y avoir entre deux axe, de façon à ce que les deux roues tournent parfaitement l'une dans l'autre. Bien sur on fait encore appel au gabaris. cette fois ci, il s'agit d'un truc que j'ai vu sur le net (on ne peut pas tout inventer). Il s'agit de deux barres de bois trouée tous les quatre cm, la longeur et la largeur n'ont pas d'importance. Par contre l'épaisseur doit être au minimum de deux cm. Les trous doivent impérativement être bien droit pour y accueillir deux petits bouts d'axe en métal de 6 mm de diamètre.
Les deux bois sont reliés à une extrémité.



Comment cela fonctionne?...
Quand on place les deux roues à régler sur le gabari, on serre à fond les deux branches du gabaris aprés avoir placé les roues. On retiens l'une des deux branches et on fait tourner les roues l'une dans l'autre. Vous remarerez que l'autre branche s'écarte un peu de l'autre, c'est normal. Quand les deux roues tournent aisément, c'est que l'écart est bon. On retire délicatement les deux roues sans que le gabaris ne bouge, et on prend la mesure exacte entre les deux axes avec un pied à coulisse. On peut reporter alors cette mesure sur le cadre de l'horloge.

Le dernier truc que j'ai remarqué. Souvent il reste un peu de bavures après avoir scié du bois même apré ponçage, de là l'importance de tous les suprimer. J'utilise une petite lime de sérurier demi ronde pour faire ça, car chaque dent doit être délicatement et parfaitement poncée. La moindre petite "poussière" de bois restant sur la roue peut provoquer une friction dans le fonctionnement de l'horloge.

Voilà, je suis donc reparti pour une troisième tentative. Vous avez les plans complets de l'horloge ainsi que les farce dont j'ai pu avoir, je suis sûr que vous aussi êtes capables de faire cette horloge, pour peut que vous sachiez scier du bois!...
Bon sang, dans le fourbis de mon atelier, j'ai perdu mon compas... Qu'à celà n'en tienne, j'en ai fait un autre...




Je vous montrerais bien sûr l'évolution de mon troisième essai!... :lol:
 
jajalv
jajalv
Administrateur
22 Août 2007
11 841
Rhône-Alpes-Auvergne
Bonjour peintclopat,
peintclopat a dit:
J'ai fabriqué un gabari...
Je l'ai fixé sur la table de ma ponceuse



Quand je place la future roue avec son axe dans la tige de métal, je peux poncer le contour en respectant le diametre de la roue sans problème, tout en gardant un centrage parfait de l'axe de la roue.

Quand on a pas de tour, on peut adopter le même dispositif pour dégrossir un disque à la scie à ruban.

Je vais aller écouter les créations musicales, mais pas tout de suite, parce que tout le monde dort encore à la maison !!!
 
C
Cailloux
Compagnon
7 Jan 2009
617
Enghien - Belgique
Bonjour,

Tres beau boulot mais egalement tres impressionne aussi par le tour a bois. Moi qui ai commence a rassembler les elements pour en faire un, j'etais justement a la recherche d'un moteur et de paliers. Je crois que je vai investir dans une perceuse colone bon marche. J'espere que tu n'as pas encore fait breveter l'astuce ? :wink:

Michel
 
P
peintclopat
Apprenti
15 Mai 2008
145
Comines
  • Auteur de la discussion
  • #20
Mais non, Michel, ne t'inquiette pas... j'ai fais ce tour à partir de fers U et des tubes de 20 mm environ, la base du pied est fait avec du tube qui vient d'un vieux sommier de lit, les fer U sont d'environ 10 cm sur 5 cm . La longueur totale est de 50 cm, l'entre pointe est d'environ 30 cm, largement assez pour mes mécanismes en bois.
La poupée est faite simplement en soudant deux morceaux de fer U ensemble, un axe de 15 mm muni d'une pointe et d'un roulement. Ce roulement entre juste dans la poupée et est coincés par trois vis. Tout les matériaux sont de récupération.
Ma colonne m'a couté 50 euros à peine chez brico marché.
Si tu veux d'autres renseignements, ne te gène surtout pas.
 
P
peintclopat
Apprenti
15 Mai 2008
145
Comines
  • Auteur de la discussion
  • #21
Reprise essai n° 3

:-D Bon, j'explique ici pas à pas la construction de mon 3 ème essai.
J'ai commencé par repprendre mon cadre, car il est quand-même fait en chêne. J'ai rebouché tout les trous qui accueillaient les axes, car ils ne sont pas juste.


Je garde aussi mon ancre, pour l'instant, car malgré qu'elle est en hêtre, il est fort délicat de construire cette pièce, et comme elle est fait juste!...
J'ai donc construit ma roue d'échapement. Cette fois ci j'ai choisi du Merbo comme bois, il s'agit d'un bois très dur de couleur rouge. Ce bois est très "gras" et sue un peu, mais sa dureté fait qu'il est plus approprié à la construction d'engrenage. De plus il ne bouge pas ou peu aux changements de température.


Puis j'ai construit la première et la deuxième grande roue, ainsi que les petits engrenages qui viennent sur leur mêmes axes.


On peut voir ici le montage sur l'axe des deux premières grandes roues.


Ensuite j'ai construit la troisième grande roue.


Sur la deuxième grande roue, vient un "cliquet" qui bloque la bobine. Ce qui donne l'entrainement de la troisème grande roue, j'ai ajouté pour la photo la roue de blocage qui elle viendra sur la bobinne.


J'ai construit la bobinne, je l'ai faite deux fois plus grande que sur le plan initial, cela permet d'utiliser un poids bien moins lourd. Pour information, j'ai utilisé une corde de ma fabrication... Il fut un temps où je devais faire des cordes pour des maquettes de bateaux pour un copain, j'ai donc construit une machine pour le faire. Malheureusement je n'ai plus cette machine, mais rien ne dis qu'un jour je la reconstruirait mais cette fois là ce sera avec un mécanisme en......... BOIS.


Ne croyez pas que le fond de mes images soit ma jolie pelouse, il s'agit simplement d'un tapis. Cela me permet surtout à "cacher" mes charentaises!...

La suite au prochain épisode, je vais maintenant à mon atelier pour construire cette suite!...
 
P
peintclopat
Apprenti
15 Mai 2008
145
Comines
  • Auteur de la discussion
  • #22
Montage de l'horloge.

:-D Voilà !... je suis arrivé au début du montage, j’ai commencé par placer la roue d’échappement (flèche rouge), étant donné que l’ancre était déjà placée sur le cadre.



S’ensuit des autres rouages principaux, quand je remarquais que les intercalaires étaient trop court. J’ai donc dû en tourner des autres à bonne mesure (flèches rouge).





L’horloge tourne maintenant beaucoup plus longtemps qu’au deuxième essai. Mais, puisqu’il y a toujours un mais… Je constate qu’il y a un léger frottement dans les trous d’axe de la roue d’échappement (A). Après un léger alésage, cette roue tournait parfaitement. Puis au fur et à mesure du montage, je constate un léger décalage dans les dents des roues (B).



Pourquoi ce décalage ?... Simplement parce que malgré ma volonté d’enlever le voilage dans les roues, il y en avait encore. J’ai compris en fait que c’était à cause des axes creux.



Pas facile à faire ces axes creux, surtout quand on a qu’une petite mèche pour les creuser. De ce fait, j’avais imaginer pouvoir faire ces axes en plusieurs morceaux et les coller bout à bout par le suite. Grosse erreur, car c’est à cause de ça qu’il y a du voilage dans mes roues (A B C).



On voit très bien ici le décalage entre les dents (A B)



Bref, il ne me restait plus qu’à régler l’ancre (A). En B ont voit encore un décalage, quelle horreur !...

Toutefois je repris l’ancien pendule, qui est très bien, ma foi. Ce dernier a été fait selon le plan.




Pour le poids, j’ai récupéré un rond de fer pour l’essai, et pendant les essais, je remarquais qu’il n’était pas assez lourd. Je lui ai donc ajouté un gros boulon. Je pense que là le poids est correct, à l’avenir, je prendrais un tube de fer, et du plomb que je pèserais pour avoir le même poids, puis je fondrais le plomb pour le couler dans le tube et de ce fait fabriquer un poids digne de ce nom.



A mon dernier essai, l’horloge a tourné pendant près de quatre heures avant de s’arrêter. Cela est certainement dû au voilage des roues. Je dois donc refaire tout les axes creux en une seule pièce et recoller correctement les roues dessus.

 
G
Guitoune45
Compagnon
8 Avr 2008
1 472
Olivet 45
Bonjour,
J'en ai pris plein la vue !!! du vrai bricolage somptueux !!! avec du vrai système D .
C'est mieux que bien, je ne trouve pas de mots.....alors je la ferme !!!
Compliments.
 
P
pascalp
Compagnon
30 Août 2007
1 085
Perpignan
Ton "bois gras, qui sue un peu" est loin d'être un handicap. Les rouages et axes, même en bois, ont besoin de lubrification (un minimum).
Si tu as regardé ce qui c'était fait comme horloge en bois "industriel", un des avantages qu'elles avaient, était l'absence de lubrification (avec des bois bien choisis) par rapport à leur concurrente en métal.
 
P
peintclopat
Apprenti
15 Mai 2008
145
Comines
  • Auteur de la discussion
  • #25
Bonjour, Palscalp.
Bien sûr, j'ai été zieuter chez les pros du contexte. Effectivement; ils utilisent des bois exotiques assez gras. Cela coute cher d'utiliser ce genre de bois, c'est pourquoi j'ai opté pour le Merbo qui est un bois rouge et dur comme certain bois exotique. J'évite de ce fait de mélanger dans mes horloges plusieurs bois de teinte diférentes, j'utilise le chêne pour les montant, car c'est également un bois dur qui ne bouge pas trop quand il est bien sec, et ne prend pas aussi vite la "sueur" du Merbo. Par contre pour les axes creux (qui ressemblent à des tubes de bois) j'utilise parfois du Hêtre car on ne rencontre pas de noeux et là, s'il prend un peu de la couleur du Merbo cela n'a pas d'importance.
Dans quelques temps celà irra mieux pour moi tourner mes pièces, mon frèrot vas me construire un nouveau tour en échange de la création de son nouveau site...
Merci pour tes élloges Guitoune45!...
 
SULREN
SULREN
Compagnon
27 Jan 2009
3 337
FR-31 Communauté des Hauts Tolosans
Bonjour à tous,
Bonjour Peintclopat.
Sympathique et beau travail. Bravo!
Tu as dit:
J'ai remarqué que mes roues voilaient quelques fois, et il n'est pas facile de coller une roue de bois sur un axe sans qu'il y ait un peu de voilage
On a beau avoir percé le disque perpendiculairement à sa surface, quand on y enfonce l'axe on constate un voilage. Le seul moyen de l'éviter c'est d'appuyer le disque sur une siette fixée sur l'axe, comme le font les horlogers.
La siette est une portée de diamètre égal à 2 à 4 fois celui de l'axe, qui peut être tirée dans la masse lors du tournage de l'axe, ou bien être constituée d'une pièce rapportée, collée ou ajustée en force sur l'axe.
- La face qui devra recevoir la roue est ensuite tournée en tenant l'axe entre pointes.
- On tourne aussi vers le centre de la siette un moyeu sur lequel la roue sera fixée.
On a alors une portée parfaitement perpendiculaire à l'axe, et un moyeu parfaitement concentrique avec la ligne des pivots de l'axe, qui fait que la roue une fois fixée sur cette siette tournera rond et sans voiler.
C'est plus facile à faire en acier ou en laiton, qu'en bois.
 
J
JKL
Compagnon
1 Avr 2008
1 995
Une autre méthode pour qu'une roue soit mieux maintenue sur son axe consiste à encore appliquer le principe du guidage c'est à dire qu'il faut que la roue présente un moyeu dont la longueur soit de 2 fois environ ( plus c'est encore mieux ) le diamètre de l'axe. Il suffit de voir comment étaient faites les roues des charettes/tombereaux . Pour coller avec le conseil de Sulren lorsqu'il s'agit de trains d'engrenages constituant un réducteur par exemple, on fixe la roue sur le petit pignon grace à un moyeu commun et le tout est monté sur l'axe commun. Si je ne m'abuse il en est ainsi dans toutes les horloges en métal.
 
SULREN
SULREN
Compagnon
27 Jan 2009
3 337
FR-31 Communauté des Hauts Tolosans
Bonjour JKL,
on fixe la roue sur le petit pignon grace à un moyeu commun et le tout est monté sur l'axe commun. Si je ne m'abuse il en est ainsi dans toutes les horloges en métal.
On profite quelquefois du pignon pour servir de siette, mais c'est loin d'être une généralité, bien au contraire.
Sur une comtoise par exemple la quasi totalité des roues sont montées sur une siette en laiton sertie sur l'axe en acier. Les pignons se situent sur l'axe à l'opposé de la roue.
Sur un mouvement de Paris (pendule dite quelquefois Napoleon III) seul le pignon attaqué par la roue du barillet est accolé à sa roue. Les autres roues sont montées sur une siette. Sauf erreur, sur ces pendules la siette et le pignon situé à l'opposé sur l'axe, sont tirés dans la masse lors de l'usinage de l'axe.
 
P
peintclopat
Apprenti
15 Mai 2008
145
Comines
  • Auteur de la discussion
  • #29
Merci les amis de ces conseils. Je ne suis pas horloger et donc ne connais pas les mots technique tels que la siete... Ce que je compte faire, c'est d'aller chez le frérot (c.phili) avec un bloc de Merlo afin qu'il me fasse un trou en son centre bien perpendiculaire à sa surface (il a de sacrés machine pour ça), qui peut recevoir mes axes et ainsi je pourrais fixer ma roue sur mon axe sans qu'il y ait un voilage.
Il est pratiquement impossible de tourner une roue avec ses dents de construite, sans les casser. on doit la tourner avant de faire les dents. Si on fixe l'axe avant de faire les dents, on ne peut plus faire les dents à la scie à chantourner... Alors je pense que pour ma facilité, c'est de fabriquer entièrement ma roue et ensuite la mêttre le mieux possible sur son axe.
 
lapenduledargent/finemeca
lapenduledargent/finemeca
Ouvrier
19 Sept 2008
379
Walcourt en Belgique
Bonjour à tous,

Pour le centrage des roues, en cas de doutes, j'alèse en montant la roue dans un mandrin de tour avec mors extérieures (si le module permet le serrage) et ensuite j'alèse à la cote de finale.
Si la roue est trop fragile, je la monte sur un tasseau plein alésé au diamètre de la roue. La roue est collée à la gomme laque.

Concernant le voilage, comme l'explique Sulren, il faut utiliser une assiette (siette). Elle peut-être construite à partir d'un petit cylindre de bois collé sur la roue et ensuite percé au tour sur le mandrin ou sur le tasseau.

Si tu n'as pas de tour précis et après le taillage des roues à la main. Pourquoi pas monter un plateau sur le tour à bois et creuser (aléser) au diamètre extérieur de ta roue. Sans jeu.
La roue est maintenue avec des vis entre les bras.
Elle tournera parfaitement rond. Et seulement maintenant tu perce à travers la roue et l'assiette.

Bon travail.

Pierre
 
Haut