Réception et installation de mon nouveau tour un HBM 330X600

Plastoc231
Apprenti
4 Octobre 2010
133
  • Auteur de la discussion
  • #1
Bonjour à tous,

Après un break de 18 mois pour cause de déménagement compliqué, j’ai décidé de racheter un tour d’établi d’environ 500 à 600 d’EP suffisant à couvrir mes besoins et surtout facilement transportable. L’essentiel de mon temps étant absorbé par les travaux de rénovation de la maison, j’ai choisi la facilité contrairement à mes premiers achats pour lesquels j’avais fait pas mal de déplacements et attendu très (en fait trop) longtemps la bonne occase. Ce sera donc ma première M.O neuve….
L’ HBM 290 me plaisait bien avec son banc large et sa boite Norton mais il n’est malheureusement plus dispo avec boite mécanique et la présence du variateur et du moteur DC m’a fait reculer. Il est vrai que cette configuration a tendance à se généraliser sur les machines pour amateur. Par ailleurs je dispose du tri et je trouvais dommage de ne pas profiter du couple et de l’absence d’échauffement d’un moteur tri. Après étude du marché et des stocks, ce sera un HBM 330X600 en 400V, sans boite d’avances, cette version ayant hélas disparu du catalogue pour le banc court, mais avec boite de vitesse permettant descendre à 60 T/mn. Comme toujours c’est le résultat de compromis dont le premier était que l’engin coute moins de 2500€ et soit dispo en stock. La décision prise l’opération a été menée en 9 jours de la commande à la livraison dont 2 jours pour la banque…
Pas de mauvaises surprises à la réception, matériel livré en caisse, bien emballé complet avec ses 2 mandrins en 160 et 200, plateau, lunettes, pompe de lubrification, éclairage et le bati en tôle.
DSC02334.JPG

Première impression au déballage : le matériel est propre et ne nécessite qu’un banal essuyage l’huile de conservation en très fine couche (qq taches de condensation sur le banc) est vite éliminée. Le montage est simple, assemblage des 2 caissons par une tôle et le bac de récupération. Le bestiau est sorti de sa caisse et hissé sur son support avec un palan. L’épaisseur des tôles du support annonce un manque de rigidité il est souhaitable de soigner la fixation au sol en immobilisant la base des caissons ce qui j’ai fait au moyen de 8 chevilles à expansion, le placage étant assuré par des rondelles carrées (des carelles ???) de 50X50 en plat de 5mm d’épaisseur. Dans la foulée j’ai aussi renforcé le boulonnage du banc sur le support avec du gros plat sous le toit de chacun des caissons.
DSC02337.JPG

DSC02365.JPG
Pour le calage un niveau à 0.02 /m est posé sur le transversal perpendiculairement au banc. Je n’ai pas cherché l’horizontalité parfaite mais juste le dévrillage du banc en insérant du feuillard sous une des pattes. Ce n’est pas vraiment conforme aux bonnes pratiques et le résultat n’est pas parfait 2 divisions d’écart d’un bout à l’autre du banc, mais il sera difficile de faire mieux avec le support actuel en tôle qui se gondole au serrage et j’ai hâte de faire de copeaux donc le fignolage attendra un peu.
Suite de l’inspection sans surprise, défaut de concentricité du cône de broche inférieure à ce que peut mesurer mon comparateur au 1/100. Le couvercle de boite enlevé montre une fonderie peinte, pas de limailles résiduelles, des pignons bien alignés, indexation correcte et huile normale. Les glissières du transversal sont grattées, je ne pousse pas plus loin le démontage.
DSC02344.JPG

Tout fonctionne correctement, pas de bruits parasites, bien sûr la rugosité, le jeu des manivelles, les verniers qui « grattent » sont là pour rappeler que c’est du matériel amateur…
Dernière vérification pour terminer cette prise de contact : l’alignement du banc et de la poupée fixe en tournant un rond en alu. Premiere tentative infructueuse avec du rond de Ø 30mm, c’est bien trop petit et la flexion fausse la mesure : plus de 0.2mm sur 150mm. Deuxième tentative mais avec du 60mm de Ø (au diable l’avarice !!!). Soulagement : sur 150mm de long la conicité est de l’ordre du 1/100, rassurant, c’était ma seule vraie inquiétude parce qu’il n’y pas de réglage sur la poupée fixe, donc si défaut il y a, c’est +/- irrécupérable.
La rigidité de l’ensemble est bien sûr inférieure à celle de mon précédent tour qui faisait trois fois le poids de celui-ci. En utilisant une barre de contrôle insérée dans le CM5 de la broche et en posant le comparateur sur le transversal il suffit de tirer comme un bourrin sur la poupée mobile pour mesure une déviation de qq centiemes, c’est la contrepartie du support- caisson en mécano soudé mince…Il faudra rester modeste dans les passes pour garder la précision.
Trois points non rédhibitoires mais à améliorer ultérieurement, installer une sécurité pour l’inverseur d’avance longitudinale-transversale qui reste un vrai piège a c.n malgré le crantage existant, installer un frein de broche et améliorer l’immobilisation du trainard.
Après quelques semaines d’utilisation la première impression reste favorable , cette machine correspond bien à mes besoins de bricoleur, mais je regrette vraiment l’absence de boite d’avances d’autant que j’ai fait plus de filetages en 1 mois que je n’en fait d’habitude en 2 ans….
 
Dernière édition:
Plastoc231
Apprenti
4 Octobre 2010
133
  • Auteur de la discussion
  • #4
La présence de 2 machines de classe aussi différente côte à côte peut effectivement surprendre…
J’apprécie les capacités de ma FP1 sa précision et son agrément d’utilisation, je suis sans doute moins exigeant en ce qui concerne les tours, faute peut être d’avoir rencontré la machine idéale dans mes recherches antérieures. Mais en toute objectivité ce tour chinois est d’une précision, d’une capacité suffisante pour couvrir mes besoins et de surcroît facilement disponible. Il me semble d’ailleurs que plusieurs membres du forum sont équipés de ce modèle ou d’un de ses clones, CQ9332, Multitech 800…
 
Plastoc231
Apprenti
4 Octobre 2010
133
  • Auteur de la discussion
  • #5
Bonjour à tous,
Dans la suite de l’installation, deux modifications apportées sur le 330X600, rien de très original et peut être déjà réalisé par d’autres forumeurs auquel cas désolé pour les redites….sinon cela doit pouvoir s’appliquer au clones et cousins plus ou moins éloignés de la bête.
La première a été de remplacer une des 2 goupilles en acier de 4mm du manchon d’entrainement de la vis mère, par une clavette de sécurité en laiton de 2 mm de diametre après reperçage du dit manchon. Rien d’extraordinaire mais ça devrait normalement éviter de ruiner le mécanisme d’avances en cas de mauvaise manip….

La deuxième permet de sécuriser le dispositif d’embrayage des avances sur le trainard. La même manette offre 3 positions sur une course faible et sans autre verrouillage qu’un cran à bille très souple: avance longitudinale, point mort, avance transversale. Le risque de dépasser le point mort au retour et d’enclencher involontairement l’autre avance est bien réel, surtout en situation tendue…
Solution retenue : remplacer la bille par un doigt de verrouillage qui vient s’insérer dans le cran « point mort » repercé plus profondément pour l’occasion. Le téton du doigt, poussé par un ressort « tombe » dans la position point mort et ne peut être dégagé qu’en actionnant une gâchette, il est donc impossible d’enclencher malencontreusement l’autre avance.
Verrouillage d'origine:
P1070108.JPG

Verrouillage après modif:
P1070109.JPG

P1070111.JPG

Aspect extérieur, j’en ai profité pour repositionner le levier filetage
P1070114.JPG



Reste à installer une tourelle à changement rapide et un frein. J’aimerai installer un frein électrique à injection de courant continu mais je suis une bille en électricité et je crains que ce soit au dessus de mes possibilités…
 
Plastoc231
Apprenti
4 Octobre 2010
133
  • Auteur de la discussion
  • #7
Bravo pour cette excellente réalisation, de la conception à la réalisation en passant par la modélisation. Il est vrai que que le peu de place disponible et le changement de rapport par courroie complique bien le sujet. J'ai envisagé de monter un frein à disque de vélo sur l'axe moteur mais le montage ne devra pas gèner et pour l'instant je bloque...L'autre solution consisterait, comme l'on déjà fait d'autres membres à utiliser l'arriere de la poulie de poupée comme tambour de frein. Dans les deux cas l'usinage d'une des deux poulies ne pourra se faire sur mon tour ...d'ou mon intérêt pour un frein électrique.:7grat::7grat:
 
Vieulapin
Compagnon
24 Novembre 2008
2 400
Chartres
L'idée du frein à disque de vélo est excellente mais prend peut-être un peu plus de place qu'un tambour. Je ne connais pas exactement la configuration de ton tour mais je pars toujours du principe qu'en mécanique il y a obligatoirement une solution. Par exemple, pour l'usinage de ta poulie, il y a peut-être près de chez toi un membre sympa du forum qui pourrait te faire cette opération... si tu indiquais dans quel coin tu habites.
 
Plastoc231
Apprenti
4 Octobre 2010
133
  • Auteur de la discussion
  • #9
Je ne connais pas exactement la configuration de ton tour mais je pars toujours du principe qu'en mécanique il y a obligatoirement une solution.
tout à fait d'accord, voici un aperçu de la transmission par courroie:
P1070116.JPG


Poour rester dans la simplicité, l'option disque de dirt bike fixé sur la poulie moteur me parait la plus accessible, rapide et économique, moins de 50€, son seul défaut étant de rendre l'accès à la courroie malaisé, d'un autre coté je ne change pas de poulies tous les jours.
La poulie menée dont je pensai pouvoir utliser la partie arriere comme tambour comporte en fait un gros roulement à cet emplacement, donc on oublie...
Détail: la poulie moteur est simplement clavetée et emmanchée bien serrée, je lui ait mis un coup d'extracteur mahousse mais rien de bouge, comme c'est de la fonte je crains de l'exposer si j'insiste. La solution la plus rationnelle serait de tourner une nouvelle poulie en alu avec un épaulement pour le disque et seulement ensuite de forcer sur la poulie en place et si elle casse, l'autre sera prête....
 
Vieulapin
Compagnon
24 Novembre 2008
2 400
Chartres
Il faut donc oublier la poulie menée. Il faut voir la place disponible entre la poulie moteur et le carter quand celui-ci est refermé, mais a priori il semble qu'elle est suffisante pour y caser un disque ou un tambour. Le disque semble avoir ta préférence, son inconvénient est effectivement qu'il risque de te gêner pour déplacer la courroie. Quel est le diamètre maxi de la poulie ? Autre inconvénient du disque : le risque de projection de graisse par les pignons de la lyre qui se trouvent juste sur la trajectoire, risque éliminé par un tambour puisque les mâchoires sont enfermées dedans. Mais il doit être possible de placer un morceau de tôle pour faire écran.

Dans tous les cas, il est effectivement indispensable de démonter la poulie moteur. Il n'y a rien d'autre en dehors de la clavette, pas une vis ou un circlips planqués quelque part ? Sinon, un petit coup de chauffe pourrait aider, mais il faut alors sortir le moteur...
 
Plastoc231
Apprenti
4 Octobre 2010
133
Après ultime vérification, je confirme que la poulie moteur ne tient que par emmanchement en force. Avant de la démonter je vais donc commencer par tourner une poulie provisoire simple, on ne sait jamais. Il faudra effectivement déposer le moteur.
La poulie moteur a un diamêtre maxi de 87mm pour un arbre de 24mm
Le disque ressemblerait à celà: https://www.ebay.co.uk/itm/Mini-Moto-ATV-BRAKE-DISC-Midi-Minimoto-140mm-3-Stud-Racing-GP-Cag-Front-Rear-/173134098511?hash=item284f98b04f
Pour l'étrier un modèle simple à cable devrait faire l'affaire: https://www.ebay.co.uk/itm/47cc-49cc-MINI-MOTO-DIRT-BIKE-FRONT-MINIMOTO-BRAKE-CALIPER-WITH-PADS/381687546325?epid=1675428004&hash=item58de59c1d5:g:wKcAAOSwgQ9VkriY
Le disque pourra peut être aller sur l'épaulement interne de la poulie coté moteur, reste à savoir si l'étrier passe en largeur mais je ne le saurai que quand j'aurai l'étrier en main....
 
Vieulapin
Compagnon
24 Novembre 2008
2 400
Chartres
S'il y a assez de place en bas et à l'arrière, ça devrait le faire. Placer le disque à l'arrière de la poulie moteur est une bonne idée, ça permettrait de changer la courroie sans être gêné. Il y a quand même un truc qui me chagrine dans ce cas : le trou central du disque fait 30 mm de diamètre, ça va t'obliger à l'agrandir (jusqu'à combien ?) et tu risques alors de tomber dans les trois trous de fixation. Il sera bien sûr possible de percer trois autres trous ailleurs, mais n'y a t-il pas un risque que l'opération réalésage + perçage entraîne une déformation du disque qui pourrait ensuite accuser un voilage ? Affaire à suivre...
 
Plastoc231
Apprenti
4 Octobre 2010
133
Il y a quand même un truc qui me chagrine dans ce cas : le trou central du disque fait 30 mm de diamètre, ça va t'obliger à l'agrandir (jusqu'à combien ?)
En fait ce genre de disque économique est disponible pour de nombreux véhicules, quad, minimotos, dirtbike, dans une foultitude de dimensions, dont des diamètres intérieurs de 29 à 75mm. Reste à trouver le modèle le plus adapté pour ce montage....et à l'installer.
 

Dernières discussions

Haut