une amelioration low cost pour combiné gambin/alcera

pc07
Nouveau
30 Janvier 2010
38
  • Auteur de la discussion
  • #1
Bonjour, j'ai acheté dernièrement un combiné alcera/gambin 300p qui n'avait pratiquement jamais été utilisé.il avait pas mal d'accessoires et sa boite de vitesse.c'est une jolie mécanique malgré des erreurs de conceptions étonnantes (le coup des circlips pour les vis , c'est n'importe quoi, on critique les chinois , mais là y a pas a être fier des mécaniciens français!) J'ai remplacé ce circlip par une butée à aiguille sur la vis longitudinale (approfondir un peu le logement de la goupille de sécurité et une butée à bille coté manivelle, avec modification de la vis pointeau+ écrou nylstop, ça semble fonctionner.J'ai supprimé l'armoire électrique et le frein moteur pour utiliser un variateur mono/tri et réutilisé la boite à boutons, ça tourne correctement sans problèmes.J'ai remplacé aussi la butée à aiguille en haut de la vis verticale par un roulement à rouleaux coniques (il est nécessaire d'agrandir un peu l’alésage du boitier -cache) la commande verticale est vraiment malcommode et il faut tourner la manivelle à deux mains pour lever le tout! réglage du couple conique vraiment pas pratique!
La modification que je vous propose ne m'a presque rien coûté, j'ai vampirisé une visseuse 12 v trouvée dans la décharge, associée à une poignée de composants à savoir:
* un inverseur à levier à 3 positions
*un variateur acheté sur bangood pour quelques euros,
*deux relais basiques que l'on trouve sur des tas de cartes électronique au rebus
*deux microcontacts inverseurs,
*deux diodes et leurs résistances
*un transformateur de lampe halogène 230v/12v,
* un pont de diode de récupération et quelques boulons et un peu de bricoles pour assembler le tout!
j'ai désossé le moteur , bloqué le débrayage (epoxy ) et fabriqué un support pour ce moteur.La pièce d'entrainement vient se loger dans l’extrémité de la boite Norton et le tout est embrayé quand on actionne la commande de broche.Un petit coup de meuleuse (sans démonter la boite!) ,on ajuste avec une petite lime pour adapter l'ergot d'entrainement qui sert de "toc "sur l'adaptateur du moteur
scema principe.JPG

Gros avantage: on passe de l'entrainement par la broche ou par le petit moteur simplement par l'inverseur de boite, on conserve la possibilité de faire les filetages et il suffit de dévisser deux vis qui fixent l'extension en bout de broche pour déposer le dispositif et pouvoir passer des pièces longues par l’alésage de broche.
on dispose désormais d'un automatisme en fonction fraiseuse et tout une gamme de vitesses par l’intermédiaire de la boite
SAM_0604.JPG


le schémas est très simple, j'ai utilisé deux relais 12v à 4 contacts r/t que j'ai mis en // pour obtenir un courant de coupure suffisant.L'avantage de ce montage en pont est qu'à l’arrêt le moteur est court circuité, ce qui provoque son blocage immédiat.On pourrait se passer du variateur, mais c'est bien pratique... les deux microcontacts sont logés dans un petite équerre qui les protège et comporte un tout bête aimant qui permet un déplacement aisé des deux butées.la diode permet un réglage facile de ces deux limites.
SAM_0605.JPG




on garde toutes les fonctionnalités de la boite norton, en particulier on passe facilement d'avance lente à retour rapide en basculant sur la position filetage pour le retour (les butées font leur travail...)
J'ai, sur mon autre fraiseuse fait un schéma un peu plus compliqué avec des relais à contact automaintenu qui, avec une fonction retard permet un aller-retour automatique de la fraise entre les butées avec arrêt automatique de la broche en fin de cycle.
Je sais qu'on peut aussi faire la modification que je vous propose avec des moteurs pas à pas et un ardiuno, mais c'est plus complexe et ma modification est totalement fonctionnelle pour un coût imbattable!
 
pc07
Nouveau
30 Janvier 2010
38
  • Auteur de la discussion
  • #4
à la demande de duredetrouverun pseudo voici des photos de la boite se vitesse ouverte spécialement à son intention!
SAM_0606.JPG
SAM_0609.JPG
SAM_0610.JPG



l'entrainement par la broche est en position débrayé et le levier de vitesse sur la position 5
J'ai fabriqué dans un bout de fer à béton qui traînait un tirant de broche pour les accessoires CM3 filetés, filetage M12 coté cône et une entretoise étagée avec vis M10/boulon pour une clef à tube de 17 .L'ensemble serré ne dépasse pas de l’extrémité gauche de la broche, ce qui permet de l'utiliser en position tour et même d'engager la boite de vitesse sans soucis.
Je compte adapter sur cette extrémité de broche une extension avec deux ergots et un alésage me permettant d'adapter des disques troués de diviseur, ce qui me permettra , avec un système de doigt index de transformer l'ensemble en affûteuse de fraises.
 
lion10
Compagnon
7 Mai 2010
4 389
Bonjour

Sans doute astucieux, mais j'avoue ne pas avoir compris la finalité de votre adaptation de la perceuse sans fil.
Pourriez vous résumer dans les grandes lignes le problème mineur, dont s'accommodent sans doute d'autres utilisateurs, que vous avez résolu par cette conception astucieuse.
Cdlt lion10.
 
duredetrouverunpseudo
Compagnon
15 Janvier 2008
2 635
La machine est un combinè tour fraiseuse.

Ont passé de l'une à l'autre fonction en basculant la broche

En position tour c'est la broche qui entraîne la boîte d'avance

En position fraiseuse, il n'y a donc plus d'entraînement de la boîte d'avance.
Le moteur électrique permet d'entraîner la boîte en donc de bénéficier des avances en fraisage
 
pc07
Nouveau
30 Janvier 2010
38
  • Auteur de la discussion
  • #8
Tout à fait, en plus, les deux contacts de butées (le système tout simple avec un aimant se règle rapidement en les faisant glisser sous les rails du banc, de plus si par étourderie on va trop loin avec la manivelle de la vis longitudinale, les deux butées se déplacent tout simplement sans aucun dégât!)permettent un aller_retour facile et bien commode car avec la boite d'origine, il faut faire tourner la broche à l'envers pour revenir en arrière. c'est d'un grand confort et on peut même "oublier" le travail en cours, il s’arrêtera tout seul à l'endroit qu'on aura choisi (un brin de câblage en plus permet même d’arrêter la broche quand les butées sont atteintes, pour les fraisages un peu longs, ça donne la possibilité de ranger des bricoles dans l'atelier tout en ayant la machine en 'surveillance "dans l'oreille)
J'en profite pour une petite photo de la modification en cours de la poulie de broche qui permet les divisions
J'entend déjà les critiques des inquiets: les trous dans les joues de la poulie vont bouffer la courroie, bien sur que non, j'ai pensé à retirer les bavures et à polir les entrées de ces trous, pas inquiétudes de ce coté là! Ce dispositif offre la possibilité de diviser les pièces en 2,3,4,6,12!

montage sur mon petit Crouzet qui a la poulie divisée en 12
pour ce genre de travail, le tourne à gauche à cliquet est une merveille pour finir les 12 trous taraudés en amorcés avec le taraud qui a pris la place du foret dans le mandrin de la perceuse mue transversalement par le chariot !
SAM_0616.JPG
 
lion10
Compagnon
7 Mai 2010
4 389
Bonjour
Ok pour l'ajout de la perceuse sans fil qui permet donc de créer un mouvement longitudinal sur le chariot du tour qui fait office de X en fraiseuse. Quant au Y si vous avez une avance transversale alors il en est de même sinon vous tournez le volant.

Pour la poulie indexée, je suppose qu'elle n'est pas visible sur la photo précédente, ce que vous montrez doit sans doute être l'exécution d'un travail de division qui a consisté à percer 12 trous et à les tarauder; sinon je ne m'explique pas la présence des trous taraudés sur la poulies pour faire l'indexage. En effet un simple trou doit suffire.
cdlt lion10
 
pc07
Nouveau
30 Janvier 2010
38
Lion 10, tu n'as pas bien vu mais sur la photo, c'est, comme précisé dans le texte, la poulie du combiné dont l'usinage est terminé qui est serrée dans le mandrin (la tige filetée traverse la broche et permet un bon serrage de l'ensemble)
Ou peut faire cette modification sans avoir un deuxième tour, simplement avec une pointe à tracer bien affûtée, un pointeau, un compas à pointes sèches, une perceuse colonne, beaucoup d'attention et un peu de comprenette!
Une vis M6 usinée avec un cône au bout viendra s'engager dans un trou fait dans la plaque support de la tête. ça permet des tas de possibilité quand on veut diviser une pièce serrée dans le mandrin, par exemple, en adaptant une meuleuse dans un porte outil, on peut faire deux plats parallèles sur un axe, ou faire un carré (clé de mandrin, par exemple) ou un 6 pans à la dimension que l'on désire! Ou bien des trous équidistants en adaptant une perceuse sur le chariot.(comme sur la photo)
Pour répondre à rabontnuc, non, je n'envisage pas pour l'instant de toucher au chariot, même si on se pose des questions sur les erreurs de conception (je me demande parfois si, comme cette machine était destinée à l'enseignement technique, ils n'ont pas accumulé les bourdes pour montrer comment il ne fallait pas faire!, exemple, la butée basse de la tête pour la position tour,c'est limite car le moindre écart dans cette butée se traduira par l'usinage d' une pièce conique par désalignement avec la poupée!)
Lors du remontage de la machine, j'ai cherché pendant deux jours pourquoi il me manquait un levier M6 pour le cabestan ,alors qu'il m'en restait un en M8 qui n’allait nulle part! Mystère que j'ai découvert par hasard (je devenais progressivement gogol, ayant démonté la machine moi même quelques jours auparavant, les neurones fuient, mais tout de même! Si ce truc de fou vous est arrivé, voici la solution: le trou de la manette en bas de la boite de vitesse qui enclenche les déplacements comporte deux trous concentriques, un M6 et un M8 ??? j'y avais mis le levier M6, ce qui fait que je ne comprenais rien de rien au bazar, ayant un levier fileté M8 qui n'allait nulle part!
Je ne vous parle pas, pour éviter que les larmes ne vous montent aux yeux, du système de fixation des manivelles avec cette bille, idée pas si sotte que ça à première vue, sauf que le trou de la vis dans l'axe se prolonge au delà de la lumière qui permet sa remontée, il se trouve que, lors d'un des remontage de cette manivelle j'avais trop dévissé la vis conique et, quand j'ai voulu la visser a fond (elle était alors invisible car cachée sous la bakélite) elle a poussé la bille au fond de son logement et je ne vous dit pas comment sortir une bille bien coincée dans son logement, un aimant ne l'ayant pas sortie(aucune prise sur une bille) j'ai, après 20 minutes d’énervement et d'injures tout simplement mis une deuxième bille ! heureusement qu'on en garde souvent d'un roulement hs!

A part ça, il y a plein de point positifs sur cette machine qui fonctionne pas mal du tout, il faut garder à l'esprit qu'elle n'est destinée qu'à des petits travaux!
 
Haut