Retrofit Wirth et Gruffat F400 CN

  • Auteur de la discussion Florent07
  • Date de début
F

Florent07

Compagnon
Je suis en pleine réflexion pour le futur emplacement du servomoteur de broche, d'origine le moteur est situé en bas du bâti comme cela:
IMG_20210211_163934 (Copy).jpg


Je réfléchis à placer le servomoteur à l'emplacement du palier intermédiaire:
IMG_20210211_183136 (Copy).jpg

IMG_20210211_183419 (Copy).jpg

Il me faudrait usiner une pièce d'adaptation, je pensais partir sur de l'acier en 10mm d'épaisseur, utiliser les deux taraudages M12 présents dans le bâti pour y visser des pions servant de guidage, percer et tarauder deux trous en M16 pour servir de blocage comme sur les vues suivantes:
Vue 1.png


Vue 2.png


Vue 3.png

Les deux pions (en noir sur l'assemblage 3D), seraient usinés à partir de deux vis CHC M12x30, la tête faisant de base 17.6mm de diamètre environ par 12mm de hauteur, passage au tour pour obtenir un diamètre de 17mm par 9.8mm de hauteur environ (plus bas que l'épaisseur de la platine).
Le blocage de la platine, une fois la tension de courroie obtenue, se ferait par deux vis en M16.
D'ailleurs, après coup je peux revoir la conception de la platine en la faisant plus longue pour que les rainures soient "fermées" en haut et en bas de la pièce ce qui devrait la rendre plus "solide".
Je peux faire réaliser cette pièce en grande partie en découpe laser pour gagner du temps, me restera à faire l'alésage central ainsi que les 4 taraudages pour fixer le servo.

Pour la liaison servomoteur / poulie, je peux aléser la poulie actuelle est utiliser ce genre de bague expansible pour lier l'arbre à la poulie:
1614795128990.png

Ma seule crainte est le déport entre la poulie et l'axe du servomoteur, avec l'ajout de l'épaisseur de la platine d'adaptation en plus de l'épaisseur du bâti, ça commence à me déporter la poulie assez loin du roulement du servo, je ne sais pas si il apprécierait cela à la longue ?

Remettre en place le pallier intermédiaire et placer le servomoteur à l'emplacement du moteur d'origine, pour cela il faudra adapter deux poulies crantées pour la liaison servo / pallier intermédiaire, je peux ré utiliser le support en fonte du moteur d'origine, il me suffira de tarauder 4 trous pour le montage du servo et reprendre l'alésage du support.
Ce support à déjà des lumières exprès pour le réglage de la tension de la courroie.
IMG_20210211_163934 (Copy).jpg


Les différents travaux à réaliser suivant la solution choisie.
Pour la première solution:
-aléser la poulie (voir y fretter une extension si le déport avec l'axe est trop important)
-acheter un bague de serrage
-fabriquer une platine d'adaptation en acier pour le servomoteur (possibilité de découpe laser pour les 90% de la pièce et finir le reste sur la fraiseuse conventionnelle)
-tarauder deux trous en M16 dans le bâti de la fraiseuse
-réaliser deux pions sur base de vis M12

Pour la deuxième solution:
-acheter deux poulie crantée au profil H150
-aléser la poulie du haut et usiner une rainure de clavette pour le montage sur le pallier (ou utiliser une bague de serrage)
-aléser la poulie du bas + clavette (ou utiliser une bague de serrage)
-adaptation servo sur support moteur d'origine (à voir si il y a assez de matière)

Et du coup ça tombe bien, j'ai reçu aujourd'hui le servo pour la broche et ses accessoires:
IMG_20210303_190021 (Copy).jpg
 
P

PL50

Compagnon
salut
quel serait l'intéret de remonter le servo d'un etage?
 
F

Florent07

Compagnon
salut
quel serait l'intéret de remonter le servo d'un etage?
D'un côté ça me ferait passer de deux courroies à une seule, plus besoin de renvoi, pas de poulies à acheter et adapter, mais d'un autre côté le montage à l'emplacement d'origine serait plus propre mécaniquement.
 
C

Christophe C.

Ouvrier
Hello,

Je trouve l'idée d'enlever l'arbre intermédiaire plutôt satisfaisante, et ce moteur qui dépasse à l'arrière de la machine ça augmente l'empreinte au sol pour pas grand chose.

Je commençais à réfléchir à garder l'axe intermédiaire mais accoupler le moteur en direct dessus avec un accouplement élastique. Bon mais ça complexifie pas mal la fixation moteur, ça oblige à faire un support moteur décalé et qui bouge avec le palier pour tendre la courroie... pas génial.

Je me demandais aussi s'il n'y aurait pas quelque-chose à faire au niveau de l'ouverture au dessus du palier intermédiaire. Peut-être une platine plane à l'intérieur du bâti. Pour la fixer, quatre trous taraudés dans la platine et quatre trous oblongs à usiner dans le bâti (série de perçages et séance lime...). Bon mais ça deviendrait assez acrobatique à installer; il faudrait être un peu sioux sur les dimensions pour pouvoir entrer la platine.

En gardant le moteur en bas, tu peux peut-être inverser le montage avec une platine plane et le moteur qui rentre dans le bâti, ce qui ferait gagner en encombrement.

La solution la plus rationnelle me semble quand même être ta deuxième option; c'est pas sexy, c'est un peu encombrant mais tu n'auras jamais de problèmes avec.

Pour ta solution 1, j'avais commencé à écrire que je vois pas bien l'intérêt des pions, il n'y a pas un couple démentiel à reprendre; j'allais te suggérer de mettre quatre vis deux par deux dans deux grands oblongs. Mais en fait les deux M12 sont trop rapprochés pour passer des têtes de vis étant donné la largeur du moteur. Sinon tu pourrais tenter de mettre 4 vis sur un carré le plus grand possible, mais vu la taille de la surface d'appui tu n'as pas beaucoup d'options. Du coup ta solution est pas mal, reste à voire ce que donne le déport de poulie. Cet aspect la ne m'emballe pas.

J'ai pas l'impression d'avoir beaucoup fait avancer le schmilblick :wink:
 
F

Florent07

Compagnon
Je n'avais pas pensé à ajouter une plaque par l'intérieur du bâti mais le problème est que l'alésage du bâti fait 113mm et le diamètre de centrage du servo 110mm, ce n'est pas possible de faire une pièce passant au travers.

Il faut savoir qu'il y a un grand capot venant se placer à l'arrière de la machine avec juste une ouverture circulaire en bas pour la ventilation du moteur et une ouverture en haut pour accéder au serrage du tirant de la broche horizontale ainsi que la ventilation du carter.
Je vais voir, demain, si le servo moteur rentrerait dans le carter sans modification, dans un premier temps.

Pour l'histoire des pions, le servomoteur étant trop "large", je ne peux pas utiliser les deux taraudages M12 actuels pour le serrage de la platine, la tête des vis se retrouverait contre le corps du servo, du coup j'avais pensé à cela pour mettre à profit ces deux taraudages déjà existants, ça faciliterait aussi le remontage du servo sur le bâti en servant de guidage.
Le couple n'est pas énorme en effet, ce n'est pas vraiment ma crainte.

Tu confirmes au moins ma crainte pour le déport de la poulie par rapport au servo, je vais pousser plus loin la réflexion pour la deuxième solution.

En attendant j'ai commandé la courroie crantée du haut ainsi que 3 roulements 6006 2RS pour la partie arrière de la broche horizontale, une fois reçus, je pourrais remonter cette broche.
 
F

Florent07

Compagnon
J'ai reçu mon colis comportant la courroie 570H150 ainsi que les 3 roulements 6006 2RS.

Remontage des 2 roulements sur le "fourreau" de la broche:
IMG_20210311_153157 (Copy).jpg
IMG_20210311_153616 (Copy).jpg

5 minutes de chauffe au décapeur thermique (contrôle de la température avec la technique de la goutte de bave ^^) et les roulements tombent au fond de leur logement sans effort, mise en place du circlips intérieur pour finir.

Le "fourreau" de la broche est mis en place après avoir fait passer la nouvelle courroie par une des lumières de la fonderie:
IMG_20210311_154103 (Copy).jpg
IMG_20210311_154255 (Copy).jpg


Les disque, présentant 4 encoches servant au blocage manuel de la broche, est de nouveau inséré à son emplacement, il est monté serré sur l'arbre et bloqué par deux vis sans tête reparties sur sa périphérie:
IMG_20210311_160237 (Copy).jpg
IMG_20210311_160246 (Copy).jpg


La broche peut maintenant être remontée, faire principalement attention à aligner la clavette avec la rainure qui va la recevoir car la broche est montée serrée dans son logement et ce serait dommage de devoir la ressortir à mi-chemin et recommencer:
IMG_20210311_160752 (Copy).jpg


J'utilise un porte outil SA30 et une tige filetée en M12 pour faire rentrer la broche en vissant et en ajoutant au fur à mesure des épaisseurs de tube supplémentaires. J'ai réalisé le blocage de la broche à l'aide d'une clé plate vissée dans la poulie crantée, ça a suffi mais c'était juste:
IMG_20210311_165650 (Copy).jpg
IMG_20210311_165637 (Copy).jpg


Vue de l'intérieur pour surveiller que rien ne gène:
IMG_20210311_170941 (Copy).jpg
IMG_20210311_171605 (Copy).jpg


Une fois la partie avant de la broche en place dans son alésage, j'ai retiré la flasque avant pour appliquer un léger trait de pâte à joint pour l'étanchéité.
IMG_20210311_172242 (Copy).jpg


L'écrou de réglage du jeu des roulements coniques avant de la broche est accessible pour un réglage futur à l'aide d'une clé à ergot, je ferrais ce dernier plus tard une fois que le remontage de la machine sera plus avancé:
IMG_20210311_172632 (Copy).jpg


La partie avant terminée:
IMG_20210311_180801 (Copy).jpg
IMG_20210311_180810 (Copy).jpg


Un coup d'huile sur l'axe du poussoir pour être sûr qu'il ne grippe plus (il était complètement bloqué lors du démontage), le joint en papier d'origine est nettoyé et réutilisé pour l'instant:
IMG_20210311_181300 (Copy).jpg

Le poussoir sert au blocage de la broche pour serrer ou desserrer les outils en venant se placer dans une des encoches vues précédemment, visiblement l'ancien propriétaire n'a jamais utilisé cette fonction.

J'ai refermé le couvercle pour éviter que des saletés ne rentrent dans la partie broche et puis ça libère ma table remplie par les pièces à remonter.
IMG_20210311_181551 (Copy).jpg

Après essai, le blocage fonctionne parfaitement.

Je rajouterais demain des photos de la partie arrière remontée que je n'ai pas pensé à faire.

Une partie remontée en plus en tout cas, je vais pouvoir continuer le reste, pour la suite:
-finir l'adaptation du servo de l'axe Y
-finir l'adaptation du servo de l'axe Z
-continuer la réflexion sur l'adaptation du servo de la broche
-finir le démontage de la tête verticale avant peinture et remontage avec les roulements neufs
-trouver une "courroie" pour le compte tour mécanique (ou un joint torique équivalent)

Une fois ceci fait, il ne restera plus grand chose à faire sur le plan mécanique, je pourrais attaquer la partie électrique, commande numérique et pneumatique.
 
F

Florent07

Compagnon
Suite des travaux commencés hier.

La partie arrière de la broche horizontale:
IMG_20210312_163946 (Copy).jpg


Détail sur le palier intermédiaire qui comprend deux roulements 6205EE bloqués par deux clips avec une entretoise entre les deux cages internes, les roulements n'ont pas de jeu mais sont légèrement bruyants, je les changerais plus tard vu que ce palier est rapidement démonté si besoin:
IMG_20210312_162124 (Copy).jpg


Poulie crantée remise en place:
IMG_20210312_162941 (Copy).jpg


Le palier a retrouvé son emplacement avec la courroie moyennement tendue pour vérifier que tout fonctionne bien:
IMG_20210312_163955 (Copy).jpg
IMG_20210312_164002 (Copy).jpg

Pour la partie broche c'est fini pour aujourd'hui.

J'ai continué l'adaptation du servo du Z, après avoir pris des mesures sur la poulie réceptrice située dans le socle de la machine, j'ai déterminé que le flan inférieur de la courroie arrive à 5mm de la surface d'appui du support du servomoteur, j'ai placé la poulie émettrice à la même distance pour voir ce que ça donne, il reste une poignée de millimètres entre la poulie et le joint spi du servomoteur mais ça passe en tout cas:
IMG_20210312_174159 (Copy).jpg


Petit croquis de qualité (lol), j'ai pris 45mm pour le diamètre extérieur finalement:
IMG_20210312_174214 (Copy).jpg


Et usinage de la pièce qui va bloquer la poulie en place et son déport vis à vis du servomoteur, je pars sur du laiton car je n'ai que ceci en diamètre 45:
IMG_20210312_181049 (Copy).jpg


Après tronçonnage et dressage de la face pour arriver aux 6mm voulus, la pièce est montée dans la poulie pour vérification:
IMG_20210312_182720 (Copy).jpg

Du coup cette pièce est bien en appui sur la face avant de l'arbre du servomoteur, la vis CHC M6 centrale bloque cet appui, il me reste à percer deux trous en 5.5 pour pouvoir réaliser le blocage entre la pièce en laiton et la poulie via deux vis CHC M5.

Les 5mm entre la flasque et le support du servo sont bien respectés:
IMG_20210312_182727 (Copy).jpg


Du coup pour les adaptation des servos d'axe il ne me reste plus qu'à faire deux trous dans la pièce en laiton de l'axe Z et même chose pour la pièce en acier de l'axe Y et ça en sera fini pour les servos d'axe.

Pour l'adaptation du servomoteur de broche, j'ai commencé à dégager le support moteur d'origine de ses pièces pour étudier si éventuellement je le re utilise ou alors si il me faut en fabriquer un nouveau:
IMG_20210311_181716 (Copy).jpg


Je suis bloqué à ce niveau, il faut que j'arrive à sortir la flasque arrière, sans l'abîmer bien entendu, les vis de fixation du moteur se trouvent derrière cette flasque:
IMG_20210312_183541 (Copy).jpg


Memo perso: ne pas oublier de récupérer la clé plate de 17 tombée dans le bâti de la machine :smt003

Bonne soirée
 
Dernière édition:
F

Florent07

Compagnon
Je l'ai sentie partir, elle s'est mise en travers et en essayant de la récupérer elle est tombée au fond de la fonderie, une Facom aussi ^^
 
F

Florent07

Compagnon
Oui c'est bien ce que j'ai prévu, autrement j'ai un flexible avec un grappin au bout, ce sera une simple formalité.
Mon aspirateur a retrouvé un écrou au fond du bâti également, il faudra que j'aille fouiller pour voir d'où il vient.
 
F

Florent07

Compagnon
La clé de 17 est sauvée !

Retour aux choses sérieuses, j'ai continué l'adaptation du servo de l'axe Z, perçage de deux trous dans la pièce en laiton pour sa fixation via deux vis en M5:
IMG_20210313_145100 (Copy).jpg
IMG_20210313_145105 (Copy).jpg


Avec la vis centrale en place, la poulie est maintenant fixée sur l'arbre du servo:
IMG_20210313_145203 (Copy).jpg


L'ensemble est prêt à être remis en place:
IMG_20210313_145321 (Copy).jpg


J'ai retiré le servo, ça faisait trop de poids à maintenir d'une main pour placer les vis de fixation de l'autre:
IMG_20210313_145906 (Copy).jpg


Le servo est en place et la courroie tendue pour que ce soit maintenant le frein du servo qui bloque le mouvement du Z:
IMG_20210313_150404 (Copy).jpg
IMG_20210313_150359 (Copy).jpg
IMG_20210313_150437 (Copy).jpg

C'est terminé pour le servo du Z.

Il me restera à remonter le "pot" dans lequel plonge la vis à billes, ce dernier sert de récupérateur d'huile du graissage centralisé et lubrifie la vis à billes quand elle descend par la même occasion, il y a un trop plein pour éviter tout débordement.

Je continue sur l'axe Y,
usinage de l'entretoise qui va se placer à l'intérieur de la poulie pour "régler son déport:
IMG_20210313_153303 (Copy).jpg


Entretoise en place:
IMG_20210313_153505 (Copy).jpg


J'ai par la suite réalisé les deux perçage sur la flasque avant pour pouvoir, comme pour l'axe Z, lier la poulie à l'arbre du servomoteur:
IMG_20210313_155000 (Copy).jpg


IMG_20210313_155015 (Copy).jpg

L'axe Y est également terminé.

J'ai remis le cache des fin de course de l'axe Z:
IMG_20210313_163657 (Copy).jpg
IMG_20210313_163653 (Copy).jpg


Je me suis occupé du compte tour mécanique, démontage, nettoyage de ce dernier:
IMG_20210313_164240 (Copy).jpg
IMG_20210313_164248 (Copy).jpg

Testé à la main, il semble bien fonctionner, plus qu'à trouver une courroie qui conviendrait.

J'en ai profité pour nettoyer son emplacement, les glissières du bélier ainsi que les deux vis qui servent de blocage au bélier:
IMG_20210313_170825 (Copy).jpg


Sur la partie de droite, la peinture a cloqué, tant pis, c'est le côté fonctionnel qui m'intéresse, pas forcément l'esthétique:
IMG_20210313_170831 (Copy).jpg

Le bélier ne sera remonté qu'à la fin avec son lardon.
Il me manque une vis sans tête en M8 qui vient se visser dans le taraudage visible au milieu des glissières du bélier, cette vis vient bloquer la palier arrière de la broche horizontale, c'est peut être cette vis qu'à attrapé mon aspirateur avant-hier...

J'ai remonté le compte tour avec un trait de pâte à joint pour éviter les infiltration entre ce dernier et le bâti de la machine:
IMG_20210313_171417 (Copy).jpg

J'ai supprimé le capteur de vitesse de broche électronique qui avait été mis en place pour le rétrofit précédent, je n'en aurais plus besoin avec le servomoteur de broche.

J'ai réussi à retirer la poulie de variateur restante sur le moteur de broche, je m'occuperais prochainement de démonter le moteur de broche, nettoyer son support et prendre des mesures pour l'adaptation du nouveau servomoteur de broche.

Pour la liaison entre le servo de broche et le palier intermédiaire ce sera par courroie crantée comme c'est le cas plus haut, je garderais les mêmes caractéristiques de pas et largeur de courroie (H150).
L'arbre du palier à un diamètre de 28mm, il a une clavette de 8mm, cette fois-ci pas de problème de déport, la poulie sera montée directement sur cette arbre, soit en reprenant une transmission via la clavette mais dans ce cas je devrais faire sous-traiter l'usinage de la rainure de clavette dans le pignon (pourquoi pas faire un devis chez tri distribution directement), ou alors avec une frette de serrage, solution plus simple pour moi.
Pour le montage de la poulie du bas sur le servomoteur de broche, même chose, deux solutions.
Il restera à déterminer la longueur de la courroie.
 
F

Florent07

Compagnon
Avancement du jour, mise en place du "pot" abordé dans le message précédent:
IMG_20210314_145728 (Copy).jpg


Le voilà fixé:
IMG_20210314_150217 (Copy).jpg


Avec sa sortie servant de trop plein, j'ai le raccord venant s'y visser, j'y ajouterais un réservoir transparent visible de l'extérieur pour voir quand le "pot" déborde:
IMG_20210314_150300 (Copy).jpg


J'ai continué ce que j'avais commencé il y a une paire de mois, désosser la tête verticale et ses différentes pièces, démontage des roulements de la broche verticale:
IMG_20210314_153737 (Copy).jpg


Les roulements de broche côté bas sont bien "crades", bruyants et leur graisse est passé du blanc à une couleur rouille:
IMG_20210314_155143 (Copy).jpg


Je remets le palier avant dans la tête pour pouvoir dévisser le labyrinthe plus aisément car c'était fortement serré:
IMG_20210314_160053 (Copy).jpg
IMG_20210314_160809 (Copy).jpg


Humm, ça confirme ce que j'avais vu de l'autre côté des roulements:
IMG_20210314_160915 (Copy).jpg
IMG_20210314_160920 (Copy).jpg

IMG_20210314_160932 (Copy).jpg


Les roulements sont finalement retirés:
IMG_20210314_161340 (Copy).jpg


Au tour de l'autre partie de la tête verticale, l'arbre qui est entrainé par la broche horizontale, ce dernier est plutôt sain, pas de bruit, pas de jeu, la graisse est encore propre mais vu que j'ai déjà commandé les roulements de rechange, j'en profite pour les changer également:
IMG_20210314_161551 (Copy).jpg


Après avoir enlevé l'écrou KM bloquant le pignon, extraction de ce dernier:
IMG_20210314_162415 (Copy).jpg


L'arbre est chassé sans difficulté, place à l'écrou qui bloque les roulements en place:
IMG_20210314_163457 (Copy).jpg


J'ai conservé ces deux roulements dans un sachet étanche, vu qu'ils semblent encore bons, je les garde pour plus tard au cas où.

L'ensemble des pièces sont démontées et nettoyées, prêtes au remontage:
IMG_20210314_173409 (Copy).jpg


J'ai tout de même nettoyé un des deux roulements inférieur de la broche pour le "fun", sur la bille entourée en rouge il y a carrément un manque de matière, une sorte de plat et plusieurs autres billes sont marquées, j'ai pas démonté la tête pour rien du coup ^^
IMG_20210314_172909 (Copy).jpg
IMG_20210314_1730001 (Copy).jpg

Au final, sur 7 roulements présents dans la tête, 4 roulements à contact obliques sont HS.

Les deux roulements inférieurs semblent avoir été contaminés par de l'humidité, peut être du liquide de coupe, "l'étanchéité" de la partie inférieure de la broche est réalisée par un labyrinthe indémontable en lui même, il est rempli de rouille entre autre, je peux essayer de le nettoyer au maximum mais j'ai peur qu'il me cause des problèmes plus tard.

Voici ce labyrinthe, il est vissé dans la flasque inférieure:
IMG_20210314_173038 (Copy).jpg


J'ai bien envie de le remplacer par un joint spi, j'ai ces infos là:
Le diamètre de la broche est de 55mm
Le diamètre extérieure du filetage du labyrinthe est d'environ 80mm
Je peux réaléser la flasque jusqu'à 82mm maximum (en supprimant le filetage femelle) et il restera quelques dixièmes avant de tomber dans les 6 lamages, par sécurité je peux partir sur 81mm de diamètre extérieur (c'est moins standard comme dimension pour le choix du joint spi mais ça existe).
Le labyrinthe a une épaisseur de 10mm.

Il me faudrait donc un joint spi en 55x81x10.

Et si la partie inférieure devient étanche aux liquide, alors pourquoi pas remplacer la graisse de la tête par de l'huile...

A méditer.

Prochaine étape, repeindre la tête verticale:
IMG_20210314_173019 (Copy).jpg
 
F

Florent07

Compagnon
Avancement du jour.

Préparation de la tête verticale avant peinture:
IMG_20210322_165605 (Copy).jpg


IMG_20210322_165610 (Copy).jpg


Première couche de faite:
IMG_20210322_181442 (Copy).jpg

IMG_20210322_181446 (Copy).jpg

Je ferais la suivante dans les jours qui viennent.

Pour l'adaptation du joint spi sur la flasque inférieure, j'ai finalement acheté un joint en 55x82x10 car la dimension 55x81x10 est trop compliquée à avoir.

Après avoir repris l'alésage des mors, j'ai effectué l'usinage de la flasque inférieure:
IMG_20210322_173937 (Copy).jpg
IMG_20210322_180434 (Copy).jpg


IMG_20210322_180449 (Copy).jpg

Chanfrein en entrée pour faciliter le montage du joint spi, j'ai dégagé le rayon du fond également pour que le joint aille jusqu'à l'épaulement et pour finir un coup de toilage pour améliorer l'état de surface de l'alésage.

Montage du joint à l'aide de l'étau d'établi, l'ajustement est pas mal, il ne s'est pas monté à la main mais il ne m'a pas fallut utiliser de presse non plus.
IMG_20210322_180952 (Copy).jpg


IMG_20210322_180959 (Copy).jpg

IMG_20210322_181138 (Copy).jpg


Par contre j'ai commandé par erreur un joint simple lèvre au lieu d'un double lèvre, je l'ai tout de même monté pour valider l'usinage du flasque mais je vais repasser commande pour un joint double lèvre.

Je n'ai toujours pas pris ma décision si j'utilise de l'huile ou de la graisse pour la lubrification de la tête, j'aimerais vraiment utiliser de l'huile pour faciliter les opérations de maintenance, il faut que je continue de regarder les différents plans pour éliminer au fur et à mesure tout élément qui ne serait pas étanche pour contenir l'huile.
 
C

Christophe C.

Ouvrier
Hello,

La graisse c'est pas mal; tu la mets une fois et tu l'oublies pour un bon moment... l'huile c'est quand même nettement plus de problèmes potentiels!

Les graisses spéciales pour roulements de broches résistent très bien à l'humidité. Par exemple dans la doc de celle-ci, ils citent parmi les application l'utilisation sur roulements de téléphériques!


Je viens d'en acheter un petit tube de 50g pour une trentaine d'euros (pour mes roulements de vis à bille, c'est mon fournisseur qui m'a conseillé de mettre ça). Ça pique un peu, mais c'est le prix de la tranquilité!
 
F

Florent07

Compagnon
Oui cette graisse là est excellente, j'en avais aussi pris un tube de 50g pour ma broche horizontale, elle est souvent utilisée sur les broches des machines outils et est donnée pour 5000 heures sans entretien généralement.
Mais le prix est vraiment excessif, là il me faudrait bien plus de 50 grammes.
Je vais étudier ça.
 
C

Christophe C.

Ouvrier
Après c'est 90€ la cartouche de 400g et la t'en as pour quelques "pleins", si tu mets ça en perspective du prix des roulements de boche, ça se réfléchit!

Je lisais une doc Timken, pour des roulements basse vitesse c'est 20 à 40% du volume libre du roulement qu'il faut remplir de graisse, ça fait pas un gros volume.
 
F

Florent07

Compagnon
Ah je m'attendais à pire, après pour le remplissage, pour les roulements pas de problème c'est plutôt pour la partie engrenages, c'est peut être 1/3 du volume pour eux également.
 
U

uelbud

Guest
suivant la vitesse tu peut utilisé de la EP 00 utilisé dans les boitier réducteur celle ci a une consistance qui li permet de ne pas être centrifugé dans un coin et laissé le roulement ou mécanisme sans lub
les variant huile il faut prévoir une mise à l'air libre sinon fuite assuré et utilisé des joint avec déflecteur interne
soit directement dans la conception du joint soit une tôle derrière le joint

t'ont spi et pas adapté pour de l'usinage en usage sortit de broche
 
G

gaston48

Compagnon
Ce choix est difficile pour les constructeurs de M.O. aussi, comme Dufour, qui a changé plusieurs
fois de stratégie concernant leur tête universelle. Très vite ils ont adopté une lubrification indépendante
des roulements par la graisse Aeroshell, mais les engrenages ont tantôt étaient lubrifiés par bain d'huile
tantôt par apport régulier de graisse EP avec des périodes de purge des cavités par dépose des
corps de tête. Attention à l'échauffement des joints spi à partir de certaine vitesse, problème qu'on
rencontre avec les roulement étanches aussi.
Il y a des graisses EP au MOS2 qui sont très adhérentes, chez Molykote par exemple, tu peux
facilement appliquer périodiquement de petites doses sur la denture par le bouchon.
A l'opposé, une lubrification à huile perdue est très efficace par l'absence d'échauffement et un renouvellement
régulier. L'inconvénient est la gamelle sous la tête pour récupérer la flaque d'huile ... il faut prévoir
aussi les points d'apport et ne pas être négligeant.
Il serait intéressant d'examiner un plan de la tète universelle de la E.S ZHV1 entièrement lubrifiée
à l'huile avec une pompe manuelle Bijur centralisée.
 
Dernière édition:
F

Florent07

Compagnon
t'ont spi et pas adapté pour de l'usinage en usage sortit de broche
Tu dis cela par rapport aux copeaux et au risque d'usure prématurée ?

Ce choix est difficile pour les constructeurs de M.O. aussi, comme Dufour, qui a changé plusieurs
fois de stratégie concernant leur tête universelle. Très vite ils ont adopté une lubrification indépendante
des roulements par la graisse Aeroshell, mais les engrenages on tantôt étaient lubrifiés par bain d'huile
tantôt par apport régulier de graisse EP avec des périodes de purge des cavités par dépose des
corps de tête. Attention à l'échauffement des joints spi à partir de certaine vitesse, problème qu'on
rencontre avec les roulement étanches aussi.
Il y a des graisses EP au MOS2 qui sont très adhérentes, chez Molykote par exemple, tu peux
facilement appliquer périodiquement de petites doses sur la denture par le bouchon.
A l'opposé, une lubrification à huile perdue est très efficace par l'absence d'échauffement et un renouvellement
régulier. L'inconvénient est la gamelle sous la tête pour récupérer la flaque d'huile ... il faut prévoir
aussi les points d'apport et ne pas être négligeant.
Il serait intéressant d'examiner un plan de la tète universelle de la E.S ZHV1 entièrement lubrifiée
à l'huile avec une pompe manuelle Bijur centralisée.
Pour luter contre l'échauffement du joint, je compte appliquer de la graisse adaptée à son matériau entre les deux lèvres, la conception de la flasque me permet de la démonter facilement pour l'entretien du joint ou de son remplacement éventuel si besoin.

Je vais partir sur la solution de la graisse pour la tête, j'ai peut être trouvé un bon plan pour de la NBU15 à moitié prix, c'est le type de graisse qu'il y avait à l'origine dans cette tête et dans de nombreuses autres machines outil.
En sachant que la destruction des roulements a été causée par une contamination extérieure et non pas par l'âge de celle-ci (35 ans environ), je pense ne plus avoir de problèmes à l'avenir.

Au passage, je vais en profiter pour ajouter des taraudages débouchant dans la flasque qui seront obturés par des vis sans tête HC quand la machine sera en fonctionnement, ces mêmes vis serviront à extraire cette flasque lors des opérations de maintenance.
Je vais en faire 3 repartis à 120°.
 
Dernière édition:
S

schum22

Compagnon
La base de cette machine est la WGM 67 Senior qui est une fraiseuse conventionnelle de "petite" taille je dirais.
Cette machine est de 1984, elle a beaucoup de différence (en positif) vis à vis de la WGM 67 Senior, je les aborderais plus tard dans le sujet.

Toi qui connait bien ces 2 machines peux tu nous en dire plus sur les différences?

Evidemment les vis qui sont à bille surement sur la F400CN (sur les 3 axes...), d'ailleurs comment est faire la modification et quoi d'autre?
 
F

Florent07

Compagnon
Toi qui connait bien ces 2 machines peux tu nous en dire plus sur les différences?

Evidemment les vis qui sont à bille surement sur la F400CN (sur les 3 axes...), d'ailleurs comment est faire la modification et quoi d'autre?
De ce que j'ai pu voir, la fonderie du bâti semble identique, pour les différences:
-Usinage des emplacements des capteurs pour l'installation de règles linéaires
-Ajout d'un graissage centralisé
-Ajout d'un vérin pneumatique pour compenser en fonction du poids que l'on met sur la table de la fraiseuse
-Il y a des différences dans la transmission de puissance pour la broche, le type d'entrainement entre le palier intermédiaire et la broche horizontale est différent entre les deux machines (courroie poly v sur la 67 senior, courroie crantée sur la F400CN)
-Vis à billes et paliers en adéquation sur la F400CN en effet.

Au sujet des vis à billes, il y a pas mal de photos dans le sujet sur la manière dont elles sont implantées, c'est relativement classique, il y a du côté de l'entrainement des butées à aiguille avec écrou pour le réglage du jeu axial au niveau du palier.
Sur cette machine il y a sur chaque axe deux écrous à bille en opposition pour qu'il n'y ait aucun jeu à ce niveau.
Les vis sont en diamètre 25mm avec un pas de 5mm.

Voilà pour ce que j'ai pu voir, dans l'ensemble c'est concrètement la base d'une machine conventionnelle transformée en machine de production à commande numérique.
 
S

schum22

Compagnon
Merci pour ces informations détaillées.

Je vais regarder de près tes photos.
 
Dernière édition:
F

Florent07

Compagnon
J'avais laissé la machine de côté jusqu'à aujourd'hui, j'ai continué le nettoyage et remise en état de certaines pièces.

La partie pneumatique est démontée pour pourvoir nettoyer cette partie du carter:
IMG_20210419_175613 (Copy).jpg

Cette partie va être simplifié, il restera 3 éléments à piloter:
-le vérin pour le relâchement des outils
-le vérin de compensation du poids de l'axe Z (je vais ré utiliser son régulateur de pression)
-le graissage centralisé

Le carter nettoyé, prêt à recevoir ses futurs éléments pneumatiques:
IMG_20210419_174637 (Copy).jpg


Je suis revenu sur le bloc de graissage centralisé, le manomètre tournait sur lui même et sortait de son raccord, pas terrible vu qu'il mesure la pression de l'huile du graissage centralisé.
J'ai vidangé le réservoir, j'ai bien fait, c'était un mélange de plusieurs liquides, l'huile avait une viscosité proche de l'eau, 3 cm de boue et copeaux se trouvaient au fond, aucun joint entre le capot et le réservoir, la crépine obstruée, etc...
Du coup tout est nettoyé, j'ai resserré le raccord qui plaque l'olive du manomètre du coup il ne bouge plus et ne fuit plus, j'ai refermé le couvercle avec de la pâte à joint et rempli à moitié d'huile pour glissières.
Après amorçage dans un récipient pour faire couler le reste de vieux liquide, j'ai tout remis en place et actionné le graissage une dizaine de fois, l'huile arrive bien au niveau des blocs de distribution, là c'est définitivement bon pour cette partie.

IMG_20210419_174659 (Copy).jpg

Prêt pour des années de service.

Retour sur l'adaptation du servomoteur de broche, j'ai remis le support moteur en place pour mieux visualiser le futur montage (j'ai loupé ma photo, j'en reprendrais une autre la prochaine fois que j'irais à l'atelier):
IMG_20210419_174829 (Copy).jpg


IMG_20210419_174851 (Copy).jpg

Je vais donc installer le servo de la même façon que l'était le moteur d'origine, quand la fraiseuse sera en place, je l'utiliserais pour reprendre l'alésage du support moteur, il est de 95mm actuellement, je dois l'augmenter à 110mm.

Une fois le montage du servo effectué, je passerais à la partie transmission.

Pour cette partie, je ne suis pas encore fixé sur la démultiplication que je vais choisir, pour rappel, mon nouveau servo tourne à 3000 trs/min maximum et je n'arrive pas à savoir si il est possible d'augmenter la vitesse de rotation maxi d'un servomoteur.
J'aimerais faire tourner la broche à 4000 trs/min comme c'est le cas à l'origine, d'après la brochure.
Je pourrais le faire facilement en passant à une démultiplication de 1.33, par exemple un poulie menante de 32 et une poulie menée de 24, mais du coup la broche ne sera plus liée au codeur du servomoteur.
Il faudra un codeur de plus à l'arrière de la broche.

Ou alors je reste sur 3000trs/min et je pourrais toujours ajouter une broche rapide (comme celle qu'on trouve sur les routeurs par exemple) sur le côté de la tête verticale qui possède des surfaces rectifiées prévues pour des têtes additionnelles.

Voici ce que donne le capot arrière monté, pas de problème de place pour le servo qui sera plus petit que le moteur d'origine, il va légèrement dépasser à l'arrière mais ce n'est pas gênant (le capot sera nettoyé plus tard).
IMG_20210419_174733 (Copy).jpg
IMG_20210419_174716 (Copy).jpg
.

Pour la tête verticale, pas de nouvelles pour le bon plan que j'avais trouvé pour la graisse Klüber, dommage, il ne me manque que cela pour la remonter, je pourrais toujours faire des essais avec la broche horizontale dans un premier temps si besoin.

J'ai fini de vider l'armoire électrique de ses anciens câbles, prochainement j'y passerais un coup de propre pour commencer à réfléchir à l'implantation des différents composants pour la partie électronique.
 
P

Pervenche

Compagnon
Bonjour, je découvre ce sujet. Superbe machine, restaurée de main de maitre <3
 
F

Florent07

Compagnon
Merci :)

J'ai reçu mon kit de bridage pour la fraiseuse Alcera donc j'ai pu m'occuper de l'alésage du support du servomoteur de broche:
IMG_20210422_165452 (Copy).jpg


IMG-20210422-WA0004 (Copy).jpeg


Cote finie à 110mm pour un diamètre de centrage du servo de 109.92mm
IMG_20210422_174924 (Copy).jpg

Les anciens lamages sont encore en partie présents mais ce n'est pas gênant.

Les 4 avant trous en 6mm sont faits:
IMG_20210422_184134 (Copy).jpg

Il me reste à percer à 6.8mm, chanfreiner et tarauder en M8.

Le servomoteur est juste posé pour donner un aperçu:
IMG_20210422_184034 (Copy).jpg


IMG_20210422_184023 (Copy).jpg


La suite pour demain normalement.
 
F

Florent07

Compagnon
Oui c'est un 2.6kW mais il reste tout de même plus petit en dimensions et poids que le moteur asynchrone d'origine.
 
F

Florent07

Compagnon
Les 4 trous sont taraudés en M8, le servomoteur est fixé via 4 vis CHC M8 et les rondelles qui vont bien:
IMG_20210423_144822 (Copy).jpg

IMG_20210423_144845 (Copy).jpg


Montage provisoire sur la fraiseuse pour pouvoir commencer à prendre des mesures pour le choix des poulies et de la courroie:
IMG_20210423_145111 (Copy).jpg

IMG_20210423_145137 (Copy).jpg


Avec le capot en place:
IMG_20210423_145341 (Copy).jpg

IMG_20210423_145334 (Copy).jpg


Pour le montage définitif, le servomoteur sera sans doute monté avec ses branchements vers le bas, je pense que c'est mieux vis à vis des projections de liquide ou autre.
 

Sujets similaires

Carton
Réponses
21
Affichages
2 916
Carton
Carton
E
Réponses
1
Affichages
577
sodereco
S
Lalu
Réponses
16
Affichages
1 051
Lalu
P
Réponses
20
Affichages
12 489
Paulctx
P
D
Réponses
7
Affichages
1 516
yanng22
Y
S
Réponses
4
Affichages
1 715
MonsterMoped
M
Haut