precision des fraiseuses conventionelles

  • Auteur de la discussion rob_fer
  • Date de début
R
rob_fer
Ouvrier
27 Août 2008
260
region parisienne
  • Auteur de la discussion
  • #1
Bonjour a tous,
je cherche a realiser une matrice pour presser des porteclefs et des medailles donc avec pas mal de details fins.
je voulais savoir si les fraiseuses de type X2, X3, BF16, BF20, HBM32, HBM45, etc..
serait assez precises pour realiser ce genre de travaux.
Merci d'avance.
 
O
ordinerf
Compagnon
15 Fev 2008
3 990
aube
si tu les transforme en cnc ça devrait largement aller :wink:
 
R
rob_fer
Ouvrier
27 Août 2008
260
region parisienne
  • Auteur de la discussion
  • #3
Désolé de revenir à la charge, mais plus j'en apprends et plus je me pose de questions.
En fait en discutant avec un proffessionel super sympa (vraiment le dirigeant de la société Lemoine est super sympa), j'ai maintenant des doutes concernant la precision des machines de type X2, X3, BF16, BF20, HBM32, HBM45, etc.. même converties en CNC.
D'apres lui, les moteurs pas à pas c'est pas assez precis pour faire des médailles. Et il faut une machine qui tourne au moins à 20 000 tr/min pour pouvoir usiner avec des outils suffisament precis (0.5mm ou 1mm)
Alors, qu'en pensez vous?
Non pas que je ne lui fasse pas confiance car il l'a vraiment l'air de savoir de quoi il parle et il dispense généreusemant ses conseils.
Mais si quelqu'un a déja réalisé des matrices de precision son experience serait la bienvenue.
Merci d'avance a tous.
 
M
Maximil
Ouvrier
23 Juin 2008
316
Bretagne
Qu'est-ce qui t'empêche de diviser la sortie d'un moteur PAP avec un engrenage pour obtenir une précision encore plus importante ? Ensuite, toute forme serait divisée en taille par deux ou par trois suivant ton engrenage par exemple.. non ?
 
R
rob_fer
Ouvrier
27 Août 2008
260
region parisienne
  • Auteur de la discussion
  • #5
Salut Maximil et merci pour ton idee
hummm!
je suis pas expert mais il me semble que engrenage=jeux et il me faut être precis.
Et en plus je supose que apres il faudrat modifier les fichiers pour piloter la CNC (houlala c'est du chinois tout ça pour moi)
 
J
JKL
Compagnon
1 Avr 2008
1 995
Je vous rappelle qu'il y a une grosse différence entre résolution d'un mouvement et précision d'un usinage. Vous pourrez effectivement assez facilement augmenter la résolution mais pour la précision c'est plus hardu.
S'il s'agit d'une machine destinée exclusivement à la gravure de médailles perso je la construirais de toutes pièces si on n'a pas le budget pour l'acheter déjà construite. Mais le prix des composants ( à moins d'attendre les bonnes occasions sur ebay.com tant que le dollar est attractif ) sera conséquent car il faut des guidages linéaires à circulation de billes et des vis à billes pour cela. Toutefois comme les courses peuvent être faibles 1° les occasions vont être assez nombreuses et 2° les prix acceptables pour un usage amateur. Après cela construire le bati sera une plaisanterie enfin presque.
 
R
rob_fer
Ouvrier
27 Août 2008
260
region parisienne
  • Auteur de la discussion
  • #7
Salut JKL
merci pour ta reponse pourrais tu, si tu en as, poster quelques liens (peu importe le prix) mais juste pour que je vois de quoi tu parles exactement?
Merci d'avance.
A+
 
J
JKL
Compagnon
1 Avr 2008
1 995
Il y a plusieurs systèmes qui conviendraient pour des courses faibles. Pour des courses faibles , moyennes ou grandes le produit le plus "facile" à mettre en oeuvre et un de ceux les plus en "vogue" ressemble à çà :
http://cgi.ebay.com/THK-GSR20T-Linear-Bearings-on-48-3-8-Rails_W0QQitemZ200268211422

Si tu voulais acheter aux USA ( si possible en un seul envoi : les guides et les vis à billes ) je te recommande d'insister pour que le vendeur accepte ( s'il ne le propose pas de lui même ) d'expédier par la poste US ( USPS )en Priority Mail International ( le poids max est de 66 livres soit environ 30 kg ) le lien est ensuite fait avec Colissimo à l'arrivée en France.
Les envois par UPS ( attention à la subtilité ) FedEX DHL etc. sont parfaits aussi SAUF que cela coûte beaucoup plus cher.
 
JeanYves
JeanYves
Compagnon
28 Oct 2008
13 620
F - 56 Bretagne
Bonjour ,

Quelquesoit l'entrainement de la vis , la precision des déplacements d'une fraiseuse est donnée pas les systèmes vis/ecrou .
Si vous voulez de la precision il faut passer avec des systèmes differentiels ou monter des règles Heidenhain .
Les vitesses de rotation de broche n'ont rien à voir .
 
R
rob_fer
Ouvrier
27 Août 2008
260
region parisienne
  • Auteur de la discussion
  • #10
Salut Jean Yves,
je suppose que "règles Heidenhain" ce sont des regles optiques.

Pour ce qui est de la vitesse de la broche je pense que c'est plutôt lié au diametre de l'outil.
Ais-je tort?
Cordialement.
 
jajalv
jajalv
Administrateur
22 Août 2007
11 824
Rhône-Alpes-Auvergne
La vitesse de broche est tributaire du diamètre de l'outil et de la matière à travailler.
 
R
rob_fer
Ouvrier
27 Août 2008
260
region parisienne
  • Auteur de la discussion
  • #12
merci Jajalv
 
F
fred250
Compagnon
8 Mai 2007
3 059
Vienne Isére 38
Déjà quel est la précision nécessaire pour une médaille ?
je n'y connais rien la dedans mais pour moi il suffit juste que ça flatte l'oeil , ce n'ai pas une pièce mécanique et a l'oeil on ne verra jamais les erreurs d'une poignée de centièmes
 
JeanYves
JeanYves
Compagnon
28 Oct 2008
13 620
F - 56 Bretagne
Bonsoir ,

Oui Rob-fer , ce sont des regles optiques !
Mais il n'est pas indispensable d'avoir une fraiseuse de grande precision pour faire un outil simple pour matricer des médailles . Au moyen age les pièces de monnaie etait faite au marteau !!
Generalement , en gros , le poinçon superieur est gravé , la matrice inferieure porte une pièce pour positionner le flan , ces parties en fonte ou acier sont a guider par des colonnes .
Un tel outil simple peut etre monté sur presse mecanique ou hydraulique dont la puissance est à determiner selon la taille et le metal de la médaille .
 
R
rob_fer
Ouvrier
27 Août 2008
260
region parisienne
  • Auteur de la discussion
  • #15
merci a tous pour ces precieux conseil. :smt038
Rien ne vaut l'experience.
Parfois quand on débute on veut trop en faire par ignorance. :coco78:
 
vax
vax
Modérateur
5 Mar 2008
7 788
Guipavas (près de Brest)
Il faut savoir que les médailliers travaillent sur de grands plateaux platre (ou autre matériau très facile à usiner).
Cette épreuve est ensuite réduite sur un tour de médailler (deux plateaux tournent de manière synchrone. Un palpeur sur le modèle au bout d'un bras oscillant entraine en hauteur un burin (ou une fraise) qui taille une cire à la bonne dimension.
Le bras oscillant a une liaison pivot à l'autre extrémité opposée au palpeur. Un moteur entraine les deux plateaux un autre faire faire des aller/retour au bras de manière asynchrone par rapport à la rotation des plateux (pour que le palpeur et le burin passent bien partout.

Cette cire (ou ce modèle réduit peut servir à faire des moules...

C'et un peu en marge du sujet mais on est pas loin !
 
R
rob_fer
Ouvrier
27 Août 2008
260
region parisienne
  • Auteur de la discussion
  • #17
effectivement c'est comme ça qu'ils ont l'habitude de travailler.
Mais c'est parce que la création de la medaille est faite par un sculpteur et qu'il ne pourrait probablement pas le faire à echelle réelle.
Mais en definitive les poinçons sont ensuite usinés à l'échélle 1:1 pour frapper les medailles.
Pour moi le problème de la sculpture ne se pose pas car il sera fait sur Ordi donc il en sortira déja un fichier IGS ou STL directement intégrable dans une CNC pas besoin de panthographe ni autre bras reducteur. 8-)
Par contre est-ce que les cnc classiques avec moteur pas à pas sont assez précises ? :?:
Là est la question à la quelle grand nombre d'entre vous ont déja participé et que je remercie une fois encore. :lol:
 
J
JKL
Compagnon
1 Avr 2008
1 995
rob_fer a dit:
Par contre est-ce que les cnc classiques avec moteur pas à pas sont assez précises ? :?:
Là est la question à la quelle grand nombre d'entre vous ont déja participé et que je remercie une fois encore.

Au risque de se répéter un amateur peut se construire une CNC assez précise s'il en prend les moyens. Faire des déplacements de très faible amplitude c'est assez facile mais pour qu'en usinage cela soit visible et répétitif il faut faire une machine très rigide ( sans flexion ) et sans aucun jeu. Par ailleurs pour faire de la gravure fine il faut des outils très fins qui devront tourner très vite : 30 000 tr/mn minimum là aussi sans vibration, jeu ni flexion et cela probablement des heures durant. Donc la broche représentera un budget substantiel.
As-tu fait une estimation de ce que tu peux mettre dans une telle construction ??????
 
G
gaston48
Compagnon
26 Fev 2008
9 577
59000
Bonjour,
Je suis assez d’accord avec JKL (pour une foi !)
Sauf pour les 30000 tr pas forcément indispensables
si ça peut simplifier les choses, on peut être sous les Vc
nominales si les avances sont très lentes

Vax on usine des cires ou carrément les matrices de frappe
Je ne trouve pas de vues plus précises de cette machine

http://www.monnaiedeparis.fr/jeunes/reportage.htm#

Ces matrices sont sans doutes traitées thermiquement ensuite.
Il y a longtemps de cela, j’ai collaboré avec un fondeur d’art qui voulait
se lancer dans la médaille, afin d’affûter les fraises de gravures,
pas évident du tout si on veut descendre dans les détails.
Il faut une bonne affuteuse genre Ewag. Il m’avait dit aussi que habituellement
l’usinage était très long avec des prises de passe infimes.
Si on peut générer des fichiers de balayage en spiral, un axe en rotation
comme le tour à graver, serait peut être plus simple à réaliser.
Genre plateau circulaire avec une roue tangente et vis sans fin, il y aurait déjà rattrapage de jeux .
 
J
JKL
Compagnon
1 Avr 2008
1 995
gaston48 a dit:
Si on peut générer des fichiers de balayage en spiral, un axe en rotation
comme le tour à graver, serait peut être plus simple à réaliser.
Genre plateau circulaire avec une roue tangente et vis sans fin, il y aurait déjà rattrapage de jeux .

Oui c'est là que le bât blesse ; il n'y a pas beaucoup de logiciels qui travaillent en coordonnées polaires.
Quel que soit le mode de balayage il faut mettre tout son soin à construire un axe Z de qualité, très fiable et très réactif car c'est lui qui fait tout le travail en usinage 3D.
 
R
rob_fer
Ouvrier
27 Août 2008
260
region parisienne
  • Auteur de la discussion
  • #21
merci a tous pour votre aide précieuses.
Grace a vous j'apprends plein de trucs! :-D

je me coucherais moins con ce soir. :wink:

(par contre coordonnées polaires c'est du Chinois pour moi). :?:
 
J
JKL
Compagnon
1 Avr 2008
1 995
rob_fer a dit:
(par contre coordonnées polaires c'est du Chinois pour moi).

Pour indiquer la position d'un point P dans un plan ( une surface ) soit on trace deux droites perpendiculaires se coupant en un point O et on mesure les distances du point à ces droites en abaissant les perpendiculaires à ces droites. On déterminera la position du point depuis l'origine O en écrivant X=57cm Y=42 cm par exemple, on parle dans ce cas de coordonnées cartésiennes soit depuis un point O ( origine ) on tire un trait jusqu'au point et on trace un axe de référence passant par le point O. La position du point P est déterminée par la longueur du segment allant de O au point P et par l'angle que fait ce segment avec l'axe origine. On parle alors de coordonnées polaires OP=23 cm A= 18°. Une machine travaillant en coordonnées polaires dans un plan comporte une rotation et une translation au lieu de 2 translations en coordonnées cartésiennes.
 
R
rob_fer
Ouvrier
27 Août 2008
260
region parisienne
  • Auteur de la discussion
  • #23
Merci encore et bravo à tous pour vos connaissances en trigonométrie. :smt023
Je suis bleuffé ! :prayer:
 
Haut