Remise en état - Combiné tour fraiseuse - Siome TC5

L'autralien

L'autralien

Apprenti
La poupée mobile au début, c'est pas jojo :

IMG_4058.JPG


Surtout le fourreau qui est très attaqué :

IMG_4059.JPG


Après un démontage complet / dégraissage et beaucoup de temps passé dans l'électrolyse je peux remonter et ça coulisse "à peu près" :

IMG_4076.JPG


Je dis "à peu près" car il reste très difficile de faire rentrer le fourreau à fond. Les 2 derniers centimètres sont très serrants.

Un peu de temps passé sur la poupée pour être sur qu'il ne reste pas de corrosion à l'intérieur, et un brossage de l'extrémité du fourreau et "c'est bon" :

Ca reste un peu serrant à la fin, mais il n'y a plus besoin de mettre les 2 mains sur la manivelle pour la faire tourner.

Il ne restera plus qu'à mettre une goupille digne de ce nom en lieu et place du petit clou et trouver une petite vis moletée "kivabien" pour le vernier.

IMG_4074.JPG
 
chabercha

chabercha

Compagnon
Les photos sont bien, pour le bouchon, petit travail de filetage au tour.
 
L'autralien

L'autralien

Apprenti
Le petit bonus : une pompe à graisse "Técalémit" que j'ai retrouvée dans un fatras de pièces et qui devrait me permettre de graisser les petits recoins de la machine :

IMG_4082.JPG


Et qui retrouvera une allure présentable après un bon nettoyage :

IMAG1019.jpg


Les photos sont bien, pour le bouchon, petit travail de filetage au tour.

Oui j'y avais pensé, sauf que je n'aurai pas mes avances automatiques fonctionnelles dans un premier temps…
Donc si quelqu'un a "ce qu'il faut" sous la main, autant que je solde ça tout de suite et ne plus devoir y revenir.
 
Dernière édition:
L'autralien

L'autralien

Apprenti
La boite à avance automatique, dans son "jus", ou plus précisément dans ses copeaux :

IMAG1016.jpg


Après un début de nettoyage au gasoil pour extirper la graisse, le couvercle est traité :

IMAG1021.jpg


Suivi par la boite en elle même, au début grossièrement, juste pour y voir un peu plus clair :

IMAG1022.jpg


Et attaquer le vrai démontage :

IMAG1028.jpg


Afin de pouvoir inspecter les engrenages, faire un nettoyage méticuleux et ce dire que c'était vraiment nécessaire de pousser le démontage jusque là en découvrant des copeaux d'aluminium incrustés dans les dents.

IMAG1029.jpg


Les roulements, eux, n'étaient pas marqués ni corrodés mais tournaient "carré" à cause des particules en tout genre qui restaient coincées dans les chemins de roulements.

Après avoir terminé à la brosse à dent dans le dégraissant pur et tout essuyé / soufflé à l'air, ça ressemble à quelque chose et le remontage va pouvoir commencer :

IMAG1049.jpg
 
Dernière édition:
L'autralien

L'autralien

Apprenti
Avant d'aller plus loin concernant le remontage de la boite à avances, quelques petites considérations et questions :

1 - voilà les sous-ensembles que j'ai du faire pour la démonter complètement :

IMAG1040.jpg


Même si on aimerait pouvoir, il est inutile de vouloir faire sortir les roulements "1" (normalement placés au "centre" indiqué par les flèches vertes) avec leurs axes respectifs : ils ne passent pas dans les logements de chapeaux (flèches rouges).

Ca donne un sentiment de frustration car les roulements font 52 de diamètre et monté gras dans leurs portées, alors que les chapeaux font 51,9 de diamètre et monté légèrement serrant dans le boitier. "Pour un malheureux dixième ils auraient quand même pu faire un effort d'uniformisation !"

Il faut donc réussir à placer l'extracteur "en position" pour les démonter et faire sortir les axes.

2 - il n'y a pas à se tromper dans la position des différents éléments : L'armée a fait son travail de standardisation. En conséquence, les pièces qui se ressemblent sont effectivement identiques. Inutile de faire un repérage scrupuleux en suspectant l'existence un mini détail, vicieusement caché dans un recoin.

Seule observation à faire : l'engrenage "2" n'est pas au centre de son axe, mais décalé (vers la gauche sur la photo) de près de 10mm. Le sélecteur devra donc être remonté du "petit côté" après nettoyage.

3 - A propos du sélecteur, il a un jeu excessif (en tout cas je le considère comme tel) : 2 gros dixièmes de jeu au diamètre sur son axe ! :shock:
Ca implique que le sélecteur à tendance à se mettre "de coin" et à bloquer, "évidement" lors de la translation. :smt011

J'imputerai ça volontiers à la rainure de clavetage qui a tendance à venir "manger" dans le bronze à chaque rotation, mais quand même : est-ce que vos machines souffrent du même mal ? :ohwell:

A l'occasion je tâcherai de faire un fourreau pour rattraper le jeu (le levier est en une seule pièce moulée en bronze dans laquelle ils sont venus faire les usinages, bref : trop "dur" à refaire complètement)

IMAG1046.jpg


4 - Ma machine a manifestement déjà été démontée en profondeur puisque j'ai retrouvé des marques de mors d'étau sur un de mes axes, à moins qu'il ne s'agisse de marques datant de la fabrication ?

IMAG1047.jpg
 
Dernière édition:
L'autralien

L'autralien

Apprenti
Sur ces bonnes considérations, je suis passé au remontage dans l'ordre qui suit.

1 - Remise en place du boulon de fixation de la boite et de l'arbre d'entrainement de vis mère :

IMAG1051.jpg


2- Ainsi que les roulements "jumeaux" dans l'âme :

IMAG1052.jpg


3 - Suivi par l'arbre d'entrée.

IMAG1053.jpg


C'est là qu'il faut sortir les cales de bois et le maillet pour enfoncer les deux demis arbres dans leurs "roulements jumeaux" respectifs, jusqu'à butée.

4 - Installer l'arbre de charriotage et son chapeau (il aurait pu être installé en premier, mais ça aurait fait du poids supplémentaire inutile lors des étapes d'installation d'avant donc voilà, j'ai préféré faire comme ça).

IMAG1058.jpg


Rien de fantastique à ce niveau : j'ai enfoncé le roulement dans son chapeau puis tapoté l'ensemble "chapeau+roulement" sur l'axe qui viendra se mettre en place tout simplement dans la boite.

IMAG1065.jpg


5 - J'installe le chapeau et son roulement sur l'arbre d'entrée (attention de ne pas oublier l'entretoise !). Le chapeau servira de "butée" pour l'installation de la barre de sélection :

IMAG1067.jpg


6 - Puis la barre de sélection sur laquelle j'ai préalablement remis le roulement côté levier :

IMAG1068.jpg


7 - La boite plantée à la verticale et quelques coups de maillet plus loin, tout se met en place :

Le deuxième roulement de l'arbre de sélection.

A noter que j'avais bourré tous les roulements à la graisse au préalable, SAUF celui là pour éviter d'en mettre partout lors des coups de maillet. Il sera donc bourré de graisse "en position".

IMAG1070.jpg


8 - la suite n'est que formalité : installer le chapeau + roulement de l'arbre de vis mère, puis les 2 plaques de fermeture pour l'arbre de sélection.

9 - Et voilà ! Installé de nouveau sur la machine, et légèrement graissée avant d'être refermée :

IMAG1071.jpg
IMAG1074.jpg
 
Dernière édition:
L'autralien

L'autralien

Apprenti
Une fois rendu là, j'ai remonté la cascade de pignons pour l'entraînement de la boite à filetage ce qui clôture (ou presque) ce chapitre. Il me manque encore le petit écrou moleté qui maintient tout en place.

et une question bonus : est-ce que quelqu'un aurait une photo du montage à 4 engrenages et des caractéristiques de ces derniers ?

IMAG1073.jpg
 
L'autralien

L'autralien

Apprenti
C'est toujours chouette d'avoir des comparaisons "avant / après" :itm: :

IMG_4015.JPG
IMAG1072.jpg
 
L'autralien

L'autralien

Apprenti
Ensuite, qu'est-ce que j'avais encore à partager … voyons voir … Ah oui ! Le mandrin qui a très bien supporté le traitement électrolytique 8-)

Pour rappel, à l'ouverture :

IMG_4030.JPG


IMG_4033.JPG


Et après un tour dans dans le manège dégraissant / désoxydant :

IMG_4048.JPG


On retrouve même des marquages qui avaient disparus ! :-D C'est quand même magique non :smt031 :smt112

IMG_4049.JPG


Et voilà, prêt à être regraissé et remonté (ce qui fût fait depuis, mais j'ai pas la photo :roll: ) :

IMG_4060.JPG


Bon, j'aurai encore à mettre les photos de l'avancement de la table de fraisage, mais ça attendra demain n'est-ce pas… :siffle:
J'ai eu plus que ma dose d'écran pour cette après midi ! :partyman::smt030

:jedwouhor:
 
Papy54

Papy54

Compagnon
Une restauration passionnante à suivre.
Simple question: les roulements reposés dans la boite sur les divers arbres de sont neuf ou seulement nettoyés et graissés?
 
L'autralien

L'autralien

Apprenti
Une restauration passionnante à suivre.
Simple question: les roulements reposés dans la boite sur les divers arbres de sont neuf ou seulement nettoyés et graissés?
Merci de la suivre :smileJap:

Les roulements étaient en bon état donc ils ont juste été nettoyés très consciencieusement, graissés et ré-installés.

Les seuls sur lesquels j'émet une petite réserve sont les 2 en bout d'arbre de sélecteur. Mais bon, ce sont aussi les plus faciles à changer donc il se pourrait qu'ils soient remplacés par la suite, mais pour le moment ce n'est ni critique, ni un point bloquant :drinkers:.
 
A

Anagyre

Apprenti
Bonjour l'Autralien,
Je reviens sur la taille des courroies de la broche. Le problème que tu rencontres est un problème de désignation : Théoriquement A42 est un profil A et une longueur de 42 pouces... mais cette longueur peut être exprimée en Li ( longueur intérieure ) ou en Lp ( longueur primitive ). Avec Lp=Li+30mm. Sur ma machine j'ai bien une A42 mais ... une A42 1093 mm, ce qui correspond à 43 pouces en Lp ! Et tout ça dépend de la marque de la courroie ! De quoi se faire piéger facile!!

Anagyre
 
L'autralien

L'autralien

Apprenti
[…] mais cette longueur peut être exprimée en Li ( longueur intérieure ) ou en Lp ( longueur primitive ) […]

A bah c'est la meilleure de la semaine celle là :le_kneu:… Ca sert à quoi de faire une appellation normalisée si elle n'est pas normalisée ?! :coyote: Quelle bande de gniafs !:smt116
Merci de l'info en tout cas !:smt023 Je serai encore moins c** ce soir en me couchant !:prayer:

Mais bon, pour donner un peu plus de détails : vu que je n'ai pas réussi à faire monter la A42 neuve dans la poulie, je me suis penché un peu plus sur les mesures, et c'est là que le casse tête commence :

Les vieilles courroies font 12,2 de large.
Elles sont certainement bien bouffées : ça pourrait donc être du profil SPA (12,7mm) ou du A (13mm).

Je regarde donc à la hauteur du profil :
le profil A fait 8mm de haut, et le profil SPA fait 10mm.
Sauf que mes courroies font 8,5mm (alors qu'elles sont usées!) donc ça voudrait dire que ce n'est pas un profil "A" (à moins que le caoutchouc ait été "refoulé" :coyote: mais ça me semble tiré par les cheveux). Je garde donc le catalogue des SPA.

La longueur extérieure de ma courroie étant de 1115mm, les 2 SPA les plus proches sont :
- la SPA982 qui fait 1000 extérieur : je doute fortement de réussir à gratter 115mm à l'allongement, donc c'est pas bon.
- la SPA1000 qui fait 1118 extérieur : déjà plus longue que mes vieilles qui se sont certainement laisser un peu aller avec le temps ! :smt021

Donc au final… je ne sais pas lesquelles prendre !:oops: Et comme il n'y a pas de réglage de tension sur ces courroies là, je suis obligé de trouver la courroie qui va bien.

J'aurai peut-être plus de neuf demain : j'avais laissé une de mes courroies et une poulie à un spécialiste de la transmission jeudi dernier. Je verrai bien ce qu'il a trouvé.

En attendant : :smt015
 
D

depre

Apprenti
bonjour,

je viens de mesurer les courroies sur mon TC5.
J'ai trouvé 13.06mm de large (avec l'incertitude requise) et 7.86 de haut.

pour la longueur, je n'ai rien démonté...et rien n'est écrit dessus

la courroie moteur est une 13A 1015C

j'espère que cela pourra servir

bien sincèrement
 
L'autralien

L'autralien

Apprenti
Merci @depre pour ta contribution bien appréciée et utile !:smt023

Donc ce serait une A42.5, voir A43 je suppose, je vais relancer mon gaillard de la semaine dernière …
Je suspecte qu'avec le week-end prolongé il a eu d'autres choses à penser que de se soucier de mes courroies :roll:
 
L'autralien

L'autralien

Apprenti
Sinon, tant que j'y suis, voici la suite de ma "mise à jour" avec le traitement de la table de fraisage :wink:

Pour rappel, la table a plus que probablement du être exposer aux intempéries. Tout est rouillé, bloqué, et la pulvérisation de dégrippant régulièrement n'a pas fait de miracle.

Bref, rien ne bouge, c'est parti pour le démontage :

1 - Démontage des manettes de commande et des 2 guides de la vis de translation.
Un coup de chasse goupille pour extraire la goupille de manivelle, un petit burin plat émoussé pour débloquer les verniers, et la clé plate fait le reste.
IMAG1081.jpg


2 - les vis de réglage du lardon ont toutes été retirées (sauf une dont l'emprunte a éclatée, elle sera extraite plus tard).
Certes ça a redonné un peu de latitude à la table, mais elle ne coulisse toujours pas et il me faut l'aide d'un tasseau de bois et d'un petit marteau pour la faire bouger.

Après quelques allées-venues, copieusement arrosées de dégrippant, j'arrive à décaler la table pour extraire le lardon de sa dernière vis et le tirer par l'autre côté de la table.

IMAG1082.jpg


3 - Ca donne la liberté de mouvement nécessaire pour faire sortir la table de sa coulisse (sinon la noix bloque et empêche la séparation des 2 pièces) :
IMAG1083.jpg


4 - Le reste du démontage ne pose pas de problèmes fondamentaux :

Il faut chasser la petite bague en bronze après avoir retirer sa vis pointeau, dévisser toute la vis de translation (attention qu'elle ne sort que d'un côté, à cause de ses extrémités : en l'occurrence, elle sort par la gauche de l'image évidement) libérer la noix et voilà, tout est en pièce, prêt pour être reconditionné.

IMAG1084.jpg
IMAG1085.jpg
 
L'autralien

L'autralien

Apprenti
Le boulot le plus pénible, bien évidemment, fut le nettoyage de la table en elle même … ça m'a bien pris 1 heure de sueur rien qu'à gratter la rouille, dégraissage non compris.

Avant / pendant / après :

DSC05238.JPG
DSC05239.JPG
DSC05240.JPG


Faudrait presque sortir les lunettes de soleil vu la différence ! 8-) :mrgreen:

La dernière vis de réglage du lardon a fait aussi pas mal de résistance :

Malgré un perçage de part en part, l'extracteur n'a rien su y faire. J'ai du la chauffer et refroidir à 2 reprises avec un tout petit bec pour finir par l'extraire ! Elle était vraiment bien à sa place :???:

DSC05245.JPG
 
L'autralien

L'autralien

Apprenti
Pendant que je faisais tout ce petit grattage, j'avais "évidement" mis quelques pièces à dérouiller :

La vis et les verniers ne ressortent pas trop mal, vu l'état dans lequel ils étaient entré.

IMAG1090.jpg
IMAG1092.jpg


Les leviers de commande ont été les derniers à recevoir ma délicate attention, à grand coup de perceuse, extracteurs, chalumeau et même .. tarauds !

Sur les 4 vis pointeau, j'en ai sauvé 2 après un coup de chaud, une 3ème est venue à l'extracteur après avoir été percée (l'empreinte BTR étant foutue), la dernière était littéralement incrustée dans sa pièce et à du être percée jusqu'à 5 puis être taraudée de nouveau.

IMAG1087.jpg


Bref, ce ne fut pas le boulot dont je rêvais, mais il y a des fois où il ne reste plus grandes solutions.

Le principal c'est que tout soit prêt à être envoyé au bain pour dérouillage et futur remontage dans les règles.


IMAG1089.jpg



Tout le reste a été dégraissé et est sagement en attente de remontage aussi… plus de nouvelles lorsqu'il y aura du mouvement :wink:
 
Dernière édition:
L'autralien

L'autralien

Apprenti
Oh, dernière chose avant de partir : la photo de la vis pointeau qui maintient l'axe de pivot du banc. Quand je vous disais qu'elle a été "abusée" dans une vie précédente :

DSC05230.JPG
DSC05231.JPG


J'étais pas mécontent de réussir à la sortir en une pièce sans endommager le filetage outre mesure :rolleyes:
 
L'autralien

L'autralien

Apprenti
Mini mise à jour concernant les courroies : mon spécialiste transmission m'a fait savoir que, sur base de ma courroie et de la poulie que je lui avais fournie, les courroies correspondantes sont, non pas des A42 comme indiqué dessus, mais bien des …. Tadadaaaaam… *roulement de tambour* …. SPA1000 !… :smt031

Hey oui ! Avec son appareil il est arrivé à une longueur de courroie de 1120 (alors que j'avais mesuré 1115, j'ai du être malhabile à me débattre entre la courroie et le mètre à ruban:smt116) . Les SPA1000 neuves sont données pour 1118mm donc voilà, la messe est dite.:smt038

Il aurait dû les recevoir cette semaine, mais avec le lundi de férié ça a pris du retard, et il devrait être livré début de semaine prochaine !… c'est long, mais ça avance !:itm:

Voilà donc pour la communauté, si d'aventure vous deviez changer vos courroies, c'est ça qu'il faut commander :smileJap:

Bonne journée à tout le monde ! :wavey:
 
Dernière édition:
Nawfel

Nawfel

Apprenti
Bonjour l'autralien ! Magnifique réalisation que je suis avec attention :)

J'avais une question car j'ai lu que tu avais plusieurs méthodes de restauration. Te serait-il possible de décrire davantage les produits/moyens utilisés pour dégraisser (tu as parlé de gazoil à un moment ?), gratter la rouille et/ou desoxyder (tu as parlé d'électrolyse également ?).

Merci par avance, c'est vrai que chacun à sa petite méthode, mais les tiennes ont l'air terriblement efficaces et non destructives (hormis pour le fourreau de la poupée mobile qui avait besoin d'un petit ajustement sur la fin de course).

Bon courage pour la suite de ta remise en état !
 
L'autralien

L'autralien

Apprenti
Bonjour à toi aussi @Nawfel et merci pour l'attention que tu portes à ma remise à route (enfin… pas "moi" évidement, le TC5 ! :lol:)

Pour répondre à tes questions : mes "techniques de restauration" ne sont qu'une compilation d'expériences/méthodes glanées au fils des années, dans différents forum et domaines.

Le gasoil : est utilisé comme dégraissant (un peu comme d'autres utilise l'essence). L'avantage pour moi, c'est qu'il est abordable et est moins volatil que l'essence (je n'ai pas besoin de masque à gaz quand je travaille au dessus de la bassine, et elle reste pleine même si j'y reviens 2 jours plus tard:smt030).
Egalement, il attaque moins que l'essence ou - bien sûr - que les vrais dégraissants.

En l'occurrence j'ai du dégraissant Tix dans ma petite fontaine de nettoyage ( http://www.motor-service.be/fr/cata...ttoyant-tix-grease-remover-5l30l60l-80212-560 ) qui marche super bien, même après des années de service (mon bain de 10L doit bien avoir 6 ans maintenant, et fonctionne encore comme au premier jour malgré la couleur noir au lieu de rouge),…
Il marche même un peu trop bien. Malgré ce qui est marqué, ce produit peut attaquer la peinture (enfin, certaines peintures) en cas de contact prolongé (difficile d'y laisser une pièce peinte tremper toute une nuit en ayant l'esprit tranquille :???:). C'est tellement agressif que des gants de mécanicien en nitril (pourtant résistants aux hydrocarbures) se décomposent rapidement à son contact. Même les pinceaux de nettoyage finissent par rendre l'âme !:coyote:

Donc voilà, quand j'ai le temps (puisque c'est moins agressif) ou que les pièces ne rentrent pas dans la fontaine, j'utilise le gasoil.
Au fond, je dirai que c'est plus un "diluant", qu'un dégraissant. Ca laisse la pièce un peu grasse, même après l'avoir essuyée (ça a le mérite de la protéger de la corrosion si elle doit attendre un peu avant remontage).

L'électrolyse : Est une méthode bien connue dans le monde des restaurateurs. il y a un article qui traite de ce sujet sur le forum si je ne m'abuse.
L'idée est de connecter une petite source de courant continue (un chargeur de batterie par exemple) d'un côté à ta pièce, et de l'autre à une électrode quelconque et faire barboter tout ça dans une bassine d'eau dans laquelle on aura dilué une bonne quantité de sel (ou de cristaux de soude) pour rendre l'eau conductrice.

Ca permet une réaction chimique qui n'attaque que la rouille (et pas le métal sain). C'est une réaction lente (typiquement plusieurs heures) mais comme ça ne demande pas de travail, ni de réelle surveillance… alors pourquoi s'en priver ?
Donc voilà : je lance ça en premier quand j'arrive à l'atelier, je m'occupe d'autres choses, et je sors mes pièces avant de partir : un petit coup de brosse de laiton, un coup de chiffon, et voilà ! :wink:
Attention toutefois : il faut une électrode de même nature que ta pièce (si tu décapes une pièce en fer avec une électrode en cuivre, ta pièce peut ressortir avec une teinte cuivrée 8-)) et ça ne marche pas avec l'aluminium (une histoire de réaction chimique incompatible si ma mémoire est bonne, bref : ça bouffe l'alu donc faut pas faire! :smt021 :mrgreen:)

Le "grattage de rouille" : Sur des surfaces dures et suffisamment épaisses pour ne pas se déformer (typiquement les bancs, tables, glissières en acier, ...) je gratte la rouille avec un petit grattoir inox souple (genre ça : http://www.villatech.fr/forge-adour-grattoir-pom.html ).

Ca fait mal aux mains et demande pas mal de sueur, mais de nouveau : ça n'attaque pas le métal sain (à moins peut-être de frotter 3 heures à la même place, et encore). Ca "pèle" la rouille comme si c'était une vieille peinture (bien coriace la peinture toutefois, elle se laisse pas faire :axe:).
Ca laisse une surface bien lisse, encore un peu rouge de rouille.
La finition est obtenue en passant un tampon vert à récurer (oui je reste dans les ustensiles de cuisine :mrgreen:) que je met sous une cale à poncer de carrossier pour une meilleure prise en main. C'est plus pour dépoussiérer qu'autre chose en fait, car 2-3 aller retour suffisent amplement à avoir l'aspect brillant visible sur les photos.

J'espère avoir répondu à tes questions, n'hésites pas à revenir si besoin :smileJap: L'échange est la raison d'être d'un forum !:drinkers:

Ps : le fourreau de la poupée mobile a été repris à la brosse de laiton et au tampon vert donc rien qui puisse nuire à l'intégrité du fourreau. De plus, ça ne se voit pas sur les photos mais le nez du fourreau a reçu pas mal de coups, donc je suspecte a posteriori qu'il devait rester quelques "bavures" hors côtes.
 
Nawfel

Nawfel

Apprenti
Un énorme merci pour toutes tes explications, c'est limpide ! A ma prochaine restauration je saurai un peu mieux comment m'y prendre. J'ai un magnifique VTT dont la fourche est en train de rouiller à la cave, ce sera un bon exercice :mrgreen:
 
M

mig 37

Nouveau
décidement ce forum est un regal je suis cette restauration avec beaucoup d'interet, et grace à ce post j'ai deja appris que l'on pouvais dérouiller une piece par electrolyse
ça va servir !
 
L'autralien

L'autralien

Apprenti
Un énorme merci pour toutes tes explications, c'est limpide ! A ma prochaine restauration je saurai un peu mieux comment m'y prendre. J'ai un magnifique VTT dont la fourche est en train de rouiller à la cave, ce sera un bon exercice :mrgreen:
Mais de rien, c'est avec plaisir :smileJap:.

Pour complément d'information, et également pour @mig 37 :smt039

Les seuls points qui manquent pour être vraiment complet sont :
- la polarité : Le moins du chargeur est connecté à la pièce sur laquelle on veut moins de rouille (c'est le moyen mnémonique que j'ai)
- qu'il ne faut pas que les pinces du chargeur soient dans l'eau (pour le négatif encore c'est pas trop grave, mais la pince positive va se faire bouffer par la rouille rapido-presto si elle trempe dans le bain :tinostar:)
- qu'une preuve que le système fonctionne bien est de constater la création de petites bulles tout autour de la pièce, quelques secondes après la mise sous tension (ça peut même faire de la mousse au final ! :drinkers:)
Si ça ne bulle pas, c'est que le courant ne passe pas, donc il faut diluer plus de sel (ou soude) dans le seau… tout simplement.

Bon et inutile de préciser qu'il ne faut pas que les 2 pièces métalliques soient en contact direct, sinon tu peux aller chercher un nouveau fusible pour ton chargeur, "évidement"… :smt116


Sur ces bonnes paroles, je tâcherai de faire un petit point d'avancement d'ici la fin de semaine car les travaux continus : j'ai reçu mes courroies, trouvé un atelier pour me refaire une noix de transversal, attaqué l'équerre de fraisage, le recablage se prépare aussi etc. etc… bref.. va y avoir du neuf :wink:
Sur ce je me sauve, une nouvelle grosse journée m'attend demain et faut que je sois en forme ! :chupachupz:

Bonne continuation à tous :smt039
 
L'autralien

L'autralien

Apprenti
[...]
Q11 : une huile de boite de vitesse pour voiture
[...]

Petit déterrage de réponse concernant le type d'huile à mettre dans la boite de vitesse d'un TC5.

Est-ce que la boite tolère les huiles "modernes" aux normes API-GL5 ? Ou faut-il rester sur de la GL4 pour préserver les composants internes ? histoire que je passe au magasin pour acheter ça en rentrant ce soir :smt110
 
M

mig 37

Nouveau
je ne sais pas si il faut des huiles differentes suivant le type de tour mais sur mon petit tdm 400 on m'a conseillé de mettre de l'huile ATF (automatic transmission fluid) NORME DEXRON
 
Dernière édition:
L'autralien

L'autralien

Apprenti
je ne sais pas si il faut des huiles differentes suivant le type de tour mais sur mon petit tdm 400 on m'a conseillé de mettre de l'huile ATF (automatic transmission fluid) NORME DEXRON

:shock: Très étonnant car à moins que tu ai un viscocoupleur pour l'entrainement de ta poupée, une huile ATF n'a pas lieu d'être (elles n'ont pas du tout les mêmes propriétés lubrifiantes en plus !)

J'ai l'exemple calamiteux d'un mécanicien peu attentif qui, faisant la vidange moteur de la 504 2L2 essence du paternel, s'est trompé de tonneau et a pris de l'huile hydraulique (identique à de l'ATF) au lieu de l'huile moteur…
Résultat : le moulin n'a pas fait 300 bornes:coyote:
(alors oui je sais c'est de l'huile moteur dont je parle, mais on parle juste un peu plus bas d'huile 10W à 30W, donc pas franchement de l'huile de boite)

Car tellement surpris, j'ai même été faire une rapide recherche sur ta machine et je suis tombé sur ça (tiré du manuel de l'utilisateur des combinés HQ400-TDM400) :

… Boîte de vitesse de poupée - L'huile dans la poupée devrait être changée après les 2 premières heures d'utilisation, puis tous les 6 mois, selon I'utilisation. Nous recommandons qu'une huile légère et non-détergente soit employée. La viscosité peut s'étendre de 10W à 30W et peut inclure I'huile de multi-viscosité dans cette même gamme …

Page 27/44 ici : https://tqxbew.dm2301.livefilestore...0SHl_3Z8u1sSXeEIxpvo-/hq400-tdm400.pdf?psid=1

Au final merci de ta contribution mais je pense que je vais essayer d'avoir d'autres avis moins "exotiques" :mrgreen:

Investigue un peu plus sur les préconisations d'huile de ton côté, ce serait dommage de fusiller une boite de vitesse à cause d'un conseil optimiste non vérifié :smt023
 
Dernière édition:
M

mig 37

Nouveau
l'info vient du fofo https://www.usinages.com/threads/comment-remplir-dhuile-la-boite-dun-tdm-400-fartool-hq400.37981/

de @j.f
Évite les huiles de boite hypoïdes genre 80W90. Une 75W80, ça ira à peu près. Cette machine est peu puissante, et j'ai constaté une grosse paresse à froid : importantes pertes par frottements visqueux. Actuellement, j'ai de la 75W80 dedans. A la prochaine vidange (sous peu...), je passe à la Dexron, comme dans le gros tour. C'est un peu plus fluide que de la ISO VG 32, et c'est facile à trouver, avec plein d'additifs anti usure et anti corrosion.

Ne mets pas d'huile moteur : une huile moteur est justement une huile détergente !

Les dexron au point de vue viscosité sont comparables aux huiles moteur multigrades 5W 20, aux monogrades SAE 10, et aux 75W 80 pour boîtes, ou encore aux hydrauliques ISO 32 à 46 (en gros, à la louche)

Ne pas comparer les chiffres SAE entre huoles de transmission et huiles moteur. Les chiffres sont éloignés pour éviter toute confusion.

Une 75W 80 a à peu près une viscosité ISO 32 à 46.

Une Dexron est dans les ISO 28 à 32.

"fin de citation"

apres mon voisin qui est motoriste pro pense pareil, mais comme tu dis les conseilleurs ne sont pas les payeurs ...
 
L'autralien

L'autralien

Apprenti
Explications intéressantes. Au final je n'y vois pas d'incohérences avec les préconisations que j'avais trouvé pour ta machine :

- " Eviter les huiles de boite hypoïdes " : logique, puisque ces huiles nécessitent des additifs EP (extreme pression) et sont donc traditionnellement de type API-GL5 (donc incompatible avec les éléments en bronzes des boites de vitesse).

- " ne pas mettre d'huile moteur car détergente " : On est d'accord aussi.

- Toutes les considérations sur les viscosités ISO : je m'abstiendrai de commenter car je ne suis pas compétent en la matière. Je ne peux qu'écouter.

- " ton voisin motoriste pense pareil " : il pense pareil de quoi : Il et pour ou contre l'ATF ?

Personnellement : mon spécialiste en affutage a également haussé un sourcil d'un air curieux lorsque je lui ai parlé de mettre de l'ATF dans la boite de vitesse.

Quelqu'un d'autre a un avis, ou un retour objectivé sur la question ?
 

Sujets similaires

P
Réponses
17
Affichages
4 304
peterzz
P
A
Réponses
3
Affichages
2 657
Anomalie
A
Haut