tour made in lycée technique

teissedre
Lexique
12 Mai 2008
1 599
FR-75018 FR-43440
  • Auteur de la discussion
  • #1
Bonjour.
On voit assez souvent sur un site bien connu des qualifications comme celle-ci
En fonte acier, fabriqué dans un lycée technique d’Alsace .
Personnellement je n'ai pas fait d'études de mécanique et donc n'ai jamais fréquenté de lycée technique.
Était-ce possible de faire un tour avec toutes les étapes de la fonderie à l'électricité?
Ou alors se contentait-il de faire l’assemblage ?
Des membres du forum sont sans doute passés par un lycée technique et la construction complète d'un tour leur semble t'elle possible?
Bonne journée .
Teissedre.

un exemple de tour "fabriqué " dans un lycée
1570512671331.png
 
Aiwass
Compagnon
31 Août 2016
1 178
dijon-cote d'or-21
bonjour, il me semble avoir vu sur le forum que des fonderie identiques avait des marquages différent suivant le lycée. du coup je pense qu'il y a eu des "kit" ou les fonderies était faites au même endroit, avec juste les marquages différent, et le reste était fait sur place, ajustage, montage et peut être fabrication des autres pièces.
 
moufy55
Modérateur
23 Novembre 2010
3 368
FR-55 Sud-Meusien
L’exemple le plus connu est ce fameux étau limeur, que beaucoup possèdent ici (Diderot ?)
Qui lui, du siècle dernier, était vraiment conçu de À à Z.
Pour le tour présenté, j’ai comme un doute...

De mon avis, je ne pense pas que ce soit un gage de qualité de fabrication, bien au contraire, plutôt aléatoire.
 
Pilla
Compagnon
25 Octobre 2009
689
Hautes Pyrénées
Bonjour,
Dans les années 60, j'étais élève au Lycée technique de Toulouse et je me souviens parfaitement de tours fabriqués entièrement par le lycée. Les bâtis étaient coulés sur place par les élèves et le professeur de la fonderie du lycée. C'était de petits tours avec une hauteur de pointe d'environ 200mm.
Le cycle de fabrication s'étalait sur plus de 5 années. Combien ont été fabriqués, je ne sais pas mais ça ne devait pas dépasser la douzaine.
 
teissedre
Lexique
12 Mai 2008
1 599
FR-75018 FR-43440
  • Auteur de la discussion
  • #8
Bonjour.
Merci de vos commentaires.
C'était des petits tours avec une hauteur de pointe d'environ 200mm.
C'est déjà pas mal , les Schaublins ne font que 102.
Donc à priori c'était possible de les fabriquer de A à Z.
Teissedre
 
marc le gaulois
Compagnon
27 Janvier 2016
2 824
Je pense, mais je peu me tromper, que le boulot peut être de très bonne qualité , tout ça dépend pour beaucoup du formateur, s'était quoi comme formation? ajusteur? usineur? rectif? dans certain centre de formation, par exemple ajusteur en moule, parfois nous recevions des moules d'injection a réparer, le formateur donnait le travail aux stagiaire qui tenaient la route et qui avaient de l'avance sur leur formation, le formateur mettais son sérieux en jeu :wink:
En plus élève ne veut pas dire forcément incompétant , il y a des passionné qui sorte d'une formation , meilleur que certain qui on 10 ou 15 ans de métier et qui s'en tapent:smileyvieux:.
En plus ce travail n'est pas fait dès les premiers jours de formation.
Si ils se mettent a plusieurs sur un travaille, les nuls sont toujours dégagés par les bons, j'ai toujours vu ça, et je trouve ça normal, un travaille d'équipe de 5 personnes ne doit pas être saboté par un seul (je sais, je suis dure:oops:)

Marcus
 
yvon29
Compagnon
31 Juillet 2012
3 122
FR-77250 Fontainebleau
Bonjour
Je crois avoir lu que des taules ( Dufour au moins je crois ) fournissaient les pièces brutes de fonderie, et peut être aussi des pièces trop complexes à usiner.

Ça payait les taxes d'apprentissage.
Le père d'un copain était chef des travaux dans un CET du bâtiment, et une grande partie de son boulot consistait à solliciter les fabricants pour récupérer de tout...
 
Aiwass
Compagnon
31 Août 2016
1 178
dijon-cote d'or-21
bien sur le travail peu être très bon, il me semble qu'il y en a plusieurs des tour d'école sur le forum et qui tourne toujours, si y avait eu des gros défaut, ils serait surement plus de notre monde. mais bon le boulet de la bande il a quand même bien du faire quelque chose pour être noté donc, a voir se qu'il fait et comment sa a été fait...il peut aussi ne pas y avoir de boulet dans cette promo, comme il peut y en avoir 15 sur 16... après comme je l'ai dit, si il tourne et bouge toujours sa problème c'est qu'il est bon pour le service sinon il serait déjà en carafe depuis le temps
 
marc le gaulois
Compagnon
27 Janvier 2016
2 824
J'ai fait plusieurs formations, plein de métier, et selon le métier , le % de boulet n'est pas identique, vous voyez un boulet dans l’aéronautique , le moule d'injection, l'horlogerie, armurerie??? des métiers sont choisie par passion et les boulets ne trouve pas de boite pour les embaucher (déja que les bons, ont du mal :shock: ) un parpaing mal posé ça passe, 5/100 ème hors côte en mécanique c'est poubelle.
J'ai fait une formation une fois, 3 bons , sur une quinzaine d'élève de 25 a 50 ans:sad:je ne dirais pas de quel métier il s'agit ça pourrez vexer les susceptible .
En moule, tous ont réussi leur moule, sur le lot, bien 80 % d'embauchable , pour les autres , pas a l'heure, et fumant parfois des pétards pendant l'heure de midi, trop , trop long, etc etc , en même temps ils avaient environ 20 ans et vivaient chez papa maman , donc il fallait qu'il prennent un peu de maturité , pour la qualité elle était là, disont que s'étaient des demis boulet et peut-être de futurs bon professionel, pour ne pas dire très bon:smileyvieux:.

Marcus
 
Roland DENIS
Compagnon
9 Septembre 2010
1 488
vendee
Bonjour pour ma part, lors de ma fréquentation du lycée, nous avions fabriqué des étaux limeur sur des plans chaumienne, surement avec leur accord , entièrement car toutes fonction fut local par des élèves encadrés bien sur mais année 1960 !!!! a plus
 
Haut