Présentation Acro55 OpenBuilds, MKS DLC32, graveur, traceur.

  • Auteur de la discussion pascalp
  • Date de début
P

pascalp

Compagnon
La dernière phase de mon projet ayant abouti, je peux vous présenter la finalisation de ma machine.
NB: la dernière phase, longue et douloureuse a été la mise en place des chemins de câbles pour rendre la machine non seulement présentable mais bien plus agréable à utiliser.

acro55_mksdlc32_20240306_132032_crop_1024.jpg


Après une Eleksmaker A5 sur laquelle je m'étais fait les dents, j'ai acheté il y a 5 ans une machine plus qualitative. Un kit Openbuilds Acro55 avec leur carte 8bits d'époque. Pas de soucis, plus grande, plus rapide, mieux faite (plus chère).

J'ai doucement commencé à la faire évoluer, d'autres cartes de pilotages en 32b sous Grbl_esp32 pour avoir plus de vitesse en gravure. Un Z manuel, car en l'état je ne vois pas l'intérêt d'une motorisation. Pour celui-ci, j'ai dragué Thingiverse avant d'arriver à une version perso avec notamment une tête laser sur fixation magnétique car la possibilité d'utiliser la structure comme base d'un traceur me titillait.
Relativement rapidement, je suis arrivé à pouvoir utiliser l'un ou l'autre mais aux prix d'un jonglage avec les branchements (utilisation du pwm laser pour le laser et le servo) et également au niveau des configuration firmware. Si bien qu'une fois après des mois sans swap lorsque j'ai du faire un changement suite à une demande de travaux de Madame, j'ai franchement galéré.

Du coup, la base matériel étant stable je me suis attaqué à la partie carte/firmware, le cœur du problème. J'ai du choix de cartes et je me suis arrêté sur la MKS DLC32. Le choix du firmware a été difficile, d'un côté Grbl_esp32 que je connais et apprécie, de l'autre FluidNC que je découvrais (a priori très performant mais un peu opaque pour moi). FluidNC a fini par être mon choix. En fait c'est la carte et le firmware qui se sont validé l'un l'autre.

A l'époque (x années en arrière) malgré mes recherches intensives je n'avais pas trouvé dans le web de solution et/ou de tuto à mon problème.


acro55_laser-cadrage_20240306_110601_crop_1024.jpg


acro55_stylo-cadrage_20240306_105105_crop_1024.jpg


Le changement de tête



Je voulais un swap mécanique facile ET un swap logiciel tout aussi facile.

Après étude et recherche sur la carte, j'ai abandonné ma solution première d'utiliser le PWM laser pour piloter le servo (juste quelques lignes de gcode pour changer la config et du tripatouillage de câbles).
2 sorties indépendantes étaient la solution, d'un côté la sortie laser standard et d'autre part la sortie probe que certains utilisaient déjà pour piloter un servo.

C'est là qu'intervient FluidNC pour gérer l'ensemble. Il est possible de définir de multiple outils/broche, dans la liste on trouve du cnc/laser natif et du BESC totalement adapté au pilotage d'un servo, il suffit juste de choisir la bonne pin de sortie et le bon min-max d'action.

acro55_MKS-laser-servo_annotation_20240306_111143_crop_800.jpg



fluidnc_laser_besc.PNG



Chaque outil étant défini, il suffit d'une commande M6 Txx pour sélectionner celui qu'on veut et être soit en mode laser soit en mode servo.
lightburn_bascule_t0-t100.PNG



J'utilise principalement Lightburn, qui me permet de quasiment tout faire (qcad est plus pointu pour le vectoriel technique) et qui a l'avantage de gérer une caméra quand on a gouté au positionnement visuel c'est difficile de s'en passer.
J'ai donc deux configuration pour la même machine physique, une "laser" en grbl "avancé", une "servo" en grbl-M3.

lightburn_liste-machines.PNG




La principale différence entre les 2 est que chaque machine envoie en début de travail une ligne gcode spécifique qui provoque la sélection de la "spindle" appropriée.

lightburn_gcode-laser.PNG




Pour le traçage, j'ai une couche avec les paramètres vitesse/puissance qui vont bien, 100% le stylo est posé, 0 il est relevé.
lightburn_gcode-servo_couche.PNG



L'objectif est atteint je grave et je trace avec simplicité sans intervenir sur le code.


Un exemple de tracé dont j'ai sauvegardé le gcode.
lightburn_gcode-tracage.PNG


lightburn_gcode-tracage_code.PNG


Une succession de M3 et M5 qui se traduisent par du 100% et 0%
Il y a un intérêt annexe et pas des moindres. Du fait que l'on met en route et que l'on arrête la "broche" il est possible d'avoir accès aux paramètres
"spinup_ms" et "spindown_ms" ce qui permet de prendre en compte la montée et la descente du stylo entre les déplacements.


Voila qui fait le tour de ma présentation.
Maintenant je suis tranquille et Madame peut demander au dernier moment ses gabarits qu'ils soient à tracer ou à découper. A condition qu'ils soient déjà en machine sinon il y a toujours du travail pour vectoriser ses dessins artistiques. Pour ce faire Lightburn et sa caméra sont aussi d'une bonne aide.
 
Dernière édition:
E

esloch

Compagnon
quand on a gouté au positionnement visuel c'est difficile de s'en passer
Ah... tu me cherches là !! ... C'est de la provocation, je vous le dis franchement !!! ...


J'ai donc deux configuration pour la même machine physique, une "laser" en grbl "avancé", une "servo" en grbl-M3
J'aime... j'adopte... enfin j'essaie...

sinon il y a toujours du travail pour vectoriser ses dessins artistiques

inkscape, simple facile et efficace ..


Sinon, bravo... et encore merci... Vous m'avez inspiré et aidé énormément dans la réalisation de ma CNC laser/plotter
 
E

esloch

Compagnon
Je vais comparer les deux méthodes de création de Gcode pour plotter, avec LightBurn et avec l'extension Inkscape :

Inkscape :
M03 S90

G90
G21
G1 F10000
G1 X10.5 Y45.5
G4 P0.20000000298023224
M05 S1
G4 P0.20000000298023224
G1 F5000.000000
G1 X60.5 Y45.5
G1 X60.5 Y10.5
G1 X10.5 Y10.5
G1 X10.5 Y45.5
G4 P0.20000000298023224
M03 S90
G4 P0.20000000298023224
G1 F10000
G1 X0 Y0

Ligthburn :
; LightBurn 1.1.04
; GRBL-M3 (1.1e or earlier) device profile, absolute coords
; Bounds: X10 Y10 to X60 Y45

;USER START SCRIPT
M6 T0
;USER START SCRIPT

G00 G17 G40 G21 G54
G90
; Cut @ 4999.998 mm/min, 100% power
M8
M5
G0 X10Y10
; Layer C00
M3
G1 Y45S255F5000
G1 X60
G1 Y10
G1 X10
M5
M9
G1 S0
G90
; return to user-defined finish pos
G0 X0 Y0
M2

En effet, j'aimerais utiliser le logiciel LightBurn, qui me semble plus professionnel. Cependant, j'apprécierais d'avoir votre avis sur les deux Gcode. Sont-ils différents ? Lequel est meilleur ?
 
Dernière édition:
P

pascalp

Compagnon
Pour moi, ma réponse va forcément être biaisée !
A partir du moment où j'utilise uniquement Lightburn, pour créer mes projets et tracer/lasériser, avec éventuellement l'aide de qcad qui est plus puissant pour du vectoriel pur. Le Grbl-m3 est le plus satisfaisant pour le traceur. Surtout comme je l'ai dit dans la présentation, le fait d'utiliser du M3 et du M5 (100% et 0%) permet d'activer la temporisation up/down de la broche mais appliqué au servo ce qui permet de prendre en compte la durée de montée/descente entre 2 mouvements, le trait commence là où il doit pas avec un blanc correspondant à la latence de descente.

Au cours de l'évolution de mon système, j'ai utilisé d'autres softs pour générer du gcode que je modifiais avec un éditeur. Les M3 devenaient "m3 s100 g4 p0.2" les M5 "m3 s50 g4 p0.2"
s100 et s50 correspondaient à une course suffisante du servo pour bouger le stylo.
Je suis passé par beaucoup d'étapes de bidouillages.

A partir du moment où tu as une solution qui te donne satisfaction, l'objectif est atteint. Après tu peux toujours essayer d'autres méthodes.
Mais la plus simple a des chances d'être la plus pratique.
 
E

esloch

Compagnon
Pour la fixation des éléments à découper avec le laser, j'ai exploré plusieurs solutions.
J'ai trouvé des options en plastique, ainsi qu'une solution qui m'a particulièrement intéressé, surtout pour les faibles épaisseurs : les aimants.
Cependant, je n'arrive pas à trouver des aimants assez puissants et de forme ronde, similaires à ceux que vous utilisez sur votre laser, cher Pascal.
Pourriez-vous me dire où vous les avez trouvés ? Sont-ils suffisamment puissants pour une utilisation efficace ?
 
P

pascalp

Compagnon
Les grands ronds fins viennent d'Amazon. Ils sont assez puissant pour bloquer/dégauchir du CTP de 3mm en mode laser.
Pour le traceur, ils me servent principalement à immobiliser un sous-main d'environ 3mm qui donne de la souplesse au poser et au tracé du stylo. Pour immobiliser la feuille de papier ou de tissus les petits s'avèrent suffisant.
https://www.amazon.fr/dp/B0BF4VYZ48/ref=pe_27091421_487030221_TE_SCE_dp_1
Attention, c'est puissant mais fragile, en cas de choc ils cassent facilement.
 
D

Didier-CN

Ouvrier
Bonjour,

Supermagnete propose une large gamme d'aimants puissants, des bons prix et surtout une description détaillée des produits:
https://www.supermagnete.fr/supermagnete-aimants-neodyme-puissants

Comme le dit Pascal: très puissant et cassant.

Ne pas négliger les risques de pincement, pour les porteurs de stimulateurs cardiaques et "d'explosion" en cas de choc.

Je me suis fait piéger une fois en incorporant de ces aimants dans un projet pour un client. Pour les coller sur les pièces qui devaient les accueillir, il m'avait semblé plus pratique de les dépiler à l'avance et les avais disposés sur une table en bois écartés d'une distance que je pensais suffisante (de l'ordre de 20-30 cm au moins) et j'ai eu tout à coup 2 aimants qui se sont littéralement précipités l'un sur l'autre et qui ont éclaté sous le choc, ce qui a eu pour effet de projeter de petits éclats coupants. Je les ai rempilé prudemment et j'ai fini le travail avec des lunettes de sécurité.
 
C

Contrariness

Apprenti
Les aimants, je ne peux pas car ma table est en alu et le nid d'abeille en inox.. Du coup pour la fixation j'utilise du simple ruban masking Tesa pour la peinture... En gravure ou en découpe la table ne bouge pas, le ruban sert uniquement pour que les petites épaisseurs ne bougent à cause de l'aspiration ou du jet d'air..
Par contre pour la gravure des matières de très fine épaisseur, on risque une déformation si la surface gravée, est importante en densité... Pour éviter cela j'ai une plaque Seklema. C'est du plastique qui permet de coller des matières lisses et dures comme l’acrylique, (mais pas le papier ou le bois qui ne collent pas). C'est parfait pour la gravure mais pas pour la découpe car le laser l'attaque.
 

Sujets similaires

S
Réponses
18
Affichages
4 079
francois23
F
E
Réponses
52
Affichages
2 314
esloch
E
T
Réponses
2
Affichages
446
pascalp
P
S
Réponses
8
Affichages
929
pascalp
P
N
Réponses
1
Affichages
401
nathan33240
N
D
Réponses
3
Affichages
1 130
pascalp
P
F
Réponses
19
Affichages
597
Flow8181
F
Otatiaro
Réponses
6
Affichages
756
Metin
M
A
Réponses
11
Affichages
6 079
AxL21
A
S
Réponses
5
Affichages
926
Sarah S
S
B
Réponses
0
Affichages
1 089
Bobismiles
B
Haut