Qualité de surface VS hydrodynamisme

C

CALCULATE

Ouvrier
Bonjour,
Il se trouve que j'ai passé pas mal de temps à étudier tout cela et je peux te donner quelques livres qui traitent du sujet. Mais attention ça ne correspond pas à ce que tu souhaites c'est à dire quelque chose de compréhensible par tout le monde, c'est quelque chose de complexe : d'abord il faut avoir compris la mécanique des fluides et quand je dis compris il faut la dominer, ça veut dire quelques années. La mécanique des solides également et c'est du même topo.....et plein d'autres choses. Donc si c'est pour te cultiver, d'accord mais tu n'es pas au bout de tes peines, tu verras qu'il y a des tonnes d'hypothèses qui font que ça se passe d'une façon ou d'une autre. Ce sont les fameuses équations de Reynolds, non linéaire bien entendu qu'il faut résoudre. Pour moi niveau post doctorat et avec pas mal de temps à y consacrer; par contre si ce n'est pas pour te cultiver, en ce qui me concerne je ne comprends pas en quoi cela peut aider un usineur .
Plus prêt de nous et avec les mêmes problèmes il y a l'usure des coussinets de bielles dans les autos qui suivent exactement cela et tous les fabricants qui essayent de résoudre ces problèmes en ajoutant quelques matières de métal pour essayer d'y remédier. Il y a des programmes informatiques qui traitent de cela et avant de "maîtriser " un tel programme il faut 2 ans à un docteur et ensuite il essaye des choses pour améliorer. Un calcul coûtait il y a 12 ans environ 5 jours d'ordi (et pas un PC, un ordi extra qui coûtait une petite fortune). donc bon courage si tu désires te lancer dans une telle ..........aventure.
Le premier bouquin en Français est : Lubrification hydrodynamique paliers et butées par Jean Frêne, daniel Nicolas,.....etc de chez Eyrolles.
Le deuxième bouquin beaucoup mieux selon moi est (mais en Anglais) Fundamentals of fluid film lubrication par Bernard J. Hamrock de chez Mac Gaw Hill
Il y a aussi beaucoup d'articles de recherche
A bientôt

Calculate
 
A

AlainDuRove

Apprenti
Bonjour à tous,
Sujet très intéressant.
Dans mon métier (sidérurgie) , on utilise des paliers hydrostatiques principalement pour de gros moteurs électriques (1mW), et des paliers hydrodynamiques pour de très gros ventilateurs. Tous nos paliers sont en "regule", un alliage principalement au plomb.
Tous ces paliers sont grattés pour créer des réserves d'huile sur des zones à environ 30° avant la zone de charge, pour générer le film d'huile qui permet le non contact entre le palier et l'arbre.
Nous ne sommes jamais arrivé à avoir des données techniques pour définir des modèles de grattage, et on doit fonctionner "à l'expérience" pour trouver des modes de fonctionnement correct.

Si parmi vous quelqu'un a des infos sur ce sujet, je serai très intéressé.

Alain.
 
tydji

tydji

Compagnon
premier bouquin en Français est : Lubrification hydrodynamique paliers et butées par Jean Frêne, daniel Nicolas,.....etc de chez Eyrolles.
Le deuxième bouquin beaucoup mieux selon moi est (mais en Anglais) Fundamentals of fluid film lubrication par Bernard J. Hamrock de chez Mac Gaw Hill
Il y a aussi beaucoup d'articles de recherche
A bientôt

Calculate
Merci de votre participation !

Oui j'ai vu cela. J'ai pu voir plusieurs thèses très intéressantes sur le sujet et effectivement je restais sur les petits essaies du début qui me semblent tout à fait claire.
Vous êtes docteur donc ? :)
 
tydji

tydji

Compagnon
Nous ne sommes jamais arrivé à avoir des données techniques pour définir des modèles de grattage, et on doit fonctionner "à l'expérience" pour trouver des modes de fonctionnement correct.

Si parmi vous quelqu'un a des infos sur ce sujet, je serai très intéressé.
Je crois qu'on a répondu d'une certaine manière, et calculate confirme : c'est trop compliqué pour que le modèle théorique soit réellement prédictible.
Il y avait une thèse d'un français qui expliquait qu'il fallait en plus, dans les calculs, considérer l'état de surface ! Un truc "de ouf", Vous imaginez l'équation interminable ...
Par contre vous avez la réponse : le mieux est l'hydrostatique. L'huile sous pression permet le flottement totale même sous fortes charges ! Mais là il faut considérer la géométrie des points de poussés plutôt en terme d'hydraulique "conventionnel". Calculate confirmera (ou pas?) :D en tout cas c'était une de mes conclusions : la pression d'admission permet de supprimer toutes les considérations de mise en régime hydraudynamique "par" le mouvement relatifs.
Et pour du régule, je suppose que le grattage permet de gérer ces géométries.
Au plaisir :)
 
Haut