rangement de matière premieres barre d'acier ...

Compagnon
31 Août 2014
1 156
12350 et 31200
Bjr

le code couleur est deja utilisé pour reconnaitre les nuances, le marquage sur les barres peut disparaitre, ou, les étiquettes s'abimer, ou ne pas être présentes sur la chute

c'et même difficile de faire comprendre aux interims qui se retrouve au débit, de toujours remettre le bout avec le marquage couleur dans le rack (et coté visible) et ne pas le faire partir vers la fabrication (parce que on se retrouve avec des chutes sans marquage; de nuance dans le rack => 2 ou 3 taloches, et ça rentre)

différencier un inox 304 d'un acier, on y arrive (même densité, mais aimentation différente)
mais différencier 2 nuances d'aciers, ou d'alu sans marquage=>????:smt021
 
Dernière édition:
Compagnon
20 Janvier 2014
1 007
J'essaye de toujours noter sur les chutes la nuances, car si on fait juste confiance à sa mémoire...
Y'a quand même des indices pour reconnaitre grossièrement les nuances (surtout si on se limite à petite dizaine d'aciers et d'alu connues à l'atelier). Pour l'acier, par exemple, les étincelles au meulage. La dureté bien sur, et la fragmentation des copeaux permettent d'avoir aussi une petite idée (au moins d'éliminer certaines nuances) . Pour l'alu, les alus contenant du cuivre noircissent dans la soude caustique, et on les reconnait grossièrement à l'usinage (copeau filant pour les 7xxx et etat de surface très brillant, etat dégueu sur les 5xxx sans arrosage, etc...)
 
La dernière réponse à ce sujet date de plus de 6 mois
Sujets similaires

Haut